24/07/2014

Comment les commentaires «ruinent» les articles

internetok_0.jpgSource Slate.fr - Un article intéressant et qui touche directement la blogosphère qui souffre depuis de nombreuses années de commentaires lâches et  anonymes.

De plus en plus de sites décident de supprimer les commentaires qui faussent la vision des articles et des contenus publiés.

«Il y a un jeu auquel j’aime jouer de temps à autres, écrit sur The Atlantic Adam Felder, spécialiste de l’analyse de l’univers numérique. Combien faut-il que je lise de commentaires sur Internet pour perdre foi en l’humanité? Trop souvent la réponse est: un commentaire

Il faut dire que souvent les commentaires, quel que soit le site, de The Atlantic à Yahoo en passant par YouTube, Facebook, Twitter... sont stupides, ignorants, hors sujet, racistes, sexistes, menaçants, agressifs... En fait, tout simplement sans intérêt si ce n’est de permettre à quelqu’un de se défouler et d’évacuer son mal être et sa frustration.

Pas étonnant, si le sentiment anti commentaires se développe sur le web et si les sites sont de plus en plus nombreux à décider de ne plus en avoir tant ils ont tendance à dévaloriser le contenu publié, les articles et les idées et thèses avancées. «Même sur les sites où les lecteurs sont intelligents et prévenants, les commentaires ont tendance à être des listes d’idées avancées sans lien les unes avec les autres plutôt qu’un vrai débat», écrivait déjà en 2011 Rebecca Rosen toujours sur The Atlantic en dressant un constat sévère sur ce qu’apportent vraiment les commentaires.

L’an dernier Popular Science, qui est tout sauf un site politique et idéologique, a tout simplement décidé de bannir les commentaires de l’ensemble de son site. Pourquoi? Les éditeurs expliquent que les commentaires, anonymes ou pas d’ailleurs, sapent l’intégrité de la science et mènent à une culture d’agression et de moquerie qui fait obstacle à des échanges de qualité.

Le commentaire, souvent écrit par quelqu'un qui n'a pas lu l'article, influence la perception qu'en ont les autres

«Même une petite minorité exerce suffisamment de pouvoir pour fausser la perception d’un article par les lecteurs», écrit Suzanne LaBarre la responsable des contenus en ligne citant au passage une étude très intéressante de l’Université of Wisconsin-Madison. Cette dernière souligne que les commentaires augmentent en général les comportements agressifs. Plus les commentaires sont désagréables, plus les lecteurs se radicalisent et se polarisent sur le contenu de l’article, même si celui-ci est très modéré.

 

 

En fait, les commentaires et leur tonalité, écrits souvent par des gens qui n’ont pas lu l’article ou seulement une partie de celui-ci et ne l’ont pas compris, changent considérablement la perception de l’article en question. Un effet pervers.

Il y a quelques semaines, toujours aux Etats-Unis, le National Journal, a décidé lui aussi d’interdire les commentaires sur la plupart de ces articles. Conséquence, l’implication des lecteurs s’est nettement améliorée. Le nombre de pages vues par visite a augmenté de plus de 10%, le nombre de visiteurs uniques de 14% et les lecteurs revenant sur le site de plus de 20%.

Comme le Nieman Journalism Lab l’a écrit le mois dernier, si les médias en ligne ne modèrent pas leurs commentaires, comme le fait Slate et avant leur publication, ils ne peuvent pas espérer améliorer la qualité des débats sur leurs sites.

Reste que bannir ou modérer les commentaires avant leur publication (comme le fait Slate.fr) peut avoir pour conséquence tout simplement de les déplacer vers Twitter ou Facebook.

Comme l’explique un article approfondi du New Yorker sur la psychologie du commentateur publié l’an dernier, un environnement avec un nombre de personnes aussi massif que Facebook et Twitter produit des effets pas vraiment désirables comme la diffusion de la responsabilité.

«Si vous vous considérez comme beaucoup moins responsables de vos actes, notamment en vous abritant derrière l’anonymat et la masse, vous avez plus de chances d’avoir des comportements moralement douteux. Le célèbre psychologue spécialisé dans les questions sociales de l’Université de Stanford, Alfred Bandura, dans ses études sur le rôle des groupes et des médias dans la violence montre que quand la responsabilité individuelle devient plus diffuse, les gens ont tendance à déshumaniser les autres et à devenir plus agressifs envers eux.»

De multiples études psychologiques montrent que quand les personnes pensent qu’elles ne seront pas tenues responsables de leurs propos, elles ont tendance à avoir des raisonnements, des propos et des écrits simplistes et irréfléchis sur des questions complexes. Des commentaires sans aucun intérêt... si ce n’est de perdre foi dans l’humanité.

