11/07/2015

"DAECH REDESSINE LES FRONTIERES GEOGRAPHIQUES AVEC NOTRE SANG"

image.jpgParoles  de Syrienne prononcées entre deux larmes: " ces barbares qui prennent des enfants de 3 ans et les égorgent sous les yeux de leurs parents ou violent des fillettes sous le regard horrifié de leurs frère à peine plus âgés. Ils  trempent leur pinceau dans le sang des Syriens et tracent  les frontières de la barbarie.

La seule chose que nous, femmes pouvons encore faire face à ces êtres diaboliques est rappeler le sens de la vie, parce que nous la portons là, (elle ramène ses deux mains vers son ventre) à l'intérieur de nous et malgré que tu aies tout perdu, tes proches jetés à tes pieds affreusement mutilés, ta maison détruite, toi violée, tu sèches alors  tes larmes, tu ravales ton chagrin incommensurable; une souffrance qui n'a plus de nom, tu relèves la tête et tu cries "il y a en moi un espace de liberté que vous n'atteindrez  jamais ! Le sens de la vie donne le sens de la liberté, l'inaliénable liberté."" 

Une minute de silence !

11:28 | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook | | |

Commentaires

Et pendant ce temps l'Europe chrétienne se laisse envahir par un islam toujours plus radical. Le sang des infidèles n'a pas fini de couler. Tôt ou tard l'occident devra défendre ses valeurs mais plus il attend et plus cruel sera le combat.

Écrit par : norbert maendly | 11/07/2015

Avec notre sang et avec le soutien de nos gouvernants qui espèrent qu'en nourrissant le jeune crocodile affamé, ils vont le calmer.

L'histoire a montré que ça ne marche jamais

Écrit par : archi-bald | 15/07/2015

Les commentaires sont fermés.