153727

19/05/2018

Affaire Maudet, affaire maudite

images.jpgA chaque nouvel épisode, dans cette boîte de Pandore qu'est devenue l'affaire Maudet ,  je me gratte la tête car la frontière est ténue entre la sphère privée et professionnelle.
Et voilà ce qui m'interpelle. Invitée en Inde, l'automne prochain avec à la clé une proposition d'un billet réduit payé en partie par les organisateurs, sur Air India, pour assister aux festivités du Millénaire des Rroms,à Kannauj en Inde,  nous partirons avec un groupe de musiciens rroms, de grandes figures de personnes engagées et last but not least,  Brigitte Macron, sous réserve de confirmation.
Sans doute, on nous invitera dans une chambre à plusieurs que je partagerais avec quelques amies Rroms et si par hasard, prise d'une soudaine compassion, Brigitte Macron aurait la bonne idée de me convier à partager sa suite dans un élan de solidarité,  dû à mon dos, souffreteuse que je serais sur un lit d'appoint, je refuserais d'emblée en invoquant mon statut de fonctionnaire suisse.

- Brigitte, merci pour l'invitation que je décline, à mon plus grand regret et pour le resto ce soir, j'ai préféré un plat de dhal et de naan (plat le plus populaire) .

Et se demander jusqu'où on pourra accepter et refuser, quelques centaines de francs vont si vite. Réduction sur le billet, réduction sur la chambre, repas offerts et vous avez déjà dépassé sans doute les 600 frs, alors que la Confédération recommande un cadeau d'une valeur maximum de 400 frs.

Mais le vrai fond de l'affaire, c'est que lorsqu'il y une contre-partie attendue par celui qui paie, ça devient carrément laid et devient tout simplement de la corruption. Affaire Maudet, affaire maudite, on ouvre la boîte de Pandore, accepter jusqu'où et pour quel retour précisément? Lorsqu'on reçoit un cadeau d'un certain montant, il est important d'en connaître les attentes précises, à moins d'être totalement naïf.

Et en conclusion, le plus simple c'est de se prendre en charge et payer en fonction de ses moyens et c'est exactement ce que je compte faire, me payer le billet plein tarif et la chambre et puis c'est se garantir une totale liberté d'expression, dans mon cas. Je pourrais couvrir l'événement en toute liberté pour mes chers lecteurs de cette blogosphère, m'abandonner à une douce impertinence sans que nul ne puisse interférer parce qu'on m'aurait offert qui sait quoi.

C'est le prix à payer pour une entière liberté d'expression ! Cette leçon vaut bien un billet sans doute.

 

09:21 | Lien permanent | Commentaires (24) | |  Facebook | | |

Commentaires

Pour un politicien, la frontiere doit etre clairement marquée entre vie privée et espace public. Au vu de cette affaire, je n`échangerais certainement pas un Francois Longchamp contre un Pierre Maudet dont la jeunesse n`excuse pas tout.

Écrit par : JJ | 19/05/2018

Enfin un scandale digne de ce nom, ça en est presque rassurant lorsque l'on se réfère au calibre de cet éternel jeune premier si longtemps entretenu par Maudet !

Il en deviendrait presque sympathique !!

Il s'en défend, mais que diable pouvait-il bien faire à Abu Dhabi tous frais payés quelques semaines avant qu'une société locale remporte avec son offre concernant l'aéroport de Genève ?

Pour le moment, les réponses sont discrètes, voir secrètes, ce qui attise le feu dans ce mouillon unifié.

Faut dire que la Suisse remporte glorieusement tous les records du Guinness en matière de scandales plus internationaux, mais que cela ne concerne qu'une bête attribution pour un médiocre marché local, ne fait que démontrer que certaines formes de corruption tendraient à se démocratiser dans ce royaume des perfides !

Bienvenu au club !!!

