11/02/2012

Syrie- Ces Skorpion qui tuent

 

0702-russie-A.jpgQuand le scorpion pique, il meurt aussitôt après. Celui qui frappe en Syrie, le Skorpion CZ est une arme qui crache son venin sans relâche, il suffit de recharger l'arme qui en une seconde balance 35 balles qui ampute, explose, déchiquette, paralyse, traumatise, rend fou de douleur. Plus de 60 tonnes ainsi livrées aux Syriens d'armes de tous types. Tous ces cas de grands choqués de guerre qu'il faudra soigner sur plusieurs générations. C'est ça la guerre qui est menée en Syrie grâce aux armes livrées par les Russes, modifiées pour être encore plus performantes et allonger la liste des morts qui ne  cesse  d'augmenter, jour après jour.

Quant aux bombes, des obus qui s'acharnent sur ces pauvres qui s'agglutinent effrayés dans les pièces de leur maison pour partir en poussières en quelques secondes.  Un arsenal puissant financé avec l'argent du peuple contre le peuple par Bachar Al-Assad.

Quant à lui, le despote aux mains sales, il agglutine ses proches dans de beaux immeubles haussmaniens à Paris où tranquillement on y déguste caviar et champagne, ou alors d'autres planques tout aussi chic à Londres pour que les siens n'aient pas les oreilles épuisées par les cris de terreur et de douleurs des victimes syriennes qui pourraient les incommoder dans leur débauche.

 

Mais pourquoi atttendre ? D'ores et déjà, nous pouvons sans plus atermoyer geler les biens, saisir les fortunes planquées un peu partout. Cet argent dilapidé et extorqué au peuple syrien tandis qu'avec ce qui reste au pays on le massacre.

Jusqu'où ira le cynisme ? La guerre c'est moche, la guerre c'est d'une laideur insupportable et inacceptable et contre laquelle il faut se révolter de toutes nos forces.

 

repris sur mon autre blog http://tangalle.hautetfort.com/

 

Dessin d'Arend, Pays-Bas repris du Courrier international

http://www.courrierinternational.com/article/2012/02/07/q...

 

 

 

 

 

 

23:01 | Lien permanent | Commentaires (20) | |  Facebook | | |

Commentaires

Bonjour Djemâa, si les peuples étaient solidaires entre eux (en particulier les peuples arabes et occidentaux dans ce terrible cauchemar), une expédition militaire rapide viendrait à bout en quelques jours de ce tyran. Hélas, les peuples jouent les uns contre les autres, les religions jouent les unes contre les autres, les politiques jouent les unes contre les autres, et les économies enfin jouent les unes contre les autres. Il n'y a guerre que la culture libre, indépendante, non jalouse et au contraire heureuse de la création des autres, qui libère le monde. Mais nous sommes si peu...et ils sont si nombreux.

Très belle journée à vous malgré les délires de ce fou sanguinaire. je l'avais écris dans un billet il y a quelques mois. Ce type est encore plus cinglé et plus dangereux que Kadhafi car sous l'apparence de belle civilité, comme son épouse, il cache une âme de démon perfide absolu. Un journaliste français célèbre a connu la mort avec ce type. A sa place, jamais je n'aurais accepté cette invitation traîtresse de Damas. Pour moi, Bachar est un autre Ben Laden. La même douceur en apparence. La même cruauté sadique intérieure dans le coeur.

On assassine ce monstre. Première des missions secrètes à mener à terme dans les plus brefs délais.

Écrit par : pachakmac | 12/02/2012

Concernant les biens de Al-Assad, ils essaient de brader depuis octobre leur grand fortune, un patrimoine qui s'élève à 427 millions d'euros qu'ils essaient de planquer le plus vite possible avant que les révélations ne fusent. A Paris, on découvre des immeubles à la rue Lamballe, avenue Foch, square Foch et des dizaines d'autres appartements à Paris, près de la maison de la Radio. Des biens mis au nom du clan, frère, oncles, etc. Un scénario qu'on connaît déjà et vu ailleurs sous d'autres dictatures. Ces gens-là ne semblent pas avoir de problèmes de logement.

