30/03/2012

Des indépendantistes pour la Savoie libre ont frappé

P1040862.JPGNon ! Vous n'avez pas la berlue, vous n'avez guère davantage trop arrosé la tartiflette et vos visions sont encore  moins dues à la digestion difficile du Reblochon de la veille. Non ! Vous n'avez ni fumé la moquette, ni schnoufé la mauvaise herbe du copain fauché .

Depuis trois jours, vous n'entrez plus en France mais en Savoie libre. A l'entrée des douanes de Croix-de Rozon, Pierre à Bochet, Bossey de larges inscriptions à la craie annoncent les frontière du duché de Savoie et dorénavant vous êtes en zone franche.

Des personnes, ou un seul individu appartenant ou pas à un  mouvement indépendantiste pour La Savoie libre a frappé aux petites douanes. Des inscriptions trouvées aussi plus loin et tracées à la peinture.

 

 

 

 

P1040867.JPGUne inscription plus agressive « FRANCE  HORS LA LOI EN SAVOIE » (vous apprécierez l'effort de rime)  .

Le détour historique s'impose pour comprendre ces anciennes revendications qui trouvent leurs sources dans les pages des alliances et mésalliances stratégiques qui font et défont les frontières.  Le  24 mars 1860,  le Traité de Turin annexe le duché de Savoie, un article 1 er du traité qui mentionne la « réunion ». Sous-entendant que c'est un choix librement consenti par la population. Les historiens préfèrent parler d'annexion, terme plus en phase avec la réalité. Jusque-là,  la Savoie était rattachée au royaume d'Italie. Une province de Savoie  hésitante et qui s'interroge :   pourquoi ne pas  être rattachée à la Suisse ?  Des pétitions circulent invitant à  porter son  choix sur un  voisin plus proche ;  favoriser la proximité géographique, défendre les intérêts communs d'une région où les liens se tissent naturellement : »Nous avons été réunis à la France pendant quelques années et un grand nombre sentent encore leur cœur battre au souvenir de cette époque. Nous sommes étroitement unis au Piémont depuis 1848. Cependant, malgré toutes nos sympathies soit pour l'Italie libre, soit pour la France, d'autres sympathies d'un autre ordre plus élevés nous mènent à décider l'annexion à la Suisse... Oui, tel est notre désir le plus ardent, fondé sur nos rapports exclusifs avec Genève, sur nos intérêts commerciaux, sur tant d'avantages que nous ne saurions trouver ailleurs. ». Cette dernière reçut 13 651 signatures dans 60 communes du Faucigny, 23 du Chablais français et 13 aux environs de Saint-Julien-en-Genevois (cité par Paul Guichonnet)Note 4,16. (source wikipedia)

 

12-Uniforme_de_Savoie.jpgSoit, si un jour vous passez la frontière pour vous rendre au travail et que vous tombiez nez à nez avec des gardes savoisiens, gardez votre sang-froid lorsque l'un d'eux,  vous lancera d'un ton goguenard : »Eh ! Monchu, bonzhor, t' y viens de l'aulp ? Dis-voir ce qu'y c'est ce branzin dans ta charrette ? snaille un peu là-dedans pour voir !  Quand j'te cause tu soulèves le sapé.  C'est-y-bon ; va ton chemin  ! A'rvi pâ.

Vous lui répondrez poliment pour pas vous ramasser une de ces abadées :" j'y parle aussi françois et j'y pige rien" . Vous jurerez "Vint diou, vinzou ! " Et sous le choc vous allez pitaler vous mouiller la meule,  à deux pas de là,  pour vous en remettre et être capable de travailler c'tantôt et prendre du courage pour le gros du jour  !

Vive la tartiflette libre !

(historiens bienvenus, à vos plumes )

 

 

 

P1040861.JPG

 

P1040864.JPG


 

 

P1040865.JPG

 

 

 

14:35 | Lien permanent | Commentaires (13) | |  Facebook | | |

Commentaires

Le royaume d'Italie a été créé en 1861, jusqu'en 1860, la Savoie était rattachée au royaume de Piémont-Sardaigne. Ce n'est pas très grave, le roi de Sardaigne est justement devenu roi d'Italie en 1861. Mais c'est justement parce que la Savoie se sentait peu italienne que, à l'approche de la création du royaume d'Italie, ses habitants se sont laissés facilement convaincre de rejoindre la France ou de signer pour la Suisse.

Écrit par : Rémi Mogenet | 30/03/2012

@RM Merci à l'auteur des Poésies d'Ombre pâle. J'ai votre livre sur ma table et je me délecte.
"..On ne prend ainsi que l'ombre de vieux mots:
Des spectres qui sont nés des abîmes profonds."
L'histoire réveille aussi ses vieux spectres issus de la mémoire profonde !

Écrit par : djemâa | 30/03/2012

C'est là que l'on voit de la futilité des frontières au regard des agitations de l'histoire, mais c'est avec une certaines souplesse que la région, enfin les régions restèrent malgré tout, cousines, au grand dam des plus grands hommes de ces époques chamboulées.

Pourquoi pas un nouvel état regroupant, le val d'Aoste, Haute-Savoie, Savoie et Genève ? Sans oublier les Wallons !!

Écrit par : Corto | 30/03/2012

Merci, Djemâa. Je ne savais que ce recueil se vendait encore... Oui, il y a de vieux spectres qui ressortent du passé. Voltaire s'en est souvent pris à ce qui venait d'un passé trop respecté. Mais Rousseau glorifiait les figures de l'ancienne Grèce et de l'ancienne Rome: les spectres de leurs vieux héros le ravissaient. On ne peut jamais dire ce qu'il faut en penser! Mais personnellement, je crois qu'il ne faut pas rester trop attaché aux figures du passé. On pourrait aussi bien reprocher à Leigh Brackett, dont je parle dans mon dernier article, d'avoir assimilé Rhiannon, qui désigne originellement une déesse bretonne, à un dieu de Mars. Moi, cela ne me gêne pas. Mais la Savoie est un beau sujet.

Écrit par : Rémi Mogenet | 30/03/2012

Je ne savais PAS, je veux dire.

Écrit par : Rémi Mogenet | 30/03/2012

@RM- Pour ne rien vous cacher, je l'ai déniché dans un magasin Croix-Rouge qui vend des livres d'occasion. Malgré son prix dérisoire, je le tiens comme un bien très précieux. Heureusement, que ce n'est pas le prix qui fait la valeur d'un livre.

Écrit par : Djemâa | 30/03/2012

Merci, Djemâa. Dans un magasin Croix-Rouge? Belle distribution, somme toute.

Écrit par : Rémi Mogenet | 31/03/2012

(Moi aussi, je suis sauvé par l'oeuvre de Henry Dunant!)

Écrit par : Rémi Mogenet | 31/03/2012

mon Fran�ais n'est pas tr�s bon,mais je peut comprendre ce que vous voulze dire ! merci beaucoup pour cet grand effort

Écrit par : moving companies | 15/04/2012

Messieurs et dames francais, c'est d'accord on vous rachète la savoie, si ça peut vous faire plaisir. Personnellement je verrais bien la corse ou monaco aussi personnellement, ça nous ferait un accès à la mer.

Écrit par : gillesbro | 11/06/2012

Monaco est en principe une principauté souveraine. Ensuite, si cela renfloue d'un coup la dette (1700 milliards d'euros), peut-être qu'à Paris, on ne serait pas contre.

Écrit par : Rémi Mogenet | 11/06/2012

C'est peu couvert par les médias. De plus La Savoie est touristique. On a pas trop intérêt à faire de la publicité sur ce sentiment.

Écrit par : bol chantant | 11/06/2012

La Savoie pourrait devenir un paradis fiscal du type Andorre, Monaco, la région
détachée de la France deviendrait très riche de par sa position frontalière exceptionnelle. Vive la Savoie libre !

Écrit par : savoisien | 11/06/2012

Les commentaires sont fermés.