Écrit par : Corto. | 19/05/2018

Pour couronner le tout, la presse a attendu que les élections soit dans la boite pour informer la population, un jour, plus personne ne les prendra au sérieux !

Pour ceux qui se sentent encore concernés !

Écrit par : Corto. | 19/05/2018

"la presse a attendu que les élections soit dans la boite pour informer la population"
Je trouve aussi que c'est l'aspect le plus "gênant" de l'affaire.

Écrit par : Mère-Grand | 19/05/2018

Ce qui m'étonne c'est cette innocence généralisée. On s'offusque. Alors que c'est ce que font tous les grands de ce monde, du matin au soir. Tout n'est que contre-affaire, retour d'ascenseur, trafic d'influence. Et tout le monde le sait. Il s'agit juste de ne pas se faire prendre.

Écrit par : Pierre Jenni | 19/05/2018

La question que nous nous posons ici grâce au sujet de Djemâa est celle du contrôle des comptes de campagne électorales genevoise, idem mais à un autre niveau, du contrôle des offres publiques mises sur le marché.

Écrit par : divergente | 19/05/2018

« c'est ce que font tous les grands de ce monde, du matin au soir. Tout n'est que contre-affaire, retour d'ascenseur »

C'est la base du "Business to Business". Ça peut paraître éthiquement réprimandable, mais alors il faut changer la société ou adhérer au Bouddhisme tibétain.

Le "renvoi d'asenceur" est une pratique connue et bien ancrée chez les radicaux de longue date. En tout cas chez les radicaux Vaudois où le "jouer le jeu" et la "politique des petits copains sont rois.

Ce type de copinage s'est d'ailleurs institutionalisé avec l'émergence de multiples organisations "clubs services" et autres confréries tels que: Rotary, Lions, Kiwanis, Confrérie du Guillon, etc., où le commun des mortels qui n'a pas d'ascenceur à renvoyer est persona non grata…

Chez les journalistes, la "corruption" existe depuis toujours avec les avantages en nature délivrés ou proposés avec la carte de presse. ici, l'on joue plutôt "petit bras", mais quand-même, ça met du beurre dans les épinards:

https://www.impressum.ch/fr/services/avantages-rabais/

En conclusion, ceux qui cherchent des poux à Pierre Maudet, sont ceux que sa politique efficace dérange au plus haut point. Ils sont prêts à tous les coups tordus en dessous de la ceinture pour le faire tomber. On se croirait dans "l'affaire Fillon".

Écrit par : petard | 19/05/2018

Erratum...

Faux: « qui n'a pas d'ascenceur à renvoyer [...] »

Juste: « qui n'a pas d'ascenseur à ENVOYER [,,,]

... brrr, évidemment, avant de renvoyer, faut l'avoir reçu... et chez ces gens-là, on envoie pas dans le vide...

Écrit par : petard | 19/05/2018

Faut-il détailler ce truc de base qui doit interpeller tout contribuable: tout candidat à ELECTIONS a des DEPENSES. ET ses finances de campagne devraient être soumises à CONTROLE. Par qui, vous demandez-vous, en ce genevois?

Qui contrôle les comptes de campagne de Maudet? et des autres,
Qui enregistre ses dépenses de campagne, les soutiens financiers apportés, les financements étrangers &/ou ceux de lobbies?
Bonne question.
Pas de réponse.
Vu qu'aucun cadre législatif ni aucun contrôle ne manifeste le moindre signe de vie.

Écrit par : divergente | 19/05/2018

« Qui contrôle les comptes de campagne de Maudet? et des autres »

Mais, qu'est-ce que c'est que cette inquisition ?

C'est vraiment une maladie de ce temps, que devoir justifier l'argent reçu de ses supporters...

Si j'ai des sous et que j'aime la politique d'untel ou d'untel, personne ne devrait m'empêcher de donner à qui j'ai envie...

Blocher a largement financé son parti, parce qu'il a des sous, qu'il défend ses idées, et qu'il a préféré aider son mouvement plutôt que d'aller se bronzer aux Bahamas... Faut vraiment être abruti pour s'en offusquer.

Écrit par : petard | 19/05/2018

Euh petard, un brin de dialectique cérébrale sujet démocratie siouplaît: toute démocratie dépense les sous récoltés des impôts qu'elle prélève du travail de ses asservis, qu'elle redistribue aux (...) dont aux would-be candidats aux élections qu'elles veulent si démocratiques

Du financement d'élections par contribuables, sous condition (encore faut-il un cadre) et sous contrôle et validation (d'une cour des comptes - enfin, normalement).
Tcheers petard!

Écrit par : divergente | 19/05/2018

Disons que si la "presse" s'est tue, c'est qu'il y a eu des petites affaires "donnant-donnant", à ce sujet, plus le moindre doute !

Quant aux voyous qui défendent les poissons qui se font pêcher, ce sont des losers, c'est fini le temps des cadeaux !

Le net, les hacking font le boulot à merveille, je comprend mieux pourquoi Maudet courrait autant après les experts en sécurité internet depuis 2015 !

C'était le défilé, et c'est là qu'on voit que c'est un débutant, il a tellement affolé la galerie qu'il est tombé de l'armoire, tous les hackers ont flairés le sale coup !

Si la "presse" a finit par vomir le morceau, c'est que des données estampillées "Conseil d'Etat" ont laissé des grasses traces de limaces sur les longeoles de la Mère royaume !

Et sachez que bien souvent en politique, lorsqu'ils lâchent un goujon, c'est qu'il y a un maquereau bien dodu qui se pointe au guichet !

Écrit par : Martin | 19/05/2018

En lisant le billet de Jacques-Simon Eggly, on pourrait presque se convaincre que les casseroles ne regardent que les peintres en bâtiment ou les petits artisans de la chaussure d'été !

Le voilà qui critique ce qu'il est justement en train de faire, ce bruit dérangeant qu'il condamne fermement !

Ils vont loin dans leur délire, ils en arrivent même à écrire des pages contre ceux qui en écrivent des demis-pages !!

"Ce n'est pas parce que l'on a rien à dire, qu'il faille fermer sa gueule" !!!

Écrit par : Corto | 20/05/2018

Les Verts veulent "tuer" Maudet pour placer Hodgers les socialistes furieux des élections 4 conseillers à droite et trois à gauche, veulent éliminer Maudet pour mener leur politique "gauche caviar"

Écrit par : Noëlle Ribordy | 20/05/2018

Noëlle, comme je l'ai souligné plus haut, si ils avaient voulu fracasser Maudet, ils l'auraient fait avant les élections, c'est bien plus vicieux, d'abord parce que l'ensemble de la presse est très marquée à gauche et ensuite, c'est comme si, la presse l'avait volontairement épargné pour mieux le rôtir après les élections !

Il est clair que cette info est restée dans les tiroirs, le tout est de comprendre pourquoi la gauche sort la munition après les élections ?

En politique, alors qu'ils sont censés prévoir pour diriger, ""ils ne savent pas ce que le passé leur réserve"" !

Écrit par : Corto | 20/05/2018

Tout à fait d’accord avec Noëlle Ribordy et d’autres.....

J’ajoute que si ce voyage avait été « offert » par le Qatar..... nous n’aurions rien su!

Écrit par : Patoucha | 20/05/2018

Patoucha a complètement raison, c'est incroyable comme l'Europe s'en prend aux alliés américains, pour ce faire, allez jusqu'à vendre son âme aux mollahs iraniens, mais qu'ils sachent que la Qatar joue un jeu programmé, après 2 siècles de colonisation, les semblent ne pas avoir encore compris les méandres des jeux de rôles si bien maîtrisés par nos amis orientaux !

Les européens, malgré leur expérience, se font doubler par les américains et vont très bientôt se faire également tripler par les russes.

