28/04/2016

Le revenu inconditionnel de base, une vision humaniste ou comment évoluer vers un meilleur

ConstruireLeFutur.jpg4 heures du matin, il y a des sujets pour lesquels, il faut se lever tôt ; pour accueillir la promesse de l’aube d’une humanité en devenir.

Au-delà du sujet politique, il s’agit d’envisager le thème sous l’angle philosophique, sous l’angle d’une société en devenir dans la plus pure tradition des grands courants de pensée qui ont contribué à l’essor de notre civilisation. 

Revenue récemment d’un voyage au Canada, je m’étonnai de voir un nombre considérable de gens couchés par terre soit jeunes, vieux, étrangers ou pas . Sous des couvertures, sous des cartons, une valise en guise de coussin et de s’étonner. Etre capable de s’étonner que dans des sociétés dites civilisées, on trouve encore des gens qui n’ont plus rien ; jetés dehors dans la rue comme des chiens, bien qu’on n’admette plus les chiens errants. Constater qu’une économie dite libérale ne permet pas encore à des gens de vivre en toute décence. S’étonner qu’au XXIe siècle, à l’heure de toutes les avancées technologiques dont on se gausse tant, de missions sur Mars, de performance numérique, de transports toujours plus rapides, des enfants, chaque jour meurent encore de faim.

Cette capacité d’étonnement démontre que la misère de l’autre n’est pas dans le cours naturel des choses, comme pour les cellules d’un corps, une cellule malade finit par contaminer les saines et nous évoluons tous dans ce même corps géant que représente cette planète sur laquelle nous nous trouvons. Trop de misère finit par influencer l'environnement bien portant et impacter sur lui. Force est de constater que nous formons un tout, dans une interactivité incontestable, nous sommes aussi interdépendants, on l’ a constaté avec les évènements, ce qui se passe dans le monde nous concerne, nous en ressentons les effets et parfois, voire plus souvent en payons les conséquences qu’on le veuille ou pas.

Partir du postulat que tous doivent et peuvent bénéficier d’un revenu minimum qui permette un minimum de décence n’est pas un luxe, mais une nécessité. Comment continuer à croire de façon si naïve que lorsqu’une partie de la société vit en-dessous du seuil de pauvreté que nous allons continuer à évoluer. Comment continuer à croire que des personnes qui ne trouvent pas de travail parce qu’elles ne remplissent pas les critères ou sont objets de discrimination que leur exclusion ne finira pas par pencher dans la balance. Comment continuer à croire qu’il y a des côtés les plus faibles et de l’autre les plus forts qui s’imaginent dans leur forteresse protégés de toutes parts, à juger de l’échec des autres et à condamner et se croire à l'abri. 

De Erasme à Spinoza et de Spinoza à Voltaire, les grands philosophes nous ont tracé les voies d’un humanisme ; ils nous ont préparé à la lumière contre l’obscurité.

Comme une évidence, comme une intuition, une société en évolution intègre de façon durable et juste tous ses sujets y compris les plus fragiles.

Le revenu de base inconditionnel pratiqué dans chaque pays, -  pratiqué à long terme partout- ,  offrira à chacun de vivre avec un minimum auquel ils n’accédera jamais sans aide et réduira le nombre de personnes qui fuient pour chercher de meilleures conditions de vie ailleurs. Un revenu de base minimum qui permettra de mieux participer à une dynamique de société qui ne laisse pas des gens à la traîne mais les intègre afin qu’à leur tour, elles amènent leur pierre à l’édifice, celui d’une société en devenir ; d’une société en progression.

Nous sommes les bâtisseurs d’un futur qui ne peut tendre que vers plus d’égalité et vers un meilleur partage des ressources. Un futur qui voit la disparition du travail au profit des nouvelles technologies, il est temps de penser aux alternatives et de préparer de nouveaux modèles économiques, changer de paradigme;  les nôtres s'essoufflent et ne résistent plus au changement. Nous sommes arrivés à un tournant qui exige des adaptations, mieux vaut les anticiper et s'y préparer que les subir. 

Une vision humaniste, sans doute, la seule vision vers un devenir, la seule vision vers une société plus juste. 

 

04:59 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

Les commentaires sont fermés.