22/11/2012

Tunisie - L'agonie d'une révolution

282573_1964367424966_1116272412_31952914_3345677_n (2).jpgTunisie – Le jeune homme qui se tient devant le Centre de la presse et de la liberté d'expression me dit brusquement,  en réponse à ma question sur l'après-révolution que,  la prochaine fois ce n'est pas la révolution,  mais c'est la guerre qu'il nous faudra déclarer. Les mâchoires serrées qui jouent sous la peau, les prunelles incandescentes, il s'auto-consume dans sa colère noire et se prépare à participer à une conférence en lien avec l'impunité des ex-responsables du RCD (le parti de Ben Ali) qui semblent encore en place et capables de toutes les nuisances. Ils ont investi les administrations et n'en sont jamais sortis, en réalité.  

 

 

Je posai la question à un professeur d'Université en philosophie qui  soulève le sourcil gauche en accent circonflexe  et un brin moqueur me répond :"quelle révolution? Je ne sais pas de quoi tu parles. " -Le jasmin  de la Révolution semble desséché, il a perdu de sa fraîcheur, seule  l'odeur de putréfaction plane sans qu'on sache précisément d'où vient cette senteur désagréable, mais tout le pays en est imprégné.

En déambulant au centre ville, je vois devant une grande mosquée financée par les Saoudiens, des Salafistes qui encombrent le trottoir et vendent des corans qu'ils ont reçu gratuitement de leur copains qataris et saoudiens; à cela s'ajoutent les habits pour femmes fabriqués dans ces mêmes pays et qui contrastent avec le type de vêtement local, afin de les voiler et de les grillager, puis  de l'encens, en veux-tu en voilà,  plein les stands, sans doute, pour aveugler tout le monde dans un écran de fumée épais. Les hommes portent une barbe longue et des baskets américaines, le code vestimentaire résume à lui tout seul, les influences auxquelles ils sont soumis :  qataro-saoudien en haut avec la barbe, américain en bas avec les chaussures.  Une signature significative.

Ghannouchi ? s'exclame un autre. il se prend pour le nouveau "Khomeiny" tunisien, il joue les modérateurs contre les Salafistes pour faire croire aux gens que Ennahdha est plus réservé, mais si tu grattes bien sous le masque, c'est le salafiste que tu vas trouver et payé et soutenu par les Qataris et donc par les Américains. Un vendu aux puissances étrangères !

 Marzouki ? ricane une jeune femme :"c'est la marionnette de Ennahda, il ne résiste à rien, il accomplit, il marche aux ordres. Il n'a aucun pouvoir."

 Du côté des Tunisiens juifs , c'est la prudence. Une femme me dit louer son appartement à l'année et ne rien oser acheter :" parce que tu sais on peut tout te voler du jour au lendemain, elle se souvient avec amertume comment en 1967, un homme lui a craché dessus alors qu'elle n'avait que 12 ans. " Depuis elle vit entre Paris et Tunis. Son fils a ouvert, après la révolution, une entreprises de webmaster, à Tunis, il y a engagé une vingtaine de jeunes;  doublé les salaires et huit mois après , il a tout fermé et rapatrié ses affaires en France. Les Tunisiens n'ont pas compris qu'il fallait se mettre vraiment au boulot ! Ils ne sont pas compétitifs. Tandis qu'elle me raconte cela, elle achète une "mloukhia" pour la congeler et la transporter en France pour ses enfants, des vrais "Tunes" me lance-t-elle en me montrant leur photo.

Sur l'avenue Habib Bourguiba, les "attentistes" n'attendent plus que boire leur café, dans la vie, qu'ils sirotent à longueur de journée;  en commentant les bombes israélo-palestiniennes et en maudisssant Israël et en pleurant sur les Palestiniens. Il faut rendre toute la dignité aux Palestiniens clament-ils, en regardant passer une vieille française, ils se la montrent de la tête . Allez qui y va ? Un visa pour la France peut-être ou au moins un peu d'argent. Elle est vieille répond l'un . L'argent n'a pas de rides ! rétorque un autre en riant.