Une chose est de plus en plus certaine, de voir l'Europe faire exactement ce que la France a fait avec ses ex-colonies, ne laisse pas entrevoir un avenir glorieux pour les économies de quelques membres de cette union ratée.

L'Italie l'a bien compris, attendons-nous a un revirement de l'Italie envers "l'Europe", car les italiens savent qu'il vaut mieux se mettre du coté des gagnants !

Et je ne vois pas non plus pourquoi Maudet devrait autant se cacher si le but de son voyage était de ramener des investisseurs, au contraire, il devrait s'en vanter !

Écrit par : Corto | 21/05/2018

On oublie les centaines de voyages d'un certain Ziegler, cette fois avec famille et enfant et dans des dictatures qui ne se contentent pas d'investir dans des projets genevois, mais plutôt de blanchiments d'argent imbibé de sang d'innocents !

Ziegler était déjà le confident d'un certain pol pot dans les années 70, puis de kadhafi, des el assad, bref de tous les dictateurs socialistes sanguinaires de la planète et Genève va lui décerner une médaille !

La honte !

Encore et encore cette guerre entre banquiers socialo-catholique contre les banquiers libéro-protestants !

Écrit par : Corto | 21/05/2018

Vaud-Genève ou Genève-Vaud ... je me marre ...

Il y a quelques semaines, la presse annonçait que deux personnalités vaudoises PLR étaient sous le feux des projecteurs en matière fiscale et maintenant une troisième personnalité romande PLR l'est aussi pour une question financière !

Une chose est sûre, les têtes qui dépassent dérangent, particulièrement MM. Broulis et Maudet.

"Rien n'est plus agaçant que de ne pas se rappeler ce dont on ne parvient pas à se souvenir et rien n'est plus énervant que de se souvenir de ce qu'on voudrait parvenir à oublier" signé Pierre DAC

Écrit par : Marie A. | 21/05/2018

Genève en tant que "République" selon ses constituants 2012, fait face à un foutu problème d'éthique, ici au niveau du financement (& de leur contrôle of course), des campagnes électorales d'individus en quête de siège.

Ceci dit, rien n'est résolu: à ce jour, la Chancellerie (voire qui d'autre), ne s'émeut pas du nombre incroyable de bulletins de vote déclarés "nuls" (plus de 3.35% alors que les moyennes générales ne dépassent jamais le .1).

cf Michel Piccand (les observateurs.ch) qui au vu des résultats des votations électorales de mai 2018, relève un pourcentage anormal de bulletins déclarés nuls.

Bizarrement, autant la TdG au quotidien que les blogs Tdg démontrent qu'une majorité d'électeurs est en rejet de Maudet. Bizarrement, le Maudet fut élu à une "majorité" dès le 1er tour.

A ce jour, nous électeurs ayant voté contre Maudet ne sommes que des on anonymes, mais aussi, des XX'XXX de citoyens qui veulent savoir qui contrôle le curseur auprès de la Chancellerie, justifiant la déclaration de tant de bulletins nuls?

3,38% de bulletins déclarés nuls, est un pourcentage anormal. Qui devrait motiver enquête.
Merci.

Écrit par : divergente | 21/05/2018

Aux Martin,Pétard, etc, bravo. Mais avez-vous ne serait-ce qu’un ioata de connaissance de ce qui fut impliqué ?
Quid de la transparence des financements des élections et le reste, qui permit la mise sur piédestal et ce avant les élections, d’un Maudet, à l’encontre de la majorité des Suisses électeurs ? De ce qui permit la déclaration de bulletins déclarés nuls en des proportions inexplicables ?
(cf fact checking M.Piccand, le site des observateurs.ch)

Écrit par : divergente | 21/05/2018

@divergente, Maudet c'est l'alliance entre le PS et la droite, ce sont les socialistes qui ont votés Maudet, ce type arrange surtout la gauche, maintenant qu'il est élu, ils ne font que faire leurs comptes de boutiquiers et se partage les casseroles !