15:31 | Lien permanent | Commentaires (38) | |  Facebook | | |

Commentaires

@Djemâa c'est pas tout faux cependant vous avez la possibilité de ferner les commentaires ce qui se fait déjà sur certains blogs
Lesquels sont de bloggeurs astucieux car leur article mériterait réponses mais certains préfèrent protéger leurs arrières
Quand à certaines réactions virulentes et imputables au monde actuel qui ne sait plus dialoguer que par textos il ne faut pas s'étonner de certains dérapages
Perso Internet je le vois comme une vitre séparant un enfant mis en quarantaine et qui pour s'exprimer n'a aucun son en réponse aux questions posées à des adultes
Ceux ayant été séquestrés vivent très mal cette machine soi disant pour relier les humains entre eux comme la fesse de bouc considéré par beaucoup comme oiseaux de malheurs à venir
Mais je conçois très bien le ressenti du propriétaire du blogg qui prend un risque celui de ne pas obtenir des réponses désirées ,cependant on nous a aussi appris et ce dès la primaire que lire des journaux c'était de un ne pas toujours prendre au premier degré tout ce qui est écrit et de deux remettre en cause l'article lui même ce qui poussait les élèves à allumer les classes de sacrés moments ou les discussions fort animées permettaient aux uns et aux autres de s'exprimer et mettre en valeur ce qui était ou non à retenir
les points de vue sont divergents et mettent en lumière ce qui sépare les générations des unes des autres et quand on est curieux de nature on s'aperçoit pour peu qu'on s'y intéresse sans préjugés automatiques comme c'est très souvent le cas que nous avons une lune noire dans l'axe verseau -Lion tout ce qui est en rapport avec la presse ce qui donne envie aussi de démontrer que des troupeaux de moutons dirigés par un lion deviennent des êtres encore plus redoutables que des lions dirigés par un âne
Ceci pour confirmer ce à quoi nous étions destinés car aux mains de maitres Hygiénistes dans l'âme et dont l'égo bien lion n'a eut que pour but de nous dresser afin que devenus âgés nous sentions les pièges qui nous seraient réservés et utilisés par nombres de médias aux mains de sectes ou de politiciens qui grâce à Fesse de boucs peuvent s'infiltrer dans la vie de tous les abonnés
Ceci expliquant certaines réactions qui peuvent être mal comprises cependant il ne faut pas prendre les humains pour des ploucs et les anti sectes savent mieux que quiconque combien il est facile pour les trolls de tout démolir quitte et grace à la réponse à un de leurs commentaires pourront vous renvoyer un virus
Mais je comprends tout à fait le but de l'article auquel je compatis
Très belle soirée pour Vous

Écrit par : lovsmeralda | 24/07/2014

Bonjour,
Totalement d'accord avec cet article. Par extraordinaire certains commentateurs parmi les plus virulents (en plus !) souvent sous pseudos ont même des adresses mail fausses !!! Des fantômes. Facile. Et ces fantômes-trolls font régulièrement la morale à celui ou celle qui ose les "censurer", ose le courage de rédiger un blog alors qu'eux sont... masqués!
Face à ce problème, j'ai réglé le problème sur mon blog Neidinger carrément par une charte des commentaires très précise.
Le blog est un salon de discussion. Y rentre celui qui tient une conversation correcte. Il peut argumenter en opposition mais en argumentant.
La charte des commentaires du blog Neidinger est explicite, balisée:
http://duboutduborddulac.blog.tdg.ch/about.html
Ne passe que ce qui convient à la Charte.Point barre. Sans état d'âme !


Je me demande d'ailleurs si je ne vais pas la publier dans un article pour la mettre en exergue...

je vous signale la dernière mode de certains commentateurs: la pub déguisée ! Ils vous inondent de commentaires élogieux pensant ainsi passer plus facilement. Or le nom de ces commentateurs est carrément celui.... d'une raison commerciale !!! Ben voyons...

Amicalement Sylvie Neidinger

Écrit par : sylvie neidinger | 24/07/2014

Plus les sujets sont brûlants et clivés, ou politiques, plus il y a de commentaires agressifs. On ne peut pourtant pas traiter que de sujets consensuels. Il n'y en a pas tant. Même la poésie peut susciter la polémique.

Les attaques personnelles sont peut-être plus qu'un défouloir. Celui ou celle que l'on attaque est une sorte d'objet de substitution. En l'attaquant on attaque ceux que l'on ne peut atteindre, par exemple un dirigeant politique. Attaquer celui ou celle qui soutien un dirigeant ou un système c'est comme affaiblir celui-ci.

Cela ne marche pas, bien sûr, cela ne sert qu'à celui ou celle qui attaque.

En vous lisant je me suis dit que l'attaque écrite correspond peut-être au haussement du ton dans une dispute. Plus ont crie fort, plus on pense dominer et gagner le concours de vannes. Il y a une compétition dans l'agression.

Il y a une sorte de piège dans les forums. Comme on n'est pas vu, ni forcément identifié si l'on garde l'anonymat, on croit que l'on peut tout dire et que personne ne nous en blâmera. On lâche parfois une vanne comme au bistrot. Mais au bistrot cela s'efface plus vite. Ici cela reste écrit. Il y a une lente éducation à la liberté d'expression, les blog en sont des outils privilégiés parce que non hiérarchiques, je pense. Mais cela prendra du temps.

Les infos que vous proposez sont très intéressantes. L'étude du National Journal est étonnante. Mais, pour ma part je serait bien dépité si elle inspirait les responsables des portails à supprimer la possibilité de commenter.

Ces commentaires ne me font pas perdre foi dans l'humain. Ils m'irritent parfois, me fatiguent d'autres fois, ou m'indiffèrent. J'interviens quand cela dure ou que les attaques personnelles prennent le dessus. Mais je ne suis pas mieux que les autres: il y a quelques années j'ai parfois tenu des propos agressifs, en réponse à d'autres qui m'étaient adressés. Mais même comme cela je n'avais pas raison. J'ai appris sur le blog à me gouverner davantage. N'étant pas mieux que les autres, si moi j'ai pu faire évoluer mes manières, les autres le feront peut-être un jour aussi. J'ai plutôt foi dans l'humain, malgré tout ce que cette époque contient de délétère.

Si nous arrivons à maintenir des thèmes intéressants, et une certaine qualité d'écriture ou de réflexion, je pense que cette qualité prendra un jour le pas sur l'agressivité.

