19/12/2015

Comme un petit Air de BNB

1025_gigaombw_airbnb_630x420.jpgLa liste des gagnants du meilleur accueil vient d’être publiée,  et pour cause les heureux élus ont fait preuve d’un dépassement hors normes pour aider leurs voyageurs:

Frans des Pay Bas, toute affaire cessante quitte son travail pour accueillir sa voyageuse à l’aéroport qui vient de se faire faucher les seuls 50 euros en sa possession. Lui-même veuf, élevant seul un enfant de 11 ans  lui transmet sa vision du monde et lui rappelle que le vie est belle.

Christine d’Australie, se retrouve  à accueillir deux grands baroudeurs.  Le couple est exténué, la jeune femme enceinte fait une fausse couche chez elle. Christine, l’hospitalise, trouve du travail au petit ami afin qu’il parvienne à couvrir les frais médicaux. A cette heure, le jeune couple loge encore chez elle gratuitement. Leur logeuse aura remué ciel et terre pour les aider.  Bravo Christine !

Quant à moi, j’ai testé en qualité d'hôte,  Airbnb cet été,  en louant mon appartement, persuadée que j’avais trouvé  là, aussi, la bonne solution pour mon poisson rouge et mes plantes.  Deux astro-physiciens en stage, à Genève.  Ce fut un été pas triste. La première fois que le sac poubelle fut plein, ils m’ont appelée pour me demander ce qu’ils devaient faire. Le second appel, l'oubli de la clé dans la maison. Le troisième,  alors que  j’étais sur la plage en Italie,  pour s’enquérir de savoir s’il fallait mettre un sac  dans l’aspirateur.  N'ayant pas en mémoire, le ventre de l'appareil, je leur ai suggéré d'utiliser le balai, puis nous nous sommes félicités d'être finalement des gens à l'esprit pratique. Les voisins ont remarqué que lorsqu’ils arrosaient les fleurs sur le balcon, tous les balcons en profitaient abondamment. And last but not least, le poisson rouge n’a pas survécu aux soins des deux scientifiques. Il est mort le lendemain de mon retour. A part ça, ils étaient adorables.

Vous souvenez-vous de mon périple  au Danemark et de  comment je me suis retrouvée dehors, à cause d’un chat, coincée,  pieds nus à la tombée de la nuit tandis que mon logeur faisait de la  bicyclette en Suède, vous retrouverez le récit complet sous un "Un chat danois". Aujourd'hui, j'en ris.

Bref, accueillir des personnes chez soi, c’est toujours très sympathique, une amie m’a demandé de loger une jeune stagiaire sud-africaine, depuis je pratique abondamment l’Anglais tous les jours et découvre  l’Afrique du Sud, à travers les récits de la jeune fille,  comme si j’y avait déjà passé trois mois.

La tendance serait de revenir au logement communautaire, on partage ses goûts, ses voyages,  ses habitudes. Idéal comme formule de voyage pour les grands voyageurs et nettement moins coûteux qu'un hôtel où souvent l'accueil fait défaut et rien de tel pour découvrir un pays. En quelques heures, on se glisse dans les charentaises des logeurs et on vit leur vie. Très souvent, ce sont des artistes qui trouvent là un bon moyen de mettre du beurre dans les épinards.

Mon prochain Airbnb sera indien.

10:43 | Tags : airbnb | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

Les commentaires sont fermés.