153727

21/07/2018

Eglise du Sacré-Cœur – « Dieu ne peut rien pour les hommes »

IMG_1920.jpgUne église ravagée par les flammes par un jeudi 19 juillet, de quoi émouvoir. Une odeur âcre plane encore  sur les lieux le lendemain ; cette odeur de fumée refroidie légèrement écoeurante. Je me souviens du jour où elle a brûlé. La rue aussitôt bloquée, pompiers, ambulance, une agitation inhabituelle pourtant dans ce quartier toujours animé qu’est la plaine de Plainpalais où on voyait se répandre, au départ de l’incendie, une fumée blanche quasi immobile au-dessus des gens ; des traînées blanchâtres suspendues dans la chaleur caniculaire où pas un souffle d’air ne les aurait dispersées.

Les pompiers sans relâche se sont battus contre les flammes, de 16h à 19h selon les témoins. Un témoin qui raconte ce qu’il a vu me dit avoir vu le prêtre en soutane courir en criant qu’il y avait le feu dans son église. Sans doute, ajoute-t-il, sous le toit par jour de forte chaleur, les circuits électriques auraient surchauffé.

Un long échalas maigre comme un clou frisant la cinquantaine, s’approche des barrières de sécurité devant lesquelles je me tiens, là, en écoutant les réactions des badauds et tentant de sortir les vers du nez du vigile, muet comme une tombe et qui applique les ordres, à la lettre, pas un mot ! L'homme nous raconte que ses parents espagnols se sont mariés dans cette église, mais comme elle, leur mariage est parti en fumée ! Tandis que lui marié, à la mairie, l’est toujours. De ce pas, il allait appeler annoncer à son père en Espagne que « leur » église avait brûlé, sa mère déjà au ciel a dû apprendre la nouvelle plus vite que quiconque.

Puis un autre intervient en disant sur ce ton désabusé propre aux désillusionnés : « De toutes les façons, Dieu ne peut rien pour personne, même son Fils, il n’est pas parvenu à Le sauver. Que dire de la 1ère Guerre Mondiale avec tous ses morts et de la 2ème Guerre mondiale où des millions de gens ont brûlé ? Là, non plus Dieu n’a rien fait, Il ne peut rien pour les hommes, sinon on s’en serait déjà aperçu. Les pompiers ont fait plus pour sauver ce Sacré-Cœur que le bon Dieu lui-même conclut-il, un brin dépité, pourtant il se présente avec humour "fils de l'esprit éveillé" et pencherait plutôt pour la philosophie bouddhiste.

 

Bravo aux pompiers !

 

IMG_1919.jpg

Crédit photo D.Chraïti

09:50 | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook | | |

Commentaires

On dirait que cet incendie attire les névropathes. Dieu n`est pourtant pas plus chargé d`empecher les églises, synagogues et mosquées de bruler que d`empecher les esprits perturbés a jouir quand ils en voient bruler.

Écrit par : Jean Jarogh | 21/07/2018

"Aide-toi toi même et Dieu t'aidera" Bravo les Pompiers!

Écrit par : Mihal Shema | 22/07/2018

La paroisse de mon enfance, les cours de catéchisme, la chorale, plus le local des scout en sous-sol. J'y en passé du temps.

Ce vaste sous-sol rempli de mystères pour mes yeux de garçon d'à peine 7 ans rentré dans la meute des petits louveteaux, encadrés par des universitaires aux cheveux long et guitares style Dylan et Hugues Aufray de la première heure.

Dans un temps libre de jeux, l'exploration dans le noir de ces sombres recoins. Nous étions une fois tombé sur l'objet de l'effroi autant redouté qu’inconsciemment recherché, dans un local non fermé une faible lumière nous a révélé que nous jouions en fait à nous faire peur en tournant autour d'un cercueil où reposait une vieille dame au faciès figé de couleur verdâtre.

Ce sont vos photos qui ont ranimés ce souvenir enfoui depuis bien longtemps

Écrit par : aoki | 02/08/2018

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.