153727

Les armes utilisées en Syrie n'y sont pas fabriquées

Imprimer

5c89d04a7d6cd64b9cbef63383f058bf34.jpgMon invité, un réfugié syrien en Suisse,  le père de l'enfant du billet précédent - Tragédie en mer . La voix des sans voix.

Il est mieux de dire la vérité simplement et directement. Alors on ne doit pas tracer le discours en contournant la vérité et traiter les criminels avec affabilité, au contraire, on doit leur rappeler leurs crimes et les pointer du doigt et leur dire : "Vous, les criminels, êtes responsables des crimes que vous commettez!"
On ne doit pas avoir peur des grands criminels s'ils nous menacent de mort, et même s'ils tuent l'un de nous, ce n'est qu'un simple crime par rapport à ces crimes qu'ils commettent déjà sur le terrain contre nous et contre les générations futures aussi. Alors celui qui accepte l'humiliation par peur de la mort ne mérite pas une vie décente.
Certes, les Syriens n'ont pas fabriqué ces armes qui les tuent depuis des années, mais pire encore, les Syriens n'ont pas participé à l'élaboration de ces complots et plans diaboliques également, qui ont transformé leur pays en un théâtre sanglant et les ont transformés en souris de laboratoire ou au plus bas niveau aux yeux des grands criminels de ce monde.
Ce qui se passe en Syrie aujourd'hui est très similaire à ce qui se passait à l'époque des Romains lorsque les empereurs jetaient des gens aux prédateurs meurtriers et qu'ils s'amusaient à regarder la scène sanglante, mais la différence est que le théâtre d'aujourd'hui est plus large, les animaux plus meurtriers, le nombre de victimes plus élevé et la tragédie beaucoup plus grande et les empereurs plus mauvais que les vampires.
Il est devenu clair pour chaque propriétaire perspicace, que Bachar Assad et sa clique et le reste des gangs criminels en Syrie ne bougent pas et ne commettent des crimes que sur ordres et selon les instructions qu'ils reçoivent de l'extérieur de la Syrie, comme s'il s'agissait de robots criminels contrôlés à distance.
Les armes qui tuent maintenant des Syriens sont fabriquées dans des pays qui se disent techniquement développés, et dans les premiers rangs, on trouve les membres de l'OTAN, la Russie, la Chine et ainsi de suite du reste des revendeurs des abus dans le monde.
Ces pays sont peut-être vraiment développés dans plusieurs domaines techniques, mais dans le domaine éthique en particulier, ils n'ont même pas encore atteint le niveau de l'homme primitif, et peuvent être ramenés du niveau humain à un niveau inférieur, celui de la bête sauvage.
Quiconque reproche aux réfugiés de fuir l'enfer d'un feu contre lequel ils ne peuvent rien et qu'ils n'ont pas voulu, qu'il essaie les braises sur son corps et de rester calme. Calme tandis qu'une partie de son corps brûle. Donc, Ô êtres vivants, Ô hommes, Ô femmes, Ô gens : comment blâmez-vous ceux qui essaient d'échapper à l'enfer des flammes. Ou bien êtes-vous comme ces empereurs et vous vous amusez de la tragédie des autres? Vous vous en abreuvez ?
Erdogan ne porte pas seul la responsabilité de la tragédie des réfugiés, ni le problème du peuple qui, contre son gré, a dû en héberger un certain nombre hors de leur capacité d'accueil. Certes, il n'est jamais innocent, car il est inondé du sang des innocents de la tête aux pieds, et il traite les réfugiés comme s'il s'agissait de troupeaux de bêtes, Erdogan est donc l'un des plus grands criminels et il n'est pas seul.

 

Mon invité, réfugié syrien,  le père de l'enfant du billet précédent - Tragédie en mer .

