09/05/2013

Après le couvre-chef des religieux, le béret des laïcs

Dans la rangée du contrôle douanier à l’aéroport de Genève, je patiente dans la longue file.  J'arbore  un petit  béret à pois blancs dont les cheveux dépassent.

Devant moi un religieux d’origine juive passe avec son haut chapeau noir, il passe le contrôle sans devoir ôter son haut-de-forme,  juste après il est suivi d’une femme voilée qui elle aussi passe sans autre. Arrivé mon tour, la chargée du contrôle douanier m’invite à enlever mon béret.

Je refuse et justifie :"Pourquoi les deux devant passent sans enlever leur couvre-chef  et pas moi?"

-  C’est à cause de leur religion ! » me répond-elle

- Pourquoi dois-je l’enlever ? insistai-je

- Pour des questions de sécurité , dit-elle  embarrassée.

- Si on parle de sécurité, les premières personnes religieuses ou pas devraient se découvrir ou alors on parle d'une sécurité à deux vitesses.   Or, je n’enlèverai pas mon béret, aussi pour des questions religieuses.

- Quelle religion ?  me demande-t-elle.

- La  religion des laïcs ! lui répondis-je du tac au tac .  Toute la rangée qui me suit  et  a assisté avec attention à la scène s’esclaffe de rire.

-  C’est bon passez !  lâche la douanière  en admettant peut-être,   dans le fond,  que je n’ai pas tout à fait  tort.


Mon site www.djemaachraiti.ch

17:28 | Lien permanent | Commentaires (4) | |  Facebook | | |

Commentaires

Merci pour cette jolie histoire!
Il est important de savoir se dresser dans notre existence si formatée. Bravo!

Écrit par : Marie-France de Meuron | 09/05/2013

Excellent! Une photo de votre béret s'impose! Et où pouvons-nous en acheter un? Je ne vais plus vouloir passer un contrôle sans le même!

Écrit par : Johann | 10/05/2013

Demain matin (à l'aéroport) ne porterai, un chapeau, un nikab et un béret, on verra bien !!!

Écrit par : Corto | 10/05/2013

En Israël l'habit ne fait pas le moine, les services de sécurités savent que le déguisement est souvent utilisé pour commettre des attentats et distraire les agents, donc ils y sont souvent malmenés.

Écrit par : Corto | 10/05/2013

Les commentaires sont fermés.