05/01/2012

L'enfer de la blogosphère

Photo de Marie-Do[2].JPGLe cimetière des blogs ?  Vous avez le choix, soit vous partez, là-bas,  au fond,  tout en bas, entre les allées sinueuses; soit  vous passez par les Services, en haut à droite,  et vous tomberez sur  l'allée des décès bordée de chrysanthèmes.

Vous les trouverez tous là, les blogueurs gisants, anges aux ailes éphémères  :   Haykel avec son  éternel appareil photo et son jet d'eau, surnommé   le "pourfendeur d'idées reçues".  Goetelen toujours au sommet de la liste et qui se croyait si libre.  Hayoun  qui plantait  Israël au pays des banques, sans doute toujours en quête de fonds errants.  Là-bas, à droite, c'est Décaillet, celui qui trempait sa plume dans du cyanure, mais quelle plume ! Ma foi,  élégante et aérienne  ! Il y a Gorgui, un pied au Sénégal, l'autre à l'Onu et qui faisait résonner  le tam tam africain à merveille en terre genevoise, ça réveillait  le cor des Alpes et surtout les esprits chagrins . Mais vous en découvrirez  davantage dans ce carré en cherchant bien, chacun cultivait une passion étrange.

Les femmes ? Si, si, elles sont un peu  plus loin, plus discrètes, mais  vous les trouverez.  Il y a sœur Claire-Marie Jeannotat qui ne désespérait pas de transformer le monde et sauver quelques âmes égarées,  Marie-France de Meuron qui demeure convaincue même outre-tombe, Pace qui pactisait avec les belles-lettres  et cette tombe misérable  ? C'est Chraïti, oubliée de tous et misérable  et qui a fini par engloutir sa plume pour avoir quelque chose à se mettre sous la dent. Une blogueuse qui ne pouvait même plus se permettre de louer un hamac sur une plage dévastée par un tsunami tant les blogs ça ne rapporte rien . Triste fin !

Les pleureurs près des tombes, vous demandiez ? Ce sont les commentateurs, pauvres âmes en peine qui ne savent plus où poster leurs commentaires, les plus connus d'entre eux :   Patoucha, Pierre-Noël,  Corto, Djinius et bien d'autres qui passent;  une fleur à la main et un long commentaire accroché autour du cou.

Qu'ont-ils fait ces blogueurs pour tous terminer ainsi, relégués aux oubliettes, montant péniblement le "scalae gemoniae" d'une presse étroite, aux portes si cloîtrées, si résolument monacale qu'elle en devient maladivement frileuse ?

Hélas ! les pauvres blogueurs, on ne sait trop  à quelle source folle,  ils ont bu;  dans quelle fontaine enchanteresse,  ils ont plongé, mais ivres de liberté, ils se sont pris pour des êtres entièrement indépendants de corps et d'esprit, des êtres entièrement affranchis de tout pouvoir, de toute pression. Il a fallu les décapiter d'un seul coup et les enterrer le plus vite possible pour qu'ils n'aient pas le temps de s'insurger, une fois encore .

Dans le fond, on leur reprochait de ne rien rapporter,   pas un sous vaillant, ni monnaie sonnante, encore moins  trébuchante ; rien à en tirer de ceux-là.  Ils couraient, batifolaient comme des papillons, se croyaient tout permis, ingérables, incontrôlables ne respectant rien, ni  personne.  Des Diogène qui lanternes en mains parcouraient le monde à vouloir, à tout prix,  rapporter des choses qu'on n' avait  pas envie de voir et encore moins d'entendre.

Je vous le certifie, ce coin perdu du cimetière de la Tribune abrite de vrais extra-terrestres, l'Enfer de Dantes n'est rien,  à côté de ce qu'ils vont subir  !  Dorénavant, ils seront  "ongleter", c'est un supplice particulier, une torture subtile   qui n'a rien  à envier à la "question" du Moyen-Âge et qui consiste à égarer toute personne s'approchant de ce lieu maudit.

Sur leur tombe, on peut lire cette  épitaphe écrite en lettres d'or " Dulce et decorum est pro libertas mori !" . Oh !  pauvres blogueurs, ils y ont cru à cette liberté farouche..... Ah! les innocents,  ils ne connaissaient  donc pas l'usage du monde dans lequel ils évoluaient, eux si ingénus, si angéliques, un monde si cruel  et qui se résume à  :   "Rapporter ou crever !".

Et bien qu'ils crèvent tous maintenant.

