02/12/2014

Histoire de livres voyageurs

DownloadedFile.jpegLors d’un des derniers billets que je titrai joyeusement « Mooc qui veut » j’ai dû réfréner ma joie en réalisant que des étudiants de pays lointains pouvaient effectivement  accéder aux cours sans parvenir à obtenir le livre recommandé.  Pour ce qui nous concerne, il s’agissait du cours de biologie de l’Université de Tel-Aviv donné par le Professeur Daniel Chamovitz et suivi par 22'596 étudiants de 176 pays différents : « What a plant knows » et qui recommandait au préalable l’achat du livre qui porte le même titre.

Un étudiant bengali dans le  forum en lien avec le cours, demandait  aux autres étudiants une copie version numérique. Je lui fis remarquer que si tous les étudiants faisaient comme lui, les auteurs se retrouveraient tous sur la paille et que faisait-il donc  des droits d’auteur ?  Il s’excusa alors précisant que Amazon ne livrait pas au Bangladesh et que le livre n’était pas non plus disponible dans les librairies de Dakha.  Je lui suggérai alors un troc, en lui envoyant le  livre commandé par moi auprès de Amazon et qu’en échange il pouvait me proposer l’ouvrage d’un des auteurs bengali de son choix.  Il me proposa Rabindranath Tagore ou Humayun Ahmed, possédant déjà plusieurs titres de Tagore dont «  La demeure de la Paix », et la « Corbeille de fruit », je choisis Humayun.

Une magnifique enveloppe truffée de beaux timbres suisses rouge vif partit pour Dakha. Je suivai avec appréhension le trajet via le site de la poste : Genève- Zürich- Allemagne, puis le néant ! 10 jours après  enfin un email  me confirmait que le livre de Daniel Chamovitz était bien arrivé au Bangladesh.

 

RD661711629CH – envoi international (Suisse → Bangladesh)

 

Numéro d'envoi CH:

Date

Heure

Evénement

Traité par

Remarques

 

mer. 19.11.2014

17:47

Dépôt

1200 Genève 12

 

 

jeu. 20.11.2014

02:26

Arrivée office frontière du pays d'expédition

CH-8010 Zürich 1

 

 

jeu. 20.11.2014

02:28

Départ de la frontière du pays d'expédition

CH-8010 Zürich 1

 

 

jeu. 20.11.2014

02:29

Départ de la frontière du pays d'expédition

CH-8010 Zürich 1

 

 

jeu. 20.11.2014

18:44

Arrivé dans le pays de transit

Asendia SCL Germany

 

 

sam. 22.11.2014

02:53

Sorti du pays de transit

Asendia SCL Germany

 

 

Malheureusement, notre partenaire de distribution dans le pays de destination ne met pas à notre disposition les événements liés aux envois.

Toutefois, ces informations manquantes n'ont aucune influence sur la distribution effective.

 

 

 Et la réponse immédiate de l’étudiant me parvint comme un cri de joie ! Et l’imaginer comme il l'écrit respirer  l’odeur du livre neuf m’émut profondément.

 "I have just received the book. I love the smell of new books. I have ordered a Humayun Ahmed's English translation, the name of the book is "In blissful hell". I am not sure if they can manage it or neither about the quality of the translation. However, there are 3-5 books available in the market in English- I will send you one of them. The best thing about the author is  readers can not stop reading his book, until he finishes it in one go."

I will send your book by this week and inform you about that.

Best wishes,

En conclusion, malgré des cours à la carte et gratuits, il faut non seulement posséder un ordinateur, être connecté à internet mais encore obtenir le livre et que de ce fait de nombreux étudiants ne pourront pas  suivre les cours du moins pas  dans les meilleures conditions.

 A mon tour, d’attendre l’ouvrage promis et j’imagine l'étudiant faire une longue queue à la poste de Dakha, puis coller des timbres colorés. Passer d'une écriture maladroite  du bengali. lettres aux formes arrondies représentées par  des triangles ou des crochets collés les uns aux autres et  barrés d'un trait horizontal,  aux lettres latines, tout étant bousculé de toutes parts.  Imaginer le trajet infini de ce livre que je trouverai  dans ma boîte aux lettres; ouvrir fébrilement la grande enveloppe venue de si loin et ensuite sentir en tournant les feuilles du livre, l’odeur épicée de Dakha se mêlant subtilement à l’odeur de papier et retracer avec délectation  le parcours  du livre de « In Blissful Hell » qui me plonge dans une béate attente qui pourrait elle aussi, être proche de l’enfer !

 

Un proverbe bengali :"La passoire dit à l'aiguille qu'elle a un trou !" ce qui équivaut à me semble-t-il "voir la paille dans l'oeil du voisin et pas la poutre dans le sien !"