Lien permanent 13 commentaires

Commentaires

  • Ben......avec plus de 600.000 morts , avec l’aide de la Russie,dont 11.480 enfants âgés de moins de 17 ans de 2011 à 2013, on pense bien qu’Erdogan n’est pas le seul. Mais le seul à faire ce qu’il a fait par vengeance! Je me demande. Jusqu'à quand cette situation de faiblesse va durer par la faute de l’ONU et de L’UE qui ont fait main basse sur le monde!

  • "avec plus de 600.000 morts". D'après tout ce qu'on entend, 300'000 et quelques.
    Pourquoi exagérer ?
    "avec l’aide de la Russie" Les USA mènent une offensive généralisée contre la Russie depuis la fin du communisme. Crimée, Ukraine...
    Les USA sont les alliés d'un des pires pays du monde, la Turquie, ennemi millénaire de l'Europe. A cause des USA, la Turquie est dans l'OTAN.
    Maintenant, à qui profite le crime, la déstabilisation générale de l'Irak, de la Syrie et de l’Égypte (alors là Obama a raté son coup. Il a lâché Hosni Moubarak, mais il y a eu Sissi pour contre-carrer les projets de la CIA et de ses amis Frères musulmans...) ? Un général français a vendu la mèche et ma foi, je partage son point de vue...
    A qui profite la complète déstabilisation des ennemis d'Israël au M-O ?
    Poser la question, c'est y répondre...
    Vous devriez mieux calculer vos interventions, Patoucha...

  • Premièrement il faut savoir que assad père avait ouvert des comptes en Suisse et en échange il avait le soutien logistique, stratégique pour maintenir sa dictature, c'est comme avec tous les dictatures de la planète et tous ceux qui ont virés leur fric de Suisse vers d'autres plateformes financières, comme Kadhafi vers HSBC à Hong-Kong, direct la France via Sarkozy lui déclare la guerre, il faut dire que Sarko a aussi des comptes en Suisse, Bashar el Assad avait aussi des comptes en Suisse puis ils les transférés sur des comptes en Russie, pas long après commence le désastre, mais contrairement à beaucoup, il tient toujours accompagné d'autres très gros clients de la Suisse, les mollahs iraniens et les mafieux du hizbollah, qui eux n'ont pas l'intention pour l'instant de virer leurs comptes de Suisse vers un autre paradis financier !

    Peur après la chute de Ben Ali on nous parlait de 40 milliards déposés en Suisse par le Calif tunisien, que ce passe t-il avec ces 40 milliards ?

    Dernière nouvel, ils auraient fondus et la Suisse ne parle plus que de 70 millions, de 40 milliards à 70 millions, pareil avec Moubarak en Egypte, c'était également 40 milliards, qu'en est-il !

    Posons-nous les bonnes questions et n'oublions que l'argent a toujours été le nerf de la guerre !

    Que dans les salons feutrés des banques suisses, il n'y a pas que des histoires d'argent, il y a aussi des conseillers militaires et des tortionnaires aguerris !

  • Concernant le journaliste en question, que pouvait-il y avoir dans cet ordinateur que l'on ne sache pas déjà ?

    Encore des photos de personnes gazées par le régime avec des composants "made in Europe" ?

    On le sait depuis 9 ans !!

  • Géo, 300'000 c'était ce que le père, Afez, tuait chaque année dans ses prisons atours desquelles s’agglutinaient des centaines de chiens dès l'aurore !

    Quand Patoucha cite 600'000 c'était déjà le décompte fait l'onu en 2014, ensuite, ils ont, en concert avec la presse décidés du jour au lendemain de réduire le total à 300'000 et depuis le nombre de mort ne bouge plus d'un iota, !!

    Bien sûr que ça n'arrange pas la Suisse de communiquer le nombre exact de victime de ce calcul savamment concocté dans les officines bancaires locaux, mais si ce chiffre n'a pas changé depuis 2013 ou 2014, y a de quoi se poser quelques questions et qu'il y a aussi toute la fanfare qui nous rabâche ce chiffre de 300'000 à coups de massue !

