25/10/2009

Van Gogh-Gauguin – La dramatique cohabitation à Arles


om3308.jpgEté 1888- Vincent Van Gogh attendait avec impatience la venue de son ami Gauguin à Arles, il écrivait régulièrement  à Théo, son frère, le rassurant sur les perspectives financières bien engagées : investir sur le deuxième lit pour son ami et finalement à deux ils feront caisse commune et partageront les frais. Les questions matérielles réglées, le logement, le pain quotidien et la couleur assurés, il s’adonneront entièrement à la peinture,  corps et âme. A eux deux, ils recréeront le Pont-Aven du Sud et soutiendront  ensemble le “siège de l’insuccès”. “Se résigner à vivre en moines ou en ermites, avec le travail pour passion dominatrice, avec résignation du bien- être.” Des lettres et des lettres destinées à Théo qui montrent avec quelle fébrilité, ferveur et impatience Vincent attendait  Paul Gauguin. 

Le grand Paul finit par arriver, par un matin d’automne,  un peu cassé après quinze heures de voyage et les six changements de train,  en provenance de Pont-Aven en Bretagne et déjà usé aussi par les maladies tropicales.  Il est  choqué à la vue de la Maison Jaune de Vincent, il critique tout, pas un mot de remerciement à cet ami qui prépara sa venue avec tant d’amour et qui souhaitait “rendre la plus jolie pièce d’en haut aussi bien que possible comme un boudoir de femme réellement artistique.” Effectivement, la chambre de Paul irradiait du jaune tournesol qui était une obsession chez le “Hollandais fou”. Paul  a fini par l’associer à cette fleur et l’avait représenté peignant des tournesols, s’immolant dans ce jaune tourmenté, Vincent n’apprécia pas son portrait :”Oui, c’est bien moi. Mais fou.”
selbstbildnis_les_miserables_hi.jpgA vivre ensemble, Vincent découvre chez Paul,  hormis un grand peintre, un ami et un bon cuisinier, ils se partagent  les tâches, Paul range, Vincent salope ! Paul fait le ménage, Vincent les courses, un jour sur deux , chacun fait le ménage. Ils travaillaient tous deux d’arrache pied à leurs tableaux, se concertent, s’encouragent, Paul aurait plutôt tendance à critiquer le travail de Vincent.  Vincent,  lui,  admire les oeuvres de Paul et l’écrit à  son frère, Théo :  “Gauguin travaille  à une femme nue très originale dans du foin avec des cochons… Il a fait revenir de Paris , un pot magnifique  avec 2 têtes de rat.”
Arrivé en octobre, les relations entre Gauguin et Vincent sont déjà au plus mal en décembre, le 23 décembre,  il envoie une lettre à Théo précisant que " Gauguin est découragé de la bonne ville d’Arles, de la petite maison jaune et de Vincent lui-même”. Ce soir-là ils se disputent, Vincent menace Gauguin avec un rasoir, finalement il se tranche une partie de l’oreille gauche, l’enveloppe dans du papier journal pour l’offrir à Rachel, sa prostituée préférée, filiforme,  qui travaillait chez Mme Virginie. Cette Rachel pour qui Vincent puisait  dans la cagnotte commune destinée aux frais généraux de la maison et qui faisait hurler Paul qui insistait auprès de Vincent qui n’avait qu’à faire comme lui et séduire des femmes, ça coûterait moins cher !

gaugin-paul-29.JPGDe ce séjour à Arles, Gauguin emportera avec lui une passion pour les tournesols, il en fait planter à Tahiti, et plus tard les acclimatera aussi dans les îles Marquises, illuminant son jardin, hommage au “Hollandais fou” ? Mais encore il les peints, tournesols dans  un fauteuil, un oeil rivé au coeur de la fleur fixe le spectateur. Vincent fixant Paul  ? La conscience torturée de Paul trois ans (1901) après la nuit dramatique du 23 décembre 1888 ?

Malgré la  fin tragique de Paul dans les îles Marquises, la jambe purulente, épuisé, pauvre, il gardera un souvenir ému de Vincent et ses corbeaux qui rêvait de créer les Ateliers du Sud où vivrait la future communauté d’artistes qu’ils fonderaient dans les pays exotiques. Et sans le savoir, Paul avait réalisé le rêve fou du Hollandais, en créant à Tahiti l'Atelier des Tropiques, un endroit primitif où l’argent y serait aboli, la fraternité des artistes trouveraient là un paradis entièrement voué à l’art.

