153727

Syrie : la guerre d'après

Imprimer

Mon témoin d'origine syrienne est assise à une petite table de bistrot devant moi, les yeux écarquillés encore par l'horreur entr'aperçue,   elle baisse la voix pour me raconter ce qu’elle a vu après deux mois passés en Syrie. Ses yeux s'emplissent de larmes tandis qu'elle décrit la situation.

- Si tu savais le courage que ces femmes ont. Ce sont des villages entiers où il n'y a plus un seul homme. Ils ont tous été tués; pères, frères, fils, oncles, grands-pères, tous du plus vieux au plus jeune, embarqués, liquidés. Les rebelles les ont emportés et tués, les uns après les autres, certains après avoir été  soumis à la torture.

Aujourd'hui, les femmes se retrouvent à réparer leur maison, travailler aux champs ou se rendre en marchant des heures durant vers les villes les plus proches pour y vendre leurs babioles, des produits artisanaux ou des fruits et légumes. Puis, il faut s'occuper des seuls hommes qui restent, des handicapés, des lambeaux de chair qui ont réussi à s'enfuir des geôles des fous.

Une mère m'a raconté une histoire incroyable continue-t-elle ! Ses cinq fils ont été emmenés et tués par les rebelles, elle a supplié le cadet de résister quoiqu'il arrive, de tenir au-delà de tout ce qu'il pourrait supporter. Emprisonné, il réussit pourtant à s'échapper. Un soir, une ombre traînante se profila dans le jardin, un corps se hissait péniblement sur les coudes.

- Maman, j'ai tenu ma promesse, me voilà de retour ! Le fils est  revenu de l’Enfer  comme il l'avait promis, et,  qui deviendra tétraplégique après des semaines de torture.

Mon témoin ne peut plus parler, elle ravale ses larmes.

- Quel courage, si vous pouviez imaginer l'état de ce pays et cette force de vie !

 Puis elle me parle longuement de créer des centres sanitaires avec des bus qui circuleraient de village en village pour soulager ces femmes et leur apprendre à s'occuper de leurs enfants dorénavant handicapés.

- Tout reste à faire, il faut commencer à quelque part, alors commençons déjà par le plus urgent, la santé  dans ce pays qui compte, aujourd'hui, presque trois millions d'invalides victimes de guerre,conclut-elle en soupirant. C'est une nouvelle guerre qui démarre, celle contre la pauvreté et la maladie.

 

 

  1.  Mon témoin est devant moi , elle baisse la voix pour me raconter ce qu’elle a vu après avoir passé deux mois en Syrie, ses yeux se remplissent de larmes tandis qu'elle décrit la situation.
Lien permanent 9 commentaires

Commentaires

  • Merci Israël, merci les USA, merci la France, merci le Royaume-Uni.

    Oui, la saloperie a un nom. Et ce n'est pas fini. Afghanistan, Irak, Libye, Syrie, Ukraine, Yémen. Iran demain?

    Sept pays. Il faut que les pays détruits soient au nombre de 7. C'est dans la bible.

  • C est très émouvant votre article-chapeau Mme Djemâa Chraïti ...

    Qui soutient ces rebelles "installateurs de Démocratie" nous disait-on depuis 2011 mais appelons-les plutôt des installateurs de la démocrassie? Qui les fabrique et les soutient sauf la Turquie, la Saoudie Salafiste, Israel et surtout la France et les USA? Pour ces deux derniers "Grands" , de quel mandat se prévalent leurs forces spéciales françaises et américaines opérant en Syrie, est il sur mandat de l ONU par exemple ou sur demande de l autorité légale de la Syrie? non et non!

    Bien à Vous.
    Charles 05

  • Les "peuples" disent tous vouloir la paix tout en applaudissant souvent ceux qui les mènent à la guerre, s'ils ne les élisent pas.
    Et si c'est "dans la Bible" comme l'écrit Daniel, ironiquement je pense, cela ne cessera qu'avec la fin de l'humanité, avec ou sans bibles.

  • Et si nous parlions des milliards de ces cleptomane sanguinaires ?

    Incroyable ces partis pris, les romains ne disaient-ils pas déjà, "qui règne par le glaive, périra par le glaive ?

  • Le titre évoque le terme guerre !

    Mais à la base, ce n'était que des manifestations de populations pacifiques, qui dans certains cas ont été massacrés et continuent de l'être avec le soutien visible de blogueurs suisses ou pas suisses, comme quoi les massacreurs de populations possédants des comptes en banques sont très soutenus !

  • Pour parler simplement !!

    Pour répondre à Mère-Grand, l'humanité aura-t'elle besoin de guerres pour disparaître ?

    Les glyphosates font leur travail, accompagnés de radioactivité 130 fois plus importante qu'il y a 70 ans, de plus, il ne s'agit plus d'isotopes naturels, mais d'isotopes enrichis !

    La liste est longue et je vous garanti que le CO2 est certainement le danger le moins menaçant, c'est sans doute pour cette raison qu'ils alarment les populations autour du CO2 !

  • Je vais encore rappeler à certains, qu'en Tunisie, les manifs n'ont pas été réprimées dans le sang, qu'en Egypte, le nombre de victimes était négligeable en comparaison de ce qu'il s'est passé en Syrie et sur ce qu'il se préparait en Libye !

    Mais il faut également dire, que les fortunes de Ben Ali et de Moubarak étaient 10 fois inférieures que celles de kadhafi et de bashar el assad !

    De toute manière, les el assad père et fils, massacraient pratiquement autant de civils lorsqu'il n'y avait pas de guerre, sans oublier sadam hussein.

    Combien mouraient torturés dans les prisons des el assad et sadam husein chaque jour, l'oncle de bashar se rendaient personnellement dans une prison de Damas pour torturer des femmes à mort, spécialement pendant nuits de pleine lune !

    Il vit dans un hotel particulier à Paris !

  • @Mère-Grand
    "Et si c'est "dans la Bible" comme l'écrit Daniel, ironiquement je pense, "
    Vous pensez hélas à tort. Et c'est dans la bible. Je ne vois aucune ironie ici:
    Deutéronome
    7:1.Lorsque l'Eternel, ton Dieu, t'aura fait entrer dans le pays dont tu vas prendre possession et qu'il aura chassé devant toi beaucoup de nations - les Hittites, les Guirgasiens, les Amoréens, les Cananéens, les Phéréziens, les Héviens et les Jébusiens, sept nations plus nombreuses et plus puissantes que toi -
    2. lorsque l'Eternel, ton Dieu, te les aura livrées et que tu les auras battues, tu les voueras à la destruction. Tu ne concluras pas d'alliance avec elles et tu ne leur feras pas grâce."

    Ou autrement dit le Grand Israël du Nil à l'Euphrate.

    Vous n'êtes pas sans savoir qu'en hébreu il n'y a pas de passé, présent ou futur pour les verbes...

  • "Vous n'êtes pas sans savoir qu'en hébreu il n'y a pas de passé, présent ou futur pour les verbes..."

    Encore une bêtise alléguée légèrement !

    On en est plus à une près !!

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel