08/09/2012

L’expansionnisme salafiste; une épreuve pour les Musulmans et le monde


liveleakdotcom84804e4a6.jpgIl est temps de sortir les gens de leur torpeur. Il y a à peine quelques jours, un mausolée soufi considéré comme lieu d’idôlatrie vient d’être détruit par des salafistes dans l’Ouest de la Libye.  Le  tombeau du théologien soufi du XVIe siècle Sidi Abdel Salam Al Asmar a été réduit en poussière au bulldozer et la bibliothèque de la mosquée Asmari à Zlitan incendiée. D’autres destructions de lieux soufis se sont produites au Mali et en Egypte.  Les Salafistes rappellent leur haine, ainsi, du soufisme comme du chiisme, du reste. Et ce n’est qu’un début !

Salafistes payés 20 dinars par jour en Tunisie pour jouer les redresseurs de torts et intimider les citoyens tunisiens, les frapper sur les plages, les empêcher de participer à des spectacles, voire les faisant interdire. Salafistes payés grâce à la manne des pétrodollars wahhabbites via des mosquées et des madrassa et des « officines sociales » qui se sont répandues à travers tout le pays suite à la Révolution. Les Salafistes sont devenus le bras armé et la puissance de frappe des potentats qataro-séoudi wahhabbites qui par ce biais mènent une politique d’expansion religieuse et culturelle rappellant les grandes invasions musulmanes du VII ème siècle. En Europe, on ne réagit pas beaucoup,  lorsqu'on sait que la manne des pétrodollars tombent généreusement dans les escarcelles d'autres nantis. Le laisser-faire et le silence ont un prix. 

La deuxième vague tente cette fois-ci d’instaurer le salafisme, monstrueuse machine à remonter le temps, en ramenant tous les musulmans au style de vie de Médine au milieu du VII ème siècle, « braise à la main et par le sabre"si nécessaire . Très présents sur les réseaux sociaux, via les chaînes TV avec  des  prêches en continu diffusées auprès de tous les pays musulmans;  paradoxalement,  les outils les plus  modernes et ultra-sophistiqués sont à disposition pour la propagande supposée nous ramener tous au Moyen-Âge. 

Cette nouvelle forme de terrorisme met à mal le monde musulman transformé en quelques années par les pratiques religieuses et vestimentaires qui ne leur appartiennent pas et,  à travers lesquelles,  ils ne se reconnaissent plus.  Au Maghreb, on ne reconnaît pas ces jeunes en quête d'identité qui viennent,  en vacances,  dans le pays d'origine de leurs parents, eux-mêmes dépassés par le phénomène,  et déjà sous influence salafiste depuis l' Europe et qui sont totalement transformés par ces courants au coeur même de  leurs banlieues:  de Lille à Marseille. Idem en Allemagne où 200'000 corans viennent d’être distribués grâce au soutien des pétrodollars wahhabbites.  Belgique, Pays-Bas. Partout le même scénario. Et dans les pays du Maghreb, certains n’hésitent plus à les traiter de « Saoudiens »,  ces citoyens devenus étrangers dans leur propre pays et soumis aux influences de cette nouvelle forme de colonisation et pour laquelle, ils sont grassement payés jusque dans les plus hautes sphères, où devant des actes de violence salafiste, on ne constate aucune réaction ou à peine.

 

Entre gauche passive et extrême droite haineuse

 En 10 ans, ce mouvement expansionniste, s’est répandu silencieusement pareil à un virus. Une radicalisation qui a permis une islamophobie généralisée des uns, aveuglés par leur haine;  incapables de comprendre véritablement le fond du problème tant le cerveau reptilien prédomine; siège des peurs pulsionnelles et primitives. Tandis que la gauche pour contrer la stigmatisation des « Musulmans » a ouvert large les portes aux salafistes et autorisé la construction de mosquées financées et sous influence des pétrodollars wahhabites. Les Musulmans paient les frais de ces divergences pour lesquels ils sont largement utilisés, puis stigmatisés.  L’exclusion, la crise ont permis la radicalisation des plus pauvres pris entre l’étau du rejet et de l’islamophie ambiante qui les jettent dans les bras de  la radicalisation d’un groupe terroriste que sont les Salafistes.  Finalement,   récupérés, ils participent ensuite à cette propagande, dès lors nuisible pour tous et pour ceux-là même qui la répandent. 

Entre autres solutions

De concert entre les pays touchés, geler les fonds wahhabbites, tracer et empêcher les créations de sociétés écrans, surveiller tout mouvement financier  en masse, et tout mouvement  d’argent suspect

Interdire les mosquées et madrassa financées par des wahhabbites et leurs  prêches haineuses .

Travailler sur l’intégration des groupes d'exclusion

Sortir les pays arabes de leur misère grâce à des mesures prises par des  politiciens à la mesure de la tâche et avec de véritables aides financières  qui ne soient pas des fonds de propagande religieuse.

Il est temps,  tous ensemble, de  se mobiliser contre ces menées expansionnistes qui nous mettent tous en danger, Musulmans et non musulmans. Croyants et laïques, toute sensibilité politique confondue, oeuvrons pour la Paix sociale et le vivre ensemble de la façon la plus harmonieuse possible en se respectant les un, les autres. Une paix sociale menacée, chaque jour davantage.  

 Sortons de notre torpeur ! Cet article m'expose réellement, - bien que je sois une femme et que dès lors aucun de ces religieux fanatiques ne me lira, - alors faites comme moi et faites preuve de courage !

 

Inch’Allah, nous serons épargnés de l’obscurantisme grandissant. Nous n'avons pas quitté la prison de la dictature pour entrer dans celle des ténèbres de l'ignorance……………….