 

 

20:27 | Tags : what a plant knows, daniel chamovitz, humayun ahmed | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

25/10/2014

MOOC QUI VEUT

highed-mooc_475x300_0.jpgPour les curieux comme moi qui continuent  à se passionner à ce monde qui nous entoure et qui est le nôtre, et à la connaissance qui s'y rattache, le Massive Open On line Course (MOOC en français,formation en ligne ouverte pour tous) offre des perspectives nombreuses et variées de possibilités d’apprendre et gratuit. (jusqu'à quand ?)

Il y a sept  semaines, j’ai commencé le cours d’introduction à la philosophie, MOOC dispensé par l’université de Edimbourg (Edinburgh) , le cours est en anglais, un niveau B2 suffit pour un quizz,  s’il fallait rédiger, il faudrait viser davantage  le niveau  C1. A la fin de chaque semaine, vous devez effectuer et réussir le quizz pour passer à la semaine d’après. Il faut  compter  entre 4 et 6 heures de travail  par semaine, les  cours sont enregistrés  sur vidéo et forment  de courtes séquences, vous les suivez quand vous pouvez. 

Par exemple, pour le cours de philosophie que je suis , les étudiants viennent du monde entier et sont de tous âges et de toutes catégories professionnelles :  un urgentiste américain qui étude philo pendant ses gardes de nuit. Une étudiante saoudienne, un étudiant israélien ou  bosniaque, autant du côté de l'Asie avec des étudiants  chinois, coréens, japonais, un grand-père australien encore dynamique qui a sept petits-enfants, des étudiants en théologie, des scientifiques etc. La connaissance assurément ne divise pas, mais au contraire,  elle parvient à rassembler   les gens autour d'une idée, d'un concept, d'une réflexion universelle.

 Je suggère pas plus d’un cours pour ceux qui travaillent/ leur durée varie entre 8 et 12 semaines.

 

L’Université de Genève, propose aussi  des cours qui ont démarré en octobre sur la Santé Globale et un sur Calvin proposé par la Faculté de Théologie « Histoire et Réception d’une Réforme » .

Vous pouvez vouloir être certifié ou pas, si oui , vous payerez alors les démarches autour de l’identification de votre signature (Signature track) , d’un montant d’ environ 50 dollars par cours certifié. Des spécialisations avec certification sont plus onéreuses. Quant aux professeurs, ils gagnent de façon indirecte par l’achat de leur livre par des étudiants.

Relativement nouveau pour les professeurs d’université, il est amusant de les voir se mettre en scène pour vous présenter leur cours.  Un de mes  préférés  est  le  prof de UWA Ocean Institute en Australie, qui en combinaison de plongée, avec palmes, masque et tuba est prêt à plonger de toute urgence dans l’océan pour y découvrir des merveilles en terme d’énergies renouvelables qui sauveront l’humanité tout entière.  Ou le professeur  de géologie qui escalade une montagne, le casque vissé sur la tête entrain de  vous expliquer la formation de la roche.

Mon prochain cours se déroulera à l’Université de Tel Aviv et débutera dimanche prochain. 22'596 étudiants de 176 pays sont déjà inscrits à ce cours en ligne .  Il est animé par l’un des plus  grands professeurs de biologie au monde ,  Daniel Chamovitz, l’auteur de  « Ce que sait une plante (What a plant knows) ». Un ouvrage qui a révolutionné notre connaissance du monde végétal et fait tomber de fausses croyances notamment alimentées par "La Vie Secrète des plantes", publié en 1975 par Peter Tompkins et Christopher Bird qui a toutefois eu  pour mérite de nous amener à regarder les plantes sous un regard nouveau : des êtres vivants doués de sensibilité. 

Et  pour présenter sur la vidéo en page de garde, l’introduction de son cours, le biologiste Daniel Chamovitz déboule, tout joyeux dans le jardin de l’Université de Tel-Aviv, où on peut y voir des palmiers et du gazon et il vous annonce lui-même encore tout ému par  cette constatation : «  Je marche sur le gazon et l’herbe sait déjà combien je pèse et quel changement chimique lui permettra de supporter mon poids. Vous voyez que j’ai une chemise bleue , n’est-ce pas ?  Et bien les plantes le savent aussi. »

 Youpeeee !!!!

 

 

 

Mes prochains cours en attente  : 

Søren Kierkegaard à l'Université de Copenhague (date pas encore annoncée)

Un cours d’astrophysique par l’Université de Princeton (date pas encore annoncée)

Et j’attends avec impatience l’ Université qui proposera un cours sur Baruch Spinoza

 

www.coursera.org