Écrit par : rifaat | 12/02/2012

Bachar al-Assad tremble de peur .
Bachar al-Assad a exilé secrètement ses trois enfants sur les conseils de leur mère Asma, de Syrie vers une destination inconnue en Europe occidentale la semaine dernière, selon un haut responsable égyptien. Jeudi soir, le 2 février, un convoi fortement protégé transportait les enfants Assad de Damas vers un aéroport militaire sécurisé au nord de la ville. Ce convoi aurait été pris sous le feu des rebelles qui ont affirmé qu’il transportait quelqu’un d’important.
les enfants Hafez, Zein, et Karim, accompagnés par la mère de Bachar et des enfants de certains de ses proches, y compris ceux de son cousin, le millionnaire Rami Makhlouf, ont pu quitter la Syrie, bien que d’autres informations fassent état d’une annulation du vol.
Un avion privé a été loué pour l’opération et se serait d’abord dirigé vers un pays arabe – semble-t-il le Soudan ou le Yémen – et se serait ensuite envolé pour un pays inconnu d’Europe occidentale. Ce pays ne serait pas l’Angleterre, malgré le fait qu’Asma possède également la citoyenneté

Écrit par : rifaat | 12/02/2012

Djémâa, puisque vous abordez le fait que ce tyran, fils de tyran possède de fortunes inestimables, pourtant la Syrie n'est pas un pays riche de part son sous-sol comme ses voisins, je vais faire un petit explicatif sur l'origine de ces fonds volés ;

Vous parlez de fortunes volées au peuple syrien, certes, mais ne pas oublier le pillage systématique fait par le père au Liban et au système bancaire libanais, système bancaire concurrent de la place financière helvétique.

Dans les années 60 alors que la Suisse "neutre" commence sérieusement a accepter les Antonov rempli d'or sibérien pour le compte des grands timoniers du parti central, le "jeune" el-Wahch (le sauvage) le vrai nom des "el-assad" se trouve en poste au Caire sous les hospices du célébrissime Addal-Gamal-Nasser, dans le but de saboté les avances panarabistes du grand raïs égyptien. Quand soudain Moscou le choisi pour renversé le Xème régime en place à Damas !

Pourquoi lui ? Pourquoi "le sauvage", d'abord, l'URSS ne voulait pas que la Syrie prenne le chemin de Nasser, donc "le sauvage" remplissait bien la tâche au regard de ses positions fortement anti-Nasser et panarabe, ensuite le stock de futur dictateurs disponible ayant fait des stages en URSS n'était pas si important vu les dégâts passés au sein du parti Baas. En plus de la descente des syriens sur le parti Bass irakien, les russes ne voulait surtout pas d'union sacrée entre les états arabes (diviser pour régner).

Le "sauvage" fut investi avec le soutien du parti central soviétique sans trop de contestation dans une Syrie déjà décomposée.

Sa première tâche consista à armer les soi-disantes factions palestiniennes mais déjà noyautées par chiites libanais vite rassurés par la présence d'un allaouite à la tête du régime syrien, de son institution au pouvoir en 1970, il n'aura pas fallut attendre très longtemps pour constater que les campagnes libanaises étaient remplies d'armes soviétiques. En 1975, suite à un mitraillage en règle de jeunes footballeurs démarra une guerre civile qui dure encore.

Egalement et parallèlement à ses liens très étroits avec l'URSS, le "sauvage" rebaptisé "le lion" fit de nombreuses visites sur le territoire helvétique et noua des amitiés avec bon nombre de banquiers suisses et comme par enchantement le pillage, les prises d'otages de banquiers libanais permit à ce nouveau "lion" de remplir ses comptes helvétiques et oblige les clients des banques libanaises de trouver un nouveau Liban dans les alpes neutres.

Pendant 25 ans le père sévis sur tout ce qui peu encore briller dans ce pays ravager par la tyrannie du syrien, puis le fils continua le travail.