Photo- Salafistes en Allemagne

 

 

09:16 Publié dans Monde, Résistance | Tags : salafisme, musulman, qataris, tunisie. fonds qataris | Lien permanent | Commentaires (18) | |  Facebook | | |

Commentaires

Plusieurs aspects de la globalisation économique me semblent favoriser le désastre que vous illustrez. Je les propose comme une pure hypothèse, tout en espérant les voire infirmer par des arguments convaincants. Je les présent ici sous leur formes les plus virulentes, et donc les plus faciles à contrer:
- tout est à vendre et donc à acheter, quel que soit l'acheteur;
- toute idée de conservation d'identité culturelle est honnie en Occident, d'une part parce qu'elle pourrait être un frein à la dilapidation du patrimoine, d'autre part parce qu'elle est automatiquement associée avec l'idée de nationalisme, mot lui-même associé à l'Allemagne nazie.
- les Etats ne se donnent pas ou plus chez nous pour tâche (et n'ont probablement pas ou plus les moyens) de favoriser la cohésion culturelle minimale de leurs citoyens en imposant des mesures plus strictes d'intégration des immigrants ni en empêchant la prise de contrôle de certains de ses centres d'activités essentiels du point de vue de leur valeur symbolique au sentiment d'appartenance à une histoire et une culture commune.
L'idéal de faire de la Terre un lieu fraternel et pacifique, tout exaltant qu'il puisse être, implique, si vraiment il est un jour réalisable, une très longue évolution, qui rapprocherait suffisamment les valeurs et les intérêts de ses mouvances politiques et culturelles, pour qu'elle ne ressemble pas à une simple colonisation par des forces économiques et financières qui prendraient le relais des des créateurs d'Empires d'antan.
Rien n'indique pour le moment qu'en dehors de l'Europe l'on soit prêt à céder en quoi que ce soit à cet idéal, s'il implique un renoncement à des valeurs et des patrimoines traditionnels. Seul l'Occident me paraît prêt à tout vendre de ce qu'il a créé, du contrôle de ses industries, à ses domaines et monuments les plus anciens.

Écrit par : Mère-Grand | 08/09/2012

Tiens, Djémâa revient sur ce qu'il semblait la toucher de près, car tunisienne d'origine !

Ne venez pas trop faire l'ingénue, cela fait bien longtemps que vous avez étouffé ce débat et c'est également grâce à cette forme d'ignorance que la Tunisie a, insidieusement pris le virage qu'elle a pris !

Si je me réfère à l'historique de vos blogs, nous sommes passés de l'euphorie fébrile au constat terrifiant de l'histoire de ce pays !

Et c'est justement ce qui a permis au nouveau dictat tunisien de commettre ce dont vous vous plaignez !!

En fait en vous plaignant, vous ne faites que renforcer la dictature salafiste, vous êtes passé du statut de héros à celui de martyr, exactement comme tous les terroristes salafistes !

Écrit par : Corto | 08/09/2012

Bonjour Djémâa, je vous remercie pour ce billet qui nous donne beaucoup d'informations importantes sur les événements actuels ayant lieu en ce moment en Orient. Je vous suis très reconnaissante de nous avoir transmis ces informations.

Écrit par : Charlotte | 08/09/2012

Je ne vois pas en quoi Hélène vient chercher sa "clentèle" sur le blog de Djémâa, pour revenir dans le débat, qu'est que nous réserve la politique islamiste :

Faire de la Tunisie ainsi que tous les pays musulmans passé sous régime islamiste, des pays invivables, car leur dessins est clair, provoquer des immigrations en Europe, ce pourquoi ils oeuvrent, c'est l'islamisation de la planète entière !

Nous n'avons pas à faire à de simples "religieux", mais à des destructeurs fascistes ayant le même idéal que des hitler, staline, gengis-khan, ils n'ont qu'un seul message, islamiser le monde !

Donc à court terme, les tunisiens vont se confronter aux instincts les plus bas, surtout les femmes, victimes désignées par les salafistes et autres frères-musulmans et islamistes toutes tendances.

Il est déjà devenu impossible à toutes les femmes de sortir de chez elles au Caire, plus de 80% des jeunes femmes au Caire se sont fait agressées sexuellement dont une bonne partie, violées !

Même voilées, elles subissent des viols et des attouchements, lesquels sont devenus "normaux" lorsqu'elles vont se plaindre ou chercher refuge dans les postes de police !

En Tunisie, un cliamt de tereur sévit dans la plupart des villes et même dans les villages, la charia est devenu la règle et libre à chacun des malades voulant exécuter leurs fantasmes criminels de s'exprimer, ils ne risquent plus rien de la part de la justice tunisienne, ils sont libres d'agir à leur guise, ils y vont graduellement, mais ont commencés à tuer, à semer la terreur et a provoquer l'exode !

Écrit par : Corto | 09/09/2012

Séduction puis destruction !

Les tunisiens qui se sont laissés séduire par les promesses miéleuses des islamistes comprennent que les appraences étaient trompeuses sur le produit !

Donc le couple "séduction-destruction" confirme que la mal ne vient jamais sans ses armes de séduction, un peu comme les partenaires cherchant autre chose que de l'amour dans une relation conjugale, plus l'apparence est envoutante et plus les motifs sont vils !

Écrit par : Corto | 10/09/2012

Le soutien à Poutine mettant en cage ces oies sauvages de Pussy Riot est un gavage d'esprit qui me met de méchante humeur. L'église orthodoxe recadre ses troupes au même titre que les imams de l'islam recadrent leurs djihadistes, pour le pire. Et on a pas fini avec Dieu, son pire côté, si le mormon Mitt Romney devient le nouveau Président d'Amérique. Il faut arrêter avec le Moyen-Age et ses conneries manipulatrices et totalitaires sinon c'est la bombe atomique qui nous aura tous en dernier recours. J'ai pas du tout envie de découvrir Dieu dans un champignon radioactif et une apocalypse négative de toute l'Humanité. Car à ce moment-là, c'est moi qui demanderai des comptes à un Dieu aussi nocif et destructeur d'Humanité. Alors, s'il vous plaît. croyants ou athées, d'ici et d'ailleurs, il n'y a qu'un seul Dieu Sauveur: l'Amour. Je n'ai rien à rajouter. Merci Djemaa pour votre billet. La Tunisie et le monde arabe a besoin de femmes courageuses comme vous.

Écrit par : pachakmac | 11/09/2012

Tant d'adjectifs autour ce qui ne devrait pas être prononcé !!

Écrit par : Corto | 11/09/2012

Préparons nous.....