 Finalement, j'entends partout la même chose, la corruption continue à sévir, rien n'a changé, les voyous sont restés en place et continuent comme avant. Pareil à la peste, le clientélisme paralyse toute énergie. On n'engage pas sur les compétences mais en fonction de son réseau. Et l'incompétent qui n'ose en général pas prendre de responsabilités parce que justement il n'est pas homme de décision  n'a pas les moyens de juger d'une situation; il faut le sortir de sa léthargie avec quelques centaines de dinars ou quelques milliers selon l'importance de l'affaire. Et chacun craignant  la dénonciation, ou le chantage  car tout se sait, on finit toujours par savoir qui  a touché précisément combien,   ne voit  comme seule issue pour s'en sortir  de ne plus rien faire pour ne pas être susceptible de voir les agissements dénoncés.  Bref, une  paralysie générale .

A l'aéroport des chauffeurs de taxi se battent, on comprend qu'il y a du "mic-mac", les policiers touchent de l'argent pour laisser passer d'abord un tel, ou un autre qui n'est pas chauffeur de taxi et ne paie donc pas de patente et qui lui glisse quelques euros qu'il vient de soutirer à une touriste à qui il fait croire qu'une course jusqu'à Tunis coûte 40 euros, en réalité quatre fois moins cher, tandis que les autres qui paient leur dû patientent durant des heures sans voir les clients arriver. Des policiers qui continuent à faire pression et à toucher de l'argent, exactement comme autrefois, parce que rien n'a changé. En passant, notre maison familiale est squattée par un policier de la Police nationale et qui est entré par effraction en explosant la serrure et qu'on a un mal fou à sortir, tant les administrations sont léthargiques et tant il est couvert. Après le viol, le vol ! 

 

Le clientélisme est pratiqué à tous les échelons, en fonction du parti auquel tu appartiens, en fonction de ton réseau, de ton argent. Les jeunes le savent bien, alors ils haussent les épaules et concluent que maintenant, pour sortir du gourbi, c'est la guerre qu'il faut déclarer.

Sans doute une guerre redoutable, une lutte de tous les jours contre le corruption qui paralyse tout projet et atteint toutes les couches, tous les secteurs  et surtout  toute velléité de changer les chose. Un pays qui a connu la domination de l'empire ottoman, la colonisation française, puis 50 ans de dictature et qui aujourd'hui continue à fonctionner avec ce que les Tunisiens ont toujours vu et connu : corruption , oligarchie et népotisme.

 Un homme se plaint : "tu sais j'aimerais bien changer et ne plus donner de l'argent à gauche et à droite, pour arrêter la corruption,  mais qui va nourrir alors mes enfants ? Comment je vais faire pour gagner le peu que je peux, si je distribue pas un peu à tous les échelons, du plus bas au plus haut. "

 Une révolution qui se meure, gentiment, or  ce sont les mentalités qu'il faut changer, une auto-révolution qui commencerait par soi-même. Accepter de sortir de la spirale infernale de la corruption qui installe des dictatures dirigées par des incompétents; une peste invisible qui contamine le système et tue tout projet. Une plaie purulente sur laquelle tout ce qui se construit est aussitôt infecté.

 Il est temps en Tunisie de créer, une commission neutre et indépendante de lutte contre la bête immonde qui dévore tout sur son passage. Un organisme qui ne soit pas financé par l'Etat et qui permette un vrai travail pour arrêter cette chose odieuse  qui continue et continuera à s'attaquer aux plus pauvres d'abord, et à faire le lit de l'intégrisme qui ne fera,  naturellement pas mieux que ses prédécesseurs,  voire pire. Ce même intégrisme  qui ose  faire  croire à des jeunes que seul Allah les sortira de cette spirale infinie et qui y croient dur comme fer, tandis que sous leurs yeux, une nouvelle oligarchie s'installe avec son lot d'injustice et de mépris  et que du travail leur  sera donné ou pas  en fonction de la longueur de leur  barbe, de leur obéissance et de leur capacité à courber profondément l'échine et qui ne marquera que le passage d'une dictature,  à l'autre.

 

La fin de la corruption au nom de la justice sociale ! C'est ça la vraie révolution, le  début de la démocratie. 