Ce sont des centaines de milliards qui ont alimenté ce trafique, une partie allait et continue d'aller sur les comptes des popofs, une autre partie sur les comptes des sauvage ennoblis en lion et le tout dans des banques principalement helvétiques, d'où le silence de la Suisse face au massacre en cours, pas un mot de trop, pas une seule condamnation venant de nos ministres bien trop au courant des centaines de milliards coupables et convertis en monnaie de la banque nazionale suisse !

Bien sûr, que la France et ses politiques ne sont pas non plus très étrangers dans ce gâchis humain, mais c'est juste pour dire que dés la mise en place du régime du "sauvage" le sabordage et le pillage du Liban était au menu et que hormis la cause des milliards et de favoriser la place financière helvétique proche du KGB, rien de très glorieux émane de cette Syrie "socialiste" de père en fils !!!

Écrit par : Corto | 12/02/2012

rifaat,

Asma et ses enfant sont à Londres depuis plus de 13 mois, Asma vit actuellement avec son nouvel ami, d'où cette propagande autour de la famille de bashar !

bashar est cocu et toute a Syrie se fout de sa gueule !!!

Écrit par : Corto | 12/02/2012

La guerre est moche! Mais dommage que le manque de confiance entre pays et entre les États, l'Onu, et tous les grands responsables des organisations mondiales qui ne font rien que somnoler sous leur bureau et draguer des femmes de ménages poussent les pays surtout du tiers monde à se battre entre eux et à investir de colossale somme d'argent dans l'achat des armes dévastatrice et meurtrière tel que le Skorpion CZ.

Écrit par : galerie d'art | 13/02/2012

galerie d'art, vous parlez des centaines de milliards des el assad ???

Écrit par : Corto | 13/02/2012

Après plus de 42 ans d'étroites "collaborations" avec les tyrans de Syrie, Berne semble remarqué que les el assad (très gros clients des banques suisses) s'en prennent aux opposants syriens, je rappel à Berne que des syriens ont été enlevés à Genève, puis conduits sous escortes policières jusque dans des avions syriens en partance pour Damas quand ces opposant n'ont pas été dissous dans de l'acide sulfurique dans les salles de bains des résidences réservées au personnel des consulats/ambassades syriennes en Suisse !!!! Corto a des preuves !!!!

Mais voilà le communiqué retardant de 42 ans émit par le ministère fédéral des affaires intérieures ;;;;;;;;;;;;;;

Exilés syriens : Berne s’inquiète pour leurs proches et ne tolère aucune activité illégale sur son territoire
dimanche 12 février 2012 - 14h17
Logo MédiArabe.Info

"La Suisse se dit inquiète par la situation de certains proches d’exilés syriens en Suisse. Le Département fédéral des affaires étrangères (DFAE) prend très au sérieux « diverses allégations de harcèlement perpétré en Syrie contre des membres de famille de l’opposition syrienne en Suisse ». Les services de Didier Burkhalter confirment ainsi une information parue dans la « SonntagsZeitung ». Le journal dominical alémanique évoque aussi le fait que des agents du régime syrien espionneraient des membres de l’opposition syrienne en territoire helvétique. Des proches de ces Syriens exilés en Suisse auraient été maltraités dans leur pays. « La Suisse ne tolère aucune activité illégale sur son territoire », selon une porte-parole du DFAE. « Si de tels faits étaient avérés, il y aurait des conséquences juridiques, ou diplomatiques si ces activités sont réalisées par des personnes qui jouissent de privilèges et d’immunités ». Dans le cas d’allégations selon lesquelles des agents d’un gouvernement étranger sont actifs sur sol suisse, c’est au procureur général de la Confédération d’enquêter. (AFP)."

Écrit par : Corto | 14/02/2012

Les forces de sécurité loyales au dictateur Bachar al-Assad ont utilisé des armes chimiques contre les rebelles syriens, sous la supervision d'experts iraniens et russes, a déclaré lundi un officier syrien qui a déserté l'armée d'Assad.