Source: L’Organisation de la Conférence Islamique (OCI) est une organisation internationale qui regroupe 57 Etats dont le but affiché est de « rassembler leurs ressources, unir leurs efforts et parler d’une seule voix pour défendre leurs intérêts et assurer le progrès et le bien-être de leurs populations et de tous les musulmans, à travers le monde ».

Cette organisation est d’essence raciste, ce sont ses textes eux-mêmes qui le disent et le démontrent comme je vais essayer de le montrer. Ce texte, en outre, mêle sciemment droit et religion, et « réaffirme » de façon solennelle la « supériorité » de la Umma islamique sur tous les autres groupes humains.

Les musulmans de l’OCI n’ont pas peur d’écrire des énormités, ils n’ont pas peur d’édicter des principes exactement contraires à la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme, ni de se contredire, peut-être pour mieux endormir les personnes naïves ou celles qui ne connaissent pas la volonté hégémonique et expansionniste de l’islam.

Leur texte prend comme base légale à ces « droits » rien d’autre que la charia. La charia est cette doctrine qui règlemente tous les aspects de la vie quotidienne, y compris les plus bénins, pour en faire un acte religieux. Pour la charia, chacun de nos actes et gestes quotidiens, qu’il soit privé ou public, qu’il soit social, culturel, doctrinal, ludique ou relationnel est avant tout un acte religieux auquel on sera amené à répondre. A titre d’exemple, des hadiths dits « sahih » (« sains », donc dont la véracité ne peut être mise en doute) indiquent de quelle manière se torcher). Bien entendu, les « hadith » sont une partie de la charia et en font partie intégrante.

Les membres de l’OCI s’appuient donc sur un dogme pour édicter leur droit. Leur « justification » est d’essence divine, ce sont des commandements divins, ils sont donc exécutoires sans autre forme de procès. Il n’y a donc rien à discuter ni à remettre en cause. Ils déclarent avoir raison contre le reste de l’humanité et c’est une cause acquise pour toujours, ad vitam aeternam.

Ce qui revient aussi à dire que dans leur déclaration commune, les membres de l’OCI entérinent implicitement les dispositions traitant de l’esclavage, des droits de la femme, ils entérinent les traitements réservés aux autres croyants en général et aux chrétiens et juifs en particulier, aux « mécréants » et aux apostats, ainsi que les traitements réservés aux minorités ethniques, sociales ou religieuses. Ils entérinent également les règles de droit commun comme les châtiments corporels ou la loi du talion, ainsi que la peine de mort. Il convient de préciser que la peine de mort est toujours en vigueur dans les 57 pays membres de cette organisation.

Autre précision d’importance : quand le texte parle des humains ou de l’humanité, il sous-entend en réalité la Umma islamique et non les humains dans leur ensemble. Subtilité juridique importante qui ouvre la porte aux exactions envers les autres composantes humaines.

Il faut encore ajouter que les constitutions des pays musulmans ont tous la charia comme référence mais qu’aucun d’entre eux, pas même l’Arabie Saoudite, ne peut l’appliquer dans son intégralité. Ce qui tend à prouver qu’elle est complètement obsolète mais qu’elle continue d’inspirer et de diriger 1,5 milliards d’humains. Ces mêmes humains qui veulent nous l’imposer par tous les moyens.

En conclusion, les membres de l’OCI veulent imposer au monde un totalitarisme et une soumission absolue, alors que les textes fondateurs de leur dogme ont démontré leur inaptitude à s’adapter au monde actuel, malgré toutes ses imperfections.

Quelques exemples tirés de la déclaration commune de l’OCI, d’abord dan son préambule, ensuite à travers quelques articles:

- [l’OCI} Réaffirmant le rôle civilisateur et historique de la Ummah islamique, dont Dieu a fait la meilleure Communauté; qui a légué à l'humanité une civilisation universelle et équilibrée, conciliant la vie ici-bas et l'Au-delà, la science et la foi; une communauté dont on attend aujourd'hui qu'elle éclaire la voie de l'humanité […].

- Soucieux de contribuer aux efforts déployés par l’humanité pour faire valoir les droits de l’homme dans le but de la protéger contre l’exploitation et la persécution, et d’affirmer sa liberté et son droit à une vie digne, conforme à la Charria.

- Conscients que l’humanité, qui a réalisé d’immenses progrès sur le plan matériel, éprouve et éprouvera le besoin pressant d’une profonde conviction religieuse pour soutenir sa civilisation, et d’une barrière pour protéger ses droits

- Convaincus que, dans l’Islam, les droits fondamentaux et les libertés publiques font partie intégrante de la Foi islamique, et que nul n’a, par principe, le droit de les entraver, totalement ou partiellement, de les violer ou les ignorer, car ces droits sont des commandements divins exécutoires, que Dieu a dictés dans ses Livres révélés et qui constituent l’objet du message dont il a investi le dernier de ses prophètes en vue de parachever les messages célestes, de telle sorte que l’observance de ces commandements soit un signe de dévotion; leur négation, ou violation constitue un acte condamnable au regard de la religion; et que tout homme en soit responsable individuellement, et la communauté collectivement;

- Article 1

a) Tous les êtres humains constituent une même famille dont les membres sont unis par leur soumission à Dieu et leur appartenance à la postérité d’Adam. Tous les hommes (1) , sans distinction de race, de couleur, de langue, de religion, de sexe, d’appartenance politique, de situation sociale ou de toute autre considération, sont égaux en dignité, en devoir et en responsabilité. La vrai foi, qui permet à l’homme de s’accomplir, est la garantie de la consolidation de cette dignité.

b) Les hommes sont tous sujets de Dieu, le plus digne de sa bénédiction étant celui qui se rend le plus utile à son prochain. Nul n’a de mérite sur un autre que par la piété et la bonne action.

- Article 2 a) La vie est un don de Dieu (2), garanti à tout homme […].

Il est défendu d’ôter la vie sans motif légitime. b) Le recours à des moyens conduisant à l’extermination de l’espèce humaine est prohibé (3).

- Article 6

a) La femme est l’égale de l’homme au plan de la dignité humaine (4). Elle a autant de droit que de devoirs. Elle jouit de sa personnalité civile et de l’autonomie financière, ainsi que du droit de conserver son prénom et son patronyme. b) La charge d’entretenir la famille et la responsabilité de veiller sur elle incombent au mari.

