01/01/2010

La smala de Gorée - La leçon africaine

P1010577.JPGCe soir, nous sommes tous réunis pour notre dernier dîner ensemble, mon amie Marie Jo et ses enfants. Autour de cette table, autant de musulmans que de chrétiens, chacun respecte les valeurs de l'autre. Toutes les fêtes religieuses sont respectées.  Mes valises sont prêtes. Je songe à la leçon de vie que je viens de recevoir. Il est vrai que certains parmi vous penseront:  quelle leçon l'Afrique peut-elle bien nous donner ? Ces pauvres, ces errants qui ne rêvent que d'Europe.  Nous qui sommes si riches, si contents de nous, si bien portants, quelle leçon peut-on bien encore recevoir ?  Celle de la solidarité certainement. Dans ces pays où le filet social et les  aides étatiques son quasi inexistants. On voit les familles s'entr'aider, ni moyens pour hospitaliser les faibles psychiques, pour soutenir l'orphelin, la veuve, les personnes âgées,  pour soigner les malades.  Il faut compter sur le réseau familial et communautaire.

Les enfants adoptifs et ceux du couple , en fin de journée,  attendent leur mère et l'embrassent, les 14 défilent pour les deux bisous sur la joue de Maman, moi la Tata,  j'en reçois autant. Parmi les enfants, un  propose de  lui masser les épaules,  le soir :"Maman, tu es très tendue, laisse-moi te masser les épaules et la nuque !" - Le Tonton schizophrène est pris en charge par tous les jeunes qui l'aident à se laver, lui qui a une vraie phobie de l'eau  et nettoyer sa chambre, ils le taquinent, s'assurent qu'il s'est bien servi à table.  Les téléphones pleuvent, chacun propose d'offrir son aide à la veuve ! Les autres enfants qui ont passé par cette maison du bonheur, aujourd'hui adultes,  viennent de partout consoler mon amie. Ils lui prennent la main, l'embrassent, la consolent. La solidarité fonctionne à merveille. On n'est plus seul dans le malheur. Qui donne beaucoup, reçoit beaucoup.

Regard croisé, je songe à notre propre fonctionnement, les vieux sont dans des EMS, les personnes psychiquement faibles à l'hôpital psychiatrique, les pauvres à l'assistance publique, beaucoup de richesse pour beaucoup de solitude.  Un luxe qu'on ne peut s'offrir en Afrique. La famille et la communauté portent beaucoup sur leurs épaules. L'argent n'est pas mis à sommeiller sur des comptes et engranger des intérêts, il circule très vite des uns aux autres. Il n'est pas mortifère, l'argent est au service des humains et pas l'inverse :  les humains au service de l'argent.

P1010582.JPG

 

Après avoir élevé autant d'enfants avec tant d'amour et tenter de sauver l'entreprise de feu son mari avec ses 30 employés, devenue cheffe d'entreprise malgré elle,  je suis sûre que Marie Jo aura sous peu son portrait au musée de la femme de l'ile de Gorée où elle réside et siège au conseil municipal.

 

 

 

 

 

P1010580.JPG

Au bout de l'horizon, l'espoir.

Nos remerciement et nos voeux de Nouvel An vont :

A la Tribune de Genève qui nous a permis de partager cette magnifique aventure

A Bell Ingénierie à  Sylvestre qui a réalisé le travail  en un temps record  et Oscar Nzalé qui nous ont  quasiment offert le site de l'entreprise de Marie Jo,  Transtech - http://www.transtech-sn.com

A Vincent,  Marie France de Meuron, André, Joséphine,  pour leur soutien

A tous les autres qui nous ont soutenus d'une manière ou d'une autre, à tous les lecteurs du blog de TDG.

Bonne et heureuse année 2010 !

 

PS : J'y retournerai en avril pour la suite des aventures de la smala de Gorée : Inch'Allah! (si Dieu le veut selon l'expression courante)

 

21:29 | Lien permanent | Commentaires (11) | |  Facebook | | |

Commentaires

Alors déjà de retour?
Je vous souhaite une merveilleuse année de renouveau, de création, de dynamisme et une excellente continuation de tous les projets en cours.
Bravo pour le site de transtech. il est très clair et me donne plein d'idées pour mes projets à Keur Massar et les villages associés.
Bonne reprise chez nous, toute enrichie de vos contacts africains!

Écrit par : Marie-France de Meuron | 02/01/2010

Comme d'habitude...Chraïti!
Article séduisant, présente d'une manière exemplaire les vrais liens humanitaires, qui dépassent la divergence religieuse...

