14/09/2015

Tous les chemins mènent à Albert Memmi

article_stocker1.jpgUn enseignant allemand, aujourd'hui retraité, Frank Helzel, m'envoie un email me demandant l'autorisation de traduire un des billets sur mon blog en lien avec Albert Memmi (photo de gauche ). A priori, pourquoi pas ! Je l'invite à se présenter et dans quel cadre, quel but , etc. Question usuelles ! Force est de constater que les blogs connectent aussi les personnes curieuses et passionnées.

Herr Dr. Frank Helzel me répond en un parfait français et se présente; professeur de langues, allemand-français-espagnol, né dans les Monts Sudètes, aujourd'hui, situés en République tchèque. Expulsé, en 1945 et réfugié avec sa famille, en  Allemagne de l'Est, il se réfugiera une deuxième fois en Allemagne de l'Ouest.

Enseignant à Fritzlar, petite ville de Hesse. En 1999, en grande pompe pour le 1275 ème anniversaire, on voulait ériger monuments et statues en l'honneur du premier roi de Germanie, Heinrich 1 er , Roi des Germains, couronné à Fritzlar, déjà génocidaire, menant batailles contre les Slaves pour les vendre entre autres à l'Espagne musulmane. Le grand Roi esclavagiste et génocidaire deviendra le modèle de notre autre Heinrich, un Himmler prêt à massacrer jusqu'à l'Oural les peuples orientaux et tous les Juifs, Slaves et Rroms.   Helzel écrit une lettre de lecteur au journal local soulignant le parallèle. Scandale! Mais on laisse tomber le monument envisagé pour ce roi que les Allemands prirent longtemps pour le fondateur de leur empire au Moyen Âge et le remplace par Boniface de Mayence. Depuis lors,  c'est lui qui trône en monument devant la cathédrale de Fritzlar.


index_html_m522e252d.jpgAvant cela, en 1956, le roi de Germanie était déjà devenu patron du Lycée, là où travaille précisément notre Herr Frank Helzel.  Professeur d'une honnêteté absolue, il se rend alors dans le bureau du proviseur et explique le lien étroit entre Heinrich 1er et "Himmlers Heinrich" ( le "S" à Himmler qui correspondrait à notre petit Himmler) devenu le grand SS que nous connaissons tous. Du reste, le prenant pour modèle dans sa ruée colonisatrice vers l'est, Himmler l'imitera jusque dans son "Spleen".

Le proviseur n'apprécie pas le parallèle déniché par Frank Heizel (photo de gauche) . Il a des ennuis  à son lycée de sorte qu'il change de lycée  pour travailler dans la ville voisine. L'université de Marburg lui propose une thèse sur Henri 1er qu'il écrit spontanément. Puis il développe ses recherches sur les processus de colonisation et décolonisation et évidemment choisit l'incontournable Albert Memmi, puis entre autres thèmes se penche sur l'esclavage des Indiens et des Noirs aux Caraïbes via la correspondance de deux grands moines déjà révolutionnaires. L’Aragonais Francisco José de Jaca et le Jurassien Epiphane de Moirans, précurseurs des droits humains, les deux capucins arrosent l'Espagne et la Papauté de lettres sur les esclaves et leur traitement inhumain, le quart des esclaves se noyait en mer. Des revendications d'une modernité redoutable envoyées au Roi d'Espagne et au Pape suivies de demandes de réparations.

Sur la lancée Herr Frank Helzel après sa passion pour les deux Capucins révolutionnaires, se penche sur le grand livre de Eduard Douwes Dekker, surnommé Multatuli (du latin multa tuli : « J'ai beaucoup supporté »), auteur du roman pamphlétique « Max Havelaar » qui dénonce le colonialisme hollandais aux Indes orientales néerlandaises en 1860.

 

Donc j'accepte qu'il traduise la page de mon blog et lui propose d'écrire quelques billets et en vue de cela lui demande le nom de son site .

On pourrait presque percevoir un sourire ironique entre les lignes lorsqu'il me renvoie :

 

Le petit Himmler (celui qui lui a valu son poste au Lycée)

 

http://www.himmlers-heinrich.de/

 

Site en cours de construction.

 

 

07:29 | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook | | |

Commentaires

Au cours des prochains millénaires, nous risquons de découvrir et des descendances
tyranniques mais aussi démocratiques ; reste à savoir par quels pieds les tirer ou les retirer si toutefois la Tyrannie était devenue meilleure marché que la démocratie qui coute chère et ne set qu'à rassembler la res publika dans un milieu conditionné. En tout cas, hormis "l'ostracisme" greco-romain" dont le Pr Frank Helzel subit encore les conséquences, la question la plus pertinente à poser, après ces cours d'histoires, d'anthropologie, de sciences, techniques...Notre système démocratique ne serait-il sur le point d'être suppléé par une autre manière de "manager". ? En tout cas, c'est fort de se faire forger une réputation sur un blog pas franchement germaniquement correct...

Écrit par : Nambikkai | 22/09/2015

"sur un blog pas franchement germaniquement correct..."

Il y aura une bousculade de "passionnés" qui déchanteront vite fait.....

Écrit par : Patoucha | 22/09/2015

Les commentaires sont fermés.