- Article 8 Tout homme jouit de la capacité légale conformément à la Charria, avec toutes les obligations et les responsabilités qui en découlent.

- Article 10

L’Islam est la religion de l’innéité. Aucune forme de contrainte ne doit être exercée sur l’homme pour l’obliger à renoncer à sa religion pour une autre ou pour l’athéisme ; il est également défendu d’exploiter à cette fin sa pauvreté ou son ignorance (5).

- Article 11 a) L’homme naît libre. Nul n’a le droit de l’asservir, de l’humilier, de l’opprimer, ou de l’exploiter. Il n’est de servitude qu’à l’égard de Dieu. (6)

- Article 12 Tout homme a droit, dans le cadre de la Charria, à la liberté de circuler et de choisir son lieu de résidence à l’intérieur ou à l’extérieur de son pays.

Article 14

Tout homme a le droit de rechercher le gain licite, sans spéculation ni fraude, ni préjudice pour lui-même et pour les autres; l’usure (Riba) est expressément prohibée(7).

- Article 22 a) Tout homme a le droit d’exprimer librement son opinion pourvu qu’elle ne soit pas en contradiction avec les principes de la Charria b) Tout homme a le droit d’ordonner le bien et de proscrire le mal, conformément aux préceptes de la Charria […] (8).

- Article 24 Tous les droits et libertés énoncés dans la présente Déclaration sont soumis aux dispositions de la Charria. (9)

- Article 25 La Charria est l’unique référence pour l’explication ou l’interprétation de l’un quelconque des articles contenus dans la présente Déclaration. (9)

(1) « Tous les hommes » : sous-entendu : tous les soumis (les musulmans), puisque, plus loin, le texte parle de « la vrai foi, qui permet à l’homme de s’accomplir ».

(2) Forme d’exclusion des athées et autres irréligieux. La vie ne leur est donc pas garantie, contrairement aux croyants.

(3) Merci de le préciser !

(4) Et uniquement à ce plan-là. Au total la femme se retrouve avec très peu de devoirs et … des obligations.

(5) encore une subtilité qui donne une prédominance des « soumis » aux autres groupes humains. La « religion de l’innéité » : l’innéité produit des individus doués d’aptitudes ou de dispositions exceptionnelles, nous disent les dictionnaires. L’OCI reconnait bien timidement l’athéisme mais comme tout est basé sur la charia…

(6) Article contraire à la charia. Quelle prépondérance sur cette dernière ? A remarquer encore une fois la référence à dieu. (7) Article incompatible avec le fonctionnement des sociétés musulmanes actuelles.

(8) Restriction de la liberté de parole et de conscience. Comment l’OCI prépare le terrain pour faire interdire par l’ONU le droit de critique religieuse!

(9) Tout est dit.

Référence: http:/www.blogdesamialdeeb.ch

Écrit par : ramdam | 12/09/2012

La solution ne vient pas des occidentaux. On a la mauvaise habitude de les tenir responsables de tout. Les peuples arabes ont choisis de faire la révolution et se sont fait séduire par les islamistes, qui laissent la liberté aux salafistes de commettre des exactions au nom de Dieu. C'est ignoble de la part de ceux qui se présentent comme étant les serviteurs de Dieu et digne successeurs des dictateurs corrompus. L'idéologie socialiste, se fait gentillement remplacer par l'Islam politique. Les gens veulent du pain, l'élite souhaitait la liberté. Ils auront la charia.... La vraie solution passe par le développement de l'économie. Et tout le contraire se produit. Les touristes occidentaux évitent les pays dirigés par des islamistes. En faits, ils s'enfoncent tout seul.... certes les pétrodollards permette à leur formation politique de continuer à faire du social et à leur dirigeants de vivre.... Jusqu'à la prochaine révolte.

Écrit par : Riro | 12/09/2012

Petit lexique de l'Islam radical

Salafistes

Il s'agit d'un mouvement sunnite qui revendique un retour à "l'islam des origines", fondé sur le Coran et la Sunna. "C'est une mouvance totalement éclatée qui recouvre une extrême diversité théologique et idéologique", expliquait le politologue Jean-François Legrain, interrogé par Le Nouvel Observateur. "Cela va de la position la plus piétiste, la plus éloignée du politique, à l'engagement le plus radical dans le djihadisme international". "As-salafiyya", en arabe "ancêtres" ou "prédécesseurs", renvoie aux compagnons du Prophète et aux premiers califes. La mouvance islamiste est composée de trois catégories selon Samir Amghar, auteur de "Le salafisme d'aujourd'hui". Les piétistes qui se désintéressent de la chose politique, les politiques qui souhaitent défendre l'identité et les intérêts musulmans dans l'Etat et les révolutionnaires qui légitiment le recours à la violence.


Al-Qaïda

C’est une mouvance terroriste, islamiste fondée en 1987 par Oussama Ben Laden et le cheikh Abdullah Yussuf Azzam. L’organisation a émergée de la résistance afghane contre l’occupant soviétique. Plusieurs mouvements terroristes ont depuis fait allégeance à Ben Laden et ont pris le "label" :

Al-Qaïda en Irak, issu du groupe d’Abou Moussab Al-Zarqaoui (2004)
Al-Qaïda au Maghreb islamique (AQMI) issu du groupe Salafiste pour la prédication et le combat (2007)
Al-Qaïda dans la péninsule Arabique (AQPA) issue de la "fusion" des différents groupes se revendiquant de l’organisation terroriste en Arabie Saoudite et au Yémen.
Djihad

Ce terme arabe signifie "exercer une force", il renvoie à une expression dans le Coran : "l-jihad bi anfousikoum", Lutter avec votre âme. L'islam compterait quatre types de djihad : "par le cœur", "par la langue", "par la main" et "par l'épée".

Fondamentalisme

C’est la volonté de certains croyants de revenir à ce qu’ils considèrent comme l’essence des textes sacrés.

Islamique

Qui est relatif à l’islam.

Islamisme

Sont désignés ainsi les courants les plus radicaux de l’islam, qui veulent faire de celui-ci une idéologie politique.