Écrit par : Mohamed Ftelina | 02/01/2010

Votre série d'articles m'a profondément touchée.
Je suis née à Dakar il y a bien longtemps de parents blancs français.
J'habite la Suisse et suis restée très sensible à ce qui touche le Sénégal et l'île de Gorée.
J'aimerais à ma modeste manière aider la smala, mais je ne sais comment.
La porte de l'espoir..la maison des esclaves..Joseph qui a quitté cette terre cette année.
Sur mon site photo vous trouverez un poème en mémoire des vies volées!
La tolérance, la générosité, l'accueil et le partage, toutes ces valeurs fondamentales que je défends jour après jour, vous avez su de manière sensible les transmettre dans vos écrits, soyez en remerciée.
Je me réjouis d'avoir de vos nouvelles.
Cordialement.

Écrit par : Sylviane Bochatay | 02/01/2010

Bonjour Djemâa

J'attendais ton article avec impatience !

Une très bonne année 2010 pour tous.

J'ai fait un petit tour sur le site de Transtech ; bravo aux réalisateurs ! Et en si peu de temps, chapeau !

Écrit par : Spipou | 02/01/2010

Bonjour Djemâa.

Quelles sont les nouvelles ?

J'ai vu qu'après la catastrophe haïtienne, le Président Wade propose une région entière du Sénégal aux haïtiens sinistrés. C'est très généreux de sa part, mais ça me paraît totalement irréaliste. D'autant plus qu'il parle d'une région fertile, je suppose que les terres fertiles du Sénégal sont déjà occupées par des paysans, je ne vois pas trop où il compte trouver des terres disponibles ?

http://www.miamiherald.com/news/americas/haiti/story/1429259.html

Sinon, La Croix-Rouge collecte des fonds pour les secours d'urgence en Haïti, y compris par textos, à partir d'un euro. Une campagne de ce type a déjà permis de recueillir des sommes importantes aux Etats-Unis, parce que ça touche beaucoup les jeunes, qui autrefois n'avaient pas les moyens de donner, ainsi que les fauchés ou les gens pressés, qui enverront plus facilement un texto qu'un chèque. Je ne sais pas si la Croix-Rouge suisse fait la même chose, mais comme tu as beaucoup de lecteurs français je te donne l'adresse, ça vaudrait peut-être le coup d'écrire un petit post :

http://www.croix-rouge.fr/

Enfin, l'ami dont je t'avais parlé a déposé sa demande d'emploi. Espérons que ça marche, mais il faut avoir confiance ... dans le ciel, et qui ne tente rien n'a rien.

Amitiés, et à bientôt.

Écrit par : Spipou | 17/01/2010

Post-Scriptum :

Dans la série "Mon Dieu, épargne-nous de tes fidèles, pour l'amour du ciel.", il y en a qui touchent le fin fond de l'abomination, ici :

http://www.dailymotion.com/video/xbvcmk_robertson-la-consequence-dun-pacte_news

Pour rappel historique, il ne s'agissait pas de "Napoléon III ou quelque chose comme ça", mais de Napoléon Ier, et le soi-disant Pacte du Bois-Caïman était une simple cérémonie vaudou, précédée et suivie de nombreuses autres. Mais il est vrai que pour ce personnage, le diable et le vaudou ça doit être du pareil au même.

Écrit par : Spipou | 17/01/2010

@Spipou- Belle intention de la part du Président sénégalais Wade, réaliste, réalisable, de nombreux sénégalais demanderont aussi leur terre fertile, on suppose ?
Les nouvelles ne sont pas trop mauvaises, des hauts et des bas. Le moral vacille parfois.
Transtech aurait besoin d'un ingénieur pour le rotomoulage, un candidat en fin d'études qui pourrait faire un stage de trois ou quatre mois, nourri, logé sur place. Stage non rémunéré ou très peu , si quelqu'un souhaite plus d'informations à ce sujet s'adresser à Transtech .
www.transtech-sn.com

Écrit par : djemâa | 17/01/2010

Je demande tout de suite à mes amis s'ils connaissent quelqu'un qui est en fin d'études techniques. Je te tiens au courant.

Écrit par : Spipou | 17/01/2010

Bonjour Djemâa,

J'ai fait le tour de mes amis, et malheureusement, personne ne connaît quelqu'un qui ait fait ce type d'études (il semblerait que l'informatique ait beaucoup plus de succès de nos jours ; on a tendance à oublier que dans la vie réelle, les objets sont toujours fabriqués avec des matériaux).

Je suis vraiment désolé...

Bien à toi.

Écrit par : Spipou | 24/01/2010

@Spipou- Merci d'avoir essayé, pour ma part, je continue aussi à chercher. Ne désespérons pas, on finira par trouver.

Écrit par : djemâa | 24/01/2010

Bonjour Djemâa,
connaissez-vous antenna technologies: "http://www.antenna.ch/".
Ils travaillent beaucoup en Afrique, surtout dans le domaine de la biologie mais peut-être que par radio tam tam, ils sauront vous guider.
bonne chance et bon dimanche!

Écrit par : Marie-France de Meuron | 24/01/2010

Les commentaires sont fermés.