Écrit par : hommelibre | 24/07/2014

Sylvie,

Cette pub déguisée dure depuis quelques temps déjà. Je pense que ces gens passent leur temps à cela. Ils sont heureusement vite repérables: ils vous encensent en 5 à 10 mots.

C'est un peu court... :-)))

Pour ma part je reste à l'interactivité, donc je ne modère qu'après coup. C'est parfois casse-gueule, surtout sur les sujets politiques. J'ai découvert par les blogs combien la politique est clivante et est un ring. Je ne le voyais pas à ce point avant.

Écrit par : hommelibre | 24/07/2014

Il y a un point que vous ne relevez pas. La TDG et 24 heures ont fait le ménage. Ne restent plus que les blogueurs très conformistes et agréés. Qui n'attirent plus de commentaires du tout, parce que personne ne voit l'intérêt de leurs blogs conformistes...
C'est moins visible sur TdG, mais allez voir sur 24 heures, suivez quelques jours et vous verrez que les commentateurs ne sont pour le moins pas très nombreux et que l'une d'entre eux en produit le 80 %, généralement totalement illisible.
Donc vous avez gagné : plus d'intérêt dans les blogs, plus de commentaires et donc beaucoup de consensus. 0 + 0 = 0...

Écrit par : Géo | 24/07/2014

Je suis un commentateur insolent mais pas insultant, cependant il est vrai que mes réactions sont essentiellement nt émotionnelles , et qu' elles s'adressent presque exclusivement à des blogueurs avec lesquels je me situe en contradiction parfois de manière frontale. Le résultat est que je suis interdit de séjour dans pas mal de sites , que le Docteur Mabutse m'a conseillé un traitement apaisant que je ne compte pas suivre, j'assume une écriture à caractère polémique , mais qui laisse tout de même apparaitre , une philosophie de l'existence qui n'érige pas en principe le consensus mais une forme de tolérance lucide face à des point de vue que je ne partage pas mais qui sont exprimés de manière plus ou moins nuancées.
Le trou noir de la blogosphère , que des certitudes aucune interrogation!!!

Écrit par : briand | 24/07/2014

@Géo: dire qu'il ne reste que des blogs conformistes qui n'intéressent personne sur TDG n'est pas si exact. Une bonne mesure est celle du nombre de lecteurs. Je ne crois pas personnellement être si conformiste, bien au contraire.
L'important est de chercher de l'info qui n'existe pas ou peu ailleurs notamment dans les médias. Oui, Géo les commentateurs sont évidemment hyper importants : ils apportent aussi de super développements à l'analyse, de la vie. La preuve: nos échanges actuels.
@hommelibre: je reste admirative du courage...juridique des blogueurs qui laissent beaucoup plus passer les commentaires que je ne le fais. Un jour j'ai carrément trouvé en commentaire un délire complet sauf qu'il ne concernait pas mon article de blog mais....un procès en cours à Genève. Ce commentaire de 100 lignes était ultra diffamatoire contre plusieurs personnalités locales. Heureusement qu'il ne passait pas en direct !
Ce qui est le plus gênant pour la blogueuse que je suis est quand un commentaire est ultra intéressant mais comporte un morceau, une phrase qui dérape ( insulte, médisance ou autre) quelquefois j'essaie de contacter le commentateur pour en discuter. Et très souvent les adresses courriels sont fausses !
@briand @géo @hommelibre ...il ne faut effectivement pas voir tout en noir. Les commentaires sont souvent fort utiles, apportant de l'eau au moulin ou de l'eau en opposition, en échange, en construction. Toute eau est bonne à boire. Mais la boue et le lisier, la pub, les délires: non !
Heureusement les commentaires litigieux ne sont pas la règle ! Sylvie Neidinger

Écrit par : sylvie neidinger | 24/07/2014

Si vous ne supportez pas qu'on commentent vos blogs alors il ne faut pas bloguer ou bien vous pouvez ne pas faire passer le commentaire. Dans le deuxième cas vous censurez. Si votre blog tient la route aucun commentaire ne devrait pouvoir le démolir. Si c'est le cas c'est que le commentaire est meilleur que le blog. Ne pas accepter de commentaire c'est faire du journalisme à l'ancienne sur papier. Mettre des règles à son blog c'est déjà orienter le débat et sa traduit un manque d'ouverture d'esprit ou la peur de se remettre en question. Un blog sans commentaire n’est plus un blog c'est juste un point de vue. Croire que les lecteurs ne savent pas discerner un bon commentaire d'un mauvais c'est les prendre pour des idiots ou des gens bornés c'est déjà faire preuve de suffisance. Et si les gens sont bêtes c'est leur problème mais ils doivent avoir le droit d'exprimer leur ignorance même sur votre blog. Un peu d'humilité que diable.

Écrit par : norbertmaendly | 25/07/2014

Des personnalités politiques, invoquent le fait de ne publier aucun commentaire, (commentaires fermés), par un manque de temps à y consacrer.

La question, dès lors, se pose.
Mais comment se fait-il qu'ils y trouvent du temps, pour écrire leurs articles, sur leurs blogs, destinés uniquement à faire de la publicité lorsqu'ils sont en campagne électorale, ou quand ils présentent une initiative.

Je considère cette attitude contre-productive.

Concernant les commentaires, le choix appartient à chaque auteur de proposer la modération.