L'officier, le capitaine Abd al-Salam Ahmed Abdoul Razek, qui a servi au sein de l'administration syrienne de la guerre chimique, a déclaré à Al-Arabiya que les militaires syriens ont utilisé des gaz innervant, interdits par nombre de conventions internationales, afin d'aider les soldats dans leurs raids contre la ville de Homs.

L'officier déserteur a ajouté que la quatrième division de l'armée syrienne et la garde républicaine devraient utiliser des armes chimiques ailleurs. Les forces d'Assad ont accès à des toxines produites par les russes, et une petite quantité d'entre elles peut provoquer des nombreuses victimes, a-t-il dit.

Le gaz neurotoxique a été utilisé sous la supervision d'experts russes et iraniens, qui ont dit à l'armée quand et où utiliser les armes chimiques, a ajouté l'officier.

Par ailleurs, des sources de l'opposition syrienne disent que 25 personnes ont été tuées pendant la journée de lundi par les forces armées fidèles à Assad. Ces sources ajoutent que le bombardement massif de la ville de Homs se poursuit sans relâche.

Dimanche, 36 civils avaient été tués par les forces de sécurité à travers la Syrie.

Écrit par : Corto | 14/02/2012

ça y est c'est parti, les assad utilisent des gaz de combat, c'est confirmé, mais encore le silence, évidemment, on parle de centaines de milliards dans ds banques secrètes !!!!

Écrit par : Corto | 15/02/2012

VIVE LE PRINTEMPS ARABE

C’est toujours plus ou moins les mêmes prétextes qui sont invoqués par les Égyptiens musulmans pour terroriser les Chrétiens et brûler leurs églises. Le plus souvent c’est la préservation de la Femme musulmane. Les salafistes, avec la complicité des autorités, procèdent au nettoyage confessionnel de l’Égypte.



Une foule de près de 20.000 musulmans radicaux, principalement des salafistes, ont tenté aujourd’hui de pénétrer de force et d’incendier l’Église Sainte-Marie et Saint-Abram dans le village de Meet Bashar, dans la province de Sharqia. Ils réclament la mort du révérend Guirgis Gamil, pasteur de l’église, qui n’a pas pu sortir de sa maison depuis hier. Près de 100 Coptes terrorisés ont cherché refuge à l’intérieur de l’église, alors que les émeutiers musulmans lançaient des pierres sur l’église. Des Coptes ont été blessé et des bâtiments incendiés. La maison d’un Copte située près de l’église et celle du gardien de l’église ont été incendiées, ainsi que trois voitures.

Écrit par : Corto | 15/02/2012

Je ne comprends toujours pas qu'est-ce que la Russie et la Chine ont dans la tête? Pourquoi elles imposent leur veto? Pourquoi l'ONU n'agit pas? Ai-je raison de dire qu'elle a perdu sa crédibilité?

Écrit par : faire part | 17/02/2012

L'onu à Genève, très pratique pour les dictateurs tortionnaires pour planquer le fric sale dans les banques privées !

Écrit par : Corto | 17/02/2012

Sarkozy se sert du Dr Mourad Dhina comme monnaie d'echange pour sauver sa tete

Suite a aux enormes problemes de Sarkozy avec les affaires de corruptions et financement occultes. Voici ce que le clan sarkozyste a mis au point pour tenter de sauver sa peau
Ils attirent le Dr Mourad Dhina, interdit de sejour en France et il faudra que certaines personnes expliquent la venue a Paris du Dr Dhina dans ce cadre la. A-t-il été manipulé comme Belharchaoui ? Squarcini le laisse entrer et il le fait arreter apres une manifestation de 25 personnes devant l'ambassade algerienne a Paris commemorant le 20 ieme anniversaire du coup d'etat de 1992.


Sachant que l'etat francais ne pas extrader le Dr Mourad Dhina, ils le gardent en faisant mine 'd'analyser du dossier' et faire croire aux DAF Nejjar et aux harkis d'Alger qu'ils cooperent et les protegent et qu'ils ne sont pas content de la cooperation suisse en matiere d'affaires algeriennes, une ingerence dans 'le pre carré francais'. Ceci le temps qu'ils recuperent l'argent du cote algerien, les 350 millions d'euros que Claude Guéant est allé arranger avec Squarcini durant sa visite de Decembre 2011, en meme temps qu'ils ont arrangé le debranchement 'du FIS', et le plan terroriste, pour couvrir leurs operations francaises et algeriennes.


