153727

Comment je suis devenue libraire

Imprimer

IMG_20200423_133353_resized_20200424_093117082.jpgC'est   amusant de constater comment le confinement nous ouvre à de nouvelles orientations. Hier, je me promenai devant chez moi, et deux enfants vinrent me dire que Papa est vraiment casse-pieds :

- On a deux télévisions, une dans la chambre de Papa et Maman et une au salon et bien Papa, lui,  il décide de regarder la TV au salon et nous on peut plus regarder ce qu'on veut. On devait aller chez notre grand-mère à Moulins qui devait nous donner des livres et maintenant on n'y va plus !

Alors je leur ai proposé une sélection de livres entre autres Alphonse Daudet  "Lettres de mon moulin" et voilà pas qu'une autre voisine me dit avoir tout lu et n'avoir  plus rien à se mettre sous la dent. Ni une, ni deux, je file chez moi et parmi les six cents ouvrages en choisis une vingtaine, puis ma voisine de palier, avec un petit clin d'oeil, m'invite à lui montrer ma sélection avant d'apporter tous les livres sur une table située à l'extérieur de l'immeuble dans un jardin commun. Puis un autre voisin bien attentionné m'a dit, - après m'avoir raconté sa passionnante vie,  - qu'il allait trouver une solution pour protéger les bouquins exposés en cas de pluie. 

Maintenant, j'ai passé ma soirée à faire une sélection de livres pour le lendemain et en fin de journée je récupèrerai ceux qui n'ont pas été choisis. J'ai hésité à proposer Eichendorff "Scènes de la vie d'un propre à rien" en version bilingue, avec le confinement et cette sensation de vacuité, j'ai préféré confiner Eichendorff à la maison.

Voilà comment on s'invente un nouveau métier ! Mais finalement ce n'est pas déplaisant, c'est même très amusant et pour finir, je revois toute ma bibliothèque et relis des oeuvres totalement oubliées . Quant à mes voisins, ils bénéficient d'une description des ouvrages et des "coups de coeur" de la libraire que je suis devenue par la force des choses.

 


C'est  amusant de constater comment le confinement nous ouvre à de nouvelles orientations. Hier, je me promenai devant chez moi, et deux enfants vinrent me dire que c'est casse-pieds, avec Papa.

 

Lien permanent 0 commentaire

Les commentaires sont fermés.