 

mon site www.djemaachraiti.ch

Commentaires

Selon certaines fuites, le conseil fédéral a autorisé des transferts de fonds sur des comptes appartenant à des membres de l'actuel gouvernement tunisien, à une seule condition : ne pas revenir sur les fonds appartenant à l'ancien pouvoir de Ben-Ali !

L'un de ces transfert portait sur 75 millions de Sfr. !!

Source : FBI

Écrit par : Corto | 22/11/2012

Bonsoir Djemâa. Ou devrais-je dire bonsoir tristesse, bonjour corruption. Quel tableau affligeant! Il y a des scientifiques qui prétendent que le cerveau de l'être humain a atteint son apogée il y a 4'000 ans et qu'il est en dégénérescence depuis lors. De génération en génération, nous deviendrions de plus en plus instables émotionnellement et de plus en plus myope concernant notre présent et avenir commun. Quand je vous lis, en cet instant, je penche en faveur de cette thèse controversée. Et si vraiment l'être humain court à sa fin, et bien essayons de faire de notre fin une belle fin...

Je refuse l'inéluctable et la déchéance humaine en espérant que notre jeunesse sera capable de rebondir avec bonheur. Je pèche peut-être par trop d'optimisme... Merci de votre billet. La Tunisie mériterait pourtant tellement mieux qu'un destin funeste et malheureux...

Écrit par : pachakmac | 23/11/2012

Merci pour ce texte lucide et tellement vrai. Il faudrait plus de réactions comme la votre. Il faut aussi avoir le courage de s'exprimer, en toute dignité.

Je vous félicite.

Écrit par : skandrani mounira | 23/11/2012

Le blogueur iranien pourrait avoir succombé à un choc
Le blogueur iranien Sattar Beheshti, décédé début novembre alors qu'il se trouvait en détention, pourrait avoir succombé à une forme de choc, rapporte jeudi l'agence de presse officielle iranienne Irna.

Écrit par : Corto | 23/11/2012

Moralité ; dans tous les pays pratiquant l'islam, la corruption généralisée est endémique. Cela se manifestait par le biais de régimes pseudos laïques qui semblaient garantir contre la montée des extrémismes, mais tout en pratiquant une corruption généralisée et institutionnalisée.

Egalement dans les états devenus islamistes depuis plusieurs décennies, la corruption est encore plus active que dans les dictatures supposées laïques, le Soudan, l'Iran, les pays du golfe, l'Indonésie, la Mauritanie sont des exemples de corruptions doubles, des corruptions matérielles morales et même spirituelles ! Dés lors il n'y à plus aucun refuge y compris pour la pensée, le pouvoir est en passe de contrôler les âmes de ses sujets. Dans ces pays, le crime de la pensée ou de la croyance donne un pouvoir absolu à ceux qui sévissent avant tout pour retirer de ce chaos des avantages, eux, totalement palpables.

Il s'agit de cliques dominant leurs semblables à tous les niveaux, objectifs, subjectifs, visibles et invisibles, vérifiables et invérifiables, c'est l'enfer terrestre. N'importe quel sujet, et non n'importe quel citoyen, peut à n'importe quel moment se retrouvé en infraction avec l'ensemble des éléments.

Une société dans laquelle personne n'a de semblable au travers d'une uniformisation stricte et imposée, Avec des divisions, elles, non-négocialbes, comme le statut de la femme, si statut il y a, celle des appartenances et origines, elles, servant d'unique repères dans les limites de la non-mixité.

Alors, et alors seulement, les seigneurs des lieux exercent leurs corruptions sur tout ce qui ne bougera plus, ne réagira plus, n'existera plus, l'islam dans toute sa splendeur !

Écrit par : Corto | 23/11/2012

L'Egypte se réveille à nouveau, le régime tordu des frèros semble déjà céder sous la vindicte populaire !

Morsi, va t-il tenir une année ?

Une guerre civile menace t-elle ce pouvoir qui devra rester clément et miséricordieux ?

Ce qui est vrai pour la Tunisie se confirme avec l'Egypte !

Il faut dire que, beaucoup de salafistes rôdent avec les armes abandonnées par le lion des sables mouvants et maintenant par le gigantesque arsenal laissé par l'autre animal en péril à cheval sur le Tigre quand l'oeuf rate !

