03/09/2009

Kadhafi- Le berger des Syrtes s’est égaré dans le désert de sa forfanterie!


b-088-kadhafi-elysee.1197243196.jpgDe l’homme du désert il n’en reste plus grand chose si ce n’est le triste show de celui qui nous fait croire qu’il est encore un homme du désert, or il ne nous offre plus qu’un spectacle de triste facture juste bon pour Eurodisney. La parole de l’homme du désert s’est égarée dans les méandres de sa forfanterie. Le “grand lion du désert” n’est plus que misérable scorpion au venin mauvais, sachez que le scorpion qui pique finit par mourir aussitôt.

Il n’est plus ni Le berger des Syrtes, ni le Guide de la révolution celui qui marche sur sa propre ombre.

Encore moins bon musulman pour qui la promesse est inscrite comme devoir du croyant d’où la parole donnée est parole sacrée :


Profitons du Ramadan pour rappeler à Kadhafi ses engagements en sa qualité de "croyant" et de "pratiquant" :


Les musulmans ont le devoir d'être véridiques et de respecter leurs engagements:
"Ô vous qui avez cru ! Pourquoi dites-vous ce que vous ne faites pas ?C'est une grande abomination auprès d'Allah que de dire ce que vous ne faites pas."
(Sourate 61 / Versets 2 et 3)

"(...) Et remplissez l'engagement, car on sera interrogé au sujet des engagements"
(Sourate 17 / Verset 34)
"Ô les croyants ! Remplissez fidèlement vos engagements.(...)"
(Sourate 5 / Verset 1)
"Et mentionne Ismaël, dans le Livre. Il était fidèle à ses promesses; et c'était un Messager et un prophète." (Sourate 19 / Verset 54)

Quant à son fils, sur les traces vertigineuses de son père, Hannibal,  par son attitude violente à l’égard de ses deux employés – marocain et tunisien- et qu’il a traité comme des “esclaves” a violé les recommandations faites par le prophète à l’attention des “esclaves” même si au XXI ème siècle nul ne devrait être plus être traité comme tel.

Concernant le bon traitement des "esclaves"

Le Prophète Mohammed s'était une fois mis extrêmement en colère lorsqu'il vit un de ses Compagnons frapper son esclave. Le Compagnon, comprenant son erreur, le libéra immédiatement. L'une des dernières recommandations que fit le Prophète sur son lit de mort, avant de quitter ce monde, portait justement sur le bon traitement envers les esclaves. Il avait lui-même donné l'exemple à ce sujet durant son vivant en libérant son esclave, Zaïd Bin et en le prenant ensuite comme fils adoptif.

Hormis la référence religieuse dont sont supposés être imprégnés les deux lascars, il est étonnant de constater que ni la Tunisie, ni le Maroc n’ont pris parti pour la défense de leurs compatriotes qu’ils savent être traités comme esclaves en Libye. La Suisse a fait les frais de la violation des droits de l’homme par un Hannibal qui se croyait permis de pratiquer ce qui se fait largement sur son territoire et la police suisse,  que je félicite au passage,  a agi conformément aux principes du respect de droit de l’homme qu’elle doit faire respecter indépendamment du statut de ses hôtes.

Quant à Merz, le nain de jardin, il s’est lui même égaré dans la cour des grands en ridiculisant la Suisse entière.

Profitons de ce blog pour rappeler à Kadhafi que ce qui fait la force de l’homme du désert c’est sa parole donnée, la sienne n’est plus que du vent et le transforme assurément en clown du désert !

 

 

22:58 Publié dans Solidarité | Tags : kadhafi. | Lien permanent | Commentaires (4) | |  Facebook | | |

Commentaires

" Profitons de ce blog pour rappeler à Kadhafi que ce qui fait la force de l’homme du désert c’est sa parole donnée, la sienne n’est plus que du vent et le transforme assurément en clown du désert ! "

Et bien moi, je juge sur les faits et dirais plutôt :

" Parole de bédouin, parole de coquin ! "

Écrit par : Jean d'Hôtaux | 03/09/2009

Billet fort bien mis en page. Merci, Madame. On est loin de vivre l'extase du désert avec les Kadhafi. Ce serait plutôt l'enlisement dans la fange boueuse des résidus du pétrole. La Suisse officielle devrait au moins avoir une parole forte, humaniste, vibrante de liberté, à la tribune de l'ONU vers le 20 septembre. On doit absolument utiliser cette tribune pour redire au monde entier le respect de notre démocratie pour les droits humains. Bonnes salutations.

Écrit par : pachakmac | 03/09/2009

Faut arrêter la moquette !

Écrit par : Karl | 04/09/2009

Très belle réflexion, car avant d'être humiliante, cette situation doit aussi permettre de remettre en place les valeurs de tous, à travers la parole donnée.
Bravo.

Écrit par : Minet | 04/09/2009

Les commentaires sont fermés.