16/06/2010

"D'où je suis, je t'écris"

Quoi de plus beau qu'une lettre, d'amour ou de rupture. L'âme chevillée aux mots, écrire c'est s'offrir en don à celui ou celle qui vous lira. En vers ou en prose, d' alexandrins en octosyllabes , parfois l'élégie libertine marivaude entre les lignes. Une attente insoutenable dans cette enveloppe ouverte lentement, une feuille tenue fébrilement entre les mains,  des lettres qui courent sous les yeux, le souffle court, on boit d'une traite les phrases qu'on relira ensuite tranquillement encore et encore.   Une émotion formidable à découvrir au bout des mots;  l'intense altérité.

L'art épistolaire est un art en soi.

"La dernière lettre qui m'a été remise a été le fait d'un presqu'inconnu. Une enveloppe mauve à la calligraphie parfaite d'une plume à encre. Il me l'a donnée  en rougissant légèrement. Je lui avait fait remarquer au détour d'une conversation qu'il était très difficile lorsqu'on écrivait d'imaginer et décrire précisément l'univers masculin. Son univers à lui était un après-midi à la campagne rêvant dans une chambre ensoleillée en écoutant les pas d'une  femme qui s'approche.  Une très belle lettre, écrite avec tant de sensibilité et de pudeur. Je fus très touchée par ce geste  généreux et courageux de sa part qui était censé  m'aider dans mon travail."

 

Alors pour ceux et celles qui ont envie de se lancer , "il y a toujours quelqu'un qui attend un signe de vous" , voici un :

 

mailart9.jpgCONCOURS D'ART EPISTOLAIRE ET D'ART POSTAL Il y a toujours quelqu'un qui attend un signe de vous. Et si c'était une lettre ? Il y a dans la lettre manuscrite quelque chose qui ne saurait se dire ailleurs, et probablement pas par courriel ou sms, car la lettre est le signe tangible que l'on existe pour quelqu'un. C'est aussi un temps à part, un moment soustrait à la communication utilitaire.Ralentir le rythme, laisser une trace, partager: c'est tout l'art de l'épistolaire! Si la lettre est aujourd'hui un événement rare, il devient encore plus extraordinaire quand on y met les formes et qu'il y a autant à voir qu'à lire. Les mots peuvent s'emmêler de sable, brindilles, pétales et mille autres matières si facilement à portée de main. L'enveloppe s'ajoure, se colore, s'enlumine et même le timbre y va de son clin d'œil.

 

mailart2.jpg

 

 

La Pinacothèque, Pré en bulle, Et si on s'écrivait ! lancent un concours autour du thème "D'où je suis, je t'écris" qui a démarré en avril et se terminera fin août 2010.

Les lettres et les enveloppes ornementées seront exposées du 6 octobre au 6 novembre 2010 à la Pinacothèque. Lors de la remise des prix le 6 novembre, les missives lauréates seront lues par une comédienne ou un comédien. Le jury sera composé, entre autres, de l'artiste Maya Guidi et de l'écrivain Pascal Rebetez.

 

 

 

 

mailart1.jpg

 

Renseignements pratiques  :

 

Pour la Pinacothèque : Francine Jeannet tél. 079 706 33 65 fjeannet@hotmail.comwww.pinacotheque.ch

Pour "Et si on s'écrivait !" : Odette Mudry, tél. 079 251 15 48 odette@onsecrit.chwww.onsecrit.ch

Pour Pré en bulle : Juliette Gerber tél 079 424 47 08 ; juliettegerber@yahoo.frwww.preenbulle.ch


19:51 | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook | | |

Commentaires

Excellent de faire un billet sur ce concours et sur cette association d'Odette... Plus je "blogue", plus j'ai envie d'écrire de vraies lettres, presque calligraphiées en onciale, envoyées dans de très belles enveloppes.... Merci Djemaa!
Geneviève

Écrit par : cailloublanc | 18/06/2010

Merci Djemâa d'avoir signalé notre concours épistolaire et d'art postal: "D'où je suis je t'écris". J'aime à savoir qu'il y encore des amoureux-ses de la lettre manuscrite, cet objet singulier et irremplaçable.

On peut trouver le flyer et le règlèment du concours sur
www.onsecrit.ch

Odette Mudry
Et si on s'écrivait!

Écrit par : Odette Mudry | 20/06/2010

Les commentaires sont fermés.