Moudjahid (Moudjahidin au pluriel)

Littéralement le "combattant de la foi". Terme initialement utilisé par les combattants de divers mouvements de libération nationale du monde musulman comme certains membres du Front de Libération Nationale algérien ou plus récemment l’Organisation des Moudjahidin du Peuple Iranien, membre du Conseil National de la Résistance Iranienne.

Écrit par : drama | 13/09/2012

Hors l'Amour, point de foi. Si l'islam veut imposer sa Loi à la Terre entière à travers un seul texte, un seul homme, un seul Prophète, il place implicitement ce Prophète dans le rôle de Dieu. "J'entends Dieu,donc Dieu me parle, donc je suis Dieu". L'islam interdit l'idolâtrie. Mais de ne point douter de la Parole du Coran, c'est ne point douter du Père, le Prophète Muhammed. Dans une famille, c'est ne jamais douter de son papa, de ses actes, de sa parole, de sa tyrannie psychologique et physique. Muhammed fut ce grand Prophète et Seigneur de l'islam, dirigeant par le dictat, comme les clans et les tribus sont dirigées encore aujourd'hui dans le monde musulman et les gangs ou les mafias en Occident, cet homme de paix qui sut faire la guerre (comme l'Amérique aujourd'hui...) dans des situations qui l'imposaient pour sauver sa communauté religieuse. L'islam moderne ne sait plus faire la guerre et rate la paix par son incapacité à passer du mode dictature au mode démocratique comme l'Occident a su le faire peu à peu. Un désastre intellectuel, moral, spirituel, culturel, artistique. C'est très préoccupant pour la Civilisation mondiale.

Si tu crois en Dieu, en Allah, en Bouddha, en Vishnu, ou en Jéhovah, hors l'Amour, point la Foi.

Écrit par : pachakmac | 13/09/2012

Un prophète qui ne fait que généré de la haine et des massacre est-il autre chose qu'un prophète de mauvaise augure ?

Écrit par : Corto | 13/09/2012

"La vraie solution passe par le développement de l'économie. Et tout le contraire se produit."
Les religieux n'ont, en effet, aucun avantage à développer l'économie. D'une part un peuple économiquement pauvre et culturellement arriéré est plus facile à maintenir dans la soumission et d'autre part, leurs dictateurs (religieux ou non) ne souffrent évidemment pas de la pauvreté générale, tout au contraire.

Écrit par : Mère-Grand | 14/09/2012

Comme si "l'économie" des pays exportateurs de pétrole et de gaz, comme ceux du golfe et l'Algérie avait permis de développer des espaces de dialogue et de réflexion politique !

Écrit par : Corto | 14/09/2012

Tous ces "extrémismes" sévissant en Tunisie sont téléguidés principalement par son voisin algérien !

De la sorte, les algériens sont induis en erreur, car la presse algérienne à bon jeu de démontrer ; regardez, ils ont fait la révolution et c'est la pagaille" !

Les dictateurs algériens et leurs soutients banquiers ne misent que sur les échecs de la Tunisie, imaginez si la Tunisie deveint un pays démocrate et économiquement enviable, le lendemain, les algérien jettent leurs pilleurs à la mer !

C'est pourquoi les mercenaires algériens, les mêmes qui assassinaient leur propre population il n'y a pas 15 ans, sont actuellement déplacés en Tunisir, Egypte et Libye afin de semer une pagaille permettant au régime algérien de faire état de catastrophisme concernant "ces pays voisins" ayant renversés leurs régimes !

Les Tunisiens se sont fait en partie confisquer leur révolutions, mais ce n'est pas sans compter sur le soutient de leur voisin algérien, qui redoute comme la peste de voir un pays arabe se dépatouiller de ce fatalisme organisé !

Les Tuniseins doivent être conscients que le travail est à moitié fait, maintenant ils se confrontent à "l'internationale dictature", c'est à dire ; aucun exemple démocratique ne doit voir le jour dans un pays arabe !
Pour cela, les tunisiens doivent terroriser les terroristes et ce n'est pas si difficile, les terroristes n'agissent qu'au travers de la lâcheté et ils sont experts en lâcheté !

Le gouvernement tunisien a laissé ces voyous semer leur terreur autour de l'ambassade américaine, jusqu'à ce que le foreign office américain menace sérieusement les islamistes au pouvoir en Tunisie, suite à la menace américaine, le gouvernement islamiste tunisien a bougé et l'ordre a été plis ou moins rétabli.

Cela prouve que le gouvernement islamiste tunisien joue avec la terreur, que si ils le souhaitent, ils ont la possibilité de stopper immédiatement les agissement des mercenaires islamistes pour la plupart algériens !

Et cela prouve bien qu'ils jouent avec la terreur, si ils le veulent, les voyous enturbannés se tiennent à carreaux, que ces assassins sont les alliés des membres du gouvernement !!!!!!

Écrit par : Corto | 17/09/2012

Lettre d’un salafiste tunisien ayant choisi l’authentique tradition de ses aïeuls, de Tunisie, d’Afghanistan ou d’Arabie, à quelques pseudos modernistes, obscènes et décadents.**