 

Sources : Vincent Van Gogh - Lettres à son frère Théo

Mario Vargas Llosa - Le Paradis - un peu plus loin

Portrait de Van Gogh par Paul Gauguin

Autoportrait de Paul Gauguin - Les Misérables, lui représenté en Jean Valjean,  en arrière fond le portrait d'Emile Bernard

22:15 Publié dans Culture | Tags : van gogh, gauguin | Lien permanent | Commentaires (5) | |  Facebook | | |

Le bonheur en effervescence

mariage-12432.jpgL’imaginer ce sacré bonheur en cachet, pétiller au fond de votre vie et vous redonner une pêche d’enfer. Où ailleurs que sur ce blog peut-on lire un tel slogan ? Devinez ?

Au Salon de la mariée, bien naturellement ! A Annecy où il se déroule actuellement, j’y traîne mon blues pareil à un vieux chien fatigué qu’on tire derrière soi et je regarde le tout, avec des  yeux étonnés de fraîchement séparée et  une petite dose d'humour à observer tout ce bal et Paf !  Je m’interroge d’emblée. Pourquoi le salon de la mariée et pas du marié aussi ? Il est où le marié ? Déjà largué avant même de convoler en justes noces, ou il s’est tout bonnement enfui, il a pris la poudre d'escampette !

Soit, le mariage est  un business juteux. La publicité vous l’offre clés en mains. Hormis les robes meringues en tulle dégoulinant, les corsets ouvragés, les sous –vêtements féminins avec ses jarretières en dentelles, les parures. L’offre est très large et va de  la location de voitures , à la location de tentes, la boîte à idées pour ceux qui n'en ont pas (c'est mal barré, lorsqu'on décide de se marier contre quelqu'un,  pour que ça  dure,  y a intérêt à être très inventif et très créatif) propose les services traiteur, du pâtissier chocolatier pour les pièces montées, de l'animation, vous savez , le gars qui vous fait des coeurs roses à profusion en ballon plastique. Les montagnes de dragées, la fontaine de chocolat, le champagne à flot, les coiffeurs, l’esthéticienne, les bijoux pour les fameuses alliances. Même l'Eglise y tient un stand avec un slogan éculé "Celui qui vous aimera toujours, à l'infini : Jésus pour toujours ! Au moins de quoi se consoler, Jésus est une valeur sûre, il est évident que vous ne vous disputerez jamais avec lui dans la cuisine,  c'est certain. Enivré, saoûlé déjà par le “jour inoubliable” de votre vie, à croire que tous les autres jours du mariage seront infernaux . Si, si ! Le message est subliminal, si c'est le plus beau jour de votre vie c'est forcément  que tous les autres seront tristes et longs comme des jours sans pain.


En y réfléchissant bien le divorce et la séparation offrent un business tout aussi alléchant  et touchent autant de secteurs divers . D’abord la médiation après comment réussir votre mariage “clés en mains” comme “réussir votre divorce” sans trop de dégâts. Médiation, location d’appartement (pour celui qui doit se loger ailleurs) achat de meubles, emprunts bancaires à taux exceptionnel (et oui, se séparer coûte cher) aide au planning de la garde partagée, logiciel spécial en réseau pour les parents et qui planifient aussi les vacances. Cours d’anatomie après 15 ou 20 ans de mariage, certains et certaines ont assurément perdu quelques repères érotiques sur les autoroutes des mauvaises habitudes. Cours de psychologie : comment éviter les crises pour la pension versée avec retard, ou les enfants qui n'ont pas été emmenés par l'un ou l'autre parent comme c'était convenu depuis toujours. Cours de cuisine. Comment draguer et où draguer ? On a fini par oublier le mode d’emploi enfoui dans un vieux tiroir poussiéreux. Et puis dans le pack, les services d’une cartomancienne qui à défaut de vous dire des choses vraies sur votre avenir devenu si flou et si incertain  vous fera rêver au minimum à moindres frais !

Ah ! Le bonheur en effervescence, je m’en jeterai bien quelques cachets au fond de ma vie, à les regarder frémir, pétulants, tournoyer joyeusement, virevolter en un bruit ténu. Ah ! Sacré bonheur, est-il vraiment dans le pré ou au bout du chemin, là-bas tout au fond après la forêt encore caché mais déjà là qui vous attend ?

09:46 Publié dans Humour | Tags : mariage annecy, divorce, mariage | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

20/10/2009

TOUT EST DANS LE TITRE !

