06/07/2016

Câlins made in China


IMG_0669.JPGHier, sur la plaine de Plainpalais, côté rondeau,  un groupe de cyclistes chinois attire l'attention. Devant eux, un jeune homme blond, genre baroudeur, s'exprime dans leur langue. Je m'approche, d'un naturel très curieux,  et demande ce qui se passe. Vladimir, notre traducteur improvisé, me dit qu'il s'agit de Chinois originaires de la région de Pékin qui font un tour à vélo en Europe et que voilà maintenant 45 jours qu'ils voyagent.

Enthousiaste, je me mêle à la conversation et pose des questions. Ils réalisent, un tour en Europe en brandissant un drapeau "Free Hug" "Câlin gratuit". Cinq retraités chinois hilares qui découvrent le monde. Toutefois, pour trois d'entre eux,  le vélo a été volé. Je demande : "A Genève?" - comme un seul homme, ils secouent la tête rapidement en s'indignant semblant dire qu'en Suisse, ce genre de chose est impossible à envisager, que ce ne serait qu'injustice d'accuser ce si bon pays qu'ils paraissent tenir en haute estime. Ils seraient étonnés de savoir que Genève n'est pas plus épargnée.

 

 

IMG_0667.JPGEn mimant le fait qu'ils dormaient, une des femmes exagère la triste mine pour montrer qu'elle désapprouve, un d'eux insiste que c'était un  "Huey-hen" en Italie, en montrant son bras pour désigner que c'était une personne de couleur, soudain, devant nous passe un jeune d'homme d'origine africaine et il le désigne, en faisant de grands bruits.  Nous tous observons le jeune qui passe, le pauvre se demande pourquoi une vingtaine d'yeux sont posés sur lui. Vladimir qui a téléchargé un dictionnaire français-chinois sur son portable cherche le mot pour dire que c'est raciste et que ce n'est pas bien de s'exprimer ainsi.  Une autre dame chinoise renchérit et fait remarquer qu'on ne peut pas parler comme ça, ici, en Europe.  J'ai en mémoire la dernière pub chinoise raciste qui a fait le tour du monde sur une marque de lessive. La rencontre des peuples est aussi un apprentissage. 

L'agitation passée, on leur demande quel était leur métier. Vladimir comprend "Réparateurs", je les observe les yeux écarquillés en songeant à ce qu'auraient-ils pu tous ensemble réparer. Le traducteur se ravise en cherchant dans son dictionnaire - Ah! Non! Désolé, ça veut dire fonctionnaires.

 

 

IMG_0676.JPGIls sont invités à tous loger chez un compatriote qui vit au Bouchet et qui en riant dit que ça coûte cher à nourrir tout ce monde.  Ils repartent en nous saluant et en applaudissant Vladimir, le traducteur, qui a appris le chinois à l'Université de Genève et qui a vécu un an en Chine.

Finalement, j'ai appris trop tard qu'ils proposaient un "free hug", je ne les ai pas vus brandir leur petit drapeau du "câlin gratuit", j'aurai trouvé cela amusant.

Ils saluent en agitant rapidement la main tout le petit groupe qui s'est formé autour d'eux. Ceux dont le vélo a été subtilisé et qui comme souvenir d'avoir été , un jour cyclistes, n'ont plus que le casque sur la tête, continueront en train.  

Une rencontre au hasard d'une balade, emplie d'une admiration pour ces retraités qui découvrent le monde et qui en apprennent l'usage. 

Et si à notre tour, nous partions faire un tour à vélo en Chine en proposant un "Free hug" ?  - Quelle merveilleuse aventure, je devrai tester en Mongolie lors de mes prochaines vacances.  

 

IMG_0683.JPG

22:10 | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook | | |

Commentaires

Câlins made in China.. ils sont au courant ces touristes chinois, qu'ils peuvent - aussi et d'abord - aller faire leurs câlins au Tibet?

< An indication of the shift in the Chinese government’s stance towards the Dalai Lama was the remark by Padma Choling, deputy party secretary in the Tibet Autonomous Region. He told journalists during the NPC session

that the Dalai Lama “was no longer a religious leader after he defected his country and betrayed its people.

If the Dalai Lama wants to return to China, he must give up ‘Tibet independence,’

and must publicly acknowledge Tibet and Taiwan are inseparable parts of China

and that the People’s Republic of China is the only legitimate government.”

http://tibet.net/2016/04/china-signals-policy-shift-on-dalai-lama/


Très malvenu, cet exercice de COMM de touristes fortunés par la mondialisation,

qui ne sont qu'aveugles, de la politique de leur pays, à un point que ce truc de HUGS est ce foutre de la conscience démocratique internationale des citoyens suisses

aveugles et égocentriques. Bon vent à ces individus.

Écrit par : divergente | 07/07/2016

@Divergente : Quel dommage que vous n'appréciez pas ces petits moments un peu hors du temps et drôles. A prendre comme ils se présentent, sans se prendre la tête, sans considérations politiques qui nous poursuivent tous les jours et quelques soit nos opinions politiques. Merci Madame, j'ai apprécié.

Écrit par : grindesel | 08/07/2016

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.