Par Houcine Bardi*

Je ne sais par où commencer cette mise au point, tant on écume sur notre compte, nous les salafistes, sur les plateaux de télé et dans les journaux à la solde des résidus de l’ancien régime, depuis que le tout-puissant, en son infinie bonté, nous a fait cadeau de cette révolution bénite (Alhamdou lillâh!).
À dire vrai, j’ai longuement hésité avant de me décider de vous faire part – que vous le vouliez ou non – à vous occidentalisés de tous bords et autres mécréants, des sentiments que j’éprouve à votre égard, et de la juste idée que je me fais de moi-même et de mes frères.
Je sais par avance que le directeur de votre journal ne publiera pas ma missive, parce qu’il la trouvera sans doute insultante à votre égard. Je me ferais, néanmoins, violence de vous porter la contradiction, me souciant comme d’une guigne du sort qui sera réservé à mon plaidoyer. Alors, puisez au plus profond de vos forces (si vous en avez encore, ce dont je doute fort !) et armez-vous de «tolérance» – vertu des faibles et des esclaves – dont vous nous rebattez les oreilles matin midi et soir… Souffrez que je vous dise ce qu’il en est exactement et de vous, et de nous.
Ma barbe hirsute, ma djellaba et mon sarouel
Je commencerai par mon apparence physique et vestimentaire qui vous offense tant, voire même qui vous dégoûte. Je vous le dis d’emblée, ma djellaba et mon sarouel, tout autant que ma barbe hirsute, qui vous font tellement peur (bande de trouillards!), sont meilleurs et incomparablement plus beaux que vos costumes et vos cravates, soi disant bon chic bon genre (sic), importés à coup d’euros chez des confectionneurs juifs, qui financent les ennemis de la Palestine et de l’islam.
Vous avez troqué les habits de nos ancêtres contre ceux des ennemis d’Allah, et vous voulez me faire croire que je suis un ringard, alors que vous serez, vous, des «modernes»? Maudite soit-elle votre satanée modernité qui me fera renoncer à la tenue de l’envoyé de Dieu (Que la paix et la bénédiction de Dieu soient sur lui) et de ses fidèles compagnons (que Dieu les agréés tous).
Vous-vous modelez selon les temps présents en singeant vos maîtres occidentaux, jusque dans leurs habits intimes qui asphyxient les organes génitaux et vous font donner naissance à des filles plutôt qu’à des garçons, et vous-vous prenez, comble de l’obscénité, pour des «hommes modernes», tandis que moi je serais un primate à vos yeux?! Je préfère être un primate qu’un inverti à votre ressemblance, dont rien ne distingue presque plus des nénettes de la décadence.
Moi, j’ai choisi l’authentique tradition de mes aïeuls, qu’ils habitent la Tunisie, l’Afghanistan ou l’Arabie; j’ai choisi d’assumer pleinement ma virilité à l’image de l’ultime messager (bénit soit-il) qui pouvait honorer, tenez-vous bien femmelettes, plus d’une dizaine d’épouses, et pas comme vous, qui êtes impuissants à satisfaire ne serait-ce qu’une seule!
Outre le fait que je me conforme scrupuleusement à la «sunna» du prophète (Que la paix et la bénédiction de Dieu soient sur lui), dites-vous bien que – en laissant pousser ma barbe qui atteindra bientôt avec la grâce de Dieu, mon nombril – je prive les Gillette et autres Wilkinson (sans parler de votre Alligator d’antan) de bien de profits qui iraient, j’en suis convaincu, dans les poches des mécréants.
Quant à vous, bande d’efféminés, tous autant que vous êtes, continuez à vous débroussailler au quotidien, et n’oubliez surtout pas de vous asperger abondamment d’after-shave pour que vous sentiez bon la femelle!
Vous-vous imaginez peut-être plus intelligents et plus cultivés que nous autres salafistes. Détrompez-vous. Votre pseudo culture n’est qu’un sous-produit d’exportation, totalement étrangère à notre sublissime civilisation musulmane et à notre terreau arabe, du sein desquels vous êtes nés, et auxquels vous tournez le dos, avec une ingratitude qui me donne la nausée. Preuve, s’il en était, de votre pathétique haine de soi. Le fait est que vous êtes de ceux dont «Allah a scellé leurs cœurs et leurs oreilles; et un voile épais leur couvre la vue; et pour eux il y aura un grand châtiment» (Al-Baqarah / la vache, verset 7), et Allah tout puissant dit vrai.
Tous ces torchons que vous appelez sciences, littérature, philosophie
Votre Marx, votre Freud, votre Nietzsche, votre Darwin… et tous ceux du même acabit (pour la plupart, comme par hasard, juifs !) que vous adorez par-dessus notre Seigneur (louanges à lui), subiront – et vous avec – le même sort fait par notre bienheureux prophète (Que la paix et la bénédiction de Dieu soient sur lui) aux divinités de Qûreych, lors de son entrée victorieuse dans la Mecque. C’est notre destinée que de vous infliger un châtiment semblable. Le Tout-puissant ne dit-il pas: «Ils usent de complots. J’en use aussi. Accorde donc un délai aux infidèles ; accorde-leur un court délai» (At-Târiq/l’astre nocturne, versets 15, 16, 17), et Allah tout puissant dit vrai. Le votre de délai ne tardera pas à expirer, soyez-en sûrs!
Qu’ai-je à faire (pour ne pas dire autre chose) de tous les torchons que vous appelez livres, sciences, littérature, philosophie, et toutes ces conneries que vos infidèles maître-penseurs inventent pour éloigner, toujours un peu plus, les musulmans de la droiture de leur religion. Voyez-vous, gens impies ! J’ai ce qui vous fait défaut: le seul, l’unique et l’inimitable Livre qui englobe toutes les vérités éternelles, et qui me dispense d’ouvrir ne serait-ce qu’un seul de vos pseudo «ouvrages»: «Nous n’avons rien omis d’écrire dans le Livre» (Al-An’âm/les bestiaux, verset 38); Allah tout puissant dit vrai: «C’est un Livre dont les versets sont parfaits en style et en sens, et venu d’un Sage, d’un Parfaitement Connaisseur» (Hûd, versets 1 et 2)… Et vous voulez que j’abandonnasse cette douce lumière que Dieu – que son nom soit glorifié – ne cesse d’envoyer dans mon cœur, pour m’égarer, en votre affligeante compagnie, dans les méandres de l’imperfection et des mensonges humains?!
Soyez maudits jusqu’au jour de la résurrection, bande de mécréants, vous qui ressemblez «à quelqu’un qui a allumé un feu ; puis quand le feu a illuminé tout à l’entour, Allah a fait disparaître leur lumière et les a abandonnés dans les ténèbres où ils ne voient plus rien» (Al-Baqarah/la vache, 17).
J’en ai fini de vous! J’accours faire mes ablations et me repentir (Que Dieu me pardonne) de vous avoir adressé la parole, car le simple fait de vous écrire m’a imprégné de souillures. J’ai mieux à faire que de perdre mon temps avec d’incurables irréligieux comme vous : je m’en vais dare-dare pratiquer le saint-djihad et saccager une de vos expositions impies.
En guise de salut: Ni paix ni miséricorde sur vous. Vous n’avez droit qu’au brasier de la géhenne.
Signé: un salafiste qui vous attendra de pied ferme de l’autre côté de l’enfer… enivré et accompagné d’au moins une bonne douzaine de houris !

