21/09/2009

La blogosphère : totem virtuel ?

images-1.jpgLa blogosphère est certainement devenu notre mât totémique, un point de ralliement, une tentative de cohésion autour d’une pratique commune et au pied duquel nos déposons nos croyances, nos questionnements, nos tentatives de réponse. Notre blog nous situe réellement à l'intérieur du groupe. Nous y croyons suffisamment pour en faire quasi un objet de culte, y revenir quotidiennement. On aimerait pouvoir en codifier le langage, organiser la pensée, interdire, chasser toute transgression (totem donc tabou)faite par des trolls qui ne respecteraient pas le culte établi avec son rituel propre.  Le blog ne devient-il pas un lieu de culte véritable, un objet quasi sacré ? "Et qu’est-ce la divinité si ce n’est la société elle-même ?"*  La solidarité s’organise lorsqu’un officiant est attaqué par un transgresseur (troll). On exige des sanctions, des interdictions, on protège de toutes nos forces notre totem, source de nos croyances.
La blogosphère, une hydre fantastique quasi mythique autour de laquelle le groupe se forme en fratrie étonnante. L’hypostase du groupe, nouvelle forme sacrée d’une force collective qui symbolise un pouvoir, une force collective.  Sans nous en aperçevoir, inconsciemment, nous blogueurs ne faisons que reproduire des traditions primitives utiles à notre organisation sociale . Nous projetons sur le totem nos attentes sociétales, nos peurs, nos angoisses.
Energie diffuse, objet de culte, nous demandons à ce qu’il y ait une organisation autour du totem, des médiateurs, des censeurs, des organisateurs de cette énergie, symbole de notre temps. Nous établissons des mécanismes qui nous relient en fait malgré tout à un objet quasi sacré. Les blogueurs sont des pratiquants d’un temps nouveau, certains, chaque jour, en un rituel bien établi,  apportent  leur contribution à ce totem et le nourrissent  afin de ne pas le laisser mourir.

La blogosphère ? Totem ou menhir emblématique de notre temps. Derrière notre laïcité très apparente, nous recréons malgré tout une forme de religiosité parce qu'en réalité nous sommes toujours en quête de sens, peu importe le support, la démarche reste toujours la même pareils à nos ancêtres dits primitifs.

Ainsi va le monde ........

 

* Emile Durkheim

 

21:32 Publié dans sociologie | Tags : blogosphère, totem virtuel | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook | | |

Commentaires

Magnifique comparaison! Le totem sur la place du village. t'en construis un, j'en construis un. Les artistes du blog montent leur arbre. Autour, s'installent les membres de la tribu qui vont soit admirer, soit détester, soit rester muet, soit attaquer "le tabou". Des règles s'installent à la sauvette, des chefs ne savent pas comment répondre à ces étrangetés qui bouleversent les droits d'auteur, qui mixent souvent public et privé. On ne sait plus où on est (où on naît ou renaît), on s'interroge. Pendant ce temps, l'indien propriétaire du totem continue son truc sans savoir s'il va recevoir soudain un tomawhak sur la tête ou une couronne de fleurs des Tahitiennes. C'est cela le blog. Une prise de risques, une prise de parole au-delà du consensus habituel. On demande un minimum de respect pour ces gens parfois un peu fou qui osent aborder des terrains souvent abruptes et escarpés où peu de personnes osent. Et quand en plus, les billets assassins tombent et qu'ils sont anonymes, le blogueurs doit trouver les ressources pour contrer avec intelligence...et courtoisie.

Écrit par : pachakmac | 22/09/2009

Les commentaires sont fermés.