20/07/2011

LA LAÏCITE EST LA LIBERTÉ DE RELIGION

 

Peace_of_3.pngEn marge des révolutions de ce printemps arabe qui suscitent tant d'espoir, quand des générations votent pour de bon (pas par  un « oui » à 99,9) et choisissent leur avenir, il vaut la peine de s'interroger : qu'est-ce que la laïcité ?

Quelle confusion révoltante que celle d'insinuer ou laisser croire que la laïcité représente  un Etat sans Dieu. C'est faux, archi faux ! Bien au contraire c'est inscrire dans la loi le droit de chacun de pratiquer sa religion tel qu'il l'entend, sans être inquiété. Pour cela, l'Etat laïque se refuse de dicter la religion de ses citoyens.

L'Etat laïque sort la religion du contrôle d'un gouvernement en la réservant à la sphère privée, c'est-à-dire au choix de chaque citoyen libre. Il ne se permet plus de légiférer la religion officielle.

Quand je dis sphère privée cela ne veut pas dire cachée à la maison mais appartenant à chaque personne. C'est une affaire privée pas celle du gouvernement.  Dans l'Etat laïque la foi a droit de se manifester et doit être respectée partout : en famille, au lieu de son culte, par écrit ou dans la rue - tant qu'elle n'agresse pas le droit des autres de pratiquer leur propre croyance.

La laïcité n'a absolument rien à voir avec l'athéisme d'Etat, pensée unique qui force les gens à croire que Dieu n'existe pas. L'athéisme d'état c'est un Hitler ou un Staline, c'est la terreur, le fascisme, le communisme forcé, c'est nier le droit de croire différemment sous peine d'être écrasé.

Denier l'existence de Dieu, est contraire à la laïcité : l'athéisme obligatoire revient à créer une autre forme de dogme, une théologie sans Dieu. De cette religion-là, on n'en veut pas, qui interdit  le droit de croire librement.

La laïcité c'est vivre et laisser vivre. Avoir le droit d'être respecté dans ses croyances et ses pratiques, avoir le droit de croire ou ne pas croire, pratiquer ou ne pas pratiquer et cela sans être inquiété ou menacé.

L'Etat laïque est un héritage des révolutions. Un Etat où enfin on pense au peuple, à une nation qui n'est pas uniforme et monochrome. Enfin venu le temps où le peuple peut  s'exprimer librement. L'Etat laïque est  une conquête de la civilisation, où le système des privilèges féodaux d'une élite est battu en brèche, le résultat d'une libération.   Le règne de quelques-uns fait place à la tolérance pour les libertés d'une multitude de gens.

L'Etat laïque assure la liberté de religion et la tolérance qui permet des libertés religieuses plurielles dans une même communauté.

Ioan Tenner http://wisdom.tenner.org/blog.html et  Djemâa Chraïti

 

 

23:06 | Tags : laïcité | Lien permanent | Commentaires (10) | |  Facebook | | |

Commentaires

Bonjour,
Je cromprends bien que vous soyez effrayer par l'athéisme et non pas par l'enfer que promet dieu à la brebis égarée mais, dieu n'existe pas et l'univers, bien qu'étant dans sa majorité du vide et de l'inconnu, n'a pas à faire poser des questions existentielles qui sont stériles et répétitives.
La laïcité est la séparation du pouvoir administratif et du pouvoir religieux.
Pourquoi les séparer, si la religion est si importante ?
Biensûr que si l'intégrisme et le fanatisme et l'obscurantisme chrétien refaisaient surface, qu'un Lénine ou un Staline ou un Hitler refairait surface.
La foi est une aberration et l'athéisme est la bonne santé mentale d'un être humain, cela dit en pensant au côté libertaire de chaque idéologie. la religion a eu plus que le temps de démontrer ce qu'elle pouvait amener et l'on sait tous que ce sont les athées et les libres penseurs qui ont amenés énormément à l'humanité.
Voilà, je t'embrasse et si tu veux continuer le débat, ce sera avec plaisir.
Bye.