• Docteur en Droit, avocat au Barreau de Paris.

** Titre inspiré du film de Spike Jonze ‘‘Dans la peau de John Malkovich’’ (Being John Malkovich), sorti en 1999, avec John Cusack, Cameron Diazet et John Malkovitch.

Écrit par : salaf | 26/09/2012

Comment les Qataris financent les réseaux salafistes

Il y a quelques jours, le gouvernement socialiste approuvait la création d'un fonds de 100 millions d’euros à capitaux qataris, destiné principalement à aider les banlieues françaises. Ce projet, à peine retouché, remonte à la présidence de Nicolas Sarkozy, sous l’impulsion de l'association nationale des élus locaux de la diversité.[1]
Jean-Patrick Grumberg s’interrogeait aussitôt sur le fait que, presque simultanément, la Franceallait «verser une aide de 10 millions d’euros à l’Autorité palestinienne et accorder à l’Égypte une aide de 300 millions d’euros pour la construction de la nouvelle ligne du métro»[2]



Un fond qatari

Ce qui signifie, en clair, que la France n’a pas besoin de l’argent du Qatar. C’est bien d’autre chose qu’il s’agit constatait le Canard Enchainé dans son numéro du 26 septembre 2012 : «En volant au secours des cités et autres "zones déshéritées", avec un fonds doté de 100 ou 150 millions d'euros, le Qatar se substitue à l'Etat pour régler le chômage dans des zones où il culmine à 40 %» soulignant que «des notes de la DGSEalertent depuis des mois le sommet de l'Etat : le Qatar n'a pas seulement financé et armé les révolutions en Tunisie, en Égypte, en Libye et en Syrie. Il fournit du cash aux insurgés islamistes somaliens, érythréens, et une aide logistique aux islamistes de Mujao (djihad en Afrique de l'Ouest), qui font régner la terreur au Nord-Mali et ont récemment amputé la main de cinq "voleurs". Inviter le Qatar à jouer les mécènes en banlieue est sûrement une excellente idée».


Mustapha Abd El-Jalil

De son côté, le président du Conseil Transitoire de Libye, Moustafa Abd el-Jalil, reconnaissait que«le Qatar soutient les courants islamistes et vise à construire une organisation arabe fondée sur la charia musulmane comme système de gouvernance»[3].

Une frénésie d’acquisitions

Depuis quelques années le Qatar se sent un attrait irrésistible pour la France, pour ses hôtels, son art[4], sa mode, sa parfumerie (domaines où la France excelle), son football, son industrie et même sa défense. Peu à peu, il a acquis de solides participations dans un grand nombre de secteurs de l’économie française (100% du Carlton, 100% du Royal Monceau, la majorité de Elysée-26, 5,6% de Vinci[5], 5% de Véolia Environnement, 7,5% de EADS (Airbus), 13,8% de Lagardère Médias[6], 1,03% de LVMH ( propriétaire des Echos), 2% de Vivendi, 100% de Le Tanneur, 27% de Société Fermière du Casino de Cannes, 100% du Club Paris Saint Germain et enfin 3% du pétrolier TOTAL). Il a également acquis 100% des droits télévisés de la Ligue-1 pour Al Jazeera et instauré un prix de course de chevaux Qatar.


Hotel Royal Monceau


La multiplication de ses investissements a commencé en 2008, année où a été voté par l’Assemblée et le Sénat, à l’initiative de Nicolas Sarkozy, un régime fiscal exceptionnel permettant aux Qataris l’exonération de taxe sur les plus-values immobilières, et celle de l'impôt sur la fortune pendant leurs cinq premières années de résidence en France.

Ces choix sont activement soutenus par le groupe d’amitié entre la France et le Qatar dont Jean-Christophe Lagarde est le président et qui compte de nombreux députés à l’Assemblée nationale, parmi lesquels des élus UMP, Lionel Luca, Olivier Dassault et Valérie Rosso-Debord, et d’autres comme«Dominique de Villepin – le Qatar serait l'un des gros clients de son cabinet d'avocats -, Bertrand Delanoë et, surtout l’ancien ministre de l'Intérieur, Claude Guéant » [7].

On rapporte volontiers dans la presse que parmi «les habitués des séjours à Doha se trouvent : Dominique de Villepin, Bertrand Delanoë, Philippe Douste-Blazy, Rachida Dati, Ségolène Royal, Fadela Amara, Claude Guéant, Jean-Louis Debré, Gérard Larcher, Hubert Védrine, Frédéric Mitterrand, Hervé Morin, Jean-Pierre Chevènement, Dominique Baudis, Jack Lang… »[8]. On peut se demander si, pour certains, l’intérêt de la France est bien au premier plan de leurs préoccupations.

Qu’est donc le Qatar ?

Le Qatar est un petit état de 11 586 km² qui borde le golfe persique et l’Arabie saoudite et dont la population est à peine inférieure à 2 millions d’habitants. Au plan économique, son PNB par habitant était en 2011, de 104.300 $, le plaçant en deuxième position mondiale après le Lichtenstein.

Il possède les troisièmes réserves mondiales de gaz naturel, dont il est le sixième producteur et le troisième exportateur. Il compte les douzièmes réserves mondiales de pétrole et se classe comme vingtième producteur et vingt-deuxième exportateur de brut.

Avec une croissance de 18,8 % en 2011, il est en première place du tableau mondial. Son PNB ne représente que 8% de celui de la France, mais lui est 3 fois supérieur par habitant, et surtout il a de sérieux atouts provenant de sa position très particulière d’État pétrolier disposant de revenus ayant bénéficié de la flambée des prix de gaz et de pétrole en 2010 et 2011. Ceux-ci apportent plus de 50 % à son PNB, 85% des ses gains à l’exportation et 70% des ressources du gouvernement.

