02/03/2010

Ô GRAND HANNIBAL ! NOUS SOMMES EMUS

 

p8bis_0.jpgPar ces quelques lignes, je voulais vous dire combien est émouvante cette image  d'un Hannibal qui pareil à un  fils  viendrait demander des nouvelles de son père. Mais qui parle encore de prisonnier de droit commun ou politique -  Les mauvaises langues ? Les esprits chagrins  ? Foutaises !  Max Göldi est devenu l'hôte privilégié de la Libye auprès de qui vous vous  rendez  et dont le nom Göldi prédestiné - en enlevant le tréma et le i signifie tout simplement -gold- laisse présager tout d'une relation future  tissée d'or et de lumière,  soit un pont d'or entre les deux pays.

Ô  grand Hannibal, nous savons combien est lourde la charge qui pèse sur vos épaules depuis ce jour maudit, où  la pression basse du ciel, les  fêtes de Genève qui battent leur plein dans un bruit épouvantable, jour et nuit, cette chaleur moite qui tombe sur les nerfs et à laquelle vous n'êtes pas habitué et qui vous plonge  dans un état de fureur extrême.  Heureusement, ceci  n'est plus qu'un souvenir lointain, chassons-le  du revers de la main,  mouche perturbante entre nos relations.

Cette image que nous avons pu découvrir , hier dans la presse, nous rassure et nous émeut au plus haut point . Max Göldi vous regarde en souriant avec confiance et sérénité car il sait que vous êtes un homme responsable qui prendrez sur vous la charge d'offrir à tous une  sortie honorable et digne .

Vous êtes aussi un fils qui a la mission toute filiale d'aider son père à garder tout son calme et lui permettre de ne pas perdre la face. Nous savons tous qu'un père  efface la dette des enfants mais que les enfants par leur attitude  y contribuent largement.

La relation suisso-libyenne est comme de ses relations houleuses entre gens qui pourraient trop s'aimer : disputes, incompréhension, malentendu, menaces alors que nous sommes si proches d'une entente,  voire d'une lune de miel ?

 

 

 

 

04:19 | Tags : kadhafi, hannibal, max göldi | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook | | |

26/02/2010

Le clown du désert et Sun Tzu

950507959.jpgMouammar et Hannibal Kadhafi  ont  assurément lu, eux ou leurs conseillers, du Sun Tzu et l'ont réadapté à la sauce libyenne, même si ce n'est pas d'un haut niveau, on reconnaît toutefois conseils, tactiques et stratégie du maître Chinois dans son art de la guerre.

Max Göldi, extirpé de l'ambassade suisse sous les caméras, menotté et emmené a été humilié comme s'est  senti humilié "Hannibal la brute" à Genève - dent pour dent, oeil pour oeil. En grand seigneur toute victoire bue, Hannibal demande avec "bonté et générosité" des nouvelles du prisonnier, se renseignant sur ses bonnes conditions de détention. Il se fait passer pour  un homme bon aux yeux de tous et d'une grande magnanimité.

Le père Kadhafi quant à lui et - Sun Tzu prévient -" lorsque l'ennemi se montre bon, il prépare une attaque" - s'acharne aussitôt sur la Suisse la menaçant de mille maux, de Jihad et d'autres invraisemblances.  Selon Sun Tzu, il ne faut pas craindre le général qui sort de ses gonds et perd toute tempérance. Notre clown est exactement ce général-là.  Aux humeurs inconsistantes et irrégulières  sujet à des colères et trépignements de rage !

Toujours en lisant Sun Tzu et l'art de la guerre, la prochaine étape suisse serait de ne pas relever l'injure faite mais bien arriver à  un point de situation sur les alliances avec la Libye.  Hormis en Europe, le copain Berlusconi qui vient de se ramasser un gnon, Sarkozy qui ne le soutiendra pas dans ce dernier excès. Tout le monde finit par en avoir assez des excentricités du clown, il n'est même pas le clown du Roi, il est le roi-clown devenu fou !

Soit restreignons davantage  ce réseau  d'alliances et rendons-le ridicule auprès du  peu de soutien qui lui reste. A mon avis, je suggère de lançer une nouvelle ligne de chocolat *Jihad Suisse* avec la pire des photos du raïs affichée en grand et envoyons-la à tous ses amis et ennemis avec un petit mot gentil :
"La Suisse sur les suggestions de Sieur Kadhafi se fait un plaisir de vous envoyer cette plaque de chocolat au goût un tantinet amer ".

Les Arabes n'ont jamais manqué du sens de l'humour et le trublion en prendra pour son grade, néanmoins  ne perdons pas de vue la libération de Max Göldi - la Suisse doit encore fait le dos rond et laisser les autres monter aux barricades -  c'est le seul objectif à atteindre aujourd'hui  !

La libération de Max Göldi devrait être proche, la Suisse a le droit à un dernier coup de gueule de Khadafi qui ne veut  pas perdre la face, ce n'est surtout pas le moment de commettre des impairs et de faire rater sa sortie au clown,  car cette fois-ci c'est la vie de l'otage qui serait en jeu.

Le clown aboie et la caravane passe !

 

 

13:25 | Tags : kadhafi, hannibal, max göldi | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook | | |