21/12/2014

Moncef Marzouki – En attendant la tête, voilà les poumons

10847829_848771875190033_4797368362066486643_n.jpgLes Tunisiens exigeaient depuis longtemps le  rapport psychiatrique  de Moncef Marzouki;  ils devront se contenter des poumons et du résultat des analyses  de sang et de l’électro-cardiogramme.  Le rapport établi par l’hôpital militaire est disponible sur la page Facebook de Moncef  Marzouki qui veut jouer la transparence en nous montrant la radiographie de ses poumons .

Des Tunisiens se lamentent : " Nous sommes déjà déprimés vous n’allez pas encore nous mettre un « fou » à la tête de ce pays » .  Le bilan du rapport devrait un peu les rassurer, de bons poumons assurent une bonne oxygène et avec un peu de chance ça montera jusqu’à la tête.

Il est vrai que le peuple tunisien est habitué aux certificats médicaux, c’en est un, du reste qui est parvenu à destituer Bourguiba. Je me souviens avoir rencontré  à Genève un des médecins qui en tremblait encore, des années plus tard, en me   racontant comment il avait été réveillé  avec d’autres médecins, à l’aube, par les sbires de Ben Ali pour les réunir et leur faire signer  l’avis de démence, un coup d’état médical, ça n’arrive pas tous les jours. 

Le rapport psychiatrique de Marzouki tarde à venir, certains moqueurs  prétendent qu’on n’aurait pas encore trouvé la tête et qu’on la chercherait vainement.   Un psychiatre a affirmé que Marzouki présenterait les symptômes de la schizophrénie ; ambivalence, discours délirants, les yeux fixés au plafond, ton monocorde, visage inexpressif.  Le même psychiatre et sur la même  lancée affirmerait que Ghannouchi serait paranoïaque.

Voilà donc le panégyrique de ces malades qui nous gouvernent.  Dans le fond, le seul composant du pays  à être en bonne santé :  c’est le peuple ! Dans la tourmente depuis janvier 2011, il  essaie de garder la tête froide  et les nerfs solides en pratiquant ce à quoi  excellent  les Tunisiens : L’humour !

Entre gérontoncratie et médiocratie, seul le peuple reste assurément cohérent et rappelle jour après jour, ses mêmes revendications ; moins de chômage,  réduire les inégalités entre le Nord et le Sud, liberté et dignité   ! 

 Tout en continuant à observer  les poumons de Marzouki, respirons un bon coup, tous ensemble sans se départir de notre  calme: inspirer, expirer, inspirer, expirer, inspirer, expirer profondément.  On se relâche et on recommence !

 

1926814_848771791856708_640040758437391615_n.jpg

1012933_848771788523375_1214657328860617333_n.jpg

10847833_848771845190036_3782352485768043557_n.jpg

moncef marzouki,tunisie,électionss 2014,ben ali

04:36 | Tags : moncef marzouki, tunisie, électionss 2014, ben ali | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook | | |

Commentaires

Disons que la Tunisie semble avoir passé le pire !

Alors comme vous le dite, sans le dire, tenons-nous les pouces et attendons sagement !

Écrit par : Corto | 21/12/2014

Les commentaires sont fermés.