Les rebels syriens, venant de l'ensemble du monde sunnite, s'accaparent de quantités cent fois supérieures à celles ensablées en Libye, ils ne comptent non plus pas en rester là, notamment envers les restes de la terreur chiite, comme le hizbollah et qui sait les nouveaux alliés du hamas, un choix que les fréros égyptiens auraient dû soupeser avec plus de précaution !

En Egypte, il y a enarda et les frèros, mais il y a mille fois pire (c'est d'ailleurs pour cette raison que les Ben-Ali sont restés si longtemps au pouvoir), il y a des meutes de guerriers sanguianires et armés comme des mercenaires suisse du 15ème, (AC). Ces grands malades mi-vampires mi-pédophiles, ne vont pas s'arrêtés dans l'ombre des palmeraies dépourvues de vierges, à peine la Syrie "libérée" de son actuel tyrans, ne vont pas, vu leur nombre de plus en plus imposant, se reconvertir en marchands de dattes !

Certes une halte au Liban va s'imposer, le nombre du chiite y est tentant, mais ensuite, les régimes un peu trop pro-iraniens. comme les frèros et enarda, vont également sentir le vent saoudien souffler entre leurs gencives, surtout avec les nouvelles troupes sisent dans le sub-Sahara !!!

Ces tueurs devenu au grés des détours, de vrais assassins et certainement soutenus de façon pas très inocente par un acteur dont on ne parle guère, l'Algérie et ses remparts encore bien debout, aurons certainement un grand intérêt à voir les tempêtes éclater hors de leurs sables plus que tièdes !

Non, la Tunisie, n'est pas encore sortie de ce qu'elle croyait être une "révolution" !

Écrit par : Corto | 24/11/2012

Attention, mise en garde !!!

La dernière trouvaille des islamistes en postes en francophonie est d'accuser lâchement toute personne s'attaquant à l'islamisme "de faire des amalgames", "s'attaquer aux islamistes, revient à s'attaquer à tous les musulmans" !!

Le but de cette technique de "bouclier musulmans modérés" et de pouvoir accuser quiconque s'attaquant à la monstruosité islamiste, de fascistes et de racistes !

En deux mots, si quiconque critique la barbarie islamiste, il sera accusé de racisme, cette fois contre l'ensemble de la population musulmane !!!!!!!

Vous critiquez le hamas et son appartenance aux idéologies nazies, ouvertement affichées par ce parti pro-iranien, et des islamistes usurpant des pseudos bien français comme Brigitte ou Louis, vous accuse de faire des amalgames et de traiter tous les musulmans de fascistes !!

Ce système de "boucliers médiatiques", à pour but de stigmatiser les musulmans modérés, d'une part et de traiter de fascistes ceux qui dénoncent les idéologies fascistes des mouvements islamistes !


NON; TOUS LES MUSULMANS NE SONT PAS DES FASCISTES !!!

OUI, TOUS LES ISLAMISTES SONT DES FASCISTES !!!!!!!

CEUX QUI LES DENONCES SONT DES ANTI-FASCISTES !!!!!!!!!!!!


EXT-CE QUE C'EST BIEN CLAIR ??????????

Écrit par : Corto | 26/11/2012

Il semble qu'il ne faille pas dire que les islamistes du cru, accusent quiconque de fasciste ou de raciste lorsque quiconque dénoncent les méfaits de l'islamisme ?

C'est un secret qu'il ne faille pas révéler ??

En ce qui me concerne, je n'ai jamais fait d'amalgame envers les musulmans, et je dénonce le fascisme islamiste, je n'y vois aucune contradiction !!!

Écrit par : Corto | 26/11/2012

Le peuple égyptien est face au refus de démissionner des frèros, déjà 3 mots (officiellement) certainement plus, et l'attitude pharaonique du pouvoir !

Si les égyptiens avaient voté pour un parti laïque, le tourisme serait en train de redémarrer et l'économie ne serait pas aussi chaotique !!

L'Egypte ne vit que grâce aux aides internationales et les frèros se versent des salaires de "ministre" entre copains, ils remplissent les caisses du parti et leurs comptes à numéros !!

L'Egypte va exploser, car le prétexte de la main-mise du pouvoir sur le procureur général n'est que la goutte d'eau, le vrai problème est que la population est exsangue !!!!