 

Commentaires

Quel regard croisé, Djemâa! Magnifique. J'adoooore. Une aile de papillon à épingler au pavillon des lépreux (si vous préférez moins trash, les blogueuses et blogueurs). Au fait, je m'aperçois maintenant que j'ai trouvé votre surnom rap à vous les blogueuses de notre plate-forme. Vous êtes "les Blo", les gueuses de la liberté. Et nous, les mecs, nous sommes les "Fugueurs de primes". Yo. Merci,merci, merci de ce billet, Djemâa. On va avoir pleins de commentaires qui vont suivre. Super! Pour ma part, je vais vous dédicacer mon prochain billet avec ces paroles d'un futur candidat à la Présidence sénégalaise et sa néné chérie:

Don't see me from a distance
Ne me regarde pas de loin
Don't look at my smile
Ne regarde pas mon sourire
And think that I don't know
En pensant que je ne sais pas
What's under and behind me
Ce qui est au-dessus et sous moi
I don't want you to look at me and think
Je ne veux pas que tu me regardes et penses
What's in you is in me
Que ce qui est en toi est en moi
What's in me is to help them
Ce qui est en moi est là pour les aider
I assume the reasons that push us to change everything
J'ai supposé les raisons qui nous poussent à vouloir tout changer.

Très belle soirée sous la tempête.

Écrit par : pachakmac | 05/01/2012

Un tout chaud merci, Djemâa, pour ce texte si vivant qui m'a fait beaucoup rire.
C'est à cela qu'on voit que tout passe mais reste la vie sous de nouvelles formes. Que 2012 vous permette de la croquer à pleines dents!

Écrit par : Marie-France de Meuron | 05/01/2012

Merci, l'humour est l'ultime forme de résistance des désespérés, tant qu'à faire rions, rions .......

Écrit par : djemâa | 05/01/2012

Djemâa, j'adore!....

|8-D=

Une tombe misérable, à l'écart? Il suffit de suivre le souffle de vos envolées qui nous culbutent, la trace d'une de vos flamboyances, pour vous trouver.

Aaaaahhhhhhhh..... Peut-être sommes-nous les mutants d'une nouvelle espèce, les témoins, actrices et acteurs d'une nouvelle liberté en gestation. Et peut-être cela produira-t-il de nouvelles expressions et de nouvelles libertés. Si c'est le cas notre ballade n'aura pas été vaine. Si ce n'est pas le cas elle n'aura pas été vaine non plus. Nous y aurons partagé quelques beaux paysages, et quelques combats, stylos laser à la main.

L'enfer dure forcément moins que le paradis, puisqu'il lui succède.

Écrit par : hommelibre | 05/01/2012

Bravo pour ce texte plein de légèreté Djemâa. Celui de Pachakmac est aussi pas mal du tout. Vous pourriez former un couple d'âge mûr très bien assorti vous deux! Belle année à tout le monde!

Écrit par : pas mal du tout! | 05/01/2012

"tout passe, tout lasse, tout casse, le joint, le culasse" (Noir Désir)

Il faut savoir que je suis revenu voir si je n'avais rien oublié avant de partir, et j'ai aperçu le titre du billet, je suis entré...

Bel article "Djémâa" ...le ciel pleure chez nous, moi j'enrage rouge vif! Les croques morts de l'obscurantisme font leur oeuvre malfaisante, ils ont bien été aidés par des bien-pensants (es)....

Vous avez raison, John pour qui j'ai beaucoup d'estime, est au fond du magasin de la TDG en attente de jours meilleurs que je lui souhaite de tout coeur. Pas facile la vie, on ne fait pas ce que l'on veut, mais ce que l'on peut.

Le cimetière des blogs...il fallait oser, et y penser! C'est la preuve que les femmes ont du talent, autant que les hommes sinon plus dans certains domaines...Les pleureuses sont là, reste à mettre le défunt en enfer ou au paradis à deux mètres sous terre...

La TDG enterre un bout de démocratie, en oubliant que de celle-ci sont nés des états, des systèmes ou il fait bon vivre sans se faire tuer par des illuminés. Ce n'est pas dans l'ordre dominant que l'évolution se fait, mais dans le chaos. Le monde n'est pas linéaire c'est ce qui fait peur à certains dirigeants, ils ne savent pas diriger le bateau dans la tempête. Lorsque celle-ci fait rage, il faut que le commandant soit capable de naviguer à vue, car les "instrumentalisés" perdent le nord...c'est le cas.

