17/08/2010

Blé amer

ble_prix_or_1.jpgLa canicule en Russie et  les incendies ont décidé le gouvernement à imposer l'embargo sur les exportations de blé,  du 15 août jusqu'au 31 décembre, ce qui a eu pour effet   d'amener le cours du blé à son plus haut niveau.  Un emballement généralisé s'est produit suite à cette décision.  La Russie produit le 8% du blé mondial, il est le 3 ème exportateur mondial.  Conséquences, le prix de la farine, du pain, des pâtes grimpera irrésistiblement . On ne craint pas trop de pénurie du côté des pays riches qui ont assuré une provision importante, tirant leçon de 2007, les silos sont pleins à craquer,  toutefois du côté des pays pauvres dont les réserves sont quasi inexistantes, les plus démunis verront les prix exploser.

Les cours annonçaient déjà un bond de 45% en début juillet. Les mouvements frénétiques  commencent, une compagnie de fertilisants canadiens tente de racheter une société céréalière en Australie. Le blé coûte aujourd'hui 80% plus cher qu'il y a un mois, alors qu'il n'y a pas de pénurie. Les transactions vont bon train, elles ont doublé depuis l'embargo russe.   Pourtant, les spécialistes s'accordent pour dire qu'il n'y a pas de pénurie mondiale en vue, les stocks de blé dans le monde étant largement suffisants. Les auteurs de ces transactions sont des fonds d'investissements financiers et des banques (principalement d'Outre Atlantique) quasi ou totalement inconnus sur ce type de marché auparavant.  "Les spéculateurs ont trouvé leur nouvelle Grèce", constate et accuse  Marc Tarabella, eurodéputé et membre de la commission agriculture.

Face à des augmentation importantes, on verra réapparaître des émeutes de la faim dans les pays pauvres semblables à celles de 2007-2008  face à la flambée des produits alimentaires, plus de 53 % au premier trimestre 2008.

 Les spéculateurs s'amusent et s'enrichissent, les pauvres trinquent !

10:14 | Tags : solidarité | Lien permanent | Commentaires (7) | |  Facebook | | |

Commentaires

Il faudrait faire ce que proposait Jean Ziegler (qui pourtant dit pas mal de c... à mon avis, mais là je ne peux qu'être d'accord avec lui) : classer mondialement les denrées alimentaires de base comme interdites à la spéculation.

Comment vas-tu, Djemaâ ?

Écrit par : Spipou | 09/09/2010

Merci Spipou, toujours active sur le front des Rroms, je m'accorde encore le temps de rêver d'un monde meilleur et à observer avec délectation les nuages. Un livre en cours de publication, quelques projets sur le gril, le prochain thème plutôt ésotérique, bref! une vie mouvementée et joyeuse et toi ?

Écrit par : djemâa | 09/09/2010

Ben moi, ça va bien... Mais contrairement à toi, rien d'extraordinaire à raconter ! Le train-train quotidien, on va dire... ☺

Écrit par : Spipou | 11/09/2010

Tiens, est-ce que tu as lu ça ? C'est paru aujourd'hui.

http://www.tdg.ch/actu/monde/predateurs-accaparent-terres-arables-africaines-2010-09-10

Je savais que la Chine, en particulier, achetait des terres agricoles en Afrique pour nourrir sa population. J'avais entendu dire que la Corée avait acheté au sud de Madagascar un "terrain" agricole... de la taille de la Région Ile de France...

Écrit par : Spipou | 11/09/2010

Au Sénégal, j'ai pu constater la présence des Coréens, ils ont même offert une statue d'une hauteur de 53 mètre style néo-soviétique, ce sont une armée d'ouvriers nord-coréens qui l'ont construite, lorsqu'on connaît le taux de chômage à Dakar, ce n'est qu'un exemple. Les Asiatiques se partagent l'Afrique comme un mille feuille, ils grignotent le continent africain comme des fourmis. Les Européens quant à eux continuent, ce continent sera friable comme du biscuit, il n'en restera que quelques miettes que nous pourrons débarrasser d'un coup de main pour faire table rase. Mais quand les Africains se réveilleront-ils pour se débarrasser de tous leurs prédateurs et la liste est longue et ne fait que s'allonger, cet article que tu cites en atteste ?

Écrit par : djemâa | 12/09/2010

Ca... Vu le succès qu'a eu mon idée de fabrication de capteurs solaires, je serais tenté de te dire... Jamais... C'est vraiment désespérant.

Je me souviens, il y a deux ans, une amie africaine : "De toutes façons, l'Afrique est foutue." Dit comme un simple constat. On n'a pas envie d'entendre, mais ça marque, quand même.

Des ouvriers Nord-Coréens ? Au moins, ceux-là, pendant leur séjour au Sénégal, il ont pu manger. Je me demande combien ont demandé l'asile au Sénégal pour échapper à leur paradis soviétique... La statue, c'est celle qui fait polémique depuis un certain temps ?

J'ironise, j'ironise, mais c'est vraiment de l'humour bien noir. Le monde n'a jamais tourné rond, mais ça s'arrange pas...

Au fait, est-ce que tu connais Dambisa Moyo ? Elle présente des idées très intéressantes pour briser le cercle vicieux de l'Afrique, mais après avoir lu l'article que je t'ai mis en lien, j'ai l'impression qu'il n'y a même pas les structures étatiques (ne parlons pas des structures privées) pour essayer d'appliquer ses recommendations... Comme si la culture du court terme était trop enracinée pour envisager quoi que ce soit d'autre...

Mais quand même, quel paradoxe : l'Afrique qui nourrit la Chine et qui lui achète des MP3. (J'ai rien contre les Chinois, ils ont le droit de manger aussi)

Écrit par : Spipou | 12/09/2010

Pour en revenir à Jean Ziegler... C'est un type qui a de bonnes idées, et une certaine influence dans les instances internationales. S'il voulait bien arrêter de prôner la révolution sanglante (je l'ai entendu une fois chez Frédéric Taddeï sur FR3, c'était assez hallucinant), il pourrait peut-être faire avancer les choses de façon un peu plus constructive.

Vous prendrez bien avec moi une balle dans la tête, ma chère ? ☺

Écrit par : Spipou | 12/09/2010

Les commentaires sont fermés.