15/04/2010

LA SMALA DE GOREE - VISITE A KEUR MASSAR

P1010789.JPGAllô?Allô? crie l'enseignant sénégalais de l'hôpital traditionnel de Keur Massar , 4 classes de 104 élèves assis sur des chaises devant un hangar sur lequel est inscrit école et qui répondent en choeur :"J'écoute!" - Allô?Allô? J'écoute. Les élèves de R.Steiner clorent leurs activités de deux semaines dans le cadre d'un voyage d'études humanitaire avec les élèves sénégalais en organisant  une fête de départ : ateliers de musique, chants, danses, foot avec les garçons. Tout le personnel de l'hôpital est présent. Les tradipraticiens, la pharmacienne, le personnel administratif, 28 employés au total.  Un joyeux petit air de fête qui plane enveloppé d'un léger voile de sable apporté par le vent.( pour en savoir plus voici le lien de l'école Steiner  http://www.accueil-beausoleil.com)

 

 

P1010804.JPG L'hôpital traditionnel de Keur Massar est à 25 km de Dakar, centre de soins antilépreux à l'origine et ce jusqu'en 2006 puis converti en centre de soins pour des maladies plus courantes et même  le SIDA se traite avec d'excellents résultats. Au départ une biologiste passionnée française , le Dr Yvette Parès, ancien professeur à l'Université Cheikh Anta DIOP de Dakar, directrice du Centre de Recherches Biologiques sur la Lèpre qui rencontre des tradipraticiens, elle les voit à l'oeuvre et s'intéresse à leur travail et surtout à leurs succès à Keur Massar. Il faut savoir qu'en Afrique 80% des Africains n'ont pas accès aux soins modernes, pour le Sénégal on évalue ceci à 50% , le premier mouvement est donc de faire appel à la médecine traditionnelle, quand bien même on aurait les moyens de se soigner différemment.   Les tradipraticiens sont des guérisseurs de père en fils et se consacrent  très tôt à connaître les  vertus des plantes. Pas moins de 250 variétés dans le jardin botanique de l'hôpital et tous les 6 mois de nouvelles variétés plantées.

 

P1010807.JPGLe rêve du directeur du centre est de l''agrandir et d'en faire  le fournisseur principal des autres pharmacies du pays qui vendent aussi des plantes curatives. Une idée pas tout à fait incongrue lorsqu'on constate l'engouement en Europe pour une médecine alternative qui persuade les Sénégalais de ne pas y renoncer trop vite.

Un beau moment passé avec des gens passionnés qui croient en un projet qui tous les jours apportent ses preuves auprès des 40 ou 50 patients  qui se présentent par jour auprès des tradipraticiens.

 

23:50 | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook | | |

Commentaires

Je suis très heureuse, Djemâa, que vous ayez pu connaître ce havre de tradition, de verdure et de paix qu'est l'Hôpital Traditionnel de Keur Massar.
L'association Le GRAMI de Genève soutient cette institution. Une des actions est de créer des échoppes de pharmacie traditionnelle dans différentes villes du Sénégal. Nous offrons à une personne de confiance un gros stock de base avec lequel elle pourra se payer un salaire et renouveler les produits.
L'originalité de la pharmacie de KM est le nombre de mélanges savamment conçus par les membres fondateurs, Mme Parès et quelques tradipraticiens chevronnés, et qui font leurs preuves depuis une trentaine d'années.
Sur leur site, vous pouvez avoir un grand aperçu des maladies qu'ils sont capables de soigner.
A signaler que l'HTKM envoie ses remèdes en Europe. htkm61@hotmail.com

Écrit par : Marie-France de Meuron | 18/04/2010

et voici les coordonnées du site de l'HTKM:
http://hopmedtrad.free.fr/presentation.htm

Écrit par : Marie-France de Meuron | 18/04/2010

Les commentaires sont fermés.