On enterre un bout de démocratie, mais vous n'aurez pas NOËL, c'est une anguille qui, lorsque l'on pense l'avoir dans sa main, trouve toujours le moyens de s'échapper...

Je vais ailleurs, la remise en cause ne me fait pas peur contrairement à certains qui avaient en charge de faire fonctionner cette plate forme. Sami Aldeeb était un avant goût de la nouvelle ligne de conduite. J'y retourne depuis quelques temps car ça me gonfle cette hypocrisie et cette politique qui consiste à courber l'échine et à baisser le pantalon. J'ai des C.....es -moi!

Est-ce à dire que je ne reviendrai pas ? Non, mais uniquement sur deux ou trois blogs, quatre peut être dont le vôtre Djémâa.J'ai eu une belle vie, je ne tiens pas à gâcher ce qui me reste,et être prisonnier d'une bande de dictateurs inféodés; "là ou il y a de la gêne il n'y a pas de plaisir."J'aime me battre comme j'aime les plus choses de la vie; la médiocrité ne m'intéresse pas.Je l'a fui comme la peste.

Pour le sournois et hypocrite qui nous a souhaité "bonne année façon pétasse" il y a quelques jours..va te faire foutre l'inféodé!

Bye Djémâa et merci de passer mon commentaire...

Bien à vous.

Écrit par : Pierre NOËL | 05/01/2012

ça chauffe dur dur. Ouf. Pierre, faut pas être si réactif. Les blondes pétasses ont aussi leur charme malgré qu'elles nous énervent le chalumeau. bon, là vous parliez d'une blondasse masculine, je suppose. Côté entremetteur, ou entremetteuse, j'aimerais bien connaître l'identité réelle de la personne. Couple d'âge mûr. C'est chou. Mais Djemâa est sûre occupée dans sa vie et votre serviteur n'a pas dénoué tous les noeuds de son étrange relation amoureuse qu'il entretient avec son épouse. Donc, à suivre sur nos blogs respectifs. Et puis, peut-être que d'amour vaut mieux que trop tu l'auras dans le baba. Restons cool. J'aime beaucoup l'esprit de Djemâa. Dans la vallée de Djemâa, oh, oh, oh, oh, oh, oh. Un vieux tube celtique qui fondait une nouvelle société d'amoureux et d'amoureuses...

Écrit par : pachakmac | 05/01/2012

"Patoucha,....qui passent, une fleur à la main et un long commentaire accroché autour du cou"

Ben... désolée, pas de fleur à la main mais une coupe de champ et une Kent :) et, encore moins, un long commentaire, car celui de ce soir va décrocher rapidos, non sans vous féliciter de rappeler à la TdG - et dire que Mabut n'avait de cesse de nous solliciter pour ouvrir notre blog - notre existence SUR LES BLOGS et votre parler franc, sans fioritures, à clamer votre *douce* colère à laquelle j'adhère furieusement.lol
Mais comme le dit si bien hommelibre: "L'enfer dure forcément moins que le paradis, puisqu'il lui succède."

"Très belle soirée sous la tempête."

Celle qui souffle sur la TdG pachakmac ?

"Vous pourriez former un couple d'âge mûr très bien assorti"

On ne peut dire que vous faites dans la finesse! C'est même mauvais! "pas mal du tout"

En attendant le paradis (sic HL) je file!

Bonne soirée

Écrit par : Patoucha | 05/01/2012

Es tut mir leid Pacha j'ignorais que vous étiez marié (☼_☼)! Je ne vous ai lu que quelques billets et j'ai cru comprendre que vous aviez une histoire difficile avec une jeune femme arabe mais j'ai vraiment pas fait le lien!

Hello Patoucha, la finesse n'est pas non plus votre fort (^‿^) !

Écrit par : pas mal du tout! | 05/01/2012

"Pierre...qui passe avec un bouquet de fleurs à la main...etc..."

Il y avait Corto et Djinius également avec les mouchoirs en carton.. tiens, ou est passé frère Corto... on aurait pu se faire une fête?

Pachakmac, ce n'est pas une "pétasse blonde" -elles brune, et porte des moustaches noires et des bas résilles et des cuissardes rouges...normalement il vont la mettre hors de portée de nuire. Il faut laisser la place aux jeunes, mettre du sang neuf avec des cerveaux biens faits...Il y a du boulot pour trouver le gazier à Genève...Carouge...

Peut être l'avez vous vue dans Genève en blonde et sans moustache?? Attention Mimie Mathie se promène aux mêmes endroits à la même heure...Tiens que font-ils là tous les deux ?

