27/06/2010

“ALORS, ÇA MARCHE LES NOUGATS ?”

nougat-blc.JPGDimanche 12h35- Le marché de Collonges/Sous Salève est bondé,  il fait chaud.  Comme presque chaque dimanche, j'ai été au marché et fait mes courses qui   se résument à du  jus de pomme, des légumes bio et un poulet aux 5 épices. Je concocte un pic-nic pour plus tard,  naturellement un pic-nic sans chips et sans Babybel ne ressemble à rien selon ma fille. J'envoie donc mon fils acheter ce qui manque à la supérette de la station de service de Croix-de-Rozon.

Finalement, je décide de le rejoindre. A l'intérieur du magasin, dans les étroites allées du mini-supermarché, de loin, je le vois discuter avec deux douaniers, qui eux aussi font leurs emplettes avant de se mettre en faction à la douane de Croix-de-Rozon et j'entends :  "Alors, ça marche  les nougats?"- Je pense à une plaisanterie, du genre dans Tintin "les citrons sont-ils encore dans la valise?" - Message codé, sybillin , subliminal ? Que  nenni !  Il s'agit bien de vrais nougats, au miel d'abeilles, durs ou mous et qui se collent allègrement aux dents.   Au même moment, je demande à mon fils où il en est avec les Babybel, il tient déjà le paquet de chips dans ses mains.  Tour à tour, il nous regarde;  les douaniers qui lui demandent des nouvelles  du  nougat, et moi du  Babybel !

Je m'adresse  alors  aux  deux douaniers suisses en uniforme qui se trouvent devant le frigo produits laitiers et boissons fraîches et légèrement agacée, je me transmue, à mon tour,  en douanier pendant quelques secondes et exige sur-le-champ:  nom , prénom et matricule.  Pourquoi interpeller ce jeune homme ? Non, on l'apostrophe, me répond-on.  On joue sur les mots. J'invoque le délit de faciès. Le jeune douanier  que j'interroge, un grand gaillard à lunettes, mesurant  environ 1m83, à la voix tremblotante devant mon 1m58 avec sur ma tête mon petit béret à pois, me prie de le laisser s'expliquer:  ils ont été  avertis que des jeunes escroquent des gens en vendant des nougats : l'arnaque du nougat !   Il s'avère que certains d'entre eux portaient des sweat-shirt  à capuche, manque de pot mon fils en porte une. Son acolyte me menace de  continuer cette discussion au poste de douane, si je le souhaite, mais il n'insiste pas trop et moi non plus ! La situation est floue, ils ne sont pas encore en service, dans un lieu privé, ils "apostrophent" devant un frigo produits laitiers portant leurs boissons fraîches contre eux.  Des clients, d'autres gardes-frontière  qui font aussi leurs achats commencent à nous regarder.

Après les explications fournies, le ton baisse, je préviens qu'il est toujours nécessaire de rester prudent. En fin de compte, je n'ai pas pris le numéro de matricule, mais propose à mon fils d'envoyer son prochain recueil de poèmes en cours de publication et un paquet de nougat au douanier en question, à défaut de connaître son  nom ou numéro de matricule on le surnommera : "Monsieur , Alors, ça marche  les nougats ?"

 

 

 

 

18:41 | Lien permanent | Commentaires (6) | |  Facebook | | |

Commentaires

Bof ... comment dire ... C'est dimanche en plein midi -il doit faire dans les 24-25 degré ?- des douaniers -pas en service mais en tenue- apostrophe un jeune avec un sweet à capuche dans une supérette et vous vous trouvez que c'est du délit de sale gueule ?

J'me suis bien marré à lire ce billet truffé de "babacoolisme" ;o)

p.s. : de plus vous devez être de celles qui réclame les magasins ouverts le dimanche ? (comme cela fiston ne se fera pas apostrofé sur France par de méchants douaniers qui n'ont pas deviner que fiston écrit des poésie ?!?)

Écrit par : Bofitude | 27/06/2010

Et vous nous pondez (ch..z) une pendule pour ça chère Madame?

Je vois des dizaines d'hommes d'Afrique du Nord mal se conduirent partout à Genève tous les jours: drogues, alcools, insultes et agressions!

Y'en a trop et y'en a marre!

Violences et menaces voilà comment ça marche!

Écrit par : dominiquedegoumois | 27/06/2010

En plus la p'tite dame devrait aller le dimanche au marcher de Plainpalais, plutôt que d'aller acheter du fromage industriel dégeux en France!

Écrit par : dominiquedegoumois | 27/06/2010

2 questions- En quoi consiste l'arnaque des nougats ?
La supérette de la station de service de Croix-de-Rozon ne se trouve-t-elle pas côté Suisse ?

Écrit par : question | 27/06/2010

L'arnaque des nougats, c'est se faire harceler par des 3-4 types habillés pratiquement comme des douaniers, qui sont plantés au milieu de la route à la hauteur de la douane et empêchent les voitures de passer. Et pas seulement le dimanche. Naturellement, croyant à un contrôle ... de la douane ... on s'arrête, baisse la vitre, et là, on se fait imposer un minuscule paquet de nougat, qu'ils vendent, oui, délit de faciès "inversé", à la tête du client-malgré-lui, tantôt 5-10 EUR ou 20 CHF pour celui qui n'a plus assez d'euros. Vous me direz personne ne doit vous forcer d'acheter, mais ils deviennent souvent agressifs et tapent sur le toit de la voiture en cas de refus, toujours plantés devant et sur les côtés pour bloquer les véhicules. Personnellement, ça m'est arrivé une bonne dizaine de fois et j'en ai marre. Alors oui, si les douaniers pouvaient garder leur place à la douane et faire déguerpir ceux qui n'ont rien à y faire je dis merci. Les nougatiers nous emm* bien plus que ce que n'importe quel douanier serait capable de faire.

Écrit par : l'arnaque des nougats | 28/06/2010

Folklore says that topaz modifications c tiffany oloring within the existence of poisoned foodstuff or drink. in spite of the real truth that commonly considered as a effective talisman, it experienced been extensively considered the real truth that special powers of topaz varied, developing to be additional and much less powerful, mirroring the present-day cycle previous your moon.

Écrit par : tiffany | 19/04/2011

Les commentaires sont fermés.