FRANCE QATAR
PNB (G$) 2 246 184,3
PNB/ha ($) 35 600 104 300
Chômage (% population) 9,3 % 0,4%
Taux de croissance (%PNB) 1.7 % 18.8%
Budget Revenus (G$) 1 386 74,29
Budget Dépenses (G$) 1525 51,21
Inflation (Prix de détail) 2,3 1,9%
Dette (% PNB) 84,7 % 33,1 %

Mais en termes d’industrie classique, il est inexistant et de ce fait essaie d’accroitre ses investissements dans les secteurs non liés aux hydrocarbures.

Au plan sociétal, Wikipédia nous apprend (euphémiquement) que «Le gouvernement qatari garde un certain nombre de restrictions sur la liberté d'expression et les mouvements pour l'égalité ; cependant comparé à ses voisins comme l'Arabie saoudite, le Qatar est l'un des pays les plus libéraux de la région.» Si l’on en croit Antoine Sfeir, directeur des Cahiers de l'Orient «au Qatar on coupe les mains encore. au Qatar on lapide des femmes, c’est des wahhabites comme en Arabie Séoudite.. » [9]

Il y a quelques années, un ami de l’auteur, ayant longtemps vécu au Qatar expliquait que lorsqu’un voleur était puni, on lui tranchait la main. Mais ajoutait-il : «c’était fait comme une opération chirurgicale, en milieu hospitalier, avec toutes les garanties d’hygiène. Il repartait chez lui avec sa main dans un petit sac en plastique correctement fermé». On rapprochera cela de la Sourate «La table servie (Al-Maidah) » verset 38 :«Le voleur et la voleuse, à tous deux coupez la main, en punition de ce qu'ils se sont acquis, et comme châtiment de la part d'Allah. Allah est Puissant et Sage.»

On ne s’étonne pas de ne rien trouver de cela chez Amnesty International, dont une des préoccupations principales est et reste la condamnation d’Israël. L’organisation se contente d’indiquer dans son rapport 2012 que «Trois sentences capitales au moins ont été prononcées. Dix-neuf prisonniers, peut-être plus, dont au moins six personnes condamnées en 2001 pour leur participation à la tentative de coup d’État de 1996, étaient semble-t-il sous le coup d’une condamnation à mort à la fin de l’année. Aucune exécution n’a été signalée.» Ce n’est qu’en octobre 2011 qu’une loi prohibant la traite des personnes a été adoptée.

Où est le danger pour la France?

«Le Qatar, c'est quoi ? S’interroge Antoine Sfeir, 100.000 nationaux qui n'ont jamais travaillé de leur vie et font travailler les autres pour eux. Ils veulent se poser en rivaux des saoudiens. C'est la grenouille qui veut se faire plus grosse que le bœuf. Je sais que mon discours n'est pas politiquement correct mais ils essayent de se faire passer pour ce qu'ils ne sont pas. Ils sont en train de dévoiler leurs relations internationales. Al-Jazeera par exemple, n'est qu'une vitrine pour les islamistes. Les positions prises ne sont pas énormes mais il y a toujours danger à laisser des pays ou des lobbies prendre des positions dans des secteurs stratégiques de l’économie et de la défense.» [10]

Ce danger de prise de contrôle est bien réel. D’une part, parce qu’avec une participation non forcément majoritaire[11] il est possible d’orienter les choix de l’entreprise, d’autre part, parce que les «Golden Share», seul moyen permettant à un État de conserver un droit de veto sur l'ensemble du capital d'une société et ainsi de la protéger, ont été largement remises en cause par la Cour de justice des Communautés européennes.

Le Qatar affiche en France une propagande très active, notamment par ses actions dans le domaine du football. Organisateur de la Coupe du monde de football en 2022, il a acheté l’équipe du PSG (image du football français) et payé quelque 20 millions d’euros pour y transférer, depuis le Milan A.C, le joueur Ibrahimovic. Cela doit assurément faire vibrer les banlieues.

Le Qatar possède aussi la télévision Al Jazeera, qui est un instrument redoutable de la propagation de ses idées. Supervisée par les Frères musulmans dont on connaît les dilections politiques et religieuses, la chaîne «a été en Libye un fer de lance du combat contre Khadafi, l’émirat armant les rebelles islamistes. Des armes qui reprennent du service aujourd'hui, comme le précise Guido Steinberg : " Selon un grand nombre de témoignages, le Qatar a fait déplacer des combattants libyens jusqu'en Syrie, par exemple, pour qu'ils puissent participer à l'insurrection." » [12]

Compte tenu de la diversité de la population française il est clair que l’image du Qatar représente, pour une partie des populations issues de la diversité, la fierté de la réussite. C’est d’autant plus dangereux que ce pays est loin d’être une démocratie alors qu’il conforte les thèses de promotion d’un islam radical qui crée tant de problèmes dans nos banlieues. Il risque de marquer ces quartiers de son influence et l’imprégner des ses idées.
Ce n’est donc pas un modèle, au contraire, et lui demander de mettre son nez dans nos quartiers difficiles, quelques que puissent être les moyens utilisés, confirme en quelque sorte une forme de démission de la France face à ses problèmes de société. Surtout après ce qui s’est passé le 28 septembre dernier, à Echirolles, dans le parc du quartier de la Villeneuve, banlieue de Grenoble réputée modèle, où deux jeunes gens Kevin et Sofiane ont été sauvagement assassinés.

Enfin que pourrait faire le Qatar avec ses 100 millions d’euros quand on sait que la France a dépensé, en 10 ans, 40 milliards d’euros pour ses quartiers «difficiles» sans résultat ? Comment penser que le Qatar puisse réussir ? Sauf à considérer que nous ne sommes plus en mesure de faire accepter dans certaines parties de notre territoire «les règles de la République, les codes de notre civilisation» pour utiliser les mots de Natacha Polony[13], et que d’autres doivent désormais y appliquer les leurs.

---

[1] L’ANELD, association se déclarant pluraliste et créée en janvier 2009 immédiatement après l'élection de Barack Obama.
[2] http://www.dreuz.info/2012/09/quelque-chose-a-deraille-dans-la-tete-de-francois-hollande-avec-laide-du-qatar/

Écrit par : info | 12/10/2012

Les commentaires sont fermés.