30/05/2012

La fidélité, véritable mouroir !?

 

infidelite.jpg

Ces quelques lignes consacrées à des hommes qui se sont exprimés de façon libre, sincère et spontanée et qui ont donné libre cours au sujet de la fidélité, ou infidélité  et qui expliquent comment elle n'est pas incompatible avec l'amour qu'ils portent à leur femme ou leur compagne et au besoin irrépressible qu'ils ont de gamberger tout en gardant intacte la cellule familiale.

« Tu comprends, j'aime les femmes, je les adore, elles sont irrésistibles, si belles, si tentantes ! » me disent-ils et puis "ce que ma femme ne comprend pas c'est que je puisse avoir une aventure tout en restant profondément amoureux d'elle. Les hommes sont des chasseurs impénitents, ils aiment les aventures mais encore davantage le nid douillet qu'ils ne mettraient pour rien au monde en péril."

Comment concilier l'un et l'autre ? L'amour et  l'aventure, et celui encore plus fort et plus profond du lien conjugual dans lequel ils ont mis tous leurs espoirs et toute leur énergie. Ces hommes ont quelque chose de touchant, englués qu'ils sont dans  cette antinomie qui les perturbe et à travers laquelle, ils se sentent incompris par la société tout entière et surtout par leur femme.

 

Après plusieurs années de vie en couple, il y a la lassitude, Madame  a de plus en plus souvent des migraines, des «pas ce soir, je me sens fatiguée ! ». « le ménage, les enfants, le travail m'épuisent ! » , autant d'excuses pour camoufler, en réalité, le manque de désir . Ce lit qui autrefois était un joyeux champ de bataille s'est transformé en haut lieu de la défaite, un sinistre Waterloo qui n'en finit plus. - Les mots poétiques se réduisent à la liste des courses :  « n'oublie pas d'acheter le sel et le PQ ! ». Peu à peu, la passion, l'érotisme se se sont érodés au fil du temps, bien que des liens très forts se soient tissés ; l'amour s'en est allé, par la grande porte, sans qu'on y ait prêté vraiment attention. L'attachement tissé d'habitudes et de rituels rassurants s'est installé plus fort peut-être que l'amour et puis les enfants sont là, pour rien au monde on ne voudrait y renoncer.

Comment concilier cela ? Seule la série de mensonges arrive à donner le change:  « Une réunion qui se termine tard, chérie! !-« Un voyage d'affaires qui me retiendra plusieurs jours ! »- Parfois l'homme devient agressif pour justifier le fait qu'il aille chercher ailleurs, une façon subtile de déculpabiliser sur le dos de Madame qu'il charge sans répit, à coups de petites remarques assassines.  Lorsqu'il ne s'agit que d'une aventure d'une nuit par-ci par-là, les dégâts sont moindres. Mais parfois les sentiments leur jouent des tours, ce qui devait ne durer qu'une nuit devient rendez-vous à répétition, puis le doute s'installe. Madame farfouille le portable, fait les poches, observe l'augmentation des dépenses, découvre quelques indices inquiétants pour la paix des ménages . Monsieur résiste, s'enfonce, jure par tous les Dieux et surtout par tous les Diables que ce ne sont là qu' hypothèses insensées et fruits de l'imagination de la jalousie toute féminine.

Que dire ? La fidélité n'est-elle qu'un mouroir, un de ces machins qui vous prépare  une tombe profonde dans laquelle on jette tous ses élans amoureux, son romantisme, ses déclarations enflammées ?  Que n'a-t- on pas écrit sur la fidélité ? Fidélité, la plus noble des servitudes  . L'art de pratiquer l'adultère que par la pensée. Salle d'attente entre deux plaisirs . La fidélité épuise.  La fidélité n'est pas plus naturelle à l'homme que la cage au tigre. Une vertu chez l'un, un effort chez l'autre. Mais encore !

Après avoir écouté et suivi tous les périples et les évolutions de l'âme en souffrance toute masculine, j'avance timidement que si Madame, elle aussi se permettait quelques infidélités peut-être que ceci rééquilibrerait cela. Et là ! Surprise. L'homme monte sur ses chevaux et prouve par A plus B que chez la femme c'est tout différent. L'infidélité n'est pas naturelle  chez elles,  contrairement aux hommes, les femmes  sont incapables comme les hommes d'assumer une relation extra-conjuguale, ou extra-relationnelle . L'homme oublie, la femme s'oublie et s'attache. L'homme est un chasseur  qui espère le repos du guerrier auprès de sa douce , quant à elle, sa fidélité n'est plus qu'une tragédie baignée dans les larmes amères de l'infidélité de l'autre.

Pour conclure sur un clin d'oeil ironique : "qu'est-ce que la fidélité sinon le désir de poursuivre le même combat avec le même ennemi ?"

Mais dans le fond, nous sommes tous de grands romantiques qui rêvons d'un amour unique et éternel basé sur une fidélité absolue. Ah! Qu'il est bon de rêver:  rêvons, rêvons !!!

 

Je mets un lien sur l'article de Pacha K Mac qui fait écho à mon billet : Fidélité égal servilité ou noblesse d'aimer?

http://pachakmac.blog.24heures.ch/archive/2012/05/30/fide...


 

 

 

 

 

00:02 | Lien permanent | Commentaires (6) | |  Facebook | | |

Commentaires

Bonjour Djemâa. J'ai écrit un billet en réponse au vôtre. Très belle journée à vous:). Votre poème ci-dessous est d'une exquise beauté.

Écrit par : pachakmac | 30/05/2012

C'est la vie qui est un mouroir, que l'on soit fidèle ou non, et contrairement à tout ce qui relève de la volonté des hommes, nous finissons ainsi tous égaux.

Écrit par : Mère-Grand | 30/05/2012

Merci, bonne soirée à vous aussi chère Djemâa.
Chaleur humaine reçue:)

Écrit par : Cristal Gagnante | 30/05/2012

Mais la femme n'en fait pas toujours un drame que l'homme aille éjaculer dans un autre vagin! Ce qu'elle déteste c'est le mensonge!Assumez messieurs, ou partagez votre maîtressee avec votre femme! Vous serez surpris de réveiller sa sexualité au lieu de la perdre!

Écrit par : aline | 31/05/2012

"Assumez messieurs, ou partagez votre maîtressee avec votre femme!"
Cela marche aussi longtemps que cela marche: généralement pas bien longtemps!

Écrit par : Mère-Grand | 31/05/2012

@Aline - Comme disait l'autre "qu'importe que le jus sorte, pourvu que le gigot revienne!" , l'ennui c'est qu'il nous revient un peu desséché et difficile à avaler et qui nous resterait un peu en travers de la gorge.

Écrit par : géraldine | 01/06/2012

Les commentaires sont fermés.