12/10/2013

Avis de passage

images-2.jpegMadame,

"Je me suis présenté à votre domicile le 26/9/2013 afin de pouvoir, vérifier comme vous l’avez déclaré sur votre déclaration de revenus établie en 2012, qu’aucune de vos résidences n’est équipée d’un appareil récepteur de télévision .»

 

 Monsieur le préposé aux impôts, 

 Je vous imagine essoufflé, replet, posté devant mon interphone qui résonne longuement dans le vide,  silencieux ! Vous avez sans doute collé votre aimable oreille, rougie par le froid,  contre ma porte, mais en vain, encore du silence. Vous espériez me trouver, cet après-midi-là,   prostrée devant  « Comment ça va bien » ou  « Bienvenue chez nous «  ou « Le jour où tout a basculé » .  Rien de tout cela,  mouton parmi les moutons, je suis un mouton qui fait rébellion et refuse la posture zombie devant l’écran cathodique, tueur de temps et qui a pour effet la paralysie des consciences.

Si vous étiez rentré chez moi, vous auriez trouvé une table surchargée de livres, quelques carnets de notes, des CD de musique classique ou de ûd,  et vous auriez surtout écouté le silence ; ce grand maître à penser.

Chaque année, c’est devenu notre rituel, vous passez, je vous envoie alors une note explicative pour vous persuader qu’il existe encore des gens qui ne savent que faire d’une télévision chez eux ; cette boîte à mensonges et à  illusions, cet écran où la réalité balancée à grands baquets  finit par nous laisser imperturbables.

Non ! Monsieur le préposé aux impôts, comme chaque année, je ne payerai ni les  150 euros ni  l’amende de 125 euros, je vous le déclare, à travers ces lignes,  je « résiste » sans peine à la furie et au bruit du monde.

 

"Le bruit ne fait pas de bien , et le bien ne fait pas de bruit."

                                                                                            Signé : un mouton rebelle 

 

 

                                                         

 

 

Sur la proposition de Monsieur Duval à mon tour de préciser que  : 

Dorénavant, je n'accepterai de publier que les commentaires dont l'auteur m'est connu.

Pour ce faire, chacun pourra continuer à utiliser le pseudo qui lui plaît mais, j'exigerai que l'adresse email utilisée soit correcte donc identifiable.

De cette manière, le commentateur reste anonyme pour les lecteurs et je serai seule à connaître son identité. 



19:18 | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook | | |

Commentaires

@Bonsoir Djemâa ,espérons qu'il y ait autant de gens dans lune comme ma pomme après un décès .Ayant coupé les ponts avec l'extérieur et donné mon poste TV à une œuvre d'entraide,j'ai continué de payer mes taxes comme un navet pendant 5 ans!
Alors ce Monsieur préposé aux taxes de programmes de plus en plus nuls n'est pas perdant/rire
toute belle soirée pour Vous

Écrit par : lovsmeralda | 12/10/2013

Chère Lovsmeralda, le deuil exige un repli sur soi et beaucoup de silence pour ressentir en profondeur l'éternelle présence des "absents".

Écrit par : djemâa | 12/10/2013

Merci Djemâa c'est tellement vrai ce que vous dites cependant comme d'autres je me sentis très coupable aussi je m'empressai de tourner le dos au monde extérieur pour me repencher sur mon passé et je partis à la recherche de témoignages de la dernière guerre auprès de veuves qui m'avait connue enfant .Je fis le chemin en leurs compagnies et l'amour porté à ma commune s'en trouva grandi. Elles m'ont entourée ,je les écoutais me raconter leur vie et leur présence m'accompagne encore jour après jour bien qu'elles soient toutes décédées
Toute bonne nuit pour Vous avec plein de beaux rêves

Écrit par : lovsmeralda | 12/10/2013

Les commentaires sont fermés.