Comme vous pouvez le voir, Sarkozy ne peut pas toucher aux comptes ou de l'argent venant des gigantesques retro-commissions des contrats d'armement pakistanais et saoudiens au Qatar, Emirats Arabes Unis ou Miami et les Caraibes ou meme l'argent russe des contrats des fregates 'Mistrales'. Ceci suite a la mort de Claude Dray, le Rafik Hariri de l'extreme droite juive sioniste francaise, le financier occulte de Sarkozy. L'argent est resté bloqué a cause des enquetes des juges francais.


Sarkozy est totalement bloqué a l'Elysée et compte les jours de sa tres difficile fin de reigne, d'ou l'operation 'Dr Mourad Dhina', se servir du cas Nejjar comme couverture officielle, ranconner les generaux DAF pour qu'ils paient sa campagne presidentielle 2012 totalement, s'ingerer directement dans le choix des partis qui prendront le pouvoir en Algerie en eliminant definitivement le FIS qui peut faire tomber l'etat francais et le mythe du 'terrorisme islamiste', faire pression sur les autorites suisses pour qu'elle levent le pied car elles n'ont que tres bien travaillées dans l'affaire du financement occulte de la campagne presidentielle de Balladur en 1995, dans le cadre du Karachigate.


Une fois que l'argent algerien est touché ... Il servira a corrompre les reseaux en France et a l'etranger, ceux qui ont mis Sarkozy en place en 2007 (la mafia israelienne), montrer que Sarkozy peut toujours etre élu et qu'il reste maitre de ces reseaux en distribuant l'argent des malettes algeriennes et promettant retour sur investissement collossaux a toutes les entreprises du MEDEF, contrats libyens, algeriens et autres... C'est un coup de poker risqué car si l'argent n'arrive pas a destination ou est retardé, le plan B sera activé...

Si Juppé trouve un accord en Suisse avec le volet suisse du Karachigate, ils grilleront Nejjar, Dhina sera probablement liberé, Nejjar arreté en Suisse, comme Gabgbo a Lahaye pour le maintenir au silence et proteger 'la maison mossad-pasqua' et Sarkozy aura sauvé la face.


Si le Dr Dhina est deporté en Algerie alors c'est que le plan B de la DCRI et Tartag est activé et que Sarkozy a de serieux problemes qui ne peuvent etre resolus et que 'l'apocalypse' qu'il a annoncé en Decembre 2011 est sa seule planche de salut, la guerre civile en Algerie et en France.
Les banlieues seront mises a feu et a sang, tandis que l'Algerie sera a feu et a sang egalement, comme expliqué sur ce blog les semaines passées.


Ceci le poussera surement a entrer en guerre a la fin Fevrier 2012 aux cotés d'Israel contre le Liban-Syrie et le Hamas, et Dieu seul sait ce qui peut arriver, loi martiale etc.


Les criminels de guerre cités dans l'article ci-dessous sont ceux qui ont organisé le coup d'etat de 1992 et le genocide des algériens en fournissant armes, technologies depuis la France, les massacres, la guerre civile, les detournements d'avions, la liquidation de gendarmes francais en 1993, les deportations massives dans les camps du sud, les enlevements en France et en Algerie de musulmans sous couvert de faux terrorisme, en fait le terrorisme de l'etat francais et des reseaux 'mossad-pasqua' dont Sarkozy, Gueant, Guaino, Squarcini sont des agents actifs, l'arrestation et les deportations illegales d'algeriens vers le Burkina Fasso, les attentats de 1995, la mort des moines de Tibhirines en 1996, les massacres de masses de 1995 a 1999, et le terrorisme de type 'false flag' des GIA/AQMIs depuis plus de 20 ans pour continuer a financer leurs carrieres politiques avec les petro-dollars algeriens ou saoudiens, en genocidant des innocents! Justice doit etre rendue!