Écrit par : Victor-Liviu DUMITRESCU | 25/07/2014

En début de chaque blog les règles du jeu sont indiquées: courtoisie, concision et pertinence. Chaque auteur de blog est en droit d'attendre de ses correspondants le respect de ces trois attentes et de publier ou non ce qui détonne mais on est étonné de constater le laxisme de certains auteurs de blogs. A l'occasion l'auteur de blog qui censure à tort, aussi simplement parce qu'il entend "orienter" politiquement la démarche ou, n'est-ce pas, que toute vérité n'est pas bonne à dire ou s'entendre dire. Les commentaires choisis, écartés les autres, ceux des trolls, comme on dit, ne ruinent pas les articles, il les animent! voire les enrichissent par variétés de d'opinions sur un même thème.

Écrit par : Myriam Belakovsky | 25/07/2014

TROLLS NON Les commentateurs sont toujours les bienvenus. Ceux qui sont hors des clous non.
Le blogueur organise comme les règles, voire SES règles (en toute liberté!) comme le dit @myriam annoncées .... en début de chaque blog.
Et suggestion: la catégorie particulière des trolls -qui ne représentent pas l'ensemble des commentateurs heureusement- lorsqu'ils ont des choses si particulières à dire et qui sont souvent masqués sur pseudonymes, adresse courriel fausse mais viennent sans vergogne donner des leçons de démocratie au blogeur devraient avoir le courage de...créer leur blog pur s'exprimer.
De toutes façons l'article de @Regard croisés démontre que progressivement les sites abandonnent les commentaires pour revenir effectivement au journalisme à l'ancienne, version papier et sans retour de lecteur. C'est juste une constatation. Face aux débordements
Ceci dit il reste encore beaucoup de défouloirs pour les trolls ( dont les réseaux sociaux etc..)

Écrit par : sylvie neidinger | 26/07/2014

Bonjour Djemâa,

Je suis assez d'accord avec vous, un jour quelqu'un m'a dit n'écrivez pas dans ce site il n'y a que de trolls, et je ne suis arrêtée d'écrire..bref...
je pense que il y a tout un sous-monde de gens inutiles qui pataugent dans les blogs et la toile, le modèle de la place du village étant morte la forme mentale du moyen age considérée comme groupe, village, ensemble de personnes, vient à sa fin pour entrer dans une époque d'affirmation individualiste ou touts les égocentrismes et les concentricités s'imposent pour donner place à une époque de gens qui veulent comme des adolescents avoir tout et tout de suite et maintenant, sans se soucier de l'opinion de l'autre, sans entendre la réponse et surtout en méprisant complètement l'existence de l'autre ..hélas...
cela dit les fameux trolls parfois sont trompeurs, car par fois ce sont eux qui écrivent les articles et après se donnent des airs de vierges effarouchées effondrées par la virulence des réponses...alors que déjà au départ leurs articles sont nés et conçus comme des agressions et des provocations qui touchent les sensibilités des gens, pour s'en plaindre après et crier à l'abus des commentaires...je pense qu'il y a de ça un peu et malheureusement certaines personnes qui s'appliquent pour fournir des papiers intéressants se voient emprisonnés dans l'amalgament avec ces nouveaux fascistes de la toile et payent le prix virtuel du mépris général..

la créativité hélas ne se développe plus seulement entre les gens de culture et bien intentionnés il y a tout et n'importe qui dans la toile qui écrit et qui par différée enflamme et pollue l’ambiance, rendant petit à petit les lieux verdoyants en insalubres lieux ou seulement la violence et la médiocrité peuvent trouver leur bonheur..
cela je l'ai déjà remarqué aussi à la télévision et à la radio, dans les débats publics et les manifestations, tout endroit ou la parole cherche son chemin est lieu de défouloir pour des personnages inclassables dans la catégorie intellectuelle...
l'intelligence n'est plus une question d'information, même le plus con des êtres peut accéder à l'information, lire s'instruire avec internet, savoir, se former et grandir, et cela dans le bien et dans le mal..hélas..
et comme disait Elie Wiesel: "à la fin informer n'avait pas été suffisant"...., car même avec les informations les gens continuent à se comporter de manière triviale et à vouloir perpétuer les comportement anciens primitif à abuser et détruire, tout en sachant que c'est mal de le faire et profiter de la loi du plus fort avec les moutons qui les suivent sans savoir pourquoi...parce que il semble que le problème est ailleurs..
le problème est dans les raisons pour les quelle nous avons quelque chose à dire ou à taire..

et pour revenir sur les commentaires qui tuent les discussions, je pense que comme en toute société les marginaux se mettent là ou ils peuvent être, car les lieux ou ils peuvent s’expriment sont restreints aussi sur internet , mais comme disais-je plus haut, les marginaux pas seulement se sont appropriés du titre de trolls, mais aussi sont devenus des blogueurs et ceci je ne le dit pas pour insulter les marginaux, car il y a parmi les marginaux des gens intéressants et intelligentes, mais comme on ne peut pas les trier on est obligés à vivre avec...
un type japonais m'a dit un jour, il n'y aucune différence entre la vie réelle et la toile, parce que ceux qui sont cons continuent à l'être aussi sur internet et les gentils pareil...

j'en déduis que nous sommes loin d'avoir des lieux de partage intellectuel qui puisse se développer dans le respect et l'intelligence puis que même si nous avons un nouveau jouet " internet" les joueurs sont restés les mêmes...

bien à toi mon amie

Luzia

Écrit par : luzia | 26/07/2014

Un troll a trouvé le moyen de laisser sous-entendre que Terre des Hommes en fait était un réseau de pédophilie et que son fondateur (en fait dénoncé à la Gestapo par le parrain de sa fille et, juif, obligé de se cacher), était de la Gestapo un collabo. Troll sous pseudonyme, "libre" d'écrire ce qu'il veut: qu'est-ce que le mot "liberté"?!

