09/03/2013

Montaigne ou l'art du camouflage

 
4705199.jpgEcrire la liberté dans un monde de servitude n'est pas chose facile, tant de martyrs l'ont payé de leur vie . Michel de Montaigne l'a réussi pourtant. L'intellectuel de toute époque, condamné à vivre sous la tyrannie a beaucoup à apprendre de la sagesse des Essais.
 
Au milieu du fanatisme religieux, de l'arbitraire et de la chasse aux sorcières dans la  France du XVIe siècle, l'oeuvre de Montaigne réalise le tour de force d'une critique qui ouvre les esprits à l'avenir sans se faire pincer par l'Inquisition. Au contraire, le moraliste sans complaisance  sait plaire aux princes, aux rois et aux papes - son artillerie lourde de la liberté de penser,  il la représente comme un charmant feu d'artifices.
 
Dans un temps trouble, de compromis, où pour survivre les gens doivent ramper comme des vers, Montaigne prouve que tous les vers ne sont pas pareils: il y a des vers qui donnent la nausée alors que d'autres donnent la soie.


 
 
La suite sous  "How is Montaigne wise" par Ioan Tenner penseur, panseur,  et philosophe
 

18:56 | Lien permanent | Commentaires (6) | |  Facebook | | |

Commentaires

Bonjour Djemâa. Merci de nous parler de Montaigne. Très belle journée à vous.

Écrit par : pachakmac | 10/03/2013

Beau sujet. Cela fait du bien de retrouver un hommage à ce grand homme et sa grande oeuvre parmi les tristes nouvelles des jours et les querelles de blogueurs. J'espère que vous encouragerez ainsi certains à le lire (ou relire).

Écrit par : Mère-Grand | 10/03/2013

Une des conditions de la conversation et de penser contre soi !

Écrit par : Corto | 10/03/2013

Quelle insulte à Montaigne de le traiter ainsi, Mère Grand si Montaigne apprend que vous le qualifiez de "Grand" il vous aurait esgourdi de qualificatifs !

A ces "grands" qui se reflètent dans leurs glissades !

Écrit par : Corto | 11/03/2013

"Si haut que l'on soit placé on n'est jamais assis que sur son cul"

Ce n'est pas moi qui le dit - même si je le pense, mais MONTAIGNE :)

Capisce!
(Pour certains commentateurs des blogs de la TdG qui se prenant pour des "lumières" se sont mis sur un piédestal)

Écrit par : Patoucha | 12/03/2013

Oups "Ce n'est pas moi qui le dis"- faute d'inattention corrigée :)

Écrit par : Patoucha | 12/03/2013

Les commentaires sont fermés.