13/01/2013

Le vieil homme et la Suisse

P1050486.JPGTrinidad- Dans l ’une des plus belles villes de Cuba, enclavée entre la mer des Caraïbes et les montagnes de l'Escambray,  Luis Taxi, attend de charger et décharger des bagages  sur sa brouette, qu’il pourra transporter à travers les ruelles étroites pavées de galets millénaires posés par les esclaves d'antan, entre les maisons colorées  d’architecture espagnole coloniale de cette véritable ville-musée.

 

Sur son chariot, un sac avec à l'intérieur, des cahiers remplis de son écriture ample  et généreuse. Géographe, il imagine en attendant les clients,  les villes de ses rêves, comme Genève où selon lui, l’équivalent de la Tour Eiffel à Paris, c’est le jet d’eau. Il me décrit Genève, me raconte, dans les moindres détails historiques,  Calvin puis sans hésiter repart sur une longue description de la Chaux-de-Fonds, ville horlogère, mais encore Neuchâtel et son lac bleu . Je lui demande s’il a déjà voyagé en Suisse, pour seule réponse : Jamais  ! Mais le poète-voyageur rêve ces villes, les imagine, s’informe auprès des touristes puis note les impressions que lui laissent les descriptions des voyageurs.

P1050488.JPG

 

Il  m’écrit un poème en quelques minutes, fait surprenant à Cuba, les gens peuvent sur le coin de la table vous rédiger quelques vers d’un mouvement de main. Il paraît que dans les campagnes, on parle encore en rimes et en vers, les gens retiennent des poèmes par cœur et peuvent les réciter de mémoire sans faillir.

 

 

 

 

 

P1050487.JPGGinebra !  soupire-t-il.  Puis-je lui décrire le Mont-Blanc, comment le voit-on depuis la rade genevoise ?   Sans doute, un prochain voyageur pourra découvrir de nouvelles pages imaginaires d’un Cubain poète et voyageur,  qui rêvait de Genève et de ses paysages montagneux.

 

18:11 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook | | |

Commentaires

Magnifique histoire vraie. Merci.

Mais laissons-le rêver, il risquerait d'être fort déçu ;)

Écrit par : Jmemêledetout | 14/01/2013

cet histoire m'a fait penser à l'écrivain Emilio Salgari ou le peintre Henri Rousseau, qui voyagèrent avec l’imaginaire en étudiant toute leur vie et qui pouvaient nous faire rêver avec leurs imaginations , la poétique est aussi cela, une certaine intention de donner et une pureté d'intentions créatives, cela dit la générosité comme la liberté ne sont pas le monopole des riches et des savant bourgeois..mais aussi des âmes libres que ici ou ailleurs peuvent faire voler les anges que d'un coup d'air pure émanée de leur cœurs...

Écrit par : luzia | 14/01/2013

Les commentaires sont fermés.