Écrit par : Myriam Belakovsky | 26/07/2014

Madame Doupeux je n'aime pas trop votre ton de maîtresse d'école primaire qui parle à ses petits ignorants.



Luzia

Écrit par : luzia | 01/08/2014

J'adhère au commentaire de Luzia que j'ai le plaisir de lire aujourd'hui.

Pour se débarrasser des "Trolls" - j'appelle "troll" celui qui vient sous divers pseudos, dans le même billet, pour faire croire qu'ils sont nombreux à penser comme lui, vous insulter, vous envoyer vous faire soigner, par manque d'arguments, vous traiter de kapo, et de raciste quand j'énonce des vérités par des articles dont ils ne savent distinguer la provenance avec mes commentaires. Les trolls qui étalent leur antisémitisme et pas que....

"Quand je vois Corto et Patoucha j'me dis "Tu vois les chambres à gaz... dommage." :^)"

Écrit par : Torco | 12/01/2014

Ses autres pseudos: Cramia, YOU PAIN, Je Moi et GDF

@ Patoucha.
Mais elle va se calmer la Juive réac !?

Fais gaffe, il reste de la place à l'usine des Cheneviers

Ecrit par : GdF | 25.02.2012


Ce blog est-il le blog du juiffard Corto ?

Écrit par : YOU PAIN | 23/11/2012

Piètre Noël le frouze:
Occupes-toi des affaires de ton pays de merde et tiers-mondiste et laisses-nous entre Helvètes.

Écrit par : YOU PAIN | 23/11/2012

De : Je MOI
Date : 28 janvier 2012 18:34
Objet : youpin
À : xxxxxxxxx@gmail.com

Corto a publié ce mail qui lui a été envoyé :

"en ce qui me concerne, il y a eu 4 ou 5 tentatives de dévisager Corto, aucun touché-coulé"

hé le youpin, tu oublies que moi j'te connais...

briand a été dénoncé à plusieurs reprises par un blogueur pour ses XX pseudos:

"Cramia n'a rien à voir là dedans, Mabut vous a déjà averti que de laisser les collabos répugnants genre Corbeau et Patouchable faire de la délation......" QUI NOUS IMPUTE SES PROPRES MEFAITS.

Ecrit par : briand | 01.02.2012

"Corto alias Jaccard juif originaire de Sainte Croix dans" le Pays de Vaud... "

Écrit par : briand | 04/01/2012

briand: "...les deux billets de Cramia sont du Corto .... sa vrai place est dans un asile de Jérusalem ou Tel-Aviv les soins y sont excellents..... "....de sa noble cause."

Peut-être un peu grâce à la trollette Patouschnock, Patouchiarde ou Patouchiante, je ne sais plus quel est son pseudo tellement ils lui vont tous à ravir......

Ecrit par : Cramia | 30 janvier 2012

-----
J'affirme que Cramia n'est pas Corto, ni briand, une connaissance à lui sans doute?)
-----
"Je suis un gauchiste socialo qui assume sa ligne directrice. Staline était le dirigeant le moins stupide de l'histoire. Il aurait rayé Israël de la carte."

Écrit par : Pimpo | 17/07/2014

Oui, des nazis quasiment en tenue, défilaient avec des gauchistes dans toutes les villes d'Europe, comme en 1938, ah, le bon vieux temps !!

Écrit par : Corto | 19/07/2014 (Usurpateur)...plainte type juive..."

Et enfin celui qui croyait que ses insultes m'atteignaient:

" Encore quelques insultes et vous serez dans l'obligation de vous faire connaître à travers la plainte type juive que vous allez déposer.

Ecrit par : Sion@art | 14.04.2010

Et j'en ai encore des tas de commentaires sauvegardés de ce que j'appelle trolls.

Le blogueur André Duval a eu cette idée bien pensée que j'approuve pour mettre fin à ces personnes nuisibles, de mettre ces conditions pour ceux qui aimeraient commenter sur son blog:

"Pour rappel, je n'accepte de publier que les commentaires dont l'auteur m'est connu.

Pour ce faire, chacun peut continuer à utiliser le pseudo qui lui plaît mais, j'exige que l'adresse email utilisée soit correcte et je demande au commentateur de me communiquer son nom et son adresse via mon adresse e-mail.

De cette manière, le commentateur reste anonyme pour les lecteurs et je suis seul à connaître son identité. De mon côté, je m'engage bien évidemment à préserver et à respecter cet anonymat."

Bonne fin d'après-midi. Je quitte!

Écrit par : Patoucha | 01/08/2014

- « Des personnalités politiques, invoquent le fait de ne publier aucun commentaire, (commentaires fermés), par un manque de temps à y consacrer. »

Ce qui explique le décalage entre leur monde parfait pour lequel ils avancent leurs théories fumeuses et le monde réel qui finit par les ranger dans la catégorie du bruit et les ignorer.

Écrit par : Chuck Jones | 02/08/2014

Madame Djemâa: d'accord avec vous à conditions de traiter les blogs (qui sont eux-mêmes des commentaires) comme des commentaires.

Personne n'est obligé de lire des commentaires. C'est notre liberté que de pouvoir choisir ce que nous lisons. Personnellement par exemple j'ai choisi de ne plus acheter Le Monde. Je peux choisir de ne plus lire tel ou tel blog ou tels commentaires. Quand je vois un commentaire signé Patoucha, je passe automatiquement.

Pourquoi censurer? Tous ces commentaires ne nous aident-ils pas à comprendre notre inhumanité? Reste à trouver le remède...

