22/12/2009

La Smala de Gorée - Une mère courage

P1010480.jpg7 h du matin. Mon premier jour à l'usine pour accompagner mon amie Marie Jo propulsée directeur général depuis 15 jours après le décès de son mari Eric. Je l'encourage, un coup de crayon noir aux yeux, nous ne sommes pas encore devenues des ouvriers, un peu de coquetterie ça ne fera de mal à personne. La chaloupe est à 8h, nous voyagons avec Monsieur le Maire de Gorée qui se rend aussi à Dakar. Le port est bondé, c'est la journée des tirailleurs sénégalais. Nous parlons avec le maire du programme de sensibilisation du tri auprès de la population de l'île, passer par les jeunes est une bonne idée.  Pour se donner du courage, je rappelle le proverbe africain à mon amie  : "Méfie-toi de ce qui se rapproche de la terre, c'est dangereux". Alors deux femmes petites !

 

 

P1010451.jpg

 Les ouvriers sont orphelins de leur patron Eric qui était comme un père pour eux. Cela fait un mois que l'usine tourne au ralenti. Installée au bureau de la direction générale, le délégué syndical en entrant relève qu'avec mon béret je ressemble à une révolutionnaire, je ne commente pas. C'est un vrai chantier, tout va à veau-l'eau, c'est la débandade. Nous avons noté une ou deux malversations, on rectifie le tir. Chaque minute un ouvrier ou un contremaître entre dans le bureau, certains en fumant. ça sent la sacré reprise en main. Mais dans le fond, ils ont surtout peur, l'angoisse de perdre leur travail, de ne plus pouvoir nourrir leurs enfants, souvent ils sont les seuls soutiens de famille.

Je fais le tour de l'entreprise et me mets à parler avec la plupart d'entre eux pour comprendre les activités de chacun. Ils sont fiers de ce qu'ils produisent et surtout de parler de leur patron si à l'avant-garde, si visionnaire. Un management patriarcal, comment gérer après ça ?

 

 P1010501.jpg

Comptables, commerciaux, les camions qui sortent et rentrent le matériel recyclé; véritable fourmillière. J'appelle un webmaster avec la politique de P1R, pas un rond, mais des besoins urgents. L'heure de déjeûner est arrivée, on demande du poulet. On n'a pas dû s'exprimer clairement, on nous livre une poule vivante dans un carton. Je rêve les yeux ouverts.

Pas le temps de déplumer, on regarde les bilans et surtout ne pas être plumées !

21:25 | Lien permanent | Commentaires (9) | |  Facebook | | |

Commentaires

Bravo, Djemâa, d'avoir su trouver le temps de nous faire ce compte-rendu si suggestif de votre première journée de travail!
Tous mes voeux pour une excellente continuation, beaucoup d'inspiration et de joyeux moments de rire.

Écrit par : Marie-France de Meuron | 22/12/2009

Ici on suit votre périple, du courage et de la confiance. Demain c'est Noël, tous nos voeux à Marie-Jo, aux 30 ouvriers et aux 14 enfants, excusez-moi si j'en oublie.

Dites-leur bien que vous avez des lecteurs qui sont avec eux !

Écrit par : Spipou | 24/12/2009

@spipou merci les ouvriers et le personnel administratif et les enfants te remercient et ce blog les encouragent; se sentent moins seuls dans cette tempête que tout le monde traverse

Écrit par : djemâa | 24/12/2009

Que la Lumière de Noël illumine chacun afin qu'il puisse trouver la juste voie malgré la tornade. Bravo à tous ceux qui restent fidèles au poste!

Écrit par : Marie-France de Meuron | 24/12/2009

Bonjour madame DJEMAA,je m'appelle MOUSSA NDIAYE et c'est auprès de MARIE FRANCE DE MEURON que j'ai reussi à avoir votre blog et elle m'a fait comprendre que vous etes en Gorèe c'est temps-ci.
J'appreçie bien le travail que vous mennez dans ce beau pays.
Le domaine dans lequel vous travaillez m'a beaucoup impressionnè.
Etant donner que par intermediaire de qulqu'une que je vous ai connu,j'aimerai bien vous rencontrer pour plus d'informations et de d'èchanges d'èlèments.

MOUSSA NDIAYE ,telphone:221.77.526.90.06.

Contactez moi sur ce numèro pour plus d'informations.

Merci! et à bientot!

Écrit par : moussa ndiaye | 28/12/2009

Salut Djemaa,
Tu m'impressionnes, bravo.
Chaque ouvrier est un capitaine. Sa destination est le succès,
Tous les vents lui seront favorables.
DU moment qu'il sait dans quel port se rendre.

Dans un équipe de foot, il y a 11 joueurs pour un seul But. --> LE SUCCES. Leur succès.

Passes mes messages à toute l'équipe.

Je compte sur eux et leur succès.

REGINALD

Écrit par : REGINALD | 30/12/2009

Elle s'occupe de 15 ou 14 enfants, quelqu'un sont à elle, d'autres, sont en déshérence d'une Maman. Alors elle s'en occupe, l'autre jour, son mari est brutalement décédé, comme tout décès, c'est brutal. Alors, ce bout de femme se trouve seul avec une usine sans capitaine....., Que cela ne tienne, une autre femme a pris un avion pour Gorée au Sénégal et vient pour l'aider.

LE PERE NOEL , C'EST ELLE, C'EST VOUS, C'EST NOUS.

Texte publié sur facebook.

Écrit par : REGINALD | 30/12/2009

Bravo. c'est un magnifique lien entre le nord et le sud.

Écrit par : Catherine | 31/12/2009

CE QUE VOUS FAITES EST NETTEMENT PLUS EFFICACE QUE LES RéUNIONS NORD-SUD QUI N'ABOUTISSENT à RIEN....................MERCI ET 1000 FLEURS

Écrit par : ridha | 15/04/2010

Les commentaires sont fermés.