153727

Un maire éteigneur de réverbères ?

Imprimer

BU19331015_reverbere01.jpgOn se bat à Athènes sur fond de crise, on "s'encendre" en Islande avec le volcan Eyjafjöll, on s'entretue ailleurs, on s'étripe, se réduit en poussière et moi, ma seule lutte, mon seul combat et ennemi, en  ce jour, est un réverbère planté dans ma chambre et qui empêche  de regarder les étoiles. Je m'en excuse,  dès à présent,  les préoccupation poétiques devraient être plus humaines, plus terriennes, mais vous le savez aussi bien que moi, il est  indispensable de  consacrer du temps aux étoiles.  Les laisserions-nous dans la plus froide indifférence, clignoter dans la nuit noire, sans un seul regard, sans les admirer ? Et si un jour, les étoiles en avaient assez des hommes indifférents et décidaient de s'en aller, de s'expatrier loin de tant de cruauté  ? Lassées de tant de mépris , elles iraient briller de tous leurs feux ailleurs dans d'autres galaxies, livrant les hommes à leur obscurité-obcurantisme.  Avez-vous imaginé un seul instant, ce cauchemar, cette solitude des  humains perdus sans leurs étoiles, bonnes ou mauvaises ?

Soit, ma lucarne, fenêtre ouverte dans le ciel,  la nuit venue reçoit une pâle lumière orangée, qui se pose sans gêne toute la nuit durant et empêche de regarder le ciel. Il paraîtrait selon le diagnostic commun qu'il s'agit-là  d'une "pollution visuelle", nouvelle maladie de plus en plus répandue. Après le bruit, voilà pas la lumière artificielle, la nuit, qui effraie les oiseaux nocturnes et les poètes.

Je soumettai ce cas à des amis architectes, et leur exposai mon argumentation prévue à l'adresse du maire . Pour l'un d'eux, la nécessité poétique est recevable,  pour l'autre, compte tenu du fait qu'il sagit d'une région giboyeuse, propice  à la chasse, la solution est simple, canarder l'objet en question, un coup de carabine est toujours si vite parti. M'affolant derrrière un sanglier, j'aurais raté la cible et comme par surprise, atteins le réverbère incriminé.

Ainsi, il ne me reste plus qu'à prendre rendez-vous avec le maire de ce petit village. J'ai naturellement déjà lu, la partie sur les allumeurs-éteigneurs  de réverbères de St-Exupéry dans le "Petit Prince".  Et je poserai, moi aussi, pareille au Petit Prince la question à Monsieur le Maire :  "A quoi peut bien servir, dans le ciel, sur une planète sans maison ni population, un réverbère et un allumeur de réverbères? " -

" Bonjour, Bonsoir, j'allume, j'éteins, c'est la consigne, j'éteins, j'allume, c'est  un signe, c'est con - signe vain dans la nuit, trop de lumière pour rien, j'allume, j'éteins  " me répondra-t-il peut-être, ce maire, allumeur de réverbères et surtout éteigneur de flambeaux poétiques qui se meurent à la lueur orangée et triste de son réverbère.

 

Lien permanent 2 commentaires

Commentaires

  • Il y a eu télépathie car j'ai écrit non à un maire mais à un élu de la Ville de Genève qui ne répond pas quand on lui explique qu'à Rive il n'y a qu'un plus seul réverbère (néon, en l'occurrence) qui fonctionne sur 8! Puisse cet éteigneur de réverbère lire ma critique ronchonneuse!
    Amicalement vôtre

  • je ne sais pas si ce maire allume ou éteint des réverbères, mais...

    Puis-je vous présenter
    un extraordinaire allumeur de rêve du Québec, Canada
    par la scène, poète-conteur...

    ENTRE MONTREAL ET PARIS
    SIMON GAUTHIER
    LE VAGABOND CELESTE

    courriel de Simon Gauthier
    du 3 avril 2013
    le lendemain de son spectacle
    LE VAGABOND CELESTE
    à la maison de la culture
    cote des neiges, montreal

    Salut Pierrot,

    Tu dormais mon cher,
    sur ta paillasse
    hier au soir
    tu dormais sur la plancher
    de ton ami chansonnier

    tu dors dans les draps de ton doctorat

    pendant que je conte
    l’histoire de cet homme vagabond
    de cet écho de ta vie
    de cet inspirant récit
    d’un homme voyageur
    vêtu de lumière