Écrit par : el hidraoui | 21/07/2011

Vous avez presque raison. Presque: la laïcité, c'est la liberté pour chacun de croire en qui il veut... ou de ne croire en personne. De pratiquer une religion ou de n'en avoir aucune.
Cela exclut l'athéisme obligatoire, ou d'Etat, comme vous le mentionnez, mais cela laisse le droit à l'individu de nier l'existence de dieu s'il le souhaite. C'est la tolérance et la liberté. Pour peu que cette liberté ne remette pas en cause celle des autres.

Écrit par : Philippe Souaille | 21/07/2011

Effectivement Souaille , le droit de ne pas croire est aussi un droit et cela est bien souligné "La laïcité c'est vivre et laisser vivre. Avoir le droit d'être respecté dans ses croyances et ses pratiques, avoir le droit de croire ou ne pas croire, pratiquer ou ne pas pratiquer et cela sans être inquiété ou menacé."
- Une coexistence pacifique ! Quelle niveau de conscience cela implique ....

Écrit par : athee | 21/07/2011

Ne pas croire est encore une forme de croyance : ne croire en rien ou la religion du vide qui remplit un nouvel espace d'une dimension pleine de son néant, mais existante quand même. L'homme est condamné à croire, c'est ce qui le différencie de l'animal.

Écrit par : thierry | 21/07/2011

Donc, je ne suis pas laïc parce que je dénie dieu si j'ai bien compris! J'ai bon?

Cet article, finalement, enfonce des portes ouvertes.

Par contre, il y a un propos qui a retenu mon attention:

"Dans l'Etat laïque la foi a droit de se manifester et doit être respectée partout : en famille, au lieu de son culte, par écrit ou dans la rue - tant qu'elle n'agresse pas le droit des autres de pratiquer leur propre croyance."

propos à mettre en parallèle avec quelques versets de la RATP bien connue:

Sourate V, 51: O vous qui croyez! Ne prenez pas pour amis les Juifs et les Chrétiens ; ils sont amis les uns des autres. Celui qui, parmi vous, les prend pour amis, est des leurs. Dieu ne dirige pas le peuple injuste.

sourate II, 191 : Tuez les partout où vous les rencontrerez ; chassez-les d'où ils vous auront chassés. La sédition est pire que le meurtre. Ne les combattez pas auprès de la Mosquée sacrée, à moins qu'ils ne luttent contre vous en ce lieu-même. S'ils vous combattent, tuez-les: telle est la rétribution des incrédules .

Sourate IX, 29: Combattez ceux qui ne croient pas en Dieu et au Jour dernier ; ceux qui ne déclarent pas illicite ce que Dieu et son prophète ont déclaré illicite; ceux qui, parmi les gens du Livre ne pratiquent pas la vraie Religion. Combattez-les jusqu'à ce qu'ils payent directement le tribut après s'être humiliés .

Sourate IV, 84 . Combats donc dans le sentier d'Allah, tu n'es responsable que de toi-même, et incite les croyants (au combat) Allah arrêtera certes la violence des mécréants. Allah est plus redoutable en force et plus sévère en punition.

Sourate IV, 89. Ils aimeraient vous voir mécréants, comme ils ont mécru : alors vous seriez tous égaux ! Ne prenez donc pas d'alliés parmi eux, jusqu'à ce qu'ils émigrent dans le sentier d'Allah. Mais s'ils tournent le dos, saisissez-les alors, et tuez-les où que vous les trouviez ; et ne prenez parmi eux ni allié ni secoureur.

