15/06/2013

L'or de Kadhafi - En veux-tu en voilà !

DownloadedFile.jpegLes pays du Golfe s’excitent comme des abeilles autour du miel  avec l’or de Khadafi qui coule à flot, par tonnes à des prix qui défient toute concurrence et qui évidemment influencent le cours mondial de l’or.

Bien installé au Niger menant grand train de vie, tandis que son autre frère, Seif Al-Islam  croupit dans une prison   dorée en Libye, le fils Saadi Kadhafi gère son business via des sociétés-écrans, l’or est écoulé  en masse en Arabie Saoudite et revendu au reste de la planète. La Libye, bien évidemment  ne percevra pas un pence de ce trafic juteux.

Si quelque acheteur  trop curieux s’informe de  la provenance du métal jaune , pour toute réponse  laconique en inspirant profondément et levant les yeux au ciel et les mains en même temps, on lui dira    : « les mystères impénétrables de la volonté d’Allah qui Lui sait tout  ! » - Fort de cette réponse, il ne reste   plus qu'à s’en remettre à Dieu, les yeux fermés. 

Le Niger  n’aurait  aucune raison d’extrader Saadi, et ce malgré  les demandes réitérées du gouvernement Libyen, grâce à cet argent,  les affaires nigériennes roulent sur l’or. Il existait un blanchiment d’argent, voilà le blanchiment d’or.

Ne me demandez comment je sais cela, je répondrai, à mon tour en levant les yeux au ciel et en secouant les mains au-dessus de ma tête    : »Allah est grand dans sa bonté ! »

09:15 | Lien permanent | Commentaires (4) | |  Facebook | | |

Commentaires

Mais alors, qu'en est-il des 427 milliards de Sfr. qui ont quittés la Suisse pour des banques chinoises, juste avant, obligé, l'arrestation d'annibal par nos pandores zélés ?

Oui, le lion des sables, s'était fâché tout rouge suite à des indélicatesses opérées par sa banques que je tairai pour l'instant, enfin la banque et toujours la même, que lui avait conseillé Jannot, celui qui accuse les banques de blanchir ou de ne pas assez blanchir lorsqu'il s'agit de ses commissions juteuses pour son "propres" compte et celui de son héritier qui fait la morale au travers de représentations pseudos artistiques !

Par contre où Djemma se trompe, c'est dans le terme "blanchiment d'or", pour ce faire, il aurait fallu que le gouvernement nigérien autorise ses institutions bancaires de couvrir cette opération, or (sans je de "maux"), de l'or libyen est ensablé dans un désert incontrôlable, sauf par quelques rois des lieux qui ne sont pas du tout, mais alors pas du tout du tout en cheville avec le pouvoir nigérien, contrairement aux socialistes suisses !

Écrit par : Corto | 15/06/2013

Allah est grand dans Sa bonté, Sa générosité, Sa liberté, chère Djemâa. Mais gare à celles et ceux qui auront agit en croyant qu'Allah voulait ça pour eux alors que c'est leur perversion, leur cupidité, et leur corruption qui voulaient cela. Allah nous laisse libres. Mais à fin, nous savons nos agissements sur la planète Terre. Et si certains ont échappé au jugement des Humains pour de graves fautes de comportements et d'agissements, ils ne mourront pas pour autant l'âme en paix et en amour d'Allah.

Belle journée à vous, Djemâa.

Écrit par : pachakmac | 15/06/2013

Vous préféreriez que cet or tombe dans les mains des salafistes ? Parce que s'il était resté en Libye, cela aurait été immédiatement le cas. Et votre billet suinte de cet anti-saoudisme qu'il est de bon ton de professer chez les pseudo bien-pensants. Le problème des Saoudiens (et des autres états arabes du Golfe), c'est qu'ils sont noyés sous le fric. Nous connaissons cela aussi ici, en Suisse. la pression des connards nouveaux riches. Mais sur place, au KSA, les saoudiens vous respectent, à condition que vous respectiez scrupuleusement leurs règles. J'y travaillais lorsque les Suisses ont refusé l'érection de minarets. J'étais contrôlé deux fois par jour par des soldats à la frontière qui passaient leurs journées à attendre l'ennemi et regarder la télé : jamais une remarque sur ce sujet. C'est d'ailleurs la moindre des choses : eux ne tolèrent pas les églises, nous tolérons (hélas) les mosquées...

Écrit par : Géo | 15/06/2013

Je viens mettre ma petite "once" et c'est peut être pour une fois "dernier carat"; Allah n'y est sûrement pas pour grand chose mais apparemment il aime le cinéma : des millions de dollars investis à Bollywood, cet immense complexe qui sans complexes absorbent des milliards de dollars et qui est géré par la mafia saoudienne et qatarienne qui par un jeu extrêmement habile(via des Indiens véreux et planqués en Occident ou....) ont repris les affaires . Sacré Allah, il n'arrêtera jamais son cinéma ! Et voilà, comment dans son jeu de rôle il arrive si bien à séduire sans avatars ! Ca, c'est de l'investissement sur un marché de près de 1.5 milliards de personnes. Auparavant on pouvait conquérir un territoire par la mer, la terre, le ciel et à présent c'est par la toile.....et parfois très émerisée....et en option, pour mieux comprendre, les "mystères" de Allah ne sont pas aussi impénétrables puisqu'on me l'a confié et "ne me demandez pas comment je sais cela", je vous répondrai qu'au Maharashtra,en Inde, on n'en finit pas de "tourner"...mais en lingots. Vous êtes bien loin du compte Géo; "Salafistes" ? , Ah oui, "au bon lait de brebis"...Je ne ferai pas de commentaires sur les propos de Pachakmac, c'est inquiétant. En attendant, le "guide" n'a même pas eu le temps de finir son scénario puisqu'il a été lâchement abattu par des rapaces inconscients venus conclure une "happy end".............

Écrit par : nambikkai | 21/06/2013

Les commentaires sont fermés.