Écrit par : topinfo | 17/02/2012

Cela révèle, en tous cas, les complicités qui existent, d’une part, entre le régime algériens et les services français et d’autre part avec Sarkozy et son ministre de l’intérieur Claude Guéant. Celui ci, avait lors de son dernier voyage à Alger, félicité, rien de moins, les autorités algériennes, pour les réformes politiques. En faisant arrêté, Mourad Dhina, Claude Guéant, a rendu un « service » au régime algérien. Certains observateurs, estiment que ce « service rendu » s’expliquerait par les « besoins » de la campagne électorale en France.

Écrit par : shams | 17/02/2012

Mourad Dhina est détenu en France en vue d'une extradition à la demande du régime militaire d'Alger sur la base de poursuites engagées devant des juridictions d'exception qui ne peuvent avoir qu'un caractère politique déguisé. Il est détenu à la demande d'un régime dirigé par les officiers militaires qui ne sont pas seulement derrière l'assassinat de journalistes et d'intellectuels, comme l'attestent plusieurs officiers dissidents et des familles de victimes, mais qui sont aussi accusés de crimes de guerre et de crimes contre l'humanité (torture institutionnalisée, disparitions forcées de dizaines de milliers de personnes, campagne de massacres contre-insurrectionnels).

Mourad Dhina, engagé dans le cadre du Mouvement Rachad pour le combat non-violent en vue de l'établissement d'un Etat de droit et de bonne gouvernance en Algérie, est dévoué à la cause des droits de l'homme dans le monde arabe, dans le cadre de la Fondation Alkarama qu'il dirige et qui a défendu des victimes de tous bords : musulmans, chrétiens, juifs, laïcs, etc. Il est aujourd'hui persécuté par le régime d'Alger car il a refusé d'endosser la fausse réconciliation et les fausses réformes engagées pour maintenir le peuple algérien sous le contrôle d'un pouvoir répressif et corrompu.

Saadi Yassine

Coordinateur du Mouvement Rachad

Écrit par : saad | 17/02/2012

Saadi, j'ai de quoi vous contredire, d'abord en parlant du passé de Mourad Dhina et de ses liens avec les généraux que vous dénoncez, raison pour laquelle tous les membres du GIA et du FIS ont été amnistiés, membres ayant prouvés cette double appartenance et la complicité entre les services secrets algériens et les mouvements islamistes algériens.

Mourad Dhina pacifiste !!! c'est un peu ce que revendiquaient être, une bonne partie des ss après la capitulation, la plus part d'entre eux se sont recyclés dans les bonnes oeuvres catholiques et autres institutions dévoués à la petite enfance, comme les orphelinats et autres écoles financées par l'église en Amérique du sud, qui se sont révélées être des camps de vacances pour pédophiles ecclésiastiques et anciens ss, tous confondus.

D'ailleurs Saadi Yassine, vous n'êtes pas dans l'annuaire et vous êtes aussi anonyme que tous ceux comme vous qui œuvrent pour les services algériens et la protection des milliers de milliards planqués en Suisse par vos bandes d'assassins et violeurs d'enfants, ouvreurs de ventre de femmes enceintes et tous le reste.

Vous glissez sur les massacres algériens comme l'eau sur un canard, vous jetez votre grossière propagande comme on jette des perles aux porcs.

Quant à l'arrestation de Mourad Dhina, instigateur et ordonnateur de nombreux massacres de villageois, elle dérange le pouvoir français, Fillion a demandé la libération immédiate de ce monstre, mais cette fois ce n'est pas le Juge Couroie qui est en charge du dossier, c'est Von Ruinbeck, preuve que les politiques aux mains ensanglantées de France ne sont pas très loin !!

C'est également Von Ruinbeck qui est en charge du dossier pakistanais et n'oublions pas les alliances "Sarkosy, Balladur et Pasqua", du détournement de l'avion Air France, de cette farce mise en scène pour justifier le mouvement armé du GIA.