Longchamp dit savoir dans les moindres détails le comment et le pourquoi de cette affaire, simplement, c'est un tombeau et il n'est plus tenu de rendre des comptes.

Maudet a voyagé avec un comparse et il serait coupable de ne pas en avoir parler, de ne pas avoir rapporté le contenu de ses entrevues avec quelques acteurs économiques et politiques émiratis, il aurait également lors de cette balade, rencontré (par hasard) MBS dans un aéroport !

En fait, le seul reproche qui lui est fait et de ne pas avoir rapporté ses rencontres auprès de sa collégiale, bref, pas grand chose !

Ce qu'il faut voir dans ce traquenard va au delà de la petite histoire, la gauche voulait le voir élu avant de le tuer, pourquoi ?

En vue des prochaines élections fédérale de 2019, Genève espère logiquement de placé un de ses conseillé au conseil fédéral et la gauche est passée maître en matière de flinguage de ce marathon devenu plus sportif que politique !

Rappelons-nous un peu, que même lorsque le ballon reste entre colistiers du même parti, comment ils se flinguent entre camarades, pour cela, il faut remonté à 1993 alors que la sympathique socialiste Christiane Brunner devait logiquement décroché la coupe, soudain, alors que tout laisser présager l'élection de Christiane, soudain et pour des raisons gardées sous le coude, voilà que Miss Christiane se retire pour des motifs jamais avoués !

Que c'est-il passé ?

Alors qu'elle fréquentait le célèbre sociologue, encore étudiante par une très chaude après-midi d'été, Christiane et ses camarades avait eu la bonne idée de faire comme ses complices d'un repas bien arrosé, elle fit comme tout le monde et se dénuda alors qu'ils s'arrosaient avec le jet pour arrosage qui lui fut fatal, lors de cette sauterie exaltée, le jeannot de service ne se gêna pas de prendre quelques photo. Et voilà que le tribun de gauche avait immortalisé sa concurrente, non pas qu'il voulait lui prendre sa place, mais espérant qu'une fois évincée elle serait remplacée par une candidate représentant un autre canton !

Tout le monde voulait élire une femme, c'était inscrit ainsi et jeannot savait qu'il ne serait placé à la place de Christiane pour cette volée, cependant le calculateur espérait que si une femme d'un autre canton replaçait Christiane, lui gardait toutes ses chances pour atteindre son objectif pour les élections suivantes !

Que la gauche aurait pêché une candidate femme d'un autre canton ce qui aurait lui immanquablement ouvert la porte en tant que "non-femme" mais genevois !

La gauche et je la félicite sur coup, a décidé manu-militari de domicilié Ruth à Genève et c'est ainsi que le plan dégueulasse de jeannot fut neutralisé !

Je le sais, c'est moi qui ait balancé Jeannot dans cette sale affaire, il avait fait développé ses négatifs chez un pote, en le voyant sortir de la boutique, j'ai obtenu ds copies en rab !

De son coté, Jeannot avait lui, posté ses copies à plusieurs journaux !

Une conseillère fédérale qui aurait laissé traîner des photos de ce genre, n'avait aucune chance !

Écrit par : Corto | 21/05/2018

Pagani aussi vole à travers le monde sur le dos du contribuable. Les Verts et les socialistes ne réclament pas sa démission. Bizarre

Écrit par : Noëlle Ribordy | 21/05/2018

On lit que les verts et la Gauche veulent tuer Maudet!
C est "vrai" puisque ces mêmes verts et gauche avaient tout organisé eux-mêmes, ce voyage aux Emirtas A.U. de A à Z..." Trêve de plaisanterie!

Un peu de sérieux SVP! S il démissionnerait ou se ferait démissionner, sa place serait libre à qui de droit que ce soit la Gauche, la Droite, Tartempion..n importe ...

Écrit par : Charles 05 | 21/05/2018

Les commentaires sont fermés.