10/01/2016

Une amitié karmique

bfbd3a01-a0e3-48a7-b0d8-24d4ff401b90.jpgNew-Delhi - Dans la villa où je loge , chez une famille indienne de la plus hospitalière, se trouvent vivre deux amis, leur épouse et leur fils, chacun des amis n’ayant eu qu’un seul enfant né à trois mois d’écart. Les deux garçons considèrent avoir deux pères et deux mères et les appellent ainsi, ce qui plante immédiatement le décor. 

Les deux amis se sont rencontrés pour la première fois en vacances à la montagne, alors à peine âgés d’une dizaine d’années, là où chaque été, ils se retrouveront avec joie durant des années. Au fur et à mesure du temps, leur amitié devint légendaire.

Ils se lancèrent dans les affaires ensemble et firent fortune dans la création de mode qui comme le cinéma est une industrie en Inde. Neil se confie volontiers sur cette amitié qui surprend même les Indiens : « nous avons traversé les épreuves ensemble car nous nous sentions plus forts à deux. Nos équipes de travail, nous les avons choisies et formées ensemble, nous étions toujours d’accord sur le profil des personnes sélectionnées. » Sans doute, la répartition s’est faite naturellement;  le premier prenait en charge la partie financière et administrative, le second plutôt la partie artistique.

 Lorsque l’argent est arrivé, il a fallu comme tout un chacun éviter l’écueil , l’argent arrivant à flot, l'homme me  précise en levant l'index au ciel comme la plus grand menace pour leur amitié :  » nous n’avons ouvert qu’un seul compte pour tous,  où nous puisons lorsque nous en avons besoin. Puis nous avons acheté, une ferme et un hôtel. « 

Les épouses naturellement, savaient qu’en épousant l’un, il faudrait composer avec l’ami et mieux valait s’entendre aussi avec son épouse. Non seulement, elles devinrent amies, mais leurs fils furent élevés comme deux frères et les belles-mères qui ont vécu avec eux sont devenues les meilleures amies du monde.

Anil me confie avec un sourire heureux, le dernier jour, tout doucement en se penchant vers moi : »Mon ami, c’était mon frère, ou mon jumeau dans une autre vie, aujourd’hui, il est mon meilleur ami, tel est mon Karma ! »

 

(suite projet d'une résidence pour écrivains à New Delhi) 

 

09:38 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

Les commentaires sont fermés.