30/06/2010

LES EPREUVES DE LA VIE

Dans sa petite voiture électrique, elle se promène, une belle  femme au regard bleu-vert, il y a une force dans sa façon de vous observer qui donne envie de s'arrêter un moment et de  discuter avec elle. Je me  poste, sans hésiter,  devant elle et entame la conversation.  Sans détours, on parle de sa maladie : la sclérose en plaque.  Elle raconte le choc pour elle qui était une sportive de haut vol, les renoncements, une vie qui se rétrécit chaque jour davantage en peau de chagrin.  La vie qui se transforme irrémédiablement;  la mobilité réduite, la dépendance aux autres.  Heureusement, maintenant grâce à son véhicule, elle peut se déplacer si aisément, elle est redevenue autonome à aller et venir toute seule.

J'avais tout de suite deviné et avant qu'elle me le dise,  qu'elle était autrefois une grande sportive. A son tour, elle me demande si j'écris, j'éclate de rire et confirme. Comment a-t-elle deviné ? Dans votre façon de résumer ce qu'on pense avec des mots plus justes, répond-elle.

Comme de vieilles amies, nous parlons des épreuves de la vie, celles pour lesquelles nous ne sommes jamais préparés et qui bouleversent nos attentes, nos espoirs, notre futur. Un ciel bleu zébré de malheur en un rien de temps. La grande faucheuse qui passe et vous enlève un parent proche, un enfant, un ami ou la  maladie qui frappe avec son cortèges de  souffrances et de douleurs. Et pour ne pas sombrer dans l'amertume et la dépression, il faudra chercher en soi , dans ces zones inconnues des sources de l'espoir, où et comment reprendre confiance.   En souriant tendrement, un beau sourire très généreux dans ce beau visage rond, elle mentionne les ressources insoupçonnées qui sont les nôtres et que nous découvrons lorsqu'on est confronté au drame dès lors qu'il faudra composer avec. Elle décrit cette force qu'elle ignorait jusque-là en elle et qui tous les jours la pousse en avant. Un quotidien à chaque fois remis en question, car  plus rien n'est gagné d'avance. Ce courage perpétuel qu'il faut avoir pour se lever chaque  matin et donner un sens nouveau à sa vie.

 

painting%20in%20bed.gifJe lui offre un de mes livres qui mentionne brièvement Frida Kahlo, l'artiste-peintre mexicaine, et sa souffrance qu'elle a peinte sous tous les angles, couchée durant des mois dans un lit d'hôpital, sa vie même sera, à partir de là, corsetée suite à un accident de tramway.  Malgré de longues périodes tenaillées par la douleur et qui la contraignait à rester allongée,  elle gardera  un enthousiasme extraordinaire qui l'animera jusqu'à son dernier souffle. Quelques jours avant sa mort, encore, elle participa à une manifestation politique en chaise roulante.

La très tendre  femme m'embrasse et me dit vous voyez , il n'y a jamais de hasard, nous devions nous rencontrer et  pourquoi alors ne pas se réjouir de la vie ?

 

19:09 | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook | | |

Commentaires

Récit très émouvant d'une belle rencontre et des cruels aléas de la vie.

Écrit par : Kissa | 30/06/2010

Très beau texte sur une belle rencontre. Plein de pudeur et d'emotion. Merci !

Écrit par : Jmo | 30/06/2010

Les commentaires sont fermés.