Sourate IV, 95. Ne sont pas égaux ceux des croyants qui restent chez eux - sauf ceux qui ont quelques infirmités - et ceux qui luttent corps et biens dans le sentier d'Allah. Allah donne à ceux qui luttent corps et biens un grade d'excellence sur ceux qui restent chez eux. Et à chacun Allah a promis la meilleure récompense; et Allah a mis les combattants au-dessus des non-combattants en leur accordant une rétribution immense ;

Sourate VIII, 39. Et combattez-les jusqu'à ce qu'il ne subsiste plus d'association, et que la religion soit entièrement à Allah . Puis, s'ils cessent (ils seront pardonnés car) Allah observe bien ce qu'ils oeuvrent.

Sourate IX, 123 . Ô vous qui croyez ! Combattez ceux des mécréants qui sont près de vous ; et qu'ils trouvent de la dureté en vous. Et sachez qu'Allah est avec les pieux.

Sourate XXXVII, 4 Quand vous rencontrerez les infidèles, tuez-les jusqu'à en faire un grand carnage , et serrez les entraves des captifs que vous aurez faits.

Sourate VIII, 17 Ce n'est pas vous qui les avez tués : mais c'est Allah qui les a tués . Et lorsque tu lançais (une poignée de terre), ce n'est pas toi qui lançais : mais c'est Allah qui lançait, et ce pour éprouver les croyants d'une belle épreuve de Sa part ! Allah est Audient et Omniscient.

Sourate III, 56 Quant à ceux qui n'ont pas cru, Je les châtierai d'un dur châtiment , ici-bas tout comme dans l'au-delà; et pour eux pas de secoureurs.

Sourate II, 85 Quiconque cherche une autre religion que l'Islam ne sera pas accepté.

Sourate III, 151 Nous jetterons l'effroi dans le cœur des incroyants.

Sourate VIII, 55 Les pires bêtes, aux yeux d'Allah , sont les incroyants qui s'entêtent à ne pas croire.

Sourate XX, 16 Les incroyants qui nient nos signes et la rencontre de l'autre vie seront dans le tourment.

Sourate XXXIII, 16 Ils auront un nuage de feu sur eux et sous eux.

Sourate XXXIII, 64 Allah maudit les incroyants, il leur a préparé un brasier.

Sourate XXXV, 39 L'incroyance des incroyants ne fait qu'accroître l'horreur qu'Allah avait d'eux.

Sourate XXV, 52 N'écoute pas les incroyants, combats-les rudement avec ce Coran

etc...

Nous constatons que toutes ces sourates sont autant de déclarations de guerre contre les non-musulmans.

Nous voyons aujourd'hui des prières dans la rue du côté des Eaux-Vives, au centre islamiste des Eaux-Vives, ce qui est une manière de marquer le territoire et qui est contraire à la laïcité dans le canton de Genève. Mais il faut savoir que ce genre de pratique existerait déjà du côté de la mosquée du Petit-Saconnex.

Tout cela est en droite ligne avec ces personnes qui appellent plus ou moins ouvertement à l'islamisation du monde. Demander ou faire chaque jour un peu plus pour montrer qu'on existe et nous assistons chaque fois plus ou moins impuissant au fait accompli.

Écrit par : Divico | 22/07/2011

Divico- nier Dieu est aussi une croyance, certains croient au plein et d'autres au vide, certains se relient au plein, d'autres au néant. Se "relier"à . L'athée que vous êtes est relié aussi au néant. La laïcité admet l'athéisme, comme elle admet l'autre religion. Quant aux gens qui prient dans la rue, il s'agit d'une manifestation d'un type particulier qui devrait être soumise à autorisation, au préalable, comme toute manifestation ou tout pèlerinage religieux fréquents ailleurs comme devant le Vatican pour exemple , espace public du reste ou le mur des lamentations à Jérusalem. L'espace public devrait le rester et ne pas être utilisé à des fins religieuses. Imaginez, en réalité, si on appliquait cela partout, tous les pays catholiques fervents, le Brésil, le Portugal où à longueur de journée, ce ne sont que processions et encens se verraient interdits de processions de ce genre, ce serait le révolution !