L'enquête française va confronté les déclarations de Mourad Dhina et les courriers de son complice Djamel Zitouni dans cette mauvaise série B. Ce témoignage tend à confirmer que Djamel Zitouni, présenté comme chef du "GIA" de octobre 1994 à sa mort, en juillet 1996, était bien instrumentalisé par de hauts responsables de la sécurité militaire algérienne qui l'utilisaient en sous-main pour terroriser la population, assassiner ou discréditer les islamistes et contraindre la France à continuer à les soutenir, malgré les accords de Rome.

Tout cela alors que la population algérienne commençait a s'en prendre au pouvoir car ce dernier ne pouvait plus cacher ses allés et retours entre Alger et Genève avec des valises remplient de grosses coupures !!!

Fait troublant, une banque genevoise qui abrite les compte de Mourad Dhina, de politiques algériens, de généraux algérien, de Pasqua, de Balladur et de Sarkosy !!

Faut dire qu'à l'époque Mourad ne se méfiait pas des connections internet et qui recevait et envoyait des mails un peu trop convaincants !!!

Écrit par : Corto | 18/02/2012

Deux livraisons de produits liés à l’espionnage en matière de téléphonie mobile ont été interceptées en Suisse en 2010 et 2011. Elles étaient destinées à la Syrie et à l’Iran, selon le Seco. Ces affaires ont été révélées vendredi par la télévision alémanique. L’information a été confirmée par le chef des Contrôles à l’exportation de produits industriels au sein du Secrétariat d’Etat à l’économie (Seco) Jürgen Boehler, invité vendredi soir de l’émission de la télévision alémanique "10 vor 10". Pour M. Boehler, des fournisseurs européens auraient essayé de transmettre ces marchandises vers ces deux pays via précisément la Suisse. Le Proche-Orient est actuellement un marché en expansion en ce qui concerne le matériel de surveillance lié à la téléphonie mobile.

Écrit par : Corto | 18/02/2012

Une source de l’Autorité du Canal de Suez a annoncé, ce vendredi, que deux navires de guerre iraniens sont entrés en Méditerranée et ont franchi le Canal, le 16 février, après avoir reçu l’autorisation des forces armées égyptiennes.

Les experts divergent dans l’interprétation de cette initiative :

Pour les uns, la destination des bâtiments de la marine iranienne serait les côtes syriennes, les deux pays ayant signé un accord de défense commune. Or, le régime de Bachar Al-Assad est dans une mauvaise posture face à une contestation de plus en plus forte et mobilisatrice. L’escale des deux navires dans un port syrien pourrait alors avoir plusieurs objectifs distincts : soit aider le régime à réprimer, soit l’aider dans sa fuite, soit enfin le soutenir dans sa tentative de créer un Etat alaouite sur la côte.

Pour d’autres, il s’agirait davantage d’une provocation iranienne à l’égard d’Israël, et d’une démonstration de force destinée à neutraliser toute velléité israélienne à bombarder des sites nucléaires iraniens. La République islamique tente ainsi de parvenir à un équilibre stratégique en se déployant « derrière les lignes ennemis ».

Enfin, une dernière interprétation porte davantage sur une démonstration de force visant à protéger le Hezbollah, menacé par l’affaiblissement du régime syrien et par le Tribunal international pour le Liban. Rappelons que le secrétaire général du Hezbollah a proféré des menaces à l’encontre d’Israël, dans son discours télévisé du 16 février prononcé à l’occasion de la journée des dirigeants martyrs (Imad Moghnieh). Auparavant, une source du parti de Dieu avait menacé de« bouleverser toute la région, du Golfe jusqu’à la Méditerranée, si l’axe de la résistance était menacé », faisant allusion à la chute prévisible du régime syrien.

Téhéran pourrait également compter propulser son candidat à la tête du Hamas palestinien grâce à ce déploiement de force, les Palestiniens étant divisés entre une ligne réconciliatrice menée par Khaled Mechaal, et une ligne radicale conduite par Ismaël Haniyeh et Mahmoud Az-Zahhar.

