08/03/2013

Journée de la Femme – Quelques roses et beaucoup d’épines

dyn002_original_272_350_jpeg_2619960_0dd29c0e0059b9721ba5aa8dfb0b358f.jpgHier soir, je discutais avec une Conseillère d’Etat sur les conditions des femmes au sein du gouvernement et proches du pouvoir. 

Force est de constater que l’on ne leur fait pas beaucoup de cadeaux et qu’elles connaissent davantage les épines que les fleurs. Un seul faux-pas et c’est l’acharnement tout masculin, organisé en meute, hurlante et criante.

Il y a eu les attaques à l’encontre de  Monica Bonfanti, puis Isabel Rochat, maintenant au tour de Michèle Künzler;  les coups sont bas, la critique virulente.  La presse se prête à ce jeu-là et laisse paraître  et entendre que nous sommes bien encore dans un monde très masculin et la  malheureuse, qui courageusement décide de pointer sa tête hors de cette mêlée masculine se ramasse pléthore de coups, répétés et acharnés, à la moindre occasion.

On se réjouit par avance de voir que le conclave au Vatican choisira sans doute,  une papesse au milieu des cardinales ou faut-il  encore patienter ad infinitum  ? 

Au-delà du discours hommes-femmes, il est nécessaire de rappeler, ici et ailleurs, qu’une  société harmonieuse ne peut se baser que sur le respect des genres . Une société ne peut pas exclure sa moitié  et la réduire au silence ou à la domination.  

L’avenir que l’on doit offrir à nos enfants est bien celui d’une société équitable et  respectueuse .

Une anecdote croustillante à ce sujet : Des canards et des hommes 

 

 Vive les femmes et Vive les hommes ! Vive les hommes et Vive les femmes !

 

 

 

12:20 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

Les commentaires sont fermés.