14/12/2010

Toutes les femmes derrière Dr Nurit Peled-Elhanan : en avant toutes !

Nurit_Peled_Elhanan.300.jpg"Dans l'Etat d'Israël, la mère juive est menacée de disparition. La mère juive d'aujourd'hui est exclue de quartiers comme Mea Shearim (*), où les mères préservent leurs enfants de l'armée ; en dehors de ces quartiers, la voix de la mère juive n'est pas entendue..... L'Etat d'Israël condamne et calomnie la voix des mères juives qui est la voix de la compassion, de la tolérance et du dialogue. L'Etat d'Israël fait tout ce qui est en son pouvoir pour s'assurer que cette voix sera mise en sourdine et se taira à jamais. (Intervention de Nurit Peled-Elhanan au 20è anniversaire des Femmes en Noir 10 mars 2008)"

Non seulement les mères juives sont exclues mais aussi toutes les femmes en zones de guerre  où on leur demande de livrer leurs enfants en pâture pour en faire de la chair à canon. Toutes les femmes sont exclues lorsque le viol devient une arme de guerre,  toutes les femmes sont exclues lorsqu'elles sont transformées en esclaves sexuelles dans les zones de conflit. Leurs entrailles se transforment en champs de bataille dans lesquels on tue leurs enfants, ou on les investit pareilles à des forteresses pour les engrosser et marquer le territoire de l'ennemi.

La femme n'est plus qu'un objet auquel on ne reconnaît aucun droit, si ce n'est  celui de se taire, de souffrir et de pleurer leurs chers  enfants disparus.  Ni protégées, ni écoutées, lorsque les bruits de bottes couvrent leur voix,  les femmes doivent s'imposer  et se faire entendre et se faire respecter, avoir elles aussi droit au chapitre.

Des représentantes de tous les pays en guerre devraient former une délégation avec à leur tête Dr  Nurit Peled-Elhanan et parcourir le monde pour crier : Assez ! Maspik- Enough is Enough ! Yakfi- ! Basta ! Dosta ! Assez de voir les militaires semer la haine et engendrer la mort partout où ils passent.

Une pensée à  Smadar Elhanan, tuée à l'âge de  13 ans par une attaque suicide en 1997 et fille de  Dr Nurit Peled-Elhaman, une pensée à tous les enfants tués dans les conflits, ces anges si innocents.

"Au moins deux millions d'enfants sont morts ces 10 dernières années à la suite de guerres déclenchées par des adultes, qu'ils aient servi de cibles civiles ou qu'ils aient été tués au combat en tant que soldats." Que de larmes ! Que de désespoir!

"En lisant la nouvelle "Les Vautours" de Yoram Kaniuk, qui raconte un charnier de jeunes soldats israëliens de 17- 18 ans et dont les yeux sont mangés par les vautours, je pensais que la paix commence lorsqu'on est capable de s'imaginer que l'ennemi est fait d'hommes et de femmes qui ont des enfants et qui les pleurent. Comme dans l'autre sens, des Israëliens comme Nurit Peled-Elhanan qui ont de la compassion pour les enfants et les femmes palestiniens" - C'est peut-être ça le début de la paix, avoir de la compassion pour l'autre, celui que l'on dit ennemi et qui nous ressemble tant dans ses larmes et sa souffrance !

 

22:36 | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook | | |

Commentaires

•J'apprécie grandement la femme que vous êtes pour le franc parlé et le courage dont vous disposez ;
•J'apprécie amplement vos idées ;
•J’apprécie loyalement votre pragmatisme et votre verbe ;

Bon courage dans votre militantisme et votre combat quotidien.

Cordialement

Écrit par : GUESSOUS | 30/12/2010

Les commentaires sont fermés.