Écrit par : Corto | 28/11/2012

Egypte : 7 chrétiens condamnés à mort par contumace pour participation au film anti-islam "L'innocence des musulmans"
Sept chrétiens ont été condamnés à mort par contumace par la justice égyptienne mercredi pour avoir participé au film islamophobe américain "L'innocence des musulmans" dont la diffusion en septembre avait provoqué des manifestations dans le monde arabo-musulman. "Les sept accusés ont été condamnés pour avoir insulté la religion islamique en participant à la production et en proposant un film qui insulte l'islam et son prophète", a déclaré le juge d'un tribunal du Caire, Saïf al Nasr Soliman.

Écrit par : Corto | 28/11/2012

Tunisie : violentes manifestations
Des affrontements entre manifestants et policiers ont fait 200 blessés mercredi en Tunisie. La police a utilisé des grenades lacrymogènes et des balles en caoutchouc sur la foule qui dénonçait, pour la deuxième journée consécutive, la dégradation de la situation économique du pays et le chômage.

Écrit par : Corto | 28/11/2012

La région de Siliana où ont eu lieu les affrontements, est très affectée par des difficultés économiques. Selon des statistiques officielles, les investissements y ont baissé de 44,5% et les création d'emplois de 66% sur la période janvier-octobre 2012 par rapport à la même époque de l'année précédente.
Des violences éclatent régulièrement en Tunisie entre policiers et manifestants excédés par la pauvreté.
Les revendications économico-sociales étaient au coeur des causes de la révolution de 2011 et les lenteurs de la reprise économique ont nourri les tensions.

Écrit par : info | 28/11/2012

@info,

Dans ce mic-mac, il suffit d'une étincelle, personne ne peut supposer que ça ne va repartir en sucette !!!

Écrit par : Corto | 29/11/2012

La technique consistant à appauvrir la population afin de pouvoir recruter des dizaines de milliers de jeunes dans le salafisme est en route en Tunisie !!!

Pour les jeunes incapables de pouvoir se réaliser normalement dans le social, les thèses extrémistes deviennent soudain le seul échelon pour accéder à un "statut" !

C'est sur ce terrain que les salafistes comptent recruter leurs terroristes !!

Écrit par : Corto | 29/11/2012

Alors que le parti Ennahdha au pouvoir en Tunisie se prononce aujourd'hui contre le fait d'inclure la criminalisation de la normalisation avec Israël dans la future Constitution en cours d'élaboration, certains continuent à s'acharner. Le mouvement Wafa d'Abderraouf Ayadi et trente-six députés tunisiens viennent de déposer un projet de loi visant à punir par des peines de prison et une « privation des droits civiques » « toute forme de normalisation ou relation, qu’elle soit politique, économique, financière ou culturelle ». Alors que le pays est secoué par des manifestations durement réprimées et que la présence de la communauté juive ne tient plus qu'à un fil.

Écrit par : Corto | 29/11/2012

S'occuper d'Israël comme une priorité évite à Ennahdha de montrer leur incapacité à sortir les Tunisiens de leur misère, en attendant le chômage augmente, l'insécurité, et les Israéliens à plusieurs milliers de kilomètres paraissent moins dangereux que les incompétents nadhaouis

Écrit par : bertrand | 29/11/2012

Lundi, un groupe de pieux musulmans qui fréquentent la mosquée voisine ont profité de l’absence du mari pour forcer la porte de Touba N., ont attaché ses deux sœurs qui étaient présentes, et l’ont poignardée à mort. Ils lui ont ensuite coupé les mains, puis les membres.

La boucherie terminée, ces voisins si tolérants rangèrent leurs couteaux et repartirent calmement, en clamant Allah Akbar.

Cette tuerie somme toute très banale dans l’islam, a pour origine la construction récente d’une mosquée à Isfahan, troisième plus grande ville d’Iran, juste à coté de la maison de la famille N., laquelle a refusé de la quitter malgré les menaces de mort lorsque les musulmans ont voulu s’agrandir.

Les autorités iraniennes n’ont pas voulu retourner les parties du corps de Toubia N. pour tenter d’étouffer l’affaire, mais Menashe Amir, un expert du judaïsme en Iran a parlé avec la famille de la victime et a averti des médias internet, repris par des grands médias.

