01/10/2009

TSUNAMI ET TERMITIERE


TermitPlanCoupe_432.jpgAprès les images de destruction suite au passage du tsunami dans le  Pacifique récemment, la vision des termitières qui résistèrent au tsunami au Sri lanka me revint d’emblée. Quelle surprise alors de constater que des immeubles entiers s’étaient  effondrés tandis que les termitières avaient résisté au tsunami et étaient demeurées intactes. Ceci m’a amenée à m’intéresser à la construction des termitières.

Insectes aveugles, les ouvrières construisent leur édifice en mortier dur et résistant qu’elles élaborent en mélangeant leur salive avec de la terre. La structure des termitières est labyrinthique et largement ventilées par des alvéoles. Ses propriétés de résistance sont exceptionnelles,  elles  résistent très bien aux vents et pluies des zones tropicales, et à la chaleur du soleil .La muraille de ces termitières, très dure, faite ainsi d'un mélange de terre et de salive est cuit par le soleil. Véritables bâtisseuses, excellents ingénieurs thermiques, elles maîtrisent la régulation de la température. L’arrondi architectural fait que l’eau tourne autour de la termitière sans pouvoir saisir un angle d’attaque.

 

 

 

pt38168.jpgDSCF0087.JPGsrilanka051.jpgCe qui nous amènerait à dire que les constructions au bord de l’eau devraient en fait être rondes  sur le modèle aussi de la mosquée de Banda Aceh où  dômes, voûtes, kiosques aérés ont épargné l’édifice, resté quasi intact.

 

 

Au milieu de ce gravas qui était autrefois un hôtel, seules les termitières ont tenu au choc de l'impact des vagues de 12 mètres.

 

Les termites sont capables d’anticiper les grands désastres naturels, elles possèdent des capteurs et des détecteurs sismographiques. Elle sont aptes à analyser les séismes d'origine terrestre, les tremblements de terre, les tsunamis, les éruptions volcaniques. Non seulement, elles les détectent mais peuvent déceler leur niveau d’importance et les classer selon leur origine. A l’annonce d’un séisme elles montrent une activité intense, il suffirait  à l'homme d’observer une termitière pour comprendre qu’un événement majeur va se produire, elles ressentent les ondes avant même que les sismographes les aient enregistrées.

Que l'humain  observe donc  la nature et s’inspire de modèles  de constructions adaptés de manière parfaite à l' environnement.

 

Au Zimbabwe l'Eastgate building réalisé en 1996,  par l’architecte Mike Pearce,  a été construit sur le principe  de la termitière: de nombreuses cheminées créent un courant d’air rafraîchissant et rend inutile toute climatisation dans ce pays où la température journalière peut dépasser les 35°C.


images.jpg

east2.gif

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


A: lamelle d'argile; B: base; C: cavité centrale; F: champignons spongieux; G: galerie souterraine; PA: piliers d'argile; R: cellule royale; S: amas de particules filandreuses.
(Graphique : Grassi B. e Sandias A/ Domaine public)

21:53 Publié dans Développement durable | Tags : tsunami, construction, termitière | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |