153727

18/10/2018

Librairie du Boulevard sous tous les regards

517371572.jpgDes passants défilent écrire leur mot de soutien.  Des  post-its de toutes les couleurs décorent la vitrine,  cassée par des membres de l'extrême-droite, dans la nuit du lundi au mardi. Dans leur élan rageur, ils ont  pris la grille de la bouche d'égout proche et ont fracassé la vitrine. Les libraires choqués par cette sauvagerie sont un brin inquiets, ils ne sentent plus en sécurité et craignent une escalade de la violence. Mais la solidarité affichée par leurs lecteurs, leurs lectrices, leurs passants et leurs passantes leur donne du courage.
C'est une vitrine sur l'antifascisme qui a attiré les foudres de l'extrême-droite et à voir cette librairie attaquée de pareille sorte font remonter à la surface les souvenirs d'une période moins glorieuse quand  les autodafés clouaient les écrivains au pilori;  livres interdits, censurés, brûlés les rendaient muets et leurs auteurs avec . Il est intéressant d'observer que les extrémistes se considèrent eux-mêmes comme des fascistes et ne supportent aucune critique à leur égard. En lisant la définition du Larousse pour fasciste : Qui impose une autorité arbitraire, dictatoriale et violente à son entourage, abréviation populaire: Facho.) il n'y a pas de quoi être fier de l'être et  la crainte qu'il faut avoir des "fachos" est absolument fondée.  Or, pour  ne plus être la cible d'autres actes de vandalisme, les libraires ont abandonné l'expo de bouquins antifascistes de la vitrine.
Le livre reste au cœur de tous les débats. L'action barbare des lâches qui ont œuvré dans la nuit démontre surtout le pouvoir des mots qui sont la plus sublime résistance et ce sont encore avec des mots que la lutte et le mouvement de solidarité s'organisent.

 "La lumière est dans le livre, laissez-le rayonner," ce mot de V.Hugo pour la fin 

 

Sélection des billets collés contre la vitrine de la Librairie.

 

 

librairie.jpg

librairie.jpg

librairie.jpg

librairie1.jpg

 

librairie.jpg

facis.jpg

fac.jpg

ignorance.jpg

antidote.jpg

librairie.jpg

pasaran.jpg

librairie.jpg

vendeuses.jpg

 

IMG_2284.jpg

IMG_2288.jpg

IMG_2285.jpg

IMG_2286.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

17:16 Publié dans Solidarité | Lien permanent | Commentaires (16) | |  Facebook | | |

Commentaires

Oui, Djemâa, j’ai vu cela, en effet.

L’inquiétude des libraires est légitime face à pareille violence. Heureusement que leurs client(e)s et les passant(e)s leur apportent chaleur, réconfort et soutien et que votre blog en témoigne.

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 18/10/2018

J adhère à 100% à ce que Mme Hélène Richard-Favre a écrit.
Bien à Vous et Choukran Kassiran.
Charles 05

Écrit par : Charles 05 | 19/10/2018

C est vrai ce que vous dites quant aux livres!

Souvent ça nous arrive de penser ou de le dire que quelqu un voire parfois même de grands "intellectuels, philosophes, politiciens, Présidents, des phares de la société, des stars ou des starlette...etc" doivent se mettre à lire un livre voire même un tas de livres...

Bien à Vous.
Charles 05

Écrit par : Charles 05 | 21/10/2018

Reprendre un livre, retrouver ces lignes de Pierre Teilhard de Chardin:

"Nous ne sommes pas des êtres humains vivant une expérience spirituelle.
Nous sommes des êtres spirituels vivant une expérience humaine."

Préservons, protégeons nos librairies et… nos bibliothèques.

Écrit par : Myriam Belakovsky | 21/10/2018

Il faut en effet condamner cet acte inadmissible, MAIS que dire de la violence de la gauche, qui est de loin beaucoup plus fréquente, comme celle des Black Block et des antifas dont vous devriez d'ailleurs enlever le logo de votre blog étant donné la violence dont ces groupuscules font preuve à chaque occasion en attaquant la police, cassant de nombreuses vitrines, détériorant le Grand Théâtre, ou en menaçant et en empêchant de s'exprimer tous ceux qui osent ne pas être d'accord avec eux?

Que dire aussi de violence des anti-spécistes qui brisent les vitrines des boucheries et imposant leurs idées par la terreur?

Dans ce cas, il n'y a pas de journalistes indignés, pas de manifestations de soutien aux commerçants lésés, pas de billets sur les vitrines! Pourquoi? Car c'est la gauche donc c'est politiquement correct de laisser faire et de ne pas condamner.

L'attitude de tous ces groupuscules qui se disent antifascistes correspond à merveille à la définition du fasciscme que vous nous donnez:

"Qui impose une autorité arbitraire, dictatoriale et violente à son entourage."

Il y aurait donc deux poids et deux mesures? Une bonne et une mauvais violence? De toute évidence oui!

Le jour où l'on condamnera de la même manière la violence des fascistes de gauche comme de droite, ce jour-là on sera crédible! Pas avant!

Bien à vous.

Écrit par : Arthur | 23/10/2018

Alors comme il faut semble-t-il remettre les pendules à l'heure pour les handicapés du bulbe, selon le dernier rapport 2018 du service de renseignement de la Confédération, voici les vrais chiffres des violences liées à l'extremisme de gauche et de droite.

Total événements : 200 pour l'extrême gauche, 16 à droite

Nbre d'actes violents : 100 pour l'extrême-gauche, UN seul pour leurs opposants.

Vous voyez la différence de ratio ou non ?

Alors votre démagogie à deux francs six sous, la haine, l'intolérance et toute la liste des adjectifs habituels, vous pouvez les prendre sous les bras et allez faire un pic-nic avec.

Du reste, le pauvre Sieur Apotheloz, qui a traité du sujet également, n'a même pas osé mettre mon message en ligne.

Écrit par : Laurent Lefort | 23/10/2018

Donc les extrémistes de droite ont sévit contre une librairie. Mais les extrémistes de gauche ont un autre "palmarès": La destruction des commerces lors de la manif cotre l'OMC avec la bénédiction de Pagani, Ducommun, Decarro, De Marcellus, etc, La destruction de la Ville de Genève lors de la manif contre le G8 (20 millions de dégâts) avec la bénédiction des mêmes guignols plus Hodgers (chef de la sécurité !) et Beer, conseiller d'état qui a empêche la police de fouiller les manifestants sur le pont du Mt.-Blanc leur permettant de sa débarrasser des divers armes (coctail Molotovs, Barramines, armes à feu, poing américain, etc, le tout jeté dans le Rhône. Sans oublier les derniers dégâts sur le Grand Théâtre causés par des habitués de l'Usine mais jamais repris et condamnés. La Ville est aux mains des voyous casseurs ou politiques !

Écrit par : Yvan Descloux-Rouiller | 23/10/2018

Laurent Lefort,

Votre message, tout comme le mien, n’ont sans doute pas été reçus par notre Conseiller d’Etat si soucieux de montrer qu’il s’était exprimé sur le sujet abordé ici par notre hôtesse.

A moins que son temps désormais et sans doute minuté d’élu cantonal ne lui en donne que peu sinon aucun pour suivre les réactions que suscitent ses écrits, ceux de son blog TdG du moins car il semble en tenir un autre: http://thierryapotheloz.over-blog.com qui s’est arrêté au 6 septembre 2012r... et à propos duquel il invite désormais l’internaute à se rendre sur son site. Et que lit-on sur ledit site, à nouveau le sujet de blog que nous avons commenté, jusque là, semble-t-il, en vain.

Comme l’onglet « contact » du site de Thierry Apothéloz invite à soumettre « Question(s) ou remarque(s) » , je lui ai indiqué qu’au moins deux intervenants de la blogosphère qui nous accueille ici avaient commenté son sujet et que je tenais à l’en informer alors même que je venais de découvrir votre commentaire ci-dessus publié.

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 23/10/2018

Vous me direz que je suis mauvaise langue, mais je sens que le chiffre d'affaire de la librairie va profiter d'un petit boost grâce à cette vitrine bien éclairée. On en viendrait presque à réclamer plus de vandalisme pour obtenir le minimum vital de visibilité.

Écrit par : Pierre Jenni | 23/10/2018

Pour ceux qui veulent en savoir plus sur la vraie origine du fascisme, je recommande la courte vidéo de 5 minutes ci-dessous (en anglais facile à comprendre). Vous y apprendrez que le fascisme a été créé par un homme de gauche: Giovanni Gentile «le philosophe du fascisme» qui admirait tant Karl Marx qu'il lui a d'ailleurs consacré son premier livre intitulé "La filosofia di Marx, studi critici".

https://www.prageru.com/videos/fascism-right-or-left

Les antifas me font donc bien rire!

Écrit par : Marie B. | 24/10/2018

Mme Favre, le petit Apothéloz qui a titré son article "Boulevard de l'intolérance", n'a pas dû apprécier que je lui suggère plutôt "Autoroute à six voies de la mauvaise foi, du dénis et, de la censure":

Il restera un militant socialiste et en conséquence, continuera à prendre quiconque ne pense pas comme lui, pour un faciste, alors que tout à chacun sait que Mussolini a été longuement dans les jupes de la secte à la rose.

................................................................................................
...........................................................................................

Écrit par : Laurent Lefort | 24/10/2018

Monsieur Lefort, vous y allez un peu fort !
Je censure la dernière partie de votre commentaire sur les "sans-dents" et les "sans-couilles" et vous invite à régler vos problèmes ailleurs.

Écrit par : Djemâa | 24/10/2018

antifas/promafias! Je me le dis tous les jours!!!!!!

Écrit par : Dominique Degoumois | 26/10/2018

Ha ha ha les livres sont la liberté!!!!!!! Allez dire ça à marx et à hitler!!!!

Écrit par : Dominique Degoumois | 26/10/2018

Ha ha ha -Les cons ont peur des livres!!! -Mais pas des iphones!!!!!

Écrit par : Dominique Degoumois | 26/10/2018

Les fachos de gauche sont aussi .................des fachos!

Écrit par : Dominique Degoumois | 26/10/2018

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.