22/01/2015

La laïcité et la démoncratie française

images.jpegLa laïcité française a été établie dès 1905 par la séparation de l’Eglise et de l’Etat  sur un mouvement anticlérical d’une violence sans précédent.  Héritière du siècle des Lumières, forte de son combat contre la bête religieuse, ce fut une période d’une autre chasse aux sorcières qui cette fois-ci sur le modèle de l’Inquisition se tournait contre les religieux de toute confession, au nom de la sacro sainte liberté, quitte à restreindre celle des autres; il fallait combattre les « ennemis » de la République.  Expulsion des Jésuites, 30 mille religieux chassés  et exilés dont les Chartreux,  suppression de l’enseignement par les religieux dans les écoles primaires, congrégations interdites.

 La loi de 1905 autorise les perquisitions dans les établissements religieux, portes fracturées, descentes de police. Des prêtres sont assassinés, les corps traversés par des pieux laissés agonisants à l’ire populaire.

Une laïcité imposée par la force à l’encontre de tout esprit de tolérance et opposée au principe même de démocratie.

Lorsqu’on sort d’une pièce, de la putrescence, il reste toujours quelque chose dans l’air de cette odeur fétide dont on peine à se débarrasser, un je-ne-sais- quoi qui dérange. 

Aujourd’hui, bien qu'anticléricale,  je m’interroge sur cette capacité toute française d’intégrer ses citoyens multiconfessionnels; l’antisémitisme est plus vivant que jamais et s'exprime sans complexe , à cela s’ajoute un anti-islamisme que quelques illuminés alimentent à souhait.

Et si la laïcité tant prônée n’était que l’émanation et la perpétuation d’une violence sournoise et insidieuse qui supporte encore un catholicisme dont il a épousé le dogme en rejetant absolument tout ce qui en diffère. 

Démocratie et laïcité ne sont peut-être que les oripeaux sous laquelle la République se déguise pour cacher son intolérance et pratiquer la démon-cratie qui sont les ferments de la discorde, de l’exclusion, de la haine, de la montée en puissance de tous les intégrismes.

 Une autre façon d'interroger les fondements et les sources même de la pseudo laïcité bâtie sur la haine des religions, voire de toutes les religions. C’est peut-être là où réside le mal français, un héritage tissé d’exclusion, de rejet et d’intolérance dont les victimes la pratiquent à leur tour entre elles.

La laïcité, une nouvelle religion, un nouveau dogme ?

Les Catholiques se sentent exclus, les Musulmans se sentent exclus, les Juifs se sentent exclus, et les laïcs se sentent très mal .

Amen !Amine !

 

20:48 | Tags : laïcité, religions, inquisition | Lien permanent | Commentaires (8) | |  Facebook | | |

Commentaires

Vive Laïc 1er roi des athées.

Écrit par : norbert maendly | 22/01/2015

Un tableau extrême que personne n'oserait faire en France mais qui sans doute est juste pour l'essentiel, malgré les protestations officielles de bonne foi et de fraternité universelle.

Écrit par : Rémi Mogenet | 23/01/2015

Bonjour, je lis toujours avec beaucoup d'intérêt vos blogs. Toujours originaux. Une petite question à propos du titre de ce billet. Démoncratie n'est pas mal, j'imagine que le "n" est volontaire. Bien à vous et bonne fin de semaine.

Écrit par : JF Mabut | 23/01/2015

Effectivement, totalement volontaire - démon-
démoncratie !

Écrit par : djemâa | 23/01/2015

certes démoniaque: semble difficile / en tous cas largement incompris
autant à l'échelon d'élus (même à Genève) qu'à celui d'enseignants,

de faire cohabiter dans les esprits d'une populiation à mixité variable,

le concept d'égalité (à préciser: celle des citoyens face aux lois)
et de laïcité - garantis - pour les fr par la Ve République
tout comme pour les genevois, par cette nouvelle mouture de notre constit de la République & Canton de GE.

Écrit par : genevois déshérité | 23/01/2015

Ce que vous ne voyez pas, c'est que votre billet nous fait retourner au moins cent ans en arrière...
Nous, Européens...

Écrit par : Géo | 23/01/2015

Liberté, Egalité, Fraternité (acquis, sans rire?)!
A relativiser plus qu'extrêmement, non?

Laïcité: séparation des Eglises et du pouvoir, certes, mais quid du respect de nos lois par les tenants de la charia?

Charia que l'on ne pratique pas partout, bien sûr, mais définitivement vaincue?

A la télévision, en 2014, vision d'une lapidation. La victime enterrée seule la tête dépasse... toutes petites pierres afin que le supplice dure plus longtemps. Puis un soir suivant l'autre, vision d'un homme amputé, soir suivant, un très jeune homme amputé également les deux hommes suppliciés pour vol.
Ces émissions ne suscitent aucun commentaire particulier officiel en revanche, une ou deux semaines plus tard: horreur! Vision d'une femme et d'un homme. Une maman avec un papa, leur bébé: une... "crèche"!

Au nom de la laïcité, faussement présentée, interprétée... sans avoir pratiqué comme il convient pour savoir de quoi l'on parle on veut, de façon "ambitieuse"! athéiser!! tout en se gardant bien de dénoncer les propos du pape en voyage tout récent aux Philippines: contraception interdite seule tolérée la méthode dite des bébés Ogino aucunement fiable.

Ne faudrait-il pas avoir l'audace d'ouvrir les yeux: malgré ses musulmans dits "modérés" il faut réformer l'islam.
Et réformer l'islam de partout dans le monde.

On l'a compris depuis longtemps, chez nous, L'Eglise est une chose, le pouvoir, une autre.

A quand retour à la tolérance en classe, à la maison, au travail comme dans les loisirs: d'urgence, la tolérance.

La tolérance laquelle n'est pas forcément innée.
Les "bons plis" au plus tôt.

Écrit par : Myriam Belakovsky | 23/01/2015

attention aux auteurs de blogs TdG

un commentateur nommé Gabor Fonyodi & site faisant référence à "nouvel ordre mondial"
affichant ces jours 1 bannière d'écrit en blanc sur fond noir "moi Dieudo"
sévit sur tous blogs TdG avec théorie du complot

Écrit par : genevois déshérité | 23/01/2015

Les commentaires sont fermés.