Écrit par : Charles | 02/08/2014

- « Reste que bannir ou modérer les commentaires avant leur publication (comme le fait Slate.fr) peut avoir pour conséquence tout simplement de les déplacer vers Twitter ou Facebook. »

Et d'économiser son temps en s'épargnant le devoir de lire Slate et sa pub.

@Myriam Belakovsky

- « Un troll a trouvé le moyen de laisser sous-entendre que Terre des Hommes en fait était un réseau de pédophilie ... Troll sous pseudonyme, "libre" d'écrire ce qu'il veut: qu'est-ce que le mot "liberté"?! »

Libre dans les limites fixées par le contexte du billet du bloggeur. Si le billet concerne des anomalies de fonctionnement de TdH par rapport à ce qui est universellement connu de TdH, le commentaire a valeur minimum si il établit un lien avec ces anomalies.

Si le commentaire n'a pas cette valeur, c'est du bruit, et libre ensuite au bloggeur de publier ou non, tout en comprenant que si des commentaires pertinents augmentent la qualité d'un blog, le bruit lui, la diminue.

@Norbert
Presque entièrement d'accord avec vous, à la différence ...
- « Et si les gens sont bêtes c'est leur problème mais ils doivent avoir le droit d'exprimer leur ignorance même sur votre blog. Un peu d'humilité que diable. »

L'humilité exige aussi d'accepter que tout le monde n'a pas la même information sur un sujet donné, ni le même perspective rendue par le point de vue et l'angle de vision. Ce n'est pas de l'ignorance, et cela peut être même très important pour le billet du bloggeur, par exemple une omission dans le cadre d'une généralisation.

La valeur d'un commentaire dépend d'abord de sa relation avec la contexte du billet, puis, de ce qu'il apporte, notamment en précision, ou ce qu'il remet en question, notamment des généralisations, au billet d'un bloggeur.

Si un commentaire ne répond pas à ces conditions, ce n'est alors que du bruit inutile car sans intérêt.


@sylvie neidinger

- « TROLLS NON »

Beaucoup de personnes ne partagent pas la même conception du "Troll".
Par ex:
- "j'appelle "troll" celui qui vient sous divers pseudos..."

Autant alors laisser cette appellation au placard.

- « ... Le blogueur André Duval ... »
"Pour rappel, je n'accepte de publier que les commentaires dont l'auteur m'est connu."

Ce qui revient à constituer un fan club, ayant pu mesurer l'arrogance de M Duval de première main.

Précisons que le mot employé ici, "connaître", est à géométrie variable pour M Duval, car même pourvu de mon identité, celui-ci refusa de pubiler mes ccommentaires.

Écrit par : Chuck Jones | 02/08/2014

La solution la plus simple et la meilleure est que le blogueur accepte enfin l'idée d'être seul maître de son blog et de ne publier que les commentaires qu'il juge publiables. Il m'arrive de n'être pas publié, cela ne me pose aucun problème.
Le blogueur est maître chez lui, et d'ailleurs il est pénalement responsable de son blog, y compris les commentaires.
Avec les conséquences qu'indique Chuck Jones : un blog aux commentaires fermés perd beaucoup de son intérêt. Pour asséner des vérités, il y a les journaux et la radio et la téloche, et c'est déjà plus qu'on ne peut supporter, merci.

Écrit par : Géo | 02/08/2014

"Beaucoup de personnes ne partagent pas la même conception du "Troll"."
Pour beaucoup, est un troll celui qui n'est pas d'accord avec l'auteur du billet...

Écrit par : Géo | 02/08/2014

Chuck Jones est un sacré MENTEUR! Jamais il n'a daigné me donner sa véritable identité, raison pour laquelle je n'ai en effet pas publié ses commentaires.
Quant à son prétendu "fan club" il a encore tout faux, il suffit de lire certains commentaires sur mon blog qui prouvent, au vu de leur teneur, que leur auteur n'est de loin pas vraiment un "fan". D'ailleurs, ce cher Chuck qui, je crois, n'est pas vraiment un fan, n'a qu'à se plier à ma règle et il constatera que son commentaire éventuel sera publié.
Enfin pour info ou rappel:
http://etsionenparlait.blog.tdg.ch/archive/2014/02/10/les-cagoules-de-la-blogosphere-252842.html

Et encore:

http://etsionenparlait.blog.tdg.ch/archive/2014/03/17/de-l-hospitalite-du-bloggeur-254088.html

Écrit par : Duval | 02/08/2014

P.S. A propos d'arrogance, Chuck ferait bien de balayer devant sa porte...
Il est vrai qu'il est facile d'en abuser sous couvert d'un lâche anonymat.

Écrit par : Duval | 02/08/2014

@ Chantal DOUPEUX

Vous êtes la seule à avoir réagi à cette ignominie. C'est vraiment à se poser des questions sur les TROLLS, mot que je sors du placard... ici présents!

@Duval

"P.S. A propos d'arrogance, Chuck ferait bien de balayer devant sa porte...
Il est vrai qu'il est facile d'en abuser sous couvert d'un lâche anonymat."

Il n'y a pas que lui! Le "Charles" en est un autre! Et de la part de ces deux collectionneurs de pseudos, leurs attaques ad hominem.

@Géo

"Pour beaucoup, est un troll celui qui n'est pas d'accord avec l'auteur du billet..."


Pour moi il prend également une autre signification. Au moins maintenant tout le monde le sait!

