21/12/2010

SARAJEVO, LE POISSON ROUGE

 

images.jpgVoilà bientôt cinq ans qu'il subit le monde des hommes. Sarajevo le poisson

rouge a tout vu, témoin malgré lui d'une tragédie sans nom. Fabienne et

Georges vivent un mariage fait de tristesse et d'humiliation. Amir, médecin,

s'est réfugié à Genève lorsque la guerre a éclaté en Yougoslavie. Malgré

l'alcool, Serge est bien décidé à résoudre une série de meurtres. Un couple

sordide, un immigré, un flic. Sous les yeux du poisson rouge de Fabienne,

leurs destins vont se croiser pour le meilleur et pour le pire...

Avec ses portraits d'écorchés vifs, Djemâa Chraïti signe l'autopsie de

la nature humaine. De Sarajevo à Genève, du cauchemar de la guerre à

l'horreur du quotidien, elle signe une œuvre cruelle et forte, chronique

sans appel des années 1990. Un désespoir qu'elle prolonge en donnant la

voix aux fantômes d'une Bosnie écartelée.

 

Mes remerciements à Fahrudin Salihovic ex maire de Srebrenica et Enver Muratovic, politologue. Je boucle mon année 2010 avec une oeuvre déspérée et désespérante, mais le devoir de l'écrivain est de s'y "coller "aux thématiques les plus difficiles, il est  la mémoire et  la voix des oubliés de l'Histoire!!!

 

 

Disponible dans 5 semaines en librairie ou sur www.publibook.com

 

17:37 | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook | | |

Commentaires

de quel droit ces etrangers manifestentz ainsi dans nos rues, sans permission ?? Aucun respect pour le pays qui acceuille ces etrangers economiques.

Maintenat que la raison officielle de ces refugies n'existe plus, qu'ils retorunent dans leur pays aujourd'hui

Écrit par : vau | 15/01/2011

Les commentaires sont fermés.