Écrit par : athee | 22/07/2011

Dans la rue : signifie aussi porter un habit distinctif de se religion et que le porter ne devrait pas vous mettre en danger comme on le voit de plus en plus couramment, des gens qui se font attaquer dans la rue soit parce qu'ils portent une soutane, une kippa ou un voile. Souvenez-vous de l'histoire de cet homme à Zürich, entrefilet lu dans la presse "Un homme de confession juive âgé de 60 ans a été attaqué à coups de couteau alors qu’il marchait dans la rue hier matin à Zurich. Il a été légèrement blessé au cou. L’agres- seur ayant traité sa victime de juif, la police n’exclut pas un acte antisémite."
Si on ne peut plus marcher tranquillement dans la rue avec sa croix au cou, son étoile de David, sa Kippa, son voile, ou sa toge safran ou allons-nous ? Hormis cela, je ne pense pas qu'un seul juif oserait déambuler en Egypte, en Libye, ou en Tunisie, en Iran, en Afghanistan avec sa kippa sur la tête sans se faire lapider. Est-ce juste ? Ces peuples ont en terme de tolérance encore du boulot sur la planche et qu'ils s'y mettent le plus tôt possible. Pour l'amour du ciel ! Il est difficile d'entendre les revendications musulmanes en Europe quand eux-mêmes dans leur pays ne laisseraient jamais marcher un juif tranquillement dans la rue avec sa kippa sur la tête ou une nonne ou un curé.

Écrit par : thierry | 22/07/2011

"Imaginez, en réalité, si on appliquait cela partout, tous les pays catholiques fervents, le Brésil, le Portugal où à longueur de journée, ce ne sont que processions et encens se verraient interdits de processions de ce genre, ce serait le révolution !"

Et quand ce sont les muzz qui les pratiquent, on ne fait quasimment rien.

Alors expliquez-moi!
Nos autorités manqueraient de couilles que ça ne m'étonnerait pas. A moins que ce ne soit bien plus infâme que cela. Certains pensent qu'il y a des groupes qui veulent un changement de populations en nos contrées, d'où cet engouement pour le multiculturalisme.

Au sujet des prières dans la rue du côté de la mosquée du Pt-Saconnex, il semble qu'elles sont autorisées, vu que c'est la police elle-même qui ferme la rue. Est-ce normal?

En ce qui me concerne, c'est un NON catégorique. Nous faisons preuve de faiblesse en autorisant ce genre de pratiques, et nos enfants payeront la facture de notre grand laxisme, et il faudra leur expliquer pourquoi nous n'avons rien fait pour lutter contre l'islamisation de nos Démocraties.

Et là, adieu la laïcité.

Écrit par : Divico | 22/07/2011

"Imaginez, en réalité, si on appliquait cela partout, tous les pays catholiques fervents, le Brésil, le Portugal où à longueur de journée, ce ne sont que processions et encens se verraient interdits de processions de ce genre, ce serait le révolution !"

Et quand ce sont les muzz qui les pratiquent, on ne fait quasimment rien.

Divico, dans les deux cas on ne fait rien !!!

Écrit par : thierry | 22/07/2011

Pauvre Thierry, vous ne répondez à rien du tout.

De plus vous ignorez ce qui se passe chez nos voisins français. Bien sûr, vous allez me rétorquer que nous sommes en Suisse. Mais si aujourd'hui je prends une photo de ce qui se passe en Europe evec la montée de l'islamisme, ce que je vois se passer chez nos amis français ou hollandais, par exemple, est ce qui arrivera chez nous dans une ou deux décennies.

Je rappelle néammoins, que nos pays ont une tradition chrétienne, et même en tant qu'athée, je le reconnais, et cela ne me pose aucun problème tant que je vois que l'on ne cherche pas à m'imposer une loi divine comme c'est le cas avec le mahomerdisme.

Écrit par : Divico | 23/07/2011

Les commentaires sont fermés.