Écrit par : Patoucha | 02/08/2014

bonjour aux commentateurs de cet article du blog Regards Croisés

Je viens de prolonger l'analyse à propos des commentaires par 2 articles sur mon blog Neidinger à savoir
1) l'absolue nécessité des commentaires de blog ( comme retour ) et en même temps
2) la modération en amont évidente

http://duboutduborddulac.blog.tdg.ch/archive/2014/07/30/blogosphere-porte-avion-de-la-commentosphere-258334.html

http://duboutduborddulac.blog.tdg.ch/archive/2014/07/30/charte-de-moderation-des-commentaire-du-blog-neidinger-258352.html
//

Je valide à 1000% ce que dit Géo plus haut :(2/08)repris in extenso ici:
"La solution la plus simple et la meilleure est que le blogueur accepte enfin l'idée d'être seul maître de son blog et de ne publier que les commentaires qu'il juge publiables. Il m'arrive de n'être pas publié, cela ne me pose aucun problème.
Le blogueur est maître chez lui, et d'ailleurs il est pénalement responsable de son blog, y compris les commentaires.
Avec les conséquences qu'indique Chuck Jones : un blog aux commentaires fermés perd beaucoup de son intérêt. Pour asséner des vérités, il y a les journaux et la radio et la téloche, et c'est déjà plus qu'on ne peut supporter, merci."//

Et 1000 % pas d'accord avec Charles qui indique qu'un blog est un commentaire (2/08)
Car les contenus vont aussi chercher de l'info, pas forcément en commentaire de la dernière actu de google actu.

De toutes façons JURIDIQUEMENT cela n'a rien à voir. Ni en identité numérique. Le niveau d'engagement n'a rien à voir. Un futur employeur d'un blogueur va aller consulter le blog. Peut être que cela ne lui plaira pas d'engager quelqu'un qui a faculté à réagir. Le commentateur lui est anonyme et sans exposition publique aucune. Comparer les deux n'a aucun sens....selon moi
Bonne suite SN

Écrit par : sylvie neidinger | 02/08/2014

@Duval

- « Pour rappel, je n'accepte de publier que les commentaires dont l'auteur m'est connu. »

Bravo, vous devriez être satisfait, je ne lis plus vos propos de maniaque.

Mais il faut que vous la rameniez encore !!!

- « Chuck Jones est un sacré MENTEUR! Jamais il n'a daigné me donner sa véritable identité, raison pour laquelle je n'ai en effet pas publié ses commentaires. »

Vous vous prenez pour qui, Duval, la police ?
Et comment pouvez vous le savoir ?

Vous avez mon nom de forum qui m'identifie de façon unique parmi les intervenants, une adresse email valide depuis laquelle je vous ai répondu à plusieurs reprises, et la trace de mes adresses ip.

Il vous faut quoi d'autre ? Me connaître de visu ? Une copie de ma carte d'identité ?

Les idées n'ont pas besoin de nom pour tenir debout et vous contredire. Alors voilà beaucoup de peine pour s'adresser à quelqu'un que la critique n'intéresse que lorsqu'elle est positive.

De plus je n'ai aucunement envie d'être attaqué vicieusement sur ma personalité avec votre prédisposition malsaine, comme vous le faites régulièrement sur votre blog, ET encore montré dans ce billet.

- « P.S. A propos d'arrogance, Chuck ferait bien de balayer devant sa porte...
Il est vrai qu'il est facile d'en abuser sous couvert d'un lâche anonymat. »

C'est justement pour éviter vos attaques personnelles que l'usage d'un nom d'emprunt est recommandé, votre complexe de supériorité est tellement manifeste dans vos propos.

Écrit par : Chuck Jones | 02/08/2014

@Patoucha

- « (Chuck) il n'y a pas que lui! Le "Charles" en est un autre! Et de la part de ces deux collectionneurs de pseudos, leurs attaques ad hominem. »

L'accusation de porter plusieurs noms est fausse et sans fondement.
Par contre, votre crédibilité est tombée sous le plancher.

Écrit par : Chuck Jones | 02/08/2014

Le commentaire de Chuck à mon sujet démontre bien à quel point il a un gros problème...et surtout combien j'ai raison de ne plus l'héberger. Sa place est ailleurs que sur mon blog puisqu'il persiste à ne pas comprendre et à délirer. Bref, fin de l'histoire en ce qui me concerne. Bon vent Chuck.

Écrit par : Duval | 03/08/2014

"et surtout combien j'ai raison de ne plus l'héberger."

Vous n'êtes pas en conditions d'héberger Chuck Jones. Par contre c'est vous qui êtes hébergé par la plateforme de la TDG.

Écrit par : Gérard | 03/08/2014

Merci Chuck de pointer les dangers de bloguer sous son vrai nom, que ce soit pour répondre à des nombrilistes comme Duval et Patoucha, qui n'ont pas compris qu'ils ne détenaient pas le monopole de la vérité, ou même pour pouvoir exprimer une opinion sans craindre d'être attaqué personnellement un jour ou l'autre.

Écrit par : Patoucho | 03/08/2014

Je voudrais rajouter ceci: l'auteur de l'article ci-dessus déplore que les commentaires nuisent à l'article; mais leur absence aussi. Etant donné que le blogueur peut choisir ce qu'il laisse filtrer, je ne vois pas où est le problème.
Il faut juger du contenu des commentaires, pas de leurs auteurs.

Écrit par : Patoucho | 03/08/2014

Je rajouterais ceci: laisser les commentaires anonymes démontre à quel point la société est pourrie de l'intérieur, et ce qu'on ose faire et dire quand on n'a pas peur d'être reconnu. Cela en dit long sur notre société qui prétend porter des valeurs.
Et ces gens là, certains commentateurs anonymes, sont parmi nous. I
A méditer...