Paff1481219522.jpgPendant des années le rédacteur d’une gazette lausannoise se lamentait : “vos titres ,Mademoiselle, tout est dans le titre `”. Cette litanie est restée ancrée dans ma tête, dorénavant, je cours apès les titres et , un jour,  je lui  en balançai un  : Nous sommes tous des rats ! Il me regarda par-dessus ses lunettes, dépité : “C’est tout ce que vous avez trouvé, Mademoiselle ?”

Soit, depuis,  je retiens la leçon et sais que le plus dur est dans le titre, qui résume, annonce, accroche, décroche. Quelques mots,  une ponctuation en lame de rasoir à guillotiner le lecteur et de loin, je préfère les titres de film  après ceux des romans:

Autant en emporte le vent !
Affreux, sales et méchants
Un tramway nommé désir
L’insoutenable légèreté de l’être
La vie rêvée des anges
Le cercle des poètes disparus
A l’Ouest, rien de nouveau
Journal d’un curé de campagne

Un maximun de 7 à 8 syllabes, pas de verbe. Un condensé explosif qui met immédiatement l’imagination en branle.

Les titres des blogs se prêtent bien à ces titres courts et assassins.

Vacances en eaux troubles
Qui a peur de la vérité ?
Gazon maudit
L’intrigue
Le grand quoi  ou le grand comment
La dure loi de ……….
Mémoire d’un fou
Mémoire d’un raté
Mémoire de perdants, etc…..
Tribulations d’un précaire

Le Contrat

Mortel mensonge

Pas de fumée sans feu
Requiem pour une cité  maudite
Tout est sous contrôle

On devrait passer effectivement  plus de temps sur nos titres . Tout est dans le titre comme disait l’autre

20:55 | Tags : titres | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

08/10/2009

Le rat caille !

images.jpg

Le rat caille

Dans l'Usine

Des Dupes

Et des Cons

Ohh ! le rat s'les caille !!!

 

 

 

 

Le rat caille

Dans l'Urinoir

Douteux

Des Compères

Ohh !  le rat s'les caille !!!

 

Le rat caille

Dans  l'Unique

Dédale

Des Conspirateurs

 

 Ohh ! le rat s'les caille !!!

 

14:05 Publié dans Solidarité | Tags : udc, xénophobie | Lien permanent | Commentaires (5) | |  Facebook | | |

Dessine-moi l'Europe fasciste de 2009 - Le maire d'Annemasse dénonce insulte, xénophobie et haine raciale

COMMUNIQUE DE PRESSE – Mairie d'Annemasse

Mercredi 7 Octobre 2009

La Ville d'Annemasse a confiance dans la construction de

la grande Agglomération Franco-Valdo-Genevois

Pour l'honneur des Annemassiens,

elle dépose plainte contre le Président Genevois de l'UDC

La Ville d'Annemasse et son maire Christian Dupessey remercient très chaleureusement tous ceux,

citoyens suisses et français, responsables politiques et élus des deux côtés de la frontière qui ont

manifesté leur indignation et leur soutien suite à l'encart publicitaire de l'UDC paru dans la Tribune

de Genève.

Cet élan de solidarité est bien la preuve que nous sommes face à un épiphénomène du à la

surenchère électorale au sein de l'extrême droite genevoise. Ainsi les masques tombent et, sans

ingérence dans la vie politique genevoise, il faut réaffirmer notre confiance démocratique dans la

maturité du peuple genevois et dans sa capacité de répondre dans les urnes.

Au delà de cet intolérable dérapage, c'est la confiance dans la construction d'un avenir commun au

sein d'une grande agglomération qui se voit renforcée.

C'est ensemble que nous travaillerons à un rééquilibrage de la construction de logements entre la

Suisse et la France voisine, que nous créerons de nouveaux emplois en veillant à leur implantation

équilibrée. C'est ensemble que nous maîtriserons notre développement en assurant une cohérence

entre urbanisation et mobilité, en donnant la priorité aux infrastructures de transports encore

insuffisantes pour assurer les déplacements de 800 000 habitants (CEVA, Tram, Parking-relais,

voies vertes, …); en protégeant nos espaces naturels et agricoles.

C'est ensemble que nous travaillerons à la résolution des problèmes de la vie quotidienne

(éducation, culture, santé, sécurité, ...)

Toutes ces perspectives sont actées dans la Charte du Projet d'Agglomération Franco-Valdo-

Genevois. Nous allons amplifier notre active collaboration au service de tous les habitants de cette

région transfrontalière pour que chacun y trouve sa juste place.

Cependant, quand la ligne rouge est franchie, quand le débat fait place à l'invective, à l'insulte, à la

xénophobie voire à l'incitation à la haine raciale, il faut savoir dire non.