Rappelons que l’Iran avait envoyé, début février, deux navires au large de Djeddah, sur la Mer rouge, pour intimider l’Arabie saoudite. On ignore pour l’instant s’il s’agit des mêmes bâtiments qui ont traversé le Canal de Suez.

Écrit par : Corto | 18/02/2012

Entre les méthodes hitlériennes et staliniennes
Un "four crématoire" fourni par l’Iran à la Syrie tournerait à plein régime pour se débarrasser des opposants

Des intellectuels iraniens soutiennent l’opposition syrienne et dénoncent le régime des Mollahs

Près de 160 intellectuels et activistes iraniens, opposés au régime de Wilaya e-Faguih et à Mahmoud Ahmadinedjad, ont adressé à l’opposition syrienne une lettre de remerciements et d’encouragement, réitérant d’une part leur opposition à la politique de la République islamique, et d’autre part leur soutien à l’aspiration du peuple syrien à la liberté et à la dignité. Ils confirment que la chute d’Assad entraînera celle d’Ahmadinedjad. Ce qui explique l’engagement iranien en Syrie.

Selon « alarabiya.net », cette lettre, signée par 160 personnalités iraniennes, et adressée le 17 février à l’opposition syrienne à travers le chef du Conseil National Syrien (CNS) Burhan Ghalioun, est une réponse aux messages de solidarité envoyés par les Syriens au Mouvement vert en Iran, à l’occasion du premier anniversaire de l’assignation à résidence des chefs de l’opposition Mir Hussein Moussawi et Mahdi Karroubi. Les signataires en profitent pour « dénoncer le soutien étatique iranien à l’assassin de Syrie, Bachar Al-Assad, et pour confirmer les divergences entre le peuple iranien et sa direction quant à la répression en Syrie ».

Encourageant les opposants syriens dans leur lutte pour la dignité et la liberté, et contre la dictature de Bachar Al-Assad, les signataires iraniens insistent sur « les différences flagrantes entre les slogans nationalistes arabes du Baath syrien et sa politique effective diamétralement opposée à ces slogans ». Ils rappellent en effet l’arrestation en Syrie de dizaines d’Iraniens Arabes de la province d’Al-Ahwaz (Arabistan) et leur extradition en Iran où ils ont été exécutés. Pour les signataires, « Assad et le Baath se sont contentés de mener la guerre contre Israël uniquement par les slogans creux. Pour cette raison, l’Etat hébreu redoute la chute du régime syrien ».

Les opposants iraniens ajoutent que « le régime de la République islamique est incompatible avec les aspirations du peuple iranien. Pour survivre, ce régime s’appuie sur l’exportation de la Révolution islamique. La Syrie est de ce fait l’unique porte par laquelle Téhéran espère étendre son influence sur les pays arabes du Golfe, sur le Liban et sur la Palestine. La chute du régime syrien sera fatale pour le régime iranien et entraînera sa propre chute ».

Concernant l’alliance entre les deux régimes et leur « interdépendance » décrite par les opposants iraniens, des syriens originaires d’Alep croient savoir que « l’Iran a fourni, en 2011, un four crématoire à la Syrie, installé dans la zone industrielle d’Alep ». Selon ces témoins, « depuis plusieurs semaines, ce crématorium tourne à plein régime et les odeurs nauséabondes se répandent sur toute la zone ». Le régime du Baath, inspiré du nazisme, s’y débarrasserait des cadavres des opposants arrêtés lors des nombreuses rafles organisées depuis le déclenchement de la contestation en mars 2011. Et ce, pour éviter de laisser des traces de crimes contre l’humanité. Il sera impossible de cacher éternellement les fosses communes ou les goulags staliniens, et les structures du pays ne peuvent contenir les opposants arrêtés dont le nombre est estimé entre 80.000 et 110.000 selon les sources. Assad et son allié iranien auraient ainsi opté pour la crémation.

Écrit par : Corto | 18/02/2012

Les commentaires sont fermés.