Écrit par : Patoucho | 03/08/2014

@Gérard
Sauf qu'un léger détail semble vous avoir échappé! Extrait de la TdG:
"Très important la gestion des commentaires. N'hésitez pas à biffer les importuns. Effacer l'insulte, les commentaires hors propos ou encore ne pas publier les commentaires anonymes, si c'est votre choix, relèvent de la bonne gestion de votre blog.
Et surtout:
"A L'EGAL D'UN REDACTEUR EN CHEF, VOUS ETES RESPONSABLE DE TOUT CE QUE VOUS PUBLIEZ DANS VOTRE JOURNAL PERSONNEL".
On ne pourrait être plus clair. Alors les Chuck, Patoucho et compagnie, au cas où vous pensiez vous installer chez moi, passez votre chemin.

Écrit par : Duval | 03/08/2014

@Gérard
Sauf qu'un léger détail semble vous avoir échappé! Extrait de la TdG:
"Très important la gestion des commentaires. N'hésitez pas à biffer les importuns. Effacer l'insulte, les commentaires hors propos ou encore ne pas publier les commentaires anonymes, si c'est votre choix, relèvent de la bonne gestion de votre blog.
Et surtout:
"A L'EGAL D'UN REDACTEUR EN CHEF, VOUS ETES RESPONSABLE DE TOUT CE QUE VOUS PUBLIEZ DANS VOTRE JOURNAL PERSONNEL".
On ne pourrait être plus clair. Alors les Chuck, Patoucho et compagnie, au cas où vous pensiez vous installer chez moi, passez votre chemin.

Écrit par : Duval | 03/08/2014

"Sauf qu'un léger détail semble vous avoir échappé!"

Rien à voir. Visiblement vous n'avez pas compris. Mais bon, peu importe.

Écrit par : Gérard | 03/08/2014

"Vous avez mon nom de forum qui m'identifie de façon unique"

Et vous vous prenez sans doute pour lui.....

"C'est justement pour éviter vos attaques personnelles que l'usage d'un nom d'emprunt est recommandé, votre complexe de supériorité est tellement manifeste dans vos propos."

""L'hôpital qui se fout de la charité" y compris le mensonge et la mauvaise foi! Un petit rappel des fois qu'il vous faudrait lire plusieurs fois pour comprendre.....

"Pour ce faire, chacun peut continuer à utiliser le pseudo qui lui plaît mais, j'exige que l'adresse email utilisée soit correcte et je demande au commentateur de me communiquer son nom et son adresse via mon adresse e-mail.

De cette manière, le commentateur reste anonyme pour les lecteurs et je suis seul à connaître son identité. De mon côté, je m'engage bien évidemment à préserver et à respecter cet anonymat."

"Merci Chuck de pointer les dangers de bloguer sous son vrai nom, que ce soit pour répondre à des nombrilistes comme Duval et Patoucha, qui n'ont pas compris qu'ils ne détenaient pas le monopole de la vérité, ou même pour pouvoir exprimer une opinion sans craindre d'être attaqué personnellement un jour ou l'autre."

Rhoooo le troll aux XXX pseudos Johann/Patoucho, à votre place je me ferais tout petit, petit tant il est vrai que vous détenez le monopole du mensonge et des emmerdeurs. Vous voulez que je remette à jour vos commentaires depuis 2008 où vous nous rabâchez vos mêmes sornettes, passant outre les dico, votre excitation folle sur les blogs à hurler FAUX, MENTEUR, sur une demi-page... - l'étalage de votre vulgarité et grossièreté sous d'autres pseudos. La défense des "Palestiniens" par antisémitisme alors que vous insultez l'Islam et la haine que vous lui témoignez!

"Il faut juger du contenu des commentaires, pas de leurs auteurs."

LOLLLLLLLL

Ce que vous craigniez TOUS, c'est de ne plus pouvoir venir sous d'autres pseudos insulter pour faire croire que beaucoup partagent votre opinion.

Vos commentaire nuisent parce qu'ils dénotent d'une personne malsaine, négationniste, une tête de mûle qui veut avoir raison à tout prix. Le Minus-habens dont je vous gratifie est une vérité toute crue!

"... à quel point la société est pourrie de l'intérieur,"

On ne vous le fait pas dire quand on lit vos commentaires.

"Et ces gens là, certains commentateurs anonymes, sont parmi nous."
Au moins vous vous reconnaissez!

A méditer...

Sur votre mauvaise foi? C'est fait!

"Rien à voir. Visiblement vous n'avez pas compris. Mais bon, peu importe."

J'oubliais la "lumière" des blogs qui sait tout, qui comprend tout!

ABE

Écrit par : Patoucha | 04/08/2014

J'ajoute une réponse avant de quitter:

"Quand je vois un commentaire signé Patoucha, je passe automatiquement.

Pourquoi censurer? Tous ces commentaires ne nous aident-ils pas à comprendre notre inhumanité? Reste à trouver le remède..."

LOL, Il passe automatiquement.... Quelle "humanité". Cherchez l'erreur......

Décidément! Duval a bien raison de vous dire de passer votre chemin!

Écrit par : Patoucha | 04/08/2014

Voila un dernier exemple, très actuel, d'une femme politique, avec qui l'on ne peut échanger.

http://estheralder.blog.tdg.ch/about.html

Écrit par : Victor-Liviu DUMITRESCU | 05/08/2014

@Radio-Tsahal

- « (Chuck) il n'y a pas que lui! ... leurs attaques ad hominem. »

- « Vos commentaire nuisent parce qu'ils dénotent d'une personne malsaine, négationniste, une tête de mûle qui veut avoir raison à tout prix. ... »

Sans commentaire.

Écrit par : Chuck Jones | 05/08/2014

Les commentaires sont fermés.