153727

Le confinement ou le voyage au bout de soi-même

Imprimer

images.jpgOn avait tout prévu, les pâtes, le PQ, la sauce tomate, la lessive. On a préparé le coin télétravail avec l'ordinateur et les branchements à se mêler les fils,  fixé la liste des tâches de chacun et chacune  collée au frigo par jour et pour deux semaines  minimum parce qu'après on sait plus trop....Tout était prévu, ou presque. Ce qui a échappé, le petit détail qui fait toute la différence, c’est réaliser que le confinement allait engager une autre confrontation inattendue, le retour sur soi. Se retrouver face à soi-même, la grosse angoisse !

Pour certains une lente descente aux enfers, une chute abyssale ; un invité désagréable dont on ne se débarrasse plus, qui est là du matin au soir et du soir au matin, à vous épier, à vous juger. Réapprendre à être seul avec soi-même, s’entendre carrément penser. La peur d’un face-à-face si souvent reporté, parfois nié et cette peur de se décevoir, de se découvrir sous un jour nouveau ignoré jusque-là, enfoui sous la masse d'activités qui font oublier.

Pour d’autres le retour sur soi est un moment bénéfique; une opportunité pour se retrouver et aller au bout de soi. S’offrir un des plus beaux voyages, le voyage intérieur. « Etre un peu à soi » nul besoin d’horizon comme disait Descartes dans ses Méditations pour rencontrer le réel. Et nous voilà tout dépaysés ! Nous qui prenions l’avion pour aller au bout du monde, qui avons gravi les montagnes, traversé les déserts. Un autre voyage qui nous paraît si périlleux, aller à la rencontre de soi-même, découvrir cette géographie interne qui est la nôtre. Jouer avec nos ombres et lumières !

"Connais-toi toi-même", est le plus ancien des trois préceptes gravés à l’entrée du temple de Delphes. Mais quel intérêt me direz-vous ? Se souvenir qu’on est mortel et non pas divin ? Pour Socrate « se connaître «  c’est donner le meilleur de soi-même et être capable de faire gagner la raison et l’intelligence en toute situation et arriver à la douce conclusion que qui se connaît est prêt à faire le meilleur pour sa vie.

Un confinement qui nous ouvrira de nouveaux horizons vers l’infini, la devise de Socrate « Connais-toi toi-même » nous promet de connaître l’univers et les dieux voilà le début de la sagesse suivie plus tard par Bouddha « la connaissance de soi » consiste à s’étudier et s’oublier pour voir plus grand, au-delà de soi.

Assurément, notre confinement est un moment unique pour se connaître, mais plus encore, pour s’aimer. J’ai toujours été impressionnée de voir combien les personnes avaient peu d’amour et de considération pour elles-mêmes, combien elles étaient si sévères et critiques à leur propre égard.  Le confinement sera le temps de s’offrir un peu de compassion et d’amour à soi-même. Ces conditions qui ouvrent la voie de l’amour et de la compassion aux autres et qui s'étend non seulement aux autres mais à tout ce qui nous entoure et qui est vivant.

Ce voyage au bout de soi en vaut réellement la peine ! Vous y découvrirez de belles choses, prenez-vous par la main et allez-y d’un pas ferme et serein, d'un pas de philosophe.

Et se souvenir de la devise : "Tu ne peux pas voyager sur un chemin sans être toi-même le chemin."

Bon voyage au bout de vous -même !

 

 

 

 

Aïe ! On avait tout prévu, les pâtes, le PQ, la sauce tomate, la lessive. On a préparé le coin télétravail, fixé la liste

Lien permanent 8 commentaires

Commentaires

  • On lit et on ne dit rien... C'est trop grand, si on a imagination pour concevoir. Pour notre spiritualité, le moment est unique. Tu as raison, Djemâa, une chance à ne pas rater pour nous connaitre et pour devenir meilleurs...
    A bientôt!

  • Bonjour,
    pour ceux qui ont des enfants à la maison, les perspectives d'introspection semblent plutôt limitées. Le "temps de cerveau disponible" est plutôt réservé à essayer de comprendre par quels choix politiques nous en sommes arrivés à confiner un milliard d'humains pour une épidémie à priori banale quoique meurtrière pour certain.e.s.
    Je vous remercie de nous avoir fait rêver et espérer le "grand soir" freudien mais je vais surveiller la cuisson des pâtes ! :-) Heureusement, entre l'école à la maison le matin et les choco-BN, je peux lire les romans de Gérard Mordillat. Comme je suis un bourgeois péri-urbain, je peux même le faire au soleil, dans mon jardin ! Youpi !
    Au plaisir de vous lire.

  • Il ne faut pas oublier de faire de l'exercice plusieurs fois par jours : Yoga, Qi Gong, tai chi et autres et d'aérer son appartement! La nuit et la matin très tôt il n'y a personne au bord du lac, grand moment de plénitude et de paix! Les vidéos de "Christelle Herbeux Del Pino" sur youtube sont magnifiques!

  • Merveilleux texte! Très pertinent et approprié! Merci!

  • J adhère aux compliments de M.-F. de Meuron!

    Voilà deux autres jolies citations, à méditer sous un arbre qui respire comme nous. L arbre a des racines qui font monter la sève jusqu à la tête mais pas l Humain, nous nos racines sont nos pieds pour marcher!

    Ghandi a dit:" C est bien de faire le tour du monde mais ça vaut la peine au moins une fois dans ta vie de faire le tour de soi même."

    Un autre proverbe africain:" Si tu ne sais pas d où tu viens, tu ne sauras pas ni où aller plus loin ni où tu reviendras si jamais".

    Bien à Vous Toutes et Tous!
    Charles 05

  • M E R C I mille fois MERCIS pour votre magnifique texte empreint d'humilité et de bon sens !

    Belle journée à vous

  • CONFINEMENT, moins sujet au jeu de mots que - Journal d'un confiné..... - MDRRR

    pas à poster... juste pour rire.

    bonne soirée

  • "Tout le malheur des hommes est de ne savoir pas demeurer en repos dans une chambre" Pascal

Les commentaires sont fermés.