18/05/2013

L'art en deuil

130514-PNB133555N.jpg

Une statue détruite et à laquelle on a décapité la tête aussitôt transformée en projectile pour briser une vitrine.  Cela s'est produit en mars de cette année devant le Conservatoire de Musique de Genève.

De cette belle statue aux allures de vestales grecques et qui ornait une des niches du bâtiment, il ne reste que cette image qui symbolise parfaitement le sort que l'on réserve à l'art.

 

 

Quant aux poètes ! Ils sont recouverts d'un même linceul de silence, aussi noir et épais,   bien qu' ils portent si haut et si loin La Vérité ! Les taire et  les étouffer, les recouvrir de mousse, comme l'art, c'est à cela qu'excellent les médiocres. Mais les anges, légers et aériens,  volent par-dessus la bassesse avec l'art des poètes. 

 

J'étais morte pour la Beauté - mais à peine

M'avait-on couchée dans la Tombe

Qu'un Autre - mort pour la Vérité 

Etait déposé dans la chambre d'à côté -

 

Tout bas il m'a demandé "Pourquoi es-tu morte?"

"Pour la Beauté", ai-je répliqué- 

"Et moi - pour la Vérité -  C'est Pareil- 

Nous sommes frère et soeur", a-t-Il ajouté- 

 

Alors comme Parents qui se retrouvent  la Nuit -

Nous avons bavardé d'une Chambre à l'autre -

Puis la Mousse a gagné nos lèvres -

Et recouvert - nos noms - 

EMILY DICKINSON 

 

I Died For Beauty

I died for beauty, but was scarce
Adjusted in the tomb,
When one who died for truth was lain
In an adjoining room. 

He questioned softly why I failed?
"For beauty," I replied.
"And I for truth - the two are one;
We brethren are," he said. 

And so, as kinsmen met a-night,
We talked between the rooms,
Until the moss had reached our lips,
And covered up our names. 

Emily Dickinson
 
 

 

Photo Bruno Toffano, la suite des photos  sur son blog Tribune de Genève

http://aphroditepixart.blog.tdg.ch/ 

 

Mon site www.djemaachraiti.ch

11:00 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

Les commentaires sont fermés.