153727

21/05/2018

Une fouine dans le moteur

images-2.jpgA chaque fois que je raconte ce qui est arrivé, à ma voiture, on me demande si c’est un passage imaginaire d’un de mes romans et il me faut me défendre pour expliquer ce qui s’est vraiment passé et comment ça s’est produit.

Un jour, me rendant à Coppet, le témoin lumineux de ma voiture marque en rouge vif qu’il faut rajouter du liquie¨de de refroidissement que je m’empresse aussitôt de mettre. Une heure plus tard, le témoin s’allume à nouveau, inquiète, je m’arrête chez un garagiste au bord de la route pour lui demander de vérifier ce qui se passe, naturellement avec mon imagination débordante, je voyais déjà la flambée du véhicule en une explosion assourdissante, quelque chose de ce genre, épouvantable.

Le mécanicien ouvre le capot et découvre près du moteur, un os, un morceau de pain, une tranche de pizza, bref, le parfait salon d’une fouine qui s’était confortablement installée dans le moteur du véhicule, faisant salon et se réchauffant à la douce chaleur d’un moteur refroidi durant l’hiver, parfois rongeant quelques câbles électriques du véhicule pour se faire les dents. Et voilà la voiture définitivement hors d’usage !

La fouine et pendant tout l’hiver évidemment dès que je mettais en branle le moteur s’éclipsait rapidement pour revenir dès mon retour se réchauffer dans « son nid douillet». Les fils sont fabriqués avec des matières organiques; par soucis d'écologie, des normes européennes obligent les constructeurs à remplacer les traditionnels câbles et durites en plastique classique, par des matériaux faits à base d'amidon de maïs ou de pomme de terre, issus de la canne à sucre, d’arachides, huiles de poisson ou farines contenus dans les câbles recyclés, bref, un vrai garde-manger pour ces adorables rongeurs.

Certains véhicules sont équipés d’appareils à ultras-sons qui les éloignent.

 

Donc, je vous laisse vérifier dans votre moteur qu’il ne soit pas transformé en un « douillet petit coin » à fouines. Au printemps, les mâles sont particulièrement attirés par les câbles et pour marquer leur territoire, ils sont capables de passer après un autre concurrent qui a arrosé les fils et ronger davantage le matériel pour montrer son passage et faire disparaître toute odeur et toute trace du mâle précédent, et en attendant, en ce qui me concerne, marche et vélo, au programme.

 

 

 

12:08 | Lien permanent | Commentaires (10) | |  Facebook | | |

Commentaires

De un, ce n'est pas parce que vous êtes une femme - du moins, c'est ce que pourrait croire le banal lecteur à voir votre portrait...- que vous n'avez pas le droit d'ouvrir le capot de votre voiture pour vous faire une idée de ce qui peut s'y passer...
De deux, les fouines ne sont même pas si écolos que vous le croyez : cela fait longtemps qu'elles se régalent des câbles en bon vieux plastique issu du pétrole...
Il existe depuis des temps immémoriaux des sprays pour les éloigner de votre moteur.

Écrit par : Géo | 21/05/2018

C'est toujours moi le boulot qui me tape ;-)

Attention Miss Djemaa si vous suivez les conseils de Géo, n'oubliez pas d'ouvrir votre capot avec précaution, il parait que comme les fouines certains tigres y ont leurs habitudes.

Écrit par : mecano | 21/05/2018

Il me semble que le sujet du billet est davantage de partager la surprise de la survenue d'une fouine dans le moteur. (on nous avait seulement parler des chevaux ou des tigres) que des suites de l'événement. Ayant vécu 35 ans à la campagne, j'ai passé par là une seule fois mais je reconnais qu'il s'agit d'une aventure très surprenante.
Oui, Géo, une femme est capable d'ouvrir un capot mais c'est tellement plus sympathique quand c'est le mécanicien du quartier qui peut diagnostiquer la cause de l'alarme et en réparer la pièce défectueuse en même temps! De plus, j'ai eu droit à des anecdotes sur le sujet, bonne occasion de m'instruire!

Écrit par : Marie-France de Meuron | 21/05/2018

J'ai bien ouvert le capot pour rajouter l'huile de refroidissement, par contre le mécano a détecté les aliments de la fouine grâce à une lampe de poche, sans elle, on ne voyait pas aussi loin! En réalité, j'étais à mille lieues d'une telle trouvaille!J'en avais les bras ballants et lorsque je raconte cette anecdote, ça fait hurler de rire les gens.

Écrit par : Djemâa | 21/05/2018

Si l'on suit le commentaire de Géo et celui de Mécano, toute femme doit aller ....FOUINER dans son moteur.
Ce que je ne fais...jamais ! Dommage pour l'absence de rencontre avec un éventuel ...Tigre.
(Dans certains pays les crabes envahissent les moteurs.)

Écrit par : Sylvie Neidinger | 21/05/2018

Bravo Sylvie pour le "toute femme devrait aller fouiner dans son moteur."

Écrit par : Djemâa | 21/05/2018

Bonjour Djemâa D'après certains ont dit il parait que l'essence sans plomb les attire beaucoup plus que le diesel
L'animal parcontre a un avantage sur celles à deux pattes , il n'ira pas colporter gratuitement juste pour le plaisir de faire souffrir

Écrit par : lovejoie | 21/05/2018

(Dans certains pays les crabes envahissent les moteurs.) Par ici, il y a aussi des chats. Malheureusement pour eux...

Écrit par : Géo | 21/05/2018

Et dans le moteur de ses "copines".....

Écrit par : Patoucha | 21/05/2018

Juste pour l'info (et sans être garagiste), ce n'est pas de l'huile mais un liquide de refroidissement, à base d'eau et d'alcool notamment.

Heureusement que vous ne nous avez pas versé de l'huile moteur dedans hein... :)

Écrit par : JDJ | 22/05/2018

Les commentaires sont fermés.