05/06/2013

1938-2013 : Encore et toujours la même chose ! Non le 9 juin

 stickers---tamponj.jpg

Ne sont pas des réfugiés

 

1942, les Juifs, «même s'il pouvait résulter des inconvénients sérieux»

2013, les déserteurs, «même s'ils sont exposés à de sérieux préjudices»  

 



MALAISE ET INDIGNATION À LA VEILLE DE VOTER LA

LOI SUR L'ASILE

 


Il faut en finir avec l'exclusion! En finir avec tous les tampons J!

En 1938, les autorités suisses obtiennent des nazis qu'ils marquent d'un tampon «J» les passeports des juifs allemands, (ce tampon, la police des étrangers vaudoise l'utilisait depuis 1936…).En 2013, elles ne reconnaissent toujours pas cette responsabilitéPourquoi cette négociation? Pour empêcher leur séjour en Suisse il fallait pouvoir identifier ces Juifs dans les consulats suisses en Allemagne. Mais au fond pourquoi ce rejet? « Parce que ceux qui n'ont pris la fuite qu'en raison de leur race, les juifs par exemple, ne doivent pas être considérés comme réfugiés politiques» (sic). Ou encore,«La police des étrangers, convaincue que les Juifs étrangers sont inassimilables, combat depuis 1919 leur séjour en Suisse». En 1938, son chef expose aux nazis que cette conviction inspire depuis lors les mesures qu'il impose.

En 2013, les autorités suisses proposent aux citoyen-ne-s suisses — de décider que «les déserteurs ne sont pas des réfugiés même s'ils sont exposés à de sérieux préjudices ou qu'ils craignent à juste titre de l’être»,— d'accepter qu'«il ne sera plus possible de déposer une demande d'asile dans une représentation suisse à l'étranger.»

Pourquoi cette proposition? En raison de l'afflux des réfugiés, comme en 1942, lorsque dans les mêmes termes le conseil fédéral décidait de refouler «parce que la barque est pleine» «même s'il pouvait résulter des inconvénients sérieux (mise en péril de la vie ou de l'intégrité corporelle)». (sic).

Faute d'une barque qui les sauve, 17 000 candidats à l'asile se sont noyés en Méditerranée.

Afflux de réfugiés? Dans le monde des dizaines de millions de personnes fuient les guerres, les désastres climatiques, la misère qu'ignorent les grandes compagnies généreusement accueillies dans notre pays et les expatriés pourtant étrangers aussi. Ne serait-ce qu'un problème de statut social dans le fond ? Étrangers, oui ! Mais riches, s'il vous plaît. Cela ne concerne plus l'asile.

Pour plus d'information, merci de consulter le site www.tamponj.ch

 
 


Flyer et sticker  A IMPRIMER ET DIFFUSER LARGEMENT 
 

a5_landscape_tamponj_juin2013.jpg

 

stickers---tamponj.jpg

 

22:50 | Tags : tampon j, réfugiés, modification de la loi sur l'asile | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook | | |

Commentaires

Ne comparons pas 1938 avec la période actuelle.La pauvreté était générale.Beaucoup de gens étaient malades,indigents sans le sou.Les Suisses l'ont rotée psychologiquement et malgré tout beaucoup ont accueilli des réfugiés chez eux.Les Scouts servaient de passeurs de messages.Mais il y a un grand mais avec la situation actuelle.
Les gens n'habitaient pas dans des immubles ceux-ci étaient inexistants.le peuple avaient trop de soucis pour assumer sa survie Les gens pratiquaient l'écologie partie intégrante de l'éducation Suisse et celle-ci ne consistait pas à dénoncer un voisin qui s'est trompé de containers pour y mettre un sac d'ordures .L'extrème droite pro Allemande était bien trop présente pour s'arréter à ce genre de détails
Quand on a un manque d''intelligence comme celui d'aujourd'hui qui conduit des humains a faire la chasse aux balayures ,quitte à laisser mourir leur semblable tout seul chez lui,comment voulez vous faire comprendre qu'il faut voter non,surtout a des hommes de plus en plus nombreux ayant marié femmes étrangères et qui se retrouvent divorcés deux ans après?
Quand on voit les dérives actuelles qui de plus en plus font prendre conscience à de nombreux Suisse,qu'on est entrain de retourner au bon vieux temps de Staline.comment voulez vous ensuite accueillir à bras ouverts des gens venus d'ailleurs
Les Suisses ont perdu le sens même du mot entraide entre eux comment voulez vous qu'ils aident ailleurs surtout quand on sait qu'il faut courir un sac poubelle à la main afin de satisfaire à l'égo de statiticiens ou d'hygiénistes qui adorent les études de marché afin de mieux controler l'habitant .
C'est l'esprit Stasi qui régne actuellement ,demandez aux Allemands de l'Est s'ils auraient accueilli des gens venus d'ailleurs alors qu'ils étaient sans cesse harcelés par des mots controles .taxes et dénonciations.Aussi ne comparons la Suisse d'aujourd'hui avec celle des années 30,il n'y a absolument rien de comparable excepté les délations et malversations et surtout malveillances en tous genres .
Et quand on sait le nombre de *Vrais *Suisses en certaines région de plus en plus minoritaires ,les étrangers naturalisés voteront oui ,ils ne se supportent pas entre eux,il suffit de savoir ce qui se passe réellement au sein d'immeubles

Écrit par : lovsmeralda | 06/06/2013

Les commentaires sont fermés.