    Pendant que le vagabond céleste marche
    parmi les étoiles
    tu peux dormir mon ami
    tu peux dormir

    dans l’esprit des gens
    réunis,
    tinte tinte les clefs
    tinte
    tinte
    le rêve
    Le vagabond céleste
    habille de chaleur

    le corps désir de ceux qui rêvent et de ceux qui pleurent
    ceux qui rêvent et de ceux qui pleurent

    Bonne journée Pierrot

    Simon

    ——

    réponse de Pierrot

    Cher Simon

    Oui, hier soir, je dormais avec, dans mes bras, la biographie de Cervantes
    de Jean Canavaggio. Ce Cervantes qui a écrit Don Quichotte à 53 ans alors qu’il était en prison et qu’il lui manquait un bras.Qui aujourd’hui ferait confiance à un homme de 53 ans en prison à qui il manque un bras?:))))) Seul un impossible rêve permet un tel surgissement d’impossible réalité.

    On m’a rapporté l’immense délicatesse artistique avec laquelle tu redonnes
    espoir à ceux et celles qui écoutent le conteur-poète de la Côte nord.Autant Mon ami Woodart que mon compère de bibliothèque Raymond le philosophe ont été invités par ta passion de passeur de rêves à naviguer vers leur rêve personnel. Tu as fait de ma démarche un conte post-moderne qui risque d’enflammer les humains comme des lampadaires. Tu es vraiment devenu un allumeur de coeurs-réverbères. Woodart a été plus qu’épaté. Lui qui me connait à l’usure depuis 40 ans, il a noté ta force à coudre des tableaux de mots par de la lumière de rêve dans laquelle il a reconnu ta signature d’une très grande maturité créatrice.

    Une vie d’artiste, c’est une longue marche
    et je te vois enjamber des continents
    un flambeau à la main.

    Mes 64 ans bien au calme
    dans leurs bottines
    qui se préparent à repartir le 15 juin
    saouls de liberté, te souhaitent

    Bonne route internationale camarade, car,
    comme Félix Leclerc, un jour, le succès t’attendra
    ici au Québec à un de tes retours d’Europe.

    Pierrot
    www.enracontantpierrot.blogspot.com
    www.reveursequitables.com
    www.simongauthier.com

    sur youtube
    simon gauthier conteur video vagabond celeste

    longue vie à vous
    et à votre blogue :)))

    Pierrot

    p.s.

    peut-être aurez-vous l'occasion
    d'assister à sa prestation

    PARIS

    SIMON GAUTHIER
    CONTEUR INTERNATIONAL DU QUEBEC
    SPECTACLE "LE VAGABOND CELESTE"

    25 MAI 2013,
    21 H À 22H 30
    LE PETIT NEY
    10 AVENUE PORTE-MONTMARTRE

    PARIS

    -------

    puis-je aussi me permettre de vous partager
    son courriel du 1ER MARS 2013

    --------

    Allo Pierrot, je suis en France.
    Je rentre demain au Québec.

    Il fait froid et humide partout, même dans les lieux publics. Il fait gris et un brin de soleil redonnerait du tonus à tout le monde!

    Je voulais te dire que j'ai raconté (ou plutôt) le vagabond céleste est passé et a été entendu
    à Quévin (près de LOrient en Bretagne)
    Il a été entendu à la prison de Béthune (Nord de la France) et pas un prisonnier ne s'est levé durant le spectacle (comme il est de coutume) les
    gardiens mon dit que c'est la première fois qu'ils voyaient ca!)

    et le Vagabond à passé à Lille avec son et éclairage, 3 rappels!
    Les gens sont restés longtemps
    et plusieurs larmes d'espoir brillaient dans le noir.

    Plusieurs messages me sont parvenus pour te dire merci!
    Merci!
    Merci!
    ++++

    Autrement la tournée me rentre dans le corps. Un bon brin de fatigue et de
    grippe à la gorge.
    De bonnes tisanes et des amis pour guérir
    +

    +++
    J'espère que tu vas bien et que ton travail de vulgarisateur âme, société,
    gens et pays oeuvre d'art
    va bien!

    On se voit sous-peu
    en mars, si la vie le veut!
    pour aller plus loin!

    Bonne journée
    Simon :+)

    -----

    REPONSE DE PIERROT
    A SIMON GAUTHIER
    CONTEUR INTERNATIONAL DU QUEBEC

    Cher Simon

    Je te prédis un succès international
    parce que tu es un poète-passeur:)))

    Bravo Simon
    longue vie à ta vie d'artiste
    et de conteur international

Les commentaires sont fermés.