Lac communauté juive d’Iran est passée de 25 000 personnes en 2009 à 8756 lors du dernier recensement, et il ne reste plus qu’une centaine de familles juives à Isfahan, qui craint de la part des musulmans une recrudescence de la violence après cet atroce assassinat, comme des vampires que la vue du sang excite.

Écrit par : Corto | 30/11/2012

Donc, en à peine 10 jours, date à laquelle Djéema publiait sa note, soit le 22 novembre et aujourd'hui, le titre "Tunisie - L'agonie d'une révolution" devra être réajusté, updaté !

Non, les tunisiens ne sont pas encore prêts pour tomber dans une abîme encore plus gluante que la précédente dictature !

L'épisode islamiste ne va sans doute pas tenir très longtemps, si ce n'est que les médias européens ignore les tunisiens lorsqu'ils se battent contre la mainmise salafiste, étrange, ce silence !!!

Écrit par : Corto | 01/12/2012

Qatar : prison à vie pour un poète
Un poète qatari a été condamné jeudi 29 novembre à la prison à vie pour avoir critiqué l'émir et fait l'éloge du printemps arabe. Les défenseurs des droits de l'homme dénoncent un déni de justice et une entrave de la liberté d'expression.

Écrit par : Corto | 01/12/2012

@Corto je crains que l'épisode du "chaos" dure un peu plus longtemps, même plus d'un siècle. C'est à vous glacer les os, Mr Corto ! De London en passant par Lyon, les jeunes ont interprété actuellement que la résolution de l'ONU quant à la représentation palestinienne aux Nations Unie est normale (mais pour moi est normale) mais, le jeu et l'enjeu des Etat-nazes-Unis. ils ne l'ont pas compris
Oui, il est plus que temps que la Palestine soit reconnue mais, n'était-il pas trop tard ? Les propos de Djemâa sont light sur une barrière de biens fondés. Non, la Tunisie et le Maghreb ne semblent plus avoir d'équité laïque mais bon, ce n'est pas à moi de vous dire ce que vous devez faire. Non, ça n'ira pas avec des jeunes désoeuvrés, on les veut nulle part et ils ne veulent rien savoir. Moi, avant ces révolutions, je peux témoigner d'avoir travaillé à ma sortie de prison avec des Tunisiens qui revendiquaient leur liberté, même s'ils ne savaient pas lire, et bien ces hommes et femmes étaient dignes. A présent, je vois arriver des petits voyoux, des petits cons, les autres, par la pudeur de leur culture, se cachent.

Écrit par : Sacha | 03/12/2012

Sacha, concernant le fait que la "Palestine" soit représentée à l'onu, ne me perturbe pas vraiment, le seul problème réside dans le fait qu'Abbas n'a pas organisé d'élections comme il devait le faire il y a 3 ans !

Encore cette même pratique consistant à être élu à vie, impossible dans aucun régime arabo-musulman de ne pas y couper, au début ils parlent de "démocratie" et une fois élus, ils oublient vite que de nouvelles élections doivent avoir cours pour permettre à leurs populations de vivre démocratiquement !

C'est uniquement pour cette raison que je ne suis ni optimiste ni enthousiaste vis-à-vis de cette mascarade !

Tôt ou tard, cette déviance finira comme nous le savons et cela vers plus d'extrémisme, comme ce fut le cas en Tunisie, en Syrie et en Egypte, sans parler des autres !

Concernant la Tunisie, les promesses économiques faites par les islamistes ne sont, bien entendu, pas au rendez-vous, cela était prévisible, le deuxième constat est que dans la région des milliers de salafistes se sont agglutinés de toutes parts, ils se sont également abondamment armés et hésitent à savoir sur qui ils vont jeter leur dévolu ; les islamistes modérés, les laïques et dans quel pays, ils vont se regrouper, pour l'instant il semble que le Sahara ou l'Egypte soient prioritaires, ce qui laisse encore une chance aux tunisiens. L'unique question qu'il faille se poser ; est-ce que Ennahdha va laisser le pouvoir vacant aussi facilement qu'avec Ben-Ali ? Espérons le !!!

Écrit par : Corto | 07/12/2012

Les commentaires sont fermés.