  • D'où je me trouve, d'autres informations parviennent de la frontière turco-syrienne, la guerre est ouverte, des avions syriens ont été abattus par l'armée turque, des combats très soutenus continuent depuis 3 jours et sauf avis contraire, des centaines de soldats et civils y meurent par centaines tous les jours. Cependant après avoir parcouru la presse européenne et suisse, personne n'en parle !

  • Corto@ "personne n'en parle !" Très sincèrement, pour moi, on en parle encore trop. Je sais, cela paraîtra horrible aux angelique de toutes sortes, mais pour ma part je n'en peux plus. Là-bas, à mon avis, tout le monde est l'ennemi de tout le monde. Je suis devenu trop vieux pour m'intéresser à leurs misères que soit dit entre nous, ils ont tout fait pour provoquer. Ah les petits jeunes Syriens qui nous déclaraient bravaches qu'ils s'en foutaient de mourir, ils voulaient abattre Bachar. Il semblerait qu'ils s'en foutent un peu moins de mourir, aujourd'hui. Sun Tzu et Mao l'ont toujours dit : on ne déclenche une guerre, une bataille, que si l'on est sûr de l'emporter. Quand on est sûr de perdre, il faudrait après essayer de ne pas trop compter sur la "communauté internationale", qui n'en peut plus de la misère du monde. Pour moi, c'est bien fini. Mon capital d'empathie, je le réserve pour les gens autour de moi. Qui se porteront d'autant plus mal que l'on accueille ici d'autres malheureux venus d'ailleurs. Je pense par ailleurs que les gens d'Israël, de chez vous, pensent exactement de la même façon...

  • Après avoir fait plusieurs passages en Syrie, je parle des années 80 alors que le père régnait en tyran dans un silence unanime, chaque fois que je retournai à Alep, ce n'était pas sans frissons que j'avais précautionneusement enfermé en moi suite à ma première visite. Il ne pouvait pas exister pareil douceur, presque suave, dans aucun autre endroit au monde. Tout y était parcimonieusement dispersé sur les étales des marchands, les couleurs résonnaient de félicité et les fragrances enivraient les hirondelles, du levé au couché et même après.

    Des millénaires avaient bercés ce chakra terrestre, voir tous chakras rassemblés en un seul palais. Tout y était agencé parfaitement et chaque habitant reflétait l’harmonie divine que ce que, quelques dieux langoureux avaient désignés comme capitale et comme example de la perfection.

    Comme si le monde a voulu se venger, comme si il avait soudain rejeté ces ruelles ombragées du temps et des modes. J'ai pleuré lorsqu'ils ont commencés à lâcher leurs barils explosif sur cette partie paisible de mon coeur, je pensais que jamais ils n'oseraient !

  • «Toute campagne guerrière doit être réglée sur le semblant ; feignez le désordre, ne manquez jamais d'offrir un appât à l'ennemi pour le leurrer, simulez l'infériorité pour encourager son arrogance, sachez attiser son courroux pour mieux le plonger dans la confusion : sa convoitise le lancera sur vous pour s'y briser.»
    Sun Tzu, «L'Art de la guerre - Les Treize articles»

  • Merci Corto de remettre l'église au milieu du village de Géo! Hé oui! Le chiffre a été , comment dire.... baissé. Cela fait partie de tout ce qu'il faut nous cacher. Mais trop tard car cela a été entretemps noté !

  • "qui accepte l'humiliation par peur de la mort ne mérite pas une vie décente."

    Cette phrase rejoint ce que j'ai exprimé dans mon commentaire du mardi 03 mars:
    "Jusqu'à quand cette situation de faiblesse va durer ......" La peur de la mort se traduit par la peur d'un attentat.....

  • @Géo, désolée, il n'y a pas eu de censure, mais je ne suis pas toujours devant mon ordinateur. Votre commentaire a été publié.

  • Djemâa@ Excusez-moi, je ne l'avais pas vu et j'ai été un peu vexé de voir rabbit citer Sun-Tzu alors que je venais de le faire...

Les commentaires sont fermés.