24/01/2013

Tunisie- "Salafistes, dégagez !"

safe_image.php.jpegTunisie- L'humour ne manque pas en Tunisie, le dernier objet des moqueries, c’est la chute de deux Saoudiens qui lors du match opposant  Tunisie-Algérie auraient été poussés  par des supporters déclenchant aussitôt  l’enthousiasme des internautes faisant écrire à l’un deux sur la page officielle du roi saoudien Abdallah Ben Abdelaziz Al Saoud :  «Le peuple tunisien est navré de l'humiliation de deux de vos concitoyens et vous propose d'appliquer le principe ''œil pour œil, dent pour dent''. A vous de choisir n'importe quel ministre présent dans la délégation tunisienne (en visite actuellement en Arabie saoudite, Ndlr) et le jeter par-dessus la plus haute montagne du royaume. Si cela ne vous satisfait pas, nous allons vous envoyer l'ensemble des députés de l'Anc».*

 

L’intervention française  au Mali fait dire à bonne part de Tunisiens , bien qu’ils n’apprécient pas forcément la présence française en Afrique  que c’est un excellent avertissement pour les Islamistes qu’ils jetteraient volontiers aussi au fond d’un puit. Un jeune très créatif me propose la solution suivante et  intéressante, soit de renvoyer les Salafistes à la case départ chez les Qataris ou les Saoudiens avec leur barbe, soit les envoyer aux USA avec leur Nike, au choix,  et profiter de l’occasion pour leur enlever leur citoyenneté tunisienne puisqu’ils se prennent dorénavant pour des qataro-saoudiens en bonne connivence avec les Américains. On leur offrirait même des billets gratuits, un aller simple.

Quant aux bâtiments français  en Tunisie, et particulièrement l’ambassade, ils  sont sous haute surveillance, protégés par des barbelés qui bloquent des rues dorénavant interdites aux voitures pour parer à toute attaque en représaille à l’intervention française au Mali contre des Islamistes.

On aurait retrouvé à Médenine des dépôts d'armes. Plusieurs personnes liées à des réseaux terroristes, dont deux Libyens, ont déjà été arrêtées en relation avec la découverte de ces dépôts d'armes.

Devant la mosquée Al-Fath (Conquête) , lieu de ralliement des Salafistes, quelques rues plus loin, et devant laquelle   les jihadistes  vendent leurs livres, produits et habits importés du Golfe persique se montrent plus discrets et un peu nerveux. « S’ils pouvaient,ils voileraient toute la Tunisie ! » lance une Tunisienne en regardant une femme en niqab et baskets Adidas et de rajouter :  « On n’a jamais vu ça dans ce pays, ça nous vient droit des Emirats arabes, ces costumes  !  Nous sommes envahis !  Pourquoi, ne partent-ils pas là-bas ? Salafistes, dégagez! Les Islamiste nous ont promis une réduction du chômage de 30%, nous sommes à une augmentation de plus 40%, à force de se voiler la face, on n’y voit plus rien, on voulait la diminution du chômage nous voilà,  en réponse à la crise,  avec du niqab, ma parole, c'est encore un truc pour cacher la misère ».  Mon accompagnatrice soliloque tout en marchant à mes côtés.

En attendant,  la vidéo des deux  Saoudiens bousculés dans le stade, - certains prétendent-même qu’ils auraient exhibé leur drapeau - fait le buzz depuis quelques jours et montre le ras-le-bol des Tunisiens quant à l’intrusion culturelle, religieuse et vestimentaire des wahhabites et à leur sale manie de vouloir changer les habitudes locales.

Autre sujet de discorde, c’est le braconnage en Tunisie  des outardes, espèce en voie de disparition  et des gazelles pratiqué par les Qataris et dénoncé par l'ornithologue et militant écologiste Abdelmajid Dabbar qui accuse le gouvernement et l'armée de ne pas réagir au braconnage des outardes et des gazelles que l'on retrouve éventrées et abandonnées par centaines par les émirs du Golfe (essentiellement saoudiens et qataris) dans le désert tunisien.

Les Qataris ont  passé 94 jours à chasser au coeur du désert, sous la protection de l'armée nationale et cela malgré des conventions signées par la Tunisie et les pays du Golfe interdisant la chasse. Autre fait intéressant, en arrivant dans le désert tunisien , l’ornithologue a reçu un message SMS dans cette  zone non couverte par le réseau national, de « Bienvenue au Qatar ». 

 

* Source kapitalis.com

19:58 | Tags : tunisie, salafistes | Lien permanent | Commentaires (8) | |  Facebook | | |