-Cela s'appelle "gestion des ressources humaines pour le bien et la survie de l'entreprise"

Vous constaté je suis revenu pour vous répondre avec tous mes respects, cher Pachakmac...

Écrit par : Pierre NOËL | 05/01/2012

Re, juste un toc, toc pour Pierre NOËL, :)

*J'ai des C.....es -moi!"

Croyez-vous qu'une femme pourrait user de cette expression? Pas dit abuser... :-p Quel sacré coup de gueule. BRAVO!

Si ça continue je me transforme en tsunami?! :)))))))))))))


En attendant, Bonne nuit et beaux rêves

Écrit par : Patoucha | 05/01/2012

Patoucha, pour vous être agréable, certains d'entre nous en ont plus ou moins; pour ce qui concerne la majorité des femmes elles ont le cerveau, la grâce et la beauté intérieure et, cerise sur la tête, l'intuition. Quelque soit le physique, et la culture.

Une poignée de celles-ci dévalorisent la majorité, elles font du bruit, -inaudible la plupart du temps, et ne sont pas intéressantes. Il ne faut pas leur donner l'occasion de mettre en valeur leur "sexégo..."(inventé par moi-même, pour les besoins de la cause.)

Bonne nuit à tous, bises à Lovsméralda et Corto qui doivent être en boîte...Qu'elle santé!

Écrit par : Pierre NOËL | 05/01/2012

"Hello Patoucha, la finesse n'est pas non plus votre fort"

Hello pas mal du tout! A moins de confondre balourdise et humour, j'aimerais bien que vous m'en citiez ne serait-ce qu'un exemple. Ce serait trop facile de vous en sortir avec ce qu'on appelle une phrase "toute prête"!

"...et j'ai cru comprendre que vous aviez une histoire difficile avec une jeune femme arabe..."

Ben dites-donc! Vous n'êtes plus à une balourde près?!!!!

Écrit par : Patoucha | 05/01/2012

"Patoucha, pour vous être agréable, certains d'entre nous en ont plus ou moins;"

Ou ,comme les politiciens de tous horizons, pas du tout!

Bonne fin d'après-midi Pierre NOÈL

Écrit par : Patoucha | 06/01/2012

Je viens à votre secours:

Pour entrer directement sur la page principale googlisez:

TdG.ch blogs

Et oh surprise! j'ai l'ancienne présentation... En revanche, sur les blogs impossible d'y revenir à la page principale, ce que je dénonce depuis ce calamiteux changement. Aussi, je clique sur MON onglet de connection Firefox.

Oubliez les directives "Accès rapides" qui ne sont qu'une perte de temps!

Voili, voilà!

Ecrit par : Patoucha | 06.01.2012

J'oubliais de vous préciser qu'en googlisant Blogs TdG.ch vous avez ce lien:

Bienvenue sur les blogs de la Tribune
blog.tdg.ch/Pages similaires
+1 publié par vous pour ce contenu Annuler
il y a 2 heures – Créez un blog gratuit sur TDG et accédez à une multitude de fonctionnalités pour personnaliser votre blog.
Vous avez consulté cette page 78 fois. Dernière visite : 05.01.12

il vous suffit de cliquer sur : Bienvenue sur les blogs de la Tribune qui s'affiche tout en haut de votre écran dans les espaces de vos connections. J'ai un iMac :)

Ecrit par : Patoucha | 06.01.2012

Ces deux messages sont repris du billet "Tempête sur les blogs de la Tribune"où je les ai postés.



"Un tout chaud merci, Djemâa, pour ce texte si vivant qui m'a fait beaucoup rire."

Rire? Ce qui lui a surtout fait méchamment plaisir c'est de lire ces lignes:

"Hayoun qui plantait Israël au pays des banques, sans doute toujours en quête de fonds errants."

Au fait, Djemaâ, pouvez-vous m'éclairer sur cette "pensée" que vous a inspirée le blogueur M-R.H. Parce que là franchement...sinon faire rire notre anti-"fondsendéshérence" notoire, je n'ai pas bien compris cette allusion gratuite... vu la grande variété des sujets qu'il traite. De plus, dans la très longue liste des billets édités (je viens de la parcourir) je vous défie d'en trouver un - "qui plantait Israël au pays des banques.."- qui y fasse référence.

Désolée, mais c'est là un cheveu dans la soupe malgré ses ingrédients humoristiques.

Écrit par : Patoucha | 06/01/2012

Les commentaires sont fermés.