153727

La grève des femmes - Un défilé du 14 juin 2019 inoubliable

Imprimer

J'y étais ! Un défilé sans précédent, des slogans pleins d'humour et pleins de sens. Les femmes et les hommes  solidaires se sont mobilisés en masse. 20'000 personnes à Genève.

Et maintenant on fait quoi, qu'est ce qui restera de la grève des femmes? Le combat, voilà ce qui reste. Ni gauche, ni droite, en avant toutes. Ce sont les fondements du système qu'il faut revoir et qui reposent sur une conception patriarcale de la société, un système éculé. On continue à se battre, au quotidien, jour après jour, chacune à son niveau puis toutes ensemble. Pour ma part, fonctionnaire à l'Etat de Genève, j'ai fait grève et demande depuis plus d'un an,  une égalité de salaire par rapport à mes homologues masculins et que l'on me refuse systématiquement sous mille prétextes plus fallacieux les uns que les autres et naturellement je résisterai pour obtenir gain de cause et rester exemplaire pour les générations à venir.

Mon slogan :"-20%, pourtant c'est pas les soldes. Egalité salariale!" - Ce ne sont pas les soldes saisonnières, mais on brade le travail des femmes tout au long de l'année.

La Suisse est le dernier bastion à la traîne sur l'égalité hommes- femmes et le dernier pays en Europe à avoir accordé le droit de vote aux femmes. Il y a du travail sur la planche et il faut s'y mettre pour le plus grand bien et des femmes et des hommes. 

Après le 14 juin, le travail sur l'égalité continue au quotidien et partout !

 

DSC02057 (1).jpg

 

DSC02012.jpg

 

DSC02070.jpg

DSC02085.jpg

DSC02089.jpg

DSC02049.jpg

 

DSC02094.jpg

Et le policier goguenard de lui répondre :"Je n'ai pas assez bu pour comprendre ce que vous me dites", elle avait un peu forcé sur la bière semble-t-il.

 

DSC02092 (1).jpg

DSC02015.jpg

DSC02031.jpg

DSC02011.jpg

DSC02061.jpg

La Suisse est le dernier bastion à la traîne sur l'égalité hommes- femmes. Le dernier pays à accorder le droit de vote aux femmes. Il y a du travail sur la planche et il faut s'y mettre pour le plus grand bien et des femmes et des hommes. 

Lien permanent 6 commentaires

Commentaires

  • Dans la joie et pourtant des siècles de barbaries, et les femmes en ont été le vecteur !

    Les femmes ont raison d'exiger que leurs droits soient respectés et ça se passe en occident !

    C'est certainement la meilleure armes contre les totalitarisme !!

  • Je suis étonnée de vous lire : à ma connaissance et selon mon expérience personnelle, l'Etat de Genève applique depuis des lustres une stricte égalité salariale, évidemment à poste / ancienneté / diplômes et temps de travail égaux. Si sur tous ces points votre profil est absolument similaire à celui de vos collègues masculins et que ceux-ci gagnent néanmoins plus que vous, il y a en effet un problème, et je ne comprends pas.

  • Chère Mathilde, nous sommes donc deux à ne pas comprendre.

  • @Marie,

    Et si nous parlions du nombre de licenciés de l'uni de Genève, en comparant le nombre de femmes et d'hommes, et qu'en suite nous comparerions le nombre de postes à responsabilités distribués aux femmes et aux hommes dans l'administration, que diriez-vous ?

  • Voici une jeune femme intelligente qui elle a tout compris:

    https://www.youtube.com/watch?time_continue=4&v=ECHWSxYK3fc

  • D'accord avec la vidéo de Art.V, je suis également contre les quotas !

    Néanmoins, il faut reconnaître que les mauvaises habitudes ont le cou dur !

    Il y a encore des choses à remettre dans la balance !

Les commentaires sont fermés.