C'est pourquoi le Maire d'Annemasse maintient sa décision de déposer plainte pour que soit défendu

l'honneur des 30 000 habitants Annemassiens et de tous les frontaliers et hauts savoyards qui se sont

sentis salis.

En ce qui concerne une action devant une juridiction Suisse un cabinet d'avocats genevois à été

sollicité. Le dossier est en cours d'étude. La Ville d'Annemasse ne pourra porter plainte que si

l'infraction est constituée au regard du droit Suisse.

En ce qui concerne une action devant une juridiction française, celle-ci est possible dès lors que la

Tribune de Genève est largement distribuée en France et dans le Genevois en particulier.

L'infraction est alors constituée.

La Ville va porter plainte pour incitation à la haine raciale ou propos xénophobes devant le

Procureur de la République lequel peut diligenter une enquête préliminaire contre l'auteur de

l'encart publicitaire, c'est-à-dire le Président Genevois de l'UDC.

Pour tous renseignements complémentaires

Philippe COLOMB

Directeur de cabinet

Mairie d'Annemasse

06 37 80 36 48

04 50 95 07 03

04 50 95 07 00 (standard)

04 50 38 74 01 (fax Cabinet du Maire)

En interne : poste 1004

philippe.colomb@mairie-annemasse.fr

09:51 Publié dans Solidarité | Tags : dupessey | Lien permanent | Commentaires (16) | |  Facebook | | |

01/10/2009

TSUNAMI ET TERMITIERE


TermitPlanCoupe_432.jpgAprès les images de destruction suite au passage du tsunami dans le  Pacifique récemment, la vision des termitières qui résistèrent au tsunami au Sri lanka me revint d’emblée. Quelle surprise alors de constater que des immeubles entiers s’étaient  effondrés tandis que les termitières avaient résisté au tsunami et étaient demeurées intactes. Ceci m’a amenée à m’intéresser à la construction des termitières.

Insectes aveugles, les ouvrières construisent leur édifice en mortier dur et résistant qu’elles élaborent en mélangeant leur salive avec de la terre. La structure des termitières est labyrinthique et largement ventilées par des alvéoles. Ses propriétés de résistance sont exceptionnelles,  elles  résistent très bien aux vents et pluies des zones tropicales, et à la chaleur du soleil .La muraille de ces termitières, très dure, faite ainsi d'un mélange de terre et de salive est cuit par le soleil. Véritables bâtisseuses, excellents ingénieurs thermiques, elles maîtrisent la régulation de la température. L’arrondi architectural fait que l’eau tourne autour de la termitière sans pouvoir saisir un angle d’attaque.

 

 

 

pt38168.jpgDSCF0087.JPGsrilanka051.jpgCe qui nous amènerait à dire que les constructions au bord de l’eau devraient en fait être rondes  sur le modèle aussi de la mosquée de Banda Aceh où  dômes, voûtes, kiosques aérés ont épargné l’édifice, resté quasi intact.

 

 

Au milieu de ce gravas qui était autrefois un hôtel, seules les termitières ont tenu au choc de l'impact des vagues de 12 mètres.

 

Les termites sont capables d’anticiper les grands désastres naturels, elles possèdent des capteurs et des détecteurs sismographiques. Elle sont aptes à analyser les séismes d'origine terrestre, les tremblements de terre, les tsunamis, les éruptions volcaniques. Non seulement, elles les détectent mais peuvent déceler leur niveau d’importance et les classer selon leur origine. A l’annonce d’un séisme elles montrent une activité intense, il suffirait  à l'homme d’observer une termitière pour comprendre qu’un événement majeur va se produire, elles ressentent les ondes avant même que les sismographes les aient enregistrées.

Que l'humain  observe donc  la nature et s’inspire de modèles  de constructions adaptés de manière parfaite à l' environnement.

 

Au Zimbabwe l'Eastgate building réalisé en 1996,  par l’architecte Mike Pearce,  a été construit sur le principe  de la termitière: de nombreuses cheminées créent un courant d’air rafraîchissant et rend inutile toute climatisation dans ce pays où la température journalière peut dépasser les 35°C.


images.jpg

east2.gif

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


A: lamelle d'argile; B: base; C: cavité centrale; F: champignons spongieux; G: galerie souterraine; PA: piliers d'argile; R: cellule royale; S: amas de particules filandreuses.
(Graphique : Grassi B. e Sandias A/ Domaine public)

21:53 Publié dans